Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Ocsena (906 articles)
Clearstream et Da Vinci code : Deux mots sur l’art de réfléchir
de : Ocséna - 20 mai 2006
7 commentaires
1. Intro (... ma non troppo) Ces deux affaires sortent -si l’on peut dire- en même temps sur les écrans. Nous voulons à cette occasion vous y montrer une double leçon : Les "vérités" officielles sont bien souvent fausses, mais les "vérités" critiques le sont aussi. Pour les premières cela ne surprendra personne, pour les secondes c’est nettement moins acquis dans les esprits car tout le monde a hâtivement tendance à tenir pour vraie la critique d’une chose fausse ou (...)
Lire la suite, les commentaires...
Clearstream. Du sens caché sociologique du processus "touy-meud" : 1ère leçon
de : Ocséna - 13 mai 2006
Le moyen-âge avait ses fêtes des fous, les Iroquois avaient leurs potlachs, le monde français d’aujourd’hui, lui, a ses affaires. Elles sont, scientifiquement parlant, de grands et collectifs processus appelés "touy-meud" (en anglais on dit aussi f-affairs en insistant sur le "f"). L’occasion nous est donnée, par chance, d’en vivre un sous nos yeux au jour le jour avec l’actuelle affaire Clearstream : cent explications partielles sont avancées mais (...)
Lire la suite, les commentaires...
Clearstream résumé en deux points
de : Ocséna - 8 mai 2006
2 commentaires
Pendant ce long week end du 8 mai supposé consacré à la paix, ça aura déménagé à mort dans la presse et partout, sur la "crosse" affaire Clearstream. De notre point de vue, pour faire court et ne pas dauber encore des jours, nous arrêterons les comptes comme suit : 1° Clearstream et le machin Villepin : le fait De toute façon, qui que nous soyons, on est tous unaninement d’accord sur un point : c’est pas un gouvernement le machin Villepin c’est le gang des cafouilleux. (...)
Lire la suite, les commentaires...
"Clearstream", une histoire comme on les aime à l’Ocséna
de : Ocséna - 6 mai 2006
2 commentaires
A/ Etat objectif de la question, avec une contre-observation majeure On n’est pas déçu à l’Ocséna. Après la fin du très con-flit du CPE on redoutait de vivre en général un plat : du tout ! du tout ! dès la première semaine suivant l’arrêt officiel des hostilités urbaines, notre marine perdait par temps de paix un sonar de milliardaire en haute mer. Très bien ! Prima ! comme ils s’esclaffent sur Arte. Dès la seconde semaine, le Premier ministre se remettait enfin (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le zaz du jour
de : Ocséna - 28 avril 2006
7 commentaires
De la compétence psychologique post-CPE Les enfants têtes-à-claques sont, d’après les spécialistes, l’exact reflet de leurs parents. Nous voilà sans doute tous en mesure, sans l’avoir vu au préalable, de reconnaître Villepin-Père si on le croise au Sénat. A suivre : Demain, Ségolène Royal et le PS ************** Les Pensées zaz de l’Ocséna Ocsena, Organisation contre le système-ENA (et pour la démocratie (...)
Lire la suite, les commentaires...
Après le CPE, que fait-on ?
de : Ocsena - 25 avril 2006
4 commentaires
L’affaire du CPE qui aura duré, au delà de ses temps forts de mars, près d’un trimestre en tout apparaît maintenant comme achevée mais sans être terminée. Elle est pour l’heure aussi l’exemple d’une opération du type largement perdant-perdant. Le gouvernement a dû retirer sa loi, son comportement intransigeant, suicidaire, a ruiné sa crédibilité et transformé son règne en une nuit des morts-vivants. Côté militant, les étudiants ont pressé le furoncle du CPE, (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le CPE et l’Algérie à la Une du Monde
de : Ocsena - 18 avril 2006
1 commentaire
Il ne suffisait pas d’émettre, comme le Monde et nous-mêmes l’avons fait, des interrogations inquiétes ce week end sur l’engagement de la France au Tchad, après tout le talent déplorable dont elle a fait preuve continûment pendant deux mois dans l’affaire du CPE. Avec l’affaire du traité d’amitié franco-algérien, dont les péripéties duraient peut-être plus qu’il n’était acceptable, avec la fin de non-recevoir du président Bouteflika la (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le CPE et le Tchad à la Une du Monde (16-17.04.06)
de : Ocsena - 16 avril 2006
5 commentaires
A la Une du Monde de dimanche-lundi, vous trouverez ce titre passablement embarrassé (embarras qu’on retrouve également à la télé, laquelle n’est pourtant d’ordinaire embarrassée de rien.), "La France a aidé le pouvoir tchadien face aux rebelles. Les opposants auraient eu près de 400 tués à N’Djamena". Corruption, élections présidentielles prochaines, coopération militaire, appui aux autorités officielles, évacuation par avion des blessés de l’armée régulière (...)
Lire la suite, les commentaires...
CPE : Peut-on appeler victoire d’avoir pressé un bouton ?
de : Ocséna - 14 avril 2006
On a pressé le pus, pfuitt, le CPE est sorti. Exit le gros bouton qui menaçait de virer au furoncle. Sûr qu’on est contents à présent, on est mieux moralement. On avait le gros vilain bouton, ouf on ne l’a plus : Est-ce pour autant une avancée ? La démocratie est normalement la discussion du peuple, si si !. Avec l’UMP ultra-progressiste comme on sait mais quelque peu en retard ce serait désormais la discussion "avec" le peuple. C’est du Sarkozy ça, de la nouveauté (...)
Lire la suite, les commentaires...
CPE : Admirable printemps 2006 !
de : Ocséna - 7 avril 2006
5 commentaires
Ce que toutes les forces présumément progressistes n’ont jamais pu impulser de démocratie dans les décennies passées, la droite, la droite normale comme aussi la droite la plus libérale et la plus obtuse, a su le réaliser -mais par contrecoup- en peu de temps. La ruine morale de l’entreprise Grâce au baron Seillière du MEDEF, grâce maintenant à la très exemplaire madame Parisot, le vague rapport d’estime qui s’était instauré dans les années 80 entre les Français et (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le CPE et le suicide
de : Ocséna - 1er avril 2006
2 commentaires
Il y a déjà de nombreuses semaines, Ocséna prophétisait dans les présentes colonnes sur le fait que, pris sous un certain angle et avec la tournure d’esprit ad hoc évidemment, la France allait beaucoup se marrer. ************ Le premier ministre On a été extrêmement bien servi. Par le Premier ministre soi-même, M. Galouzeau de Villepin, qui a donné et redonné de sa personne, sauf que, maintenant, après 2 mois et plus que les choses perduraient, la farce bien sûr commençait à (...)
Lire la suite, les commentaires...
CPE : Le putsch du Gouvernement
de : Ocséna - 30 mars 2006
2 commentaires
Parce qu’il a par commodité des règles, le peuple souverain délègue "normalement" et temporairement des pouvoirs à des instances qu’il habilite pour gouverner en son nom. De là nait, pour des raisons pratiques, la grande césure démocratique, avec ses deux écoles : l’une, la fausse et la spécieuse, qui estime que ce système second et institutionnel est la seule démocratie, qu’il est l’ordre, la légalité, l’autre école, qui estime que la légalité ordinaire (...)
Lire la suite, les commentaires...
Contre le CPE, Petit "best of", déjà, des mots de l’Ocséna (zaz)
de : Ocséna - 28 mars 2006
3 commentaires
Aujourd’hui 28 mars, et parce que nous sommes sûrs de la victoire dès avant la manif, accordons-nous un petit rappel et du sourire Dans cette affaire du CPE, comprendre Dominique de Villepin Villepin, c’est bien le gars déjà qu’a perdu la bataille de Trafalgar ? Non, ça c’est Villetaneuse. Villepin et les siens vont seulement perdre les prochaines élections. Dominique de Villepin (continued) "En mai 68, à l’âge de quinze ans, il a été le seul gréviste de (...)
Lire la suite, les commentaires...
CPE, crise de société et naufrage politique
de : Ocséna - 27 mars 2006
1 commentaire
Non, il n’y a plus lieu d’attendre jusqu’à mardi, comme l’écrit la presse, pour que ceux qui nous dirigent prennent l’exacte mesure des choses. La messe est déjà dite et la question du CPE qu’ils ont créée est surpassée : l’actualité est singulièrement au départ du gouvernement, et dans 48h -à traîner comme "on" s’y plaît- le pays entrera probablement dans une crise de régime beaucoup plus grave encore. Un coup de tabac tombe sur la France, (...)
Lire la suite, les commentaires...
Manif à risques : fin programmée de la démocratie
de : Ocséna - 25 mars 2006
7 commentaires
La liberté d’expression et de manifestation est un des droits fondamentaux de la démocratie : Le droit premier sans aucun doute. L’expression de la rue, dés lors qu’elle a prouvé sa constance, son sérieux, son importance majoritaire, est selon la tradition française tenue pour l’expression de la volonté générale. Parole directe du peuple souverain, elle prime sur celle de la représentation nationale formelle et institutionnelle. Il n’est pas d’exemple (...)
Lire la suite, les commentaires...
CPE. Temps et lieu des vrais irresponsables : La journée stupide du 24 mars
de : Ocséna - 25 mars 2006
9 commentaires
L’histoire montre que lorsqu’un monde menace de s’effondrer, ceux qui en ont la charge politique sont le plus souvent aveugles à le voir ou bernés par leurs propres rodomontades. S’ajoute à cela communément dans l’air même qu’ils respirent une compulsion à la bouffonnerie quasi métaphysique . La journée du 24 mars aura été à cet égard une journée d’exception dans la chose vaine : Là où tout pouvait encore se résoudre entre syndicats, étudiants et (...)
Lire la suite, les commentaires...
Très habile ou très amère victoire ? : CPE, premières négociations
de : Ocséna - 24 mars 2006
4 commentaires
Le Premier ministre semble enfin reculer et, ce matin, les syndicats et organisations représentatives des étudiants et lycéens se réunissent pour préparer l’entrevue de l’après-m qu’ils auront avec lui. "Nous voulons rappeler aujourd’hui à nos camarades des organisations lycéennes et étudiantes qu’il n’est pas question pour nous cet après-midi de réclamer autre chose que le retrait du CPE", a déclaré devant les journalistes René Valladon, porte-parole (...)
Lire la suite, les commentaires...
Matignon le prend en vérité dans le trognon
de : Ocséna - 23 mars 2006
8 commentaires
Sous titre : anti-CPE, contestation estudiantine, Premier ministre Ce n’est rien de dire que la fermeté du Premier ministre en laisse plus d’un profondément perplexe. "Villepin persévère", titre le Monde du 23 mars sur le ton exact dont on écrirait : "Errare humanum est, perseverare diabolicum." Tout le monde est désapprobateur, Sarkozy quand il jure le contraire, Jospin quand il "avoue ne pas comprendre ce que veut dire inflexible en démocratie." (Nous non plus, on comprend (...)
Lire la suite, les commentaires...
Post-CPE. Maintenant, passons aux négociations : 7 mesures à discuter
de : Ocséna - 22 mars 2006
4 commentaires
Le Peuple, le 18 mars, a rejeté catégoriquement le CPE. Tout le monde y voit désormais plus clair sur les négociations à entreprendre pour sortir de la crise. Ocséna a pour sa part répertorié 7 mesures à négocier, de niveaux différents, qui se sont déjà fait jour parmi vous. Voyez-vous de votre côté ce qui aurait été oublié ? 1° Le Gouvernement retire le CPE 2° Le gouvernement retire le CNE et, après consultation du Conseil constitutionnel, l’ensemble de la loi d’égalité (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le CPE s’enfonce dans l’antidémocratie, le ridicule et la tragédie
de : Ocséna - 21 mars 2006
10 commentaires
1° Les députés se prennent pour la démocratie Les députés clament incarner la démocratie, c’est réducteur ! Ils n’ont pour eux de sûr en ce moment que la légalité. La légimité vraie, fondatrice, est dans le peuple, il est le Souverain, faut-il le rappeler. Il suffirait d’aller aux urnes pour vérifier quelles sont à l’heure présente les droits restant valides. En attendant, l’expression de la rue, parfaitement constitutionnelle, fait par chance pendant à (...)
Lire la suite, les commentaires...

... | 720 | 740 | 760 | 780 | 800 | 820 | 840 | 860 | 880 | 900



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La paix universelle se réalisera un jour non parce que les hommes deviendront meilleurs mais parce qu'un nouvel ordre, une science nouvelle, de nouvelles nécessités économiques leur imposeront l'état pacifique. Anatole France
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite