Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Michel GROS (10 articles)
DES APPELS A LA PELLE !
de : Michel GROS - 15 mai 2008
26 commentaires
de Michel GROS À l’initiative du journal Politis, un nouvel appel d’offre est lancé pour offrir à une "Gauche (plus vraiment) de Gauche" des travaux de restauration qui donneraient enfin à cet insignifiant sous concept le luxe qu’il est en droit d’attendre. Les premiers signataires ne semblent pas être des inconnus de la science politique infuse, confuse, diffuse et qui s’use quand on l’abuse. "Bis repetita placent", on prend les mêmes (agrémentés de (...)
Lire la suite, les commentaires...
D’Un-Monde à l’Autre.
de : Michel GROS - 2 avril 2008
Adresse à celles et ceux qui veulent prendre parti. Le monde n’est plus hanté par son propre concept. de Michel GROS Nulle joyeuse et fraîche utopie ne vient ouvrir l’espace par où le monde aurait à contempler la permanente approximation qui l’attache à son concept. Plus aucun écart. Plus aucune distance. Le monde est mondialisé dans l’Un-Monde-Capitaliste À l’utopie réalisée du Capitalisme-Monde (en voie de cadavérisation), nulle contre-utopie ne vient (...)
Lire la suite, les commentaires...
In girum imus nocte et consumimur igni.
de : Michel GROS - 9 février 2008
6 commentaires
de Michel GROS Le monde s’engage dans une nuit durable. Là où le système capitaliste étend ses illusions naturalistes et ses prétentions hégémoniques. Là où les politiciens offrent le spectacle pitoyable de toutes les résignations possibles et de toutes les compromissions inacceptables. Là où ces classes du Pouvoir, inféodées aux puissances de l’argent et organisées selon les critères de la captation mafieuse des richesses, déploient une puissance de destruction dont nous (...)
Lire la suite, les commentaires...
La rénovation n’est pas l’ov(ul)ation de la reine.
de : Michel GROS - 22 juin 2007
6 commentaires
de Michel GROS Un bruit court depuis les quatre tours épuisants et perdus de l’élection présidentielle. Nombreux sont ceux qui auraient assisté, sans même s’en rendre compte, à la naissance d’une reine dans la ruche agitée du PS. Les bourdons affectés à cet office, venus des horizons les plus éloignés, repoussent piteusement le destin de leur agonie. Après le coup de chaud de cette copulation, "le - peuple - ouvrier - de - la - grande - ruche - des - électeurs", malgré (...)
Lire la suite, les commentaires...
PRELUDE A LA CONSTRUCTION DU PARTI DES IDEES CLAIRES.
de : Michel GROS - 7 juin 2007
14 commentaires
de Michel GROS Le monde dans lequel nous vivons semble avoir, après quelques laborieuses et tragiques tergiversations, choisi un mode d’organisation qui se veut définitif et incontestable. Les femmes et les hommes, qui souhaitaient voir ce monde advenir et qui aujourd’hui l’organisent, s’attachent à fonder sa justification dans l’ordre d’une philosophie de la fin de l’Histoire dont la marchandise serait le coeur palpitant et l’horizon (...)
Lire la suite, les commentaires...
LES MOTS CAPTIFS
de : Michel GROS - 29 mai 2007
5 commentaires
Préface à un dictionnaire de la "Rénova(c)tion socialiste". de Michel GROS Dans le carquois sémantique des bavards de la politique politicienne, toutes tendances confondues, des mots en guise de flèches tentent de cibler une réalité qui leur échappe. Au coeur de cette réalité, qu’aucune de ces flèches ne peut atteindre, réside le centre noir de l’économie du Monde, le monde de l’économie marchande. Trou noir de la conscience contemporaine où s’absente désormais (...)
Lire la suite, les commentaires...
DU VOTE FUTILE AU VOTE UTILE, UNE NOUVELLE MYSTIFICATION.
de : Michel GROS - 10 avril 2007
6 commentaires
de Michel GROS psychanalyste, militant PS L’absence de candidat "naturel" du Parti socialiste résulte des luttes de "castes" dont les courants instrumentalisés sont la manifestation caricaturale. Plutôt que d’être des mouvements de pensée propice à la cohérence politique, ils ne sont que des faire-valoir quantitatifs, tremplins à l’ambition des chefs qui les représentent. Arnaud Montebourg se serait-il enflammé à ce point d’incandescence si le candidat avait été (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’IDEOLOGIE MARCHANDE ET SA FAUSSE CONTESTATION.
de : Michel GROS - 6 avril 2007
2 commentaires
L’organisation accélérée du capitalisme fonde sa vision du monde hyper libérale sur l’intensification des principes de la féodalité. Au coeur du capitalisme hyper libéral, la marchandise est devenue l’horizon indépassable du pseudo monde achevé. Désormais bannie de sa seule valeur d’échange, nécessaire et suffisante aux conditions élémentaires de l’existence, la marchandise, devenue l’idéologie objectivée, envahit la vie tout entière. La marchandise est (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
de : Michel GROS - 29 mars 2007
11 commentaires
À son congrès du Mans, le Parti socialiste a entériné, dans la synthèse de ses motions, un rassemblement autour d’une ligne politique dans laquelle l’idée de la 6ème République fût réduite, sous des pointes d’ironie, à la dimension de l’arlésienne. Cette absence de courage collectif exacerbé par la résignation du courant NPS a permis, dans une rupture critique initiée par Arnaud Montebourg, la naissance de « Rénover, maintenant ». Quelques militants, certes peu (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le « pâ(c)té » présidentiel de Ségolène Royal.
de : Michel Gros - 8 mars 2007
3 commentaires
Les figures de proue du Parti Socialiste, qui se déchirent et se méprisent dans des temps politiques sans conséquence, s’agrègent quand le temps venu de leur survie politique les y oblige. Cette solidarité d’apparence et cet instinct grégaire ne trompent plus personne. L’opinion publique depuis trop longtemps maltraitée ne s’en laisse plus conter. Les militants méprisés n’hésitent plus à dire leur désapprobation malgré les pressions au silence opérées par la (...)
Lire la suite, les commentaires...

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Dans n’importe quel travail physique, même le plus mécanique et le plus dégradé, il existe un minimum d’activité intellectuelle. Antonio Gramsci
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite