Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Antonio Gramsci (19 articles)
Antonio Gramsci (22 janvier 1891 - 27 avril 1937) : Je suis pessimiste avec l’intelligence, mais optimiste par la volonté
de : Roberto Ferrario - 27 avril 2017
Le dossier de Gramsci ici : http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph... Hégémonie culturelle Épicycle de la pensée marxiste qui pallie l’absence de la révolution prévue par Marx et le renforcement des institutions capitalistes : la bourgeoisie domine par la force mais aussi par le consentement, notamment par son hégémonie culturelle qui fait que le prolétariat adopte les intérêts de la bourgeoisie. L’Église catholique illustre par exemple cette hégémonie. Intellectuels et (...)
Lire la suite, les commentaires...
Pourquoi citent-ils tous Gramsci ?
de : Gaël Brustier via RF - 27 avril 2017
2 commentaires
Le nom de Gramsci revient sans cesse depuis plusieurs mois, dans les médias, sur les réseaux sociaux, il est cité en permanence. Qui est-il et quelle est sa pensée ? Le 9 novembre 2016, au lendemain de l’élection de Donald Trump, sur les réseaux sociaux circulait cette phrase d’Antonio Gramsci : « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres ». Lundi 23 janvier, au lendemain du premier tour de la primaire de (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’« intellectuel organique » selon Gramsci
de : Attilio Monasta via RF - 27 avril 2017
Au coeur du message de Gramsci, il y a cette idée que l’organisation de la culture est « organiquement » liée au pouvoir dominant. Ce qui définit les intellectuels, ce n’est pas tant le travail qu’ils font que le rôle qu’ils jouent au sein de la société ; cette fonction est toujours, plus ou moins consciemment, une fonction de « direction » technique et politique exercée par un groupe — soit le groupe dominant, soit un autre qui tend vers une position (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio Gramsci : Je veux que chaque matin soit pour moi une année nouvelle
de : Roberto Ferrario - 31 décembre 2016
2 commentaires
Il ne faut pas qu’on se sente "agressés" juste parce qu’on fait le réveillon, bien légitime. Et que ce sentiment de "légitime défense" nous empêche de tirer du texte de Antonio Gramsci ce qui est une réflexion très intéressante sur les dates, les commémorations, le découpage de l’Histoire etc. Qui est un bon point de départ pour penser, échanger, débattre, d’accord pas d’accord, sans le prendre de façon trop simpliste ni au premier degré. Je vous souhaite un (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio Gramsci (22 janvier 1891 - 27 avril 1937) La révolution contre "Le Capital" (videos)
de : Roberto Ferrario - 22 janvier 2015
5 commentaires
Le dossier de Gramsci ici : http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph... Dans un article écrit avant son emprisonnement et intitulé « La Révolution contre le Capital », Gramsci affirmait que la Révolution russe en Russie invalidait l’idée que la révolution socialiste ne pouvait se faire avant le développement total des forces capitalistes de production. Cela renvoyait à cette conception par Gramsci du marxisme comme une philosophie non-déterministe. Gramsci insistait sur le fait (...)
Lire la suite, les commentaires...
Je hais le nouvel an
de : Antonio Gramsci via FR - 31 décembre 2014
27 commentaires
Chaque matin, à me réveiller encore sous la voûte céleste, je sens que c’est pour moi la nouvelle année. C’est pourquoi je hais ces nouvel an à échéance fixe qui font de la vie et de l’esprit humain une entreprise commerciale avec ses entrées et sorties en bonne et due forme, son bilan et son budget pour l’exercice à venir. Ils font perdre le sens de la continuité de la vie et de l’esprit. On finit par croire sérieusement que d’une année à l’autre (...)
Lire la suite, les commentaires...
Lettre au Comité central du PCUS sur la situation dans le parti bolchévik (14 octobre 1926)
de : GRAMSCI... via A.C - 14 août 2012
3 commentaires
Avertissement : Ce texte est utile , selon moi, à ceux qui considèrent que l’HISTOIRE du mouvement ouvrier et des Partis Communistes est un élément de références..permettant SURTOUT de chercher à comprendre les raisons de "ce" qui a pu contribuer à l’ECHEC de l’expérience soviétique. GRAMSCI est trop peu connu des militants du Communisme. Publier un texte ne signifie pas qu’on porte un jugement sur l’auteur et ses convictions, ni qu’on se reconnait (...)
Lire la suite, les commentaires...
La volonté des masses
de : Antonio Gramsci via RF - 27 décembre 2011
7 commentaires
« Existe-t-il une volonté des masses laborieuses prises dans leur ensemble et le Parti communiste peut-il soutenir qu’il va "obéir à la volonté des masses en général" ? Non. Il existe, dans l’ensemble des masses laborieuses, plusieurs volontés distinctes : il existe une volonté communiste, une volonté maximaliste, une volonté réformiste, une volonté démocratique libérale. Il existe même, en un certain sens et dans une certaine limite, une volonté fasciste. Tant que subsiste le (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio Gramsci , « Je hais les indifférents »
de : Roberto Ferrario - 14 avril 2011
13 commentaires
« Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Qui vit vraiment ne peut ne pas être citoyen et parti prenant. L’indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n’est pas vie. C’est pourquoi je hais les indifférents. L’indifférence est le poids mort de l’histoire. C’est la boule de plomb pour le novateur, c’est la matière inerte dans laquelle souvent se noient les enthousiasmes les plus radieux, (...)
Lire la suite, les commentaires...
La Philosophie de la praxis - A. Gramsci (video)
de : via FR - Floris - 21 avril 2009

Lire la suite, les commentaires...
Antonio GRAMSCI : Textes (1917-1934)
de : Roberto Ferrario - 25 juillet 2007
Et voilà, fini ! La première série des publications des livres en "version électronique" de Antonio Gramsci est terminé, vous pouvez la retrouver ici. J’expere que vous ferez bon usage... On va continuer avec des articles du même auteur... Que : "la lotta continua, ciao compagni e compagne..." Roberto Ferrario Gramsci Textes Introduction et choix des textes par André Tosel Traductions de Jean Bramant, Gilbert Moget, Armand Monjo, François Ricci et André Tosel. L’Avanti / (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio GRAMSCI : Écrits politiques- III (1923.-1926)
de : Roberto Ferrario - 24 juillet 2007
Présentation. Écrits politiques- III (1923.-1926) La première partie de ce volume est constituée d’articles parus pour l’essentiel dans L’Unità et dans la Ille série de L’Ordine Nuovo. Deux grands thèmes, souvent imbriqués, dominent cet ensemble : la crise du fascisme et la "bolchevisation" du Parti communiste d’Italie. Ouverte par l’assassinat de Matteotti le 10 juin 1924, la crise du fascisme se poursuivra jusqu’au discours de Mussolini du 3 (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio GRAMSCI : Écrits politiques II. 1921-1922
de : Roberto Ferrario - 22 juillet 2007
1 commentaire
Présentation. Écrits politiques - II (1921-1922) La première partie de ce volume - “L’Ordine Nuovo quotidien (1921-1922)” - est constituée par un choix d’articles publiés, pour la plupart, dans le quotidien du Parti communiste d’Italie dont Gramsci assumait la direction. Couvrant la période qui va du congrès de fondation du P.C.I. (Livourne, 21 janvier 1921) au départ de Gramsci pour Moscou, en mai 1922, ces textes sont surtout représentatifs des positions (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio GRAMSCI : Écrits politiques I. 1914-1920
de : Roberto Ferrario - 20 juillet 2007
Présentation Écrits politique - I (1914-1920) On trouvera dans ce volume un choix d’articles de Gramsci couvrant les années 1914-1920. Les " Écrits.de jeunesse " (1914-1918) illustrent d’abord, à partir du fameux article "mussolinien" de 1914, l’itinéraire socialiste du jeune Gramsci : l’opposition à la guerre et les influences zimmerwaldiennes, le contact de la classe ouvrière turinoise et le spectacle de ses combats, l’effort pour élaborer une voie originale (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio GRAMSCI : Lettres de la prison (1926-1937)
de : Roberto Ferrario - 16 juillet 2007
2 commentaires
Arrêté le 8 novembre 1926 et assigné d’abord à cinq ans de relégation dans une île, Antonio Gramsci sera condamné par le Tribunal spécial à 20 ans, 4 mois et 5 jours de prison ; "Pour vingt ans nous devons empêcher ce cerveau de fonctionner", déclarera le 4 juin 1928 le procureur fasciste. Pressentant que sa peine serait longue, le dirigeant communiste était pourtant déjà résolu à résister par l’étude. "Je suis obsédé - écrit-il dès le décembre 1926 -par cette idée qu’il (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio Gramsci : Le Vatican
de : Roberto Ferrario - 12 juillet 2007
3 commentaires
de Antonio Gramsci La Correspondance internationale, 12 mars 1924. Une formidable organisation réactionnaire - Son rôle dans la politique italienne - Monsignore Ratti devenu Sa Sainteté Pie XI est une Sainteté fasciste - Bénédictins, jésuites et autres abrutisseurs... Le Vatican est sans doute la plus vaste et la plus puissante organisation privée qui ait jamais existé au monde. Il a, par certains aspects, le caractère d’un État, il est reconnu comme tel par nombre de gouvernements. (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio GRAMSCI : Lettres de prison (1926-1934)
de : Roberto Ferrario - 11 juillet 2007
Avertissement ; Introduction par Sergio Caprioglio Voir la table des matières du livre Présentation de l’ouvrage [[Lettres de prison Le 8 novembre 1926, Gramsci est arrêté par la police fasciste et condamné, en 1928, pour « conspiration contre les pouvoirs de l’État, provocation à la guerre civile, incitation à la haine de classe, apologie d’actes criminels et propagande subversive ». Pendant onze années de captivité, de la déportation à l’île d’Ustica (...)
Lire la suite, les commentaires...
Gramsci dans le texte : De l’avant aux derniers écrits de prison (1916-1935)
de : Roberto Ferrario - 10 juillet 2007
8 commentaires
Note de l’éditeur [[ Gramsci dans le texte (1916-1935) : Note de l’éditeur Une édition électronique réalisée à partir du livre d’Antonio Gramsci, Gramsci dans le texte. Recueil de textes réalisé sous la direction de François Ricci en collaboration avec Jean Bramant. Textes traduits de l’Italien par Jean Bramant, Gilbert Moget, Armand Monjo et François Ricci. Paris : Éditions sociales, 1975, 798 pages. NOTE DE L’ÉDITEUR En 1959, les ÉDITIONS sociales, qui (...)
Lire la suite, les commentaires...
Antonio Gramsci
de : Roberto Ferrario - 9 juillet 2007
Antonio Gramsci (Ales, Sardaigne, le 23 janvier 1891 - Rome, le 27 avril 1937) était un écrivain et théoricien politique italien. Membre fondateur, un temps à la tête du Parti communiste italien, il fut emprisonné sous le régime mussolinien. Il a notamment étudié dans ses nombreux ouvrages et articles les problèmes de la culture et de l’autorité, ce qui en fait un des principaux penseurs de la tradition marxiste. Il oppose à la dialectique matérialiste une "philosophie de la praxis" ; (...)
Lire la suite, les commentaires...

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Aucune carte du monde n'est digne d'un regard si le pays de l'utopie n'y figure pas. Oscar Wilde
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite