Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Communisme : le débat (311 articles)
La Commune  : abolition ou dépérissement de l’État  ?
de : Daniel Bensaïd via A.C - 18 juin 2012
16 commentaires
Cela repose un peu du Cirque électoral qui vient de plier son chapiteau.. Ce texte a été publié dans : Revue Tout est à nous ! 19 (mars 2011) En 2008, sous le titre Inventer l’inconnu. Textes et correspondance autour de la Commune, les éditions La Fabrique ont publié des textes de Karl Marx – ainsi que des correspondances entre Marx et Engels – à propos de la Commune de Paris. L’ouvrage s’ouvre par «  Politiques de Marx  », une étude (...)
Lire la suite, les commentaires...
La question du Parti
de : CHARLES - 24 mai 2012
La question du parti Quelle que soit la voie empruntée par la bourgeoisie face à la crise de son économie, elle reposera sur la violence au moins économique contre la classe ouvrière. La classe ouvrière n’est, pour le moment, pas armée pour se défendre. Bouleverser ce rapport de forces entre la classe ouvrière et la grande bourgeoisie nécessite un haut degré de combativité, mais aussi un haut degré de conscience. Et qui dit conscience ouvrière dit parti pour l’incarner. Le (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le communisme est-il une exclusivité ?
de : Bertolt Brecht - 2 avril 2012
De nombreux critiques de La Mère, à la vérité presque tous, nous ont dit que cette pièce était l’affaire des seuls communistes. De cette affaire, ils parlaient comme d’une affaire d’éleveurs de lapins ou de joueurs d’échecs, et qui par conséquent concernerait peu de gens et se soustrairait à l’appréciation de ceux qui ne sont pas experts en matière de lapins ou d’échecs. Or, s’il n’est pas vrai que le monde entier considère le communisme (...)
Lire la suite, les commentaires...
Extraits sur "La dictature du prolétariat" (et le PCF)
de : Joêl THALINEAU - 27 février 2012
8 commentaires
Extraits du mémoire " Le Parti communiste français (PCF) et l’alternance" par Joël THALINEAU Université François RABELAIS - TOURS - DEA Droit Public 1979 (...) II - LA QUESTION DE LA DICTATURE DU PROLÉTARIAT La dictature du prolétariat a connu un curieux destin dans le mouvement communiste français. Conçue comme une forme qui conditionnait tout changement, elle est vouée aux gémonies un soir de télévision. Pour comprendre l’état du concept en France, ou du moins à (...)
Lire la suite, les commentaires...
La question de ce début de 21ème siècle est celle de la dictature du prolétariat
de : La Louve - 21 février 2012
84 commentaires
1. Le moment actuel exige de la radicalité et de la vérité et non des faux-semblants et de vaines promesses Ce moment de "crise systémique du capitalisme" au cours duquel de nombreuses cartes sont en train d’être rebattues, ce moment historique que nous traversons, dans le monde entier, exige de la part de celles et ceux qui disposent d’un petit espace de parole publique à un moment ou à un autre, de la clarté. C’est de la clarté que peut naître une radicalité (...)
Lire la suite, les commentaires...
Faut-il relire Marx face à la crise actuelle du capitalisme ?
de : AC relayant un texte Amady Aly DIENG - 18 février 2012
5 commentaires
Karl Marx l’irréductible Le Monde hors-série n°10 décembre 2011 122 pages Il y a le mythe, le stalinisme, un siècle de puissance, et il y a Karl Marx. L’énergumène avec sa barbe d’ours, le travailleur forcené, l’amoureux passionné, l’homme Karl Marx : le personnage principal de ce numéro. Comme il s’acharne à comprendre pourquoi la vie des hommes leur est volée ! S’indigne que toute cette puissance industrielle produise tant d’ouvriers (...)
Lire la suite, les commentaires...
Léon Trotsky : Les leçons de la Commune de Paris [1921]
de : 11 février 2012
2 commentaires
[source : Bolchevisme contre stalinisme, Léon Trotsky] Chaque fois que nous étudions l’histoire de la Commune, nous la voyons sous un nouvel aspect grâce à l’expérience acquise par les luttes révolutionnaires ultérieures, et surtout par les dernières révolutions, non seulement par la révolution russe, mais par les révolutions allemande et hongroise. La guerre franco-allemande fut une explosion sanglante présage d’une immense boucherie mondiale, la Commune de Paris, un (...)
Lire la suite, les commentaires...
"Communisme et franc-maçonnerie" (Trotsky, 1922)
de : CHARLES - 7 février 2012
6 commentaires
Le dévéloppement du capitalisme a toujours approfondi et approfondit sans cesse les antagonismes sociaux. Les efforts de la bourgeoisie ont toujours tendu à émousser ces antagonismes en politique. L’histoire du siècle dernier nous présente une extrême diversité de moyens employés par la bourgeoisie à cet effet. La répression pure et simple est son argument ultime, elle n’entre en scène que dans les moments critiques. En temps « normal », l’art politique bourgeois consiste (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le Manifeste du Parti Communiste - K.MARX et Fr. ENGELS (Extraits)
de : via La Louve - 31 janvier 2012
34 commentaires
Voilà. On m’a offert pour mon anniversaire un très bel exemplaire du Manifeste du Parti Communiste. Je l’ai relu dernièrement, avec attention et plaisir. Et étonnement aussi. D’où mon souhait de vous en faire partager quelques extraits (que j’ai choisis en essayant de ne pas dénaturer le sens global des extraits et de l’esprit du texte). En réalité, on devrait relire le Manifeste à chaque fois qu’on l’oublie. C’est à dire, souvent. Non (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le mythe des classes moyennes
de : Jean LOJKINE via A.C - 25 janvier 2012
2 commentaires
Les « classes moyennes » sont au coeur du débat politique. Elles sont présentées à droite, à gauche, au centre comme à l’extrême droite comme un des enjeux centraux de cette élection. Elles font l’objet de dossiers dans la presse, et de publications, encore tout récemment. Mais de quoi parle-t-on au juste ? Jean Lojkine resitue le fondement et le cadre idéologique de la notion. Pour une analyse critique. ref Site de "Communisme21" Un mythe qui a la vie dure Mais qui sont (...)
Lire la suite, les commentaires...
"Introduction à l’économie politique" / (1907) - Rosa LUXEMBURG - extraits II
de : via LL - 21 janvier 2012
3 commentaires
"V. LE TRAVAIL SALARIE (...) Maintenant, le travailleur est personnellement libre, il n’est pas la propriété de quelqu’un, il n’est pas non plus enchaîné au moyen de production. Les moyens de production sont entre certaines mains, la force de travail en d’autres mains, et les deux propriétaires se font face en acheteurs et en vendeurs libres et autonomes, le capitaliste en acheteur, le travailleur en vendeur de la force de travail. La liberté personnelle et la (...)
Lire la suite, les commentaires...
"Introduction à l’économie politique" (1907) - Rosa LUXEMBURG - extraits
de : via LL - 21 janvier 2012
I : QU’EST-CE QUE L’ÉCONOMIE POLITIQUE ? " (...) Les choses sont toutefois entièrement différentes si nous envisageons n’importe quel phénomène de la vie économique actuelle. Prenons par exemple un des phénomènes les plus remarquables et les plus frappants : la crise commerciale. Nous avons tous déjà vécu plusieurs grandes crises commerciales et industrielles et nous connaissons par expérience leur déroulement dont Friedrich Engels a donné une description classique : (...)
Lire la suite, les commentaires...
Rosa LUXEMBURG - "Réforme Sociale ou Révolution" ? (1898)
de : via LL - 18 janvier 2012
13 commentaires
Je dédie ces extraits à tous les camarades et copains/copines sur ce site (ou ailleurs) qui n’ont pas abandonné l’idéal révolutionnaire, qui ne le travestissent pas, qui ne sombrent pas dans la justification pseudo-pragmatique de ce qui ne sont que des renoncements à "l’hypothèse communiste", des abandons en rase campagne, et ce quelles que que soient nos divergences sur le fond sur certains sujets. Bref, je le dédie à toutes celles et tous ceux qui ne plient pas sous (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les classes moyennes : un camouflage idéologique (extrait)
de : Jean-Louis - 15 janvier 2012
10 commentaires
(...) "Aujourd’hui que la droite parle surtout des classes moyennes et jamais de la classe ouvrière n’est pas pour surprendre. Car les idéologies qu’elles développent ont toutes en commun de nier la spécificité de la classe ouvrière en tentant de la fondre dans la masse anonyme des "classes moyennes". D’où l’idée qui revient régulièrement de faire de chaque prolétaire un petit-bourgeois en lui facilitant, par exemple, l’accès à l’achat d’un (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA VISEE COMMUNISTE SELON ARNAUD SPIRE
de : SPIRE Arnaud - 6 janvier 2012
18 commentaires
MISE AU POINT D’ARNAUD SPIRE APRES AVOIR PRIS CONNAISSANCE TARDIVEMENT DU DOSSIER SUR DE SOI-DISANT "HUISTES" QUI VOULAIENT UN CANDIDAT COMMUNISTE POUR LES PRESIDENTIELLES LA VISEE COMMUNISTE SELON ARNAUD SPIRE Contrairement à ce que laissent supposer les propos qui figurent dans ce site, je ne suis l’inconditionnel de personne (pas plus de Georges Marchais que de Robert Hue ou de Marie-George Buffet). En aucun cas je ne suis le porte parole d’une tendance quelle (...)
Lire la suite, les commentaires...
La volonté des masses
de : Antonio Gramsci via RF - 27 décembre 2011
7 commentaires
« Existe-t-il une volonté des masses laborieuses prises dans leur ensemble et le Parti communiste peut-il soutenir qu’il va "obéir à la volonté des masses en général" ? Non. Il existe, dans l’ensemble des masses laborieuses, plusieurs volontés distinctes : il existe une volonté communiste, une volonté maximaliste, une volonté réformiste, une volonté démocratique libérale. Il existe même, en un certain sens et dans une certaine limite, une volonté fasciste. Tant que subsiste le (...)
Lire la suite, les commentaires...
La classe, remède à la tentation contre-révolutionnaire du syncrétisme de gauche
de : La Louve - 27 décembre 2011
23 commentaires
Quand on ne conçoit de pouvoir que gouvernemental, quand on ne conçoit d’instrument de lutte que l’État, quand on ne conçoit de démocratie que bourgeoise, quand on a abandonné toute idée de révolution, quand on pense que finalement, le capitalisme doit "seulement" être "modifié", on ne peut évidemment pas faire autrement, en période électorale (c’est à dire désormais , tout le temps !) que de tenter de mettre ensemble des chèvres, des choux et des loups (vous vous (...)
Lire la suite, les commentaires...
Crise systémique, économisme, réformes et révolution.
de : La Louve - 13 décembre 2011
33 commentaires
Ce matin, je me faisais la réflexion que la révolution a bel et bien commencé. Le "hic", c’est que c’est la bourgeoisie qui est en train de la mener... Elle a l’avantage offensif. Question : face à une offensive révolutionnaire de la bourgeoisie, quelle doit être la position juste pour le prolétariat et quelle doit être la position juste des communistes ? A quoi cela sert-il de faire des propositions économiques (certes justes) si on ne met pas avant tout sur la table la (...)
Lire la suite, les commentaires...
"Les parti-pris du nouveau communisme"
de : un texte de L. SEVE relayé par A.C - 4 décembre 2011
20 commentaires
Avertissement. Bien entendu, la question n’est pas ici-si possible- de nous re- dire ce que très majoritairement nous pensons du FRONT de GAUCHE, ni de revenir sur le parcours de ces"Communistes unitaires" dont je redonne quand même les coordonnées car, parles temps qui courent,la connaissance de certains points de vue, "épicés" d’un brin d’"intelligence" de rupture avec l’extraordinaire floraison d’imbécilités en tous genres que la mode du "prêt à penser" (...)
Lire la suite, les commentaires...
7 NOVEMBRE 1917 : LA REVOLUTION RUSSE
de : 7 novembre 2011
10 commentaires
Extrait d’un discours du 4 novembre 1945 de James Patrick Cannon (dirigeant trotskyste américain) La transformation du Socialisme de conception utopique en doctrine scientifique fut accomplie par la publication du Manifeste Communiste en 1848 – il y a 97 ans –. La transformation du Socialisme de science en action fut accomplie 69 ans plus tard par la Révolution bolchevique russe du 7 novembre 1917. (...)Le Socialisme ne peut pas être instauré dans un seul pays. Son (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons. Martin Luther King
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite