Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Presse écrite (1709 articles)
quand le torchon ouest rance roule pour la ploutocratie vichiste ump
de : anti médias du medef - 21 mars 2005
Suite à l’occupation de l’EREVE, la nouvelle maison des étudiants de Rennes 2, un article fantastique de ouest-france nous devrions dire Ouest Rance ex Ouest éclair qui du temps de l’occupation était l’un des torchons les plus collabos avec le sinistre figacollabo Suite à l’occupation de l’EREVE, un article de ouest-france qui vaut bien le coup. Pour mémoire, ces textes participent de le même histoire : http://paris.indymedia.org/IMG/rtf/... (...)
Lire la suite, les commentaires...
Reporter de guerre : lettre ouverte de Reporters sans Frontières
de : Mimmo Candito - 19 mars 2005
de Mimmo Candito Président italien de "Reporters Sans Frontières", traduit de l’italien par karl&rosa Nous recevons et publions intégralement la lettre ouverte signée par Mimmo Candito, président italien de "Reporters sans Frontières" Cher Directeur, l’âpre débat qui s’est ouvert dans le monde politique après la conclusion dramatique de l’enlèvement de Giuliana Sgrena implique désormais profondément le rôle du journalisme et ses méthodes d’intervention (...)
Lire la suite, les commentaires...
La constitution, vous allez l’adorer...
de : xxl - 17 mars 2005

Lire la suite, les commentaires...
Libération, la fille de joie de Fillon
de : Prof syndiqué - 14 mars 2005
2 commentaires
Dans l’édition du 14 mars, à la veille de la grève de la tentative de jonction entre les mouvements lycéens et enseignants (appel FIDL-UNL-FSU-SUD-CNT pour la grève et manifestation République-Nation le 15 mars à 14h), le quotidien Libération nous inflige une pleine page de publicité payée par le Ministère de l’Education Nationale, pour nous "expliquer" la loi Fillon : LA PROPAGANDE GOUVERNEMENTALE PAYEE PAR L’ARGENT PUBLIC, POUR LES PROFITS DU BANQUIER ROTHSCHILD ! (...)
Lire la suite, les commentaires...
Philippe Hersant menace un webmaster Rmiste
de : paruvendu.net - 12 mars 2005
1 commentaire
Bonjour, www.paruvendu.net présente des annonces gratuites depuis fin 2003 (annonces précédemment déjà présentes sur www.lesannoncesgratuites.net ). En 2004 le journal gratuit d’annonces payantes BONJOUR est devenu PARU VENDU. Et www.bonjour.fr a laissé place à www.paruvendu.fr www.paruvendu.net n’a bien sûr aucun lien avec Philippe Hersant... j’ignorais même en février 2005 les informations ci-dessus. Mais le 8 mars 2005 j’ai reçu une lettre recommandée signée (...)
Lire la suite, les commentaires...
Giuliana Sgrena : " Les responsabilités américaines sont très graves"
de : Paul Falzon - 8 mars 2005
Entretien réalisé par Paul Falzon Hospitalisée, Giuliana Sgrena est revenue pour l’Humanité sur l’attaque qui a visé le convoi qui la ramenait à la liberté. La voix est fatiguée mais visiblement soulagée. Jointe hier au téléphone depuis sa chambre d’hôpital, Giuliana Sgrena est revenue pour l’Humanité sur les minutes qui ont précédé l’attaque où elle a été blessée et où le chef des services secrets italiens a été tué. Comment allez-vous Giuliana ? Giuliana (...)
Lire la suite, les commentaires...
RSF, Giuliana Sgrena et l’US Army
de : Maxime Vivas - 8 mars 2005
4 commentaires
de Maxime Vivas L’otage italienne Giuliana Sgrena a été libérée dans des circonstances tragiques. Comment savoir s’il s’agit d’une bavure, d’un accident, d’une erreur, d’un dérapage (pour reprendre les mots qu’on a pu lire dans la presse) ou d’une agression délibérée, d’une tentative d’assassinat (mots qui ont aussi été imprimés) ? Le mieux, pour approcher une vérité que nous ne connaissons pas, est peut-être (...)
Lire la suite, les commentaires...
Giuliana Sgrena : 4 infos dont l’une est vraie
de : Maxime Vivas - 6 mars 2005
5 commentaires
de Maxime Vivas 1 ) L’armée d’occupation américaine a tiré délibérément sur la journaliste italienne libérée. "La journaliste italienne Giuliana Sgrena, libérée vendredi à Bagdad après un mois de captivité, a été blessée par des tirs américains visant à l’éliminer avant son évacuation, a accusé son compagnon Pier Scolari samedi à son retour à Rome. "Giuliana avait des informations et les militaires américains ne voulaient pas qu’elle s’en sorte vivante", a (...)
Lire la suite, les commentaires...
Giuliana Sgrena : "Ma vérité"
de : Rome - 6 mars 2005
"Ma vérité", sous ce titre qui barre la Une du quotidien de gauche, Il Manifesto, Giuliana Sgrena révèle que ses ravisseurs l’ont accompagnée dans une zone de Bagdad en la prévenant "de ne pas se faire remarquer avec eux sinon les Américains pourraient intervenir" et ils étaient prêts à riposter. Un hélicoptère a survolé les lieux puis ils l’ont laissée seule, les yeux couverts, en lui disant : "Sois tranquille, maintenant ils viendront te chercher dans dix minutes". "Je suis (...)
Lire la suite, les commentaires...
Giuliana Sgrena raconte sa détention
de : Rome - 6 mars 2005
L’ancienne otage italienne Giuliana Sgrena raconte sa détention en Irak dimanche dans son journal « Il Manifesto », révélant notamment que la menace de son exécution avait été apparemment faite par un autre groupe que celui de ses ravisseurs. Elle dément que le véhicule à bord duquel elle se trouvait ait roulé à vive allure comme l’affirment les Américains pour expliquer qu’il ait été pris pour cible. « Je me souviens seulement des tirs », écrit la journaliste. « A ce (...)
Lire la suite, les commentaires...
Giuliana Sgrena raconte sa libération
de : Ciampino - 6 mars 2005
"Les premiers jours, je n’ai pas versé une seule larme. J’étais simplement furieuse. Je disais en face à mes ravisseurs : « mais comment, vous m’enlevez moi qui suis contre la guerre ?! »" Giuliana Sgrena La journaliste Giuliana Sgrena, retenue en otage durant un mois en Irak, raconte dimanche dans son journal, « Il Manifesto », sa libération vendredi. Une libération vécue comme « le jour le plus dramatique de ma vie », dit-elle. Selon "Il Messaggero", les services (...)
Lire la suite, les commentaires...
La journaliste Giuliana Sgrena, ex-otage en Irak, de retour à Rome
de : ROME - 5 mars 2005
2 commentaires
La journaliste italienne et ex-otage, blessée vendredi lors de son évacuation d’Irak par des tirs américains qui ont fait un mort et deux autres blessés, a regagné samedi Rome où elle a été immédiatement transportée dans un hôpital militaire pour être soignée. Visiblement fatiguée, l’épaule en écharpe, la journaliste, libérée après un mois de captivité en Irak, a descendu la passerelle soutenue par deux personnes dont son compagnon Pier Scolari qui était allé la chercher dans (...)
Lire la suite, les commentaires...
Giuliana Sgrena dit ne pas avoir été maltraitée
de : ROME/BAGDAD - 5 mars 2005
La journaliste italienne Giuliana Sgrena a déclaré ne pas avoir été maltraitée pendant sa captivité en Irak. Elle s’exprimait à son arrivée à Rome, au lendemain de sa libération Mme Sgrena s’est dite navrée de la mort de Nicola Calipari. « Ils ne m’ont jamais maltraitée », a-t-elle dit à ses collègues du journal « Il Manifesto », qui sont montés dans l’avion l’ayant ramenée en Italie, à son arrivée sur l’aéroport de Ciampino. Le responsable des service (...)
Lire la suite, les commentaires...
"Les Américains ne voulaient pas que Giuliana s’en sorte"
de : A.Ga. - 5 mars 2005
1 commentaire
Pier Scolari, le compagnon de Giuliana Sgrena, samedi Pier Scolari, le compagnon de la journaliste italienne libérée vendredi en Irak affirme que les militaires américains avaient été informés du passage de la voiture menant à l’aéroport de Bagdad. Giuliana Sgrena a été blessée et le chef de l’équipe des services spéciaux italiens l’accompagnant a été tué. L’Italie demande des explications aux Etats-Unis. Après le soulagement mêlé de tristesse, la polémique. Pier (...)
Lire la suite, les commentaires...
Giuliana Sgrena libre mais blessée, un agent italien tué
de : ROME - 4 mars 2005
Après un mois de détention en Irak, la journaliste italienne Giuliana Sgrena a été relâchée par ses ravisseurs mais un blindé américain a tiré par erreur sur la voiture qui la conduisait à l’aéroport de Bagdad. La reporter et deux membres des services secrets italiens ont été blessés, un troisième agent a été tué. Le président du Conseil italien Silvio Berlusconi a annoncé qu’il avait convoqué l’ambassadeur des Etats-Unis à Rome pour demander des « éclaircissements » sur (...)
Lire la suite, les commentaires...
Giuliana Sgrena a été libérée puis blessée par des tirs américains
de : Bagdad - 4 mars 2005
La journaliste italienne Giuliana Sgrena a été blessée vendredi peu après sa libération par des tirs américains contre le convoi qui la conduisait à l’aéroport de Bagdad, et un membre des services secrets italiens a été tué, a annoncé le quotidien Il Manifesto. La journaliste italienne a été blessée à l’épaule et transportée dans un hôpital américain, a précisé le journal. Le chef de l’équipe des services spéciaux italiens en Irak, Nicola Calibari, a été tué par les (...)
Lire la suite, les commentaires...
Irak : libération de Giuliana Sgrena, journaliste du quotidien italien Il Manifesto...
de : rsf - 4 mars 2005
7 commentaires
"Nous sommes profondément heureux et émus", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières. "Les efforts de chacun, en particulier de la presse et du gouvernement italien, ont finalement payé. Après tout le tohu-bohu qui a suivi la diffusion de la vidéo de Florence, enfin une bonne nouvelle ! Nous voulons voir dans cette libération un signe d’espoir pour Florence et Hussein". Le portrait de la journaliste italienne installé place de la République à Paris (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les maires de Paris et Rome lancent un appel à la libération des otages
de : Paris - 3 mars 2005
Bertrand Delanoë et Walter Veltroni, maires de Paris et de Rome, ont lancé jeudi un appel pour la libération des journalistes française Florence Aubenas et italienne Giuliana Sgrena. "Depuis de trop longues semaines, Florence Aubenas, son collaborateur Hussein Hanoun Al Saadi et Giuliana Sgrena sont détenus par leurs ravisseurs, en Irak", indiquent les deux maires dans un communiqué commun. "Ils se trouvaient dans ce pays pour exercer leur métier et témoigner des souffrances provoquées par (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’Humanité préfère les cantiques à la Marseillaise
de : 3 mars 2005
6 commentaires
L’Humanité d’hier évoque les amendements sur l’enseignement du "fait" religieux voulu par l’"apparenté PCF" Brard et celui concernant l’enseignement de la "Marseillaise". MN Bertrand considère à raison que la Marseillaise ne jugulera pas la "révolte lycéenne"’. Elle n’a rien à dire sur l’enseignement du fait religieux voulu par "l’apparenté PCF" Brard. La Marseillaise est un champ de 1792 contre les tyrans coalisés contre la (...)
Lire la suite, les commentaires...
La mutinerie des soutien chez Ouest-France
de : SIPM-CNT - 1er mars 2005
Les pigistes de titres d’Ouest-France en grève. Contre le mépris de la direction, contre les salaires de misère, pour leurs droits. Entre les sommes fabuleuses brassées par les magnats de la presse et le sort réservé aux petites mains, les contrastes sont édifiants. Il faudrait quelque 60 millions d’euros à François-Régis Hutin, saint patron d’Ouest-France, le premier quotidien français, pour racheter ces jours-ci les trois quotidiens du pôle Ouest de la Socpresse (...)
Lire la suite, les commentaires...

... | 1500 | 1520 | 1540 | 1560 | 1580 | 1600 | 1620 | 1640 | 1660 |...



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est par nos pensées, nos paroles et nos actions, individuellement et collectivement, que nous façonnons nos lendemains. Sagesse Tsagali
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite