Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Franca Maï (135 articles)

13H18, un mercredi 8 février 2012
Je suis partie aujourd’hui. J’ai rejoins le soleil qui brille et la lune ricanante.
Sachez que je vous protège de leurs clartés lumineuses :)
Je vous aime...
Fuck la mort


Franca MAÏ, 1/4 vietnamienne, est née à Paris et puise sa source d’inspiration face aux vagues argentées de la côte de Nacre. Elle vit actuellement en Normandie.

Tour à tour Vampire dans un film de Jean Rollin "Fascination", Terroriste dans un film de Dominique Chaussois "Le moustachu" ou Escort Girl dans un film de Renan Chiraux "Première génération", Franca MAÏ a également produit, écrit et réalisé des films alternatifs pour résister à l’atonie ambiante du politiquement correct, diffusés dans des lieux insolites : duramen, cimetières, souterrains, etc... Passionnée de Musicalité, elle a beaucoup cherché à fusionner l’image et le son pour un langage intuitif. Elle a travaillé certaines séquences de son premier long-métrage "MARIE-MAD". Séquences actuellement enterrées, lesquelles seront visibles en l’An 2007. Elle est également la réalisatrice de l’An de mes II, court-métrage de 13 minutes traitant du rapport entre une victime et son bourreau.

Aujourd’hui, son site vous invite à un chemin initiatique parsemé de fleurs, d’orties, de tumulus et de grains à la tête.

 Décembre 2004 Co-fondatrice du Webzine sans Barbelés : e-torpedo.net
 Auteur de Momo qui kills, paru au cherche-midi le 26 août 2002 et chez Pocket "Nouvelles voix" avril 2004.
 Jean-Pôl & la môme caoutchouc paru au cherche-midi le 27 août 2003.
 Speedy Mata paru au cherche-midi le 6 Janvier 2005
 La passion de la victime recueil collectif paru aux éditions Que 2003.
 Humanimal 1 recueil collectif humanitaire paru aux éditions Archipel93 année 2003
 Humanimal II recueil collectif humanitaire paru aux éditions Archipel93 année 2004

Le petit Poucet et le père Gaymard un conte d’aujourd’hui
de : Franca Maï - 26 février 2005
un conte de Franca Maï Il était une fois... Once upon a time... Les huit enfants de la fratrie Gaymard étaient très perturbés par les bourdes de leur papa, ministre de l’économie de France. Ce dernier avait violé trois fois la circulaire du 10 mai 2002 édictée par Jean-Pierre Raffarin relative aux conditions de logement des membres du gouvernement et s’était fendu d’un mensonge public. Ils étaient donc à la rue, épinglés par les flocons de neige versatiles ne sachant (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les taxidermistes de l’indécence
de : Franca Maï - 18 février 2005
8 commentaires
de Franca Maï Lors de la séance du 2 février (débats sur les 35 heures), M. Auclair, député UMP de la Creuse répondait au député PCF de la Somme Maxime Gremetz qui lui rappelait l’existence des " trois millions de chômeurs ", par cette antienne bien huilée : " Mais ils ne veulent pas travailler, les chômeurs. Etre payés à ne rien faire, c’est cela qui les intéresse ! " source : Mouvement national des chômeurs et précaires. Les 7 millions de précaires dérivant sur notre beau (...)
Lire la suite, les commentaires...
HIER, J’AI FAIT UN REVE
de : Franca Maï - 11 février 2005
1 commentaire
de Franca Maï C’était un rêve bizarre... Un de ceux que l’on pressent métaphorique... Les sept millions de précaires et de chômeurs marchaient vers la planète de Serge Dassault réputée pour ses idées saines. Ils avançaient sans faire de bruit, les rétines épinglées à leur fiction quotidienne. Non, ils n’avaient pas faim, non, ils n’avaient pas froid, oui, ils détestaient travailler. Déjà, dans le ventre de leurs génitrices, ils étaient nés paresseux. Cette foule (...)
Lire la suite, les commentaires...
C’EST UNE POUPEE QUI DIT... NON NON NON.....
de : Franca Maï - 8 février 2005
1 commentaire
de Franca Maï A force de ne pas entendre le bruit de la rue, les pas piétinés et les gorges enrouées, à force de simuler la surdité galopante, ce gouvernement qui nous assène l’antienne répétitive « travaillez plus pour gagner plus » fonce tout droit dans le mur qu’il érige plombé par le ciment poisseux du Medef. Nous ne voulons pas cirer les pompes des industriels en nous échinant laborieusement et en récoltant quelques miettes de leur maigre obole. Nous voulons travailler, (...)
Lire la suite, les commentaires...
NATHALIE MENIGON : LE FORMOL
de : Franca Maï - 3 février 2005
1 commentaire
de Franca Maï A quelle puissance du volume doit-on monter pour que les cris de protestations atteignent enfin la tranquillité mécanique des cerbères ? Combien de manifestations et de messages de soutien faut-il engrosser pour que les barreaux rigides éclatent définitivement en délivrant l’étendue murée ? La loi kouchner existe pour tous les encagés. Elle doit s’appliquer à Nathalie Ménigon. Membre d’Action Directe, arrêtée en février 1987, condamnée en 1988 et 1994 à (...)
Lire la suite, les commentaires...
LE BRUIT CRISTALLIN D’UN TALON AIGUILLE SUR LE MACADAM
de : Franca Maï - 24 janvier 2005
32 commentaires
La Loi du 18 mars 2003 est de mettre fin aux troubles causés à l’ordre public et de lutter contre le racolage... de Franca Maï Emballé, c’est pesé... L’agonie de la truie qui couine en une litanie perçante ne percute que le plat de l’assiette vide. On oublie la douleur de la bête pour se remplir la panse. Plaisir immédiat. Comment l’animal a-t-il été tué ? ... Noyé dans de l’eau bouillante, tabassé au gourdin, électrocuté en masse, asphyxié dans (...)
Lire la suite, les commentaires...
HUBERT SELBY JUNIOR : Les tours de manège du souffle de la mort
de : Franca Maï - 16 janvier 2005
de Franca Maï Et puis un jour, vous avez rendez-vous avec le Démon. Au bout de quelques chapitres, vous prenez conscience de ne plus pouvoir regarder le monde avec des yeux éteints. L’autel du désespoir et des ténèbres vous épingle implacablement. La mort flirte avec vos os. Elle s’installe dans le froid glacial d’une chimérique humanité. Vous plongez dans l’urgence. Hubert Selby Junior, l’auteur américain de ce roman maudit est un homme qui a échappé quatre (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le grabataire de la chambre N°9
de : Franca Maï - 15 janvier 2005
de Franca Maï Introduction à la nouvelle Les vieux dans les contes d’antan étaient ceux qui transmettaient le savoir et l’expérience. Ils avaient une place au coin du feu et quelquefois, lorsqu’ils dodelinaient de la tête, les enfants pensaient qu’ils berçaient leurs souvenirs et se moquaient gentiment de tout ce passé ressassé. Mais les vieux étaient au coeur de la maison, et les images d’une génération en fin de course se logeaient à jamais dans les têtes (...)
Lire la suite, les commentaires...
DELIT DE POSITIONNEMENT
de : Franca Maï - 11 janvier 2005
1 commentaire
de Franca Maï Ouvrir la bouche devient synonyme de dangerosité. Nous appartenons de ce fait, obligatoirement au feu communisme qui aurait perdu la bataille face au capitalisme. Nous voici donc catalogués comme des utopistes perdants, selon les critères supposés et proposés actuellement dans la course au rendement. Toujours pesamment en vigueur. Personne ne peut imaginer que nous sommes des électrons libres, sans appartenance ni asservissement politique et que notre seule motivation est (...)
Lire la suite, les commentaires...
VIOLETTE LEDUC : LA LAIDE INSPIREE
de : Franca Maï - 7 janvier 2005
de Franca Maï C’est dans un grenier - à l’âge de 13 ans, en farfouillant dans des piles de livres laissés à l’abandon et à la curiosité du destin- que vous découvrez Thérèse et Isabelle un roman de Violette Leduc. Soudain, les champs épousant la platitude et l’ennui, s’habillent de mille lucioles crachant une flamme essentielle : l’émoi. Vous comprenez alors que le désir n’a ni sexe, ni morale. Il est furieux. Il vit au-delà de (...)
Lire la suite, les commentaires...
SENS INTERDIT : P2P
de : Franca Maï - 31 décembre 2004
2 commentaires
de Franca Maï "C’est la loi. Il faut appliquer la loi. Il faut punir les gens qui dérogent à la loi". C’est le credo répétitif et obsessionnel de Sophie de Menthon, présidente d’Ethic et fondatrice de la Fête de l’entreprise dont le slogan est "j’aime mon entreprise" à propos du téléchargement illégal sur internet et des supposés "pirates". Propos entendus lors d’une retransmission "les grandes gueules"/ RMC, téléchargée via internet sur les conseils (...)
Lire la suite, les commentaires...
PATTI SMITH : LA PYTHIE AZIMUTEE
de : Franca Maï - 24 décembre 2004
1 commentaire
"Jésus died for somebody’s sins but not mine... Jésus est mort pour les péchés de quelqu’un mais pas les miens..." de Franca Maï La voix de Patti Smith s’est élevée, s’incrustant dans mes veines tel un élixir rageur, m’épinglant à jamais, en zone libre. Je venais de fêter mes quinze ans. C’est mon prof d’anglais qui m’a guidée vers elle. Pieds nus, la femme éructait des mots échappés de sa boîte crânienne, poings serrés, doux sourire (...)
Lire la suite, les commentaires...
LES HOMMES QUI VOLENT
de : Franca Maï - 21 décembre 2004
de Franca Maï 3 tentatives de suicides par jour 1 suicide tous les 3 jours Les personnes incarcérées se suicident 7 fois plus que les personnes libres La moitié des suicides a lieu la nuit Le samedi est le jour où se produit le plus grand nombre de suicides 60% des personnes incarcérées qui se suicident sont en attente de jugement 1/3 des suicides ont lieu dans le premier mois de la détention 90% des suicides ont lieu en maison d’arrêt 61 000 détenus pour un nombre (...)
Lire la suite, les commentaires...
NATHALIE MENIGON : L’OISILLON DECHARNE
de : Franca Maï - 15 décembre 2004
4 commentaires
de Franca Maï Dans une minuscule pièce aux mètres carré étriqués , une femme de 47 ans depuis plus de 17 ans, piétine le ciment et tourne en rond en une valse lancinante d’incertitudes. Ses larmes, ses peurs, ses cauchemars, ses espoirs, ses attentes, ses épuisements, ses colères, ses cris, remplissent le froid glacial d’un néant cadenassé. Militante d’Action directe, condamnée à deux reprises - en 1989 et en 1994- par la cour d’assises de Paris à la réclusion (...)
Lire la suite, les commentaires...
LES MAQUIGNONS RIENT JAUNE
de : Franca Maï - 12 décembre 2004
1 commentaire
de Franca Maï Pascal Nègre, PDG d’ Universal Music France, est l’homme qui clame haut et fort, qu’il n’aurait jamais signé des artistes tels que Jacques Brel ou Jim Morrisson. Je le rassure ici, les êtres d’exception de cette pointure, ne mettent jamais leur destin entre des mains si peu fertiles. Alors que ce monsieur arrête de se la péter avec un pseudo pouvoir qu’il n’aura jamais. Il peut toujours mitonner devant son (...)
Lire la suite, les commentaires...
LE VENTRE DECHIQUETE
de : Franca Maï - 9 décembre 2004
1 commentaire
Chaque être humain naît du ventre douillet d’une femme. Il lui doit donc le respect. Celui de la vie de Franca Maï Pourtant les guerres accentuent avec rage la frénésie dans laquelle s’engouffre l’armée régulière ou dissidente dans ce ventre même, pour le violer impunément. Ce ventre pouvant être celui d’une mère ou d’une soeur. Un ventre qui enfante quelquefois, le bourreau à venir. Tel un trésor de guerre, la chair fendue est exhibée, anéantie, salie, (...)
Lire la suite, les commentaires...
GABRIELLE WITTKOP : LA DIVINE VENENEUSE
de : Franca Maï - 6 décembre 2004
1 commentaire
de Franca Maï Comme Gabrielle Wittkop revendiquait de vivre en « homme libre », elle a choisi sa mort en se suicidant à 82 ans. Née en 1920 à Nantes, cette auteure étrange, a agenouillé la faucheuse le 22 décembre 2002 à Francfort dans le silence de son quarante mètres carrés, quelques jours seulement avant que la bouche édentée de la mère Noël, ne répercute dans les cheminées, les rires d’enfants qu’elle détestait. Auteure d’une oeuvre non volumineuse -dérangeante (...)
Lire la suite, les commentaires...
A.D OU L’ESTHETIQUE DE LA CICATRICE
de : Franca Maï - 30 novembre 2004
1 commentaire
de Franca Maï Régis Schleicher, dans sa 21 ème année de détention - en suspension de peine- libérable depuis 6 ans, croupit toujours en prison. Nathalie Ménigon, Georges Cipriani, Jean-Marc Rouillan auront fini leur peine de sûreté au printemps 2005. Ils pourraient d’ores et déjà, bénéficier de la loi Kouchner pour raisons médicales mais ils s’asphyxient lentement et sûrement dans les cercueils de l’univers carcéral. Joelle Aubron, libérée le 14 juin 2004, après (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA BELGIQUE : TERRE MUSICALE
de : Franca Maï - 10 novembre 2004
écouter sur Radio Têtard : "Le tambour de Manu Chao" de Franca Maï La Belgique est une terre fascinante. Des années pour piéger un psychopathe qui creuse des trous dans sa cave, viole et tue des enfants, à peine quelques éclipses, pour sortir de son chapeau un « pirate » de 23 ans coupable d’avoir mis à disposition sur son site f t p, 3.500 enregistrements musicaux, durant cinq mois. A la clef 100.000 Euros d’amende. Rien que cela. Très cher, le démarrage dans la vie. Mais (...)
Lire la suite, les commentaires...
INGEBORG BACHMANN : LA FEMME DE FEU
de : Franca Maï - 9 novembre 2004
de Franca Maï C’est au cours d’une flânerie entre les rayons touffus d’une librairie qu’un jour, vos doigts fiévreux s’arrêtent sur un petit livre : « Berlin, un lieu de hasards » et que les mots d’une poétesse majeure, s’imprègnent à jamais dans votre occiput, sans penser à fuguer. Vous découvrez après lecture, la femme. Vous apprenez qu’elle est morte, brûlée vive, dans sa chambre d’hôtel à Rome le 17 juillet 1973. Du même feu qui (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le nationalisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite