Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Franca Maï (135 articles)

13H18, un mercredi 8 février 2012
Je suis partie aujourd’hui. J’ai rejoins le soleil qui brille et la lune ricanante.
Sachez que je vous protège de leurs clartés lumineuses :)
Je vous aime...
Fuck la mort


Franca MAÏ, 1/4 vietnamienne, est née à Paris et puise sa source d’inspiration face aux vagues argentées de la côte de Nacre. Elle vit actuellement en Normandie.

Tour à tour Vampire dans un film de Jean Rollin "Fascination", Terroriste dans un film de Dominique Chaussois "Le moustachu" ou Escort Girl dans un film de Renan Chiraux "Première génération", Franca MAÏ a également produit, écrit et réalisé des films alternatifs pour résister à l’atonie ambiante du politiquement correct, diffusés dans des lieux insolites : duramen, cimetières, souterrains, etc... Passionnée de Musicalité, elle a beaucoup cherché à fusionner l’image et le son pour un langage intuitif. Elle a travaillé certaines séquences de son premier long-métrage "MARIE-MAD". Séquences actuellement enterrées, lesquelles seront visibles en l’An 2007. Elle est également la réalisatrice de l’An de mes II, court-métrage de 13 minutes traitant du rapport entre une victime et son bourreau.

Aujourd’hui, son site vous invite à un chemin initiatique parsemé de fleurs, d’orties, de tumulus et de grains à la tête.

 Décembre 2004 Co-fondatrice du Webzine sans Barbelés : e-torpedo.net
 Auteur de Momo qui kills, paru au cherche-midi le 26 août 2002 et chez Pocket "Nouvelles voix" avril 2004.
 Jean-Pôl & la môme caoutchouc paru au cherche-midi le 27 août 2003.
 Speedy Mata paru au cherche-midi le 6 Janvier 2005
 La passion de la victime recueil collectif paru aux éditions Que 2003.
 Humanimal 1 recueil collectif humanitaire paru aux éditions Archipel93 année 2003
 Humanimal II recueil collectif humanitaire paru aux éditions Archipel93 année 2004

L’heure est à l’ouverture des cages pour les membres d’AD
de : Franca Maï - 23 février 2006
1 commentaire
de Franca Maï Pour écouter : Ouvrez les cages Franca Maï & DI2 cliquez ! La justice Française ne doit pas être le bras armé d’un Etat vengeur face à ses prisonniers politiques. Les membres d’AD ont passé plus de vingt ans encagés dans des conditions frisant la torture lente. Leurs temps de peine incompressible est achevé depuis plus d’un an. Ils doivent respirer à nouveau l’air libre. La justice c’est aussi la possibilité de retrouver une vie hors des (...)
Lire la suite, les commentaires...
Au pays des nuages comateux
de : Franca Maï - 22 février 2006
10 commentaires
de Franca Maï Un enfant "hyperactif" est un danger supposé pour une société en carence d’imaginaire et en rupture de grands desseins. Dès ses balbutiements, cet enfant bourré d’énergie est taxé d’indocilité, soupçonné d’office de préparer les armes de son incapacité à se fondre dans le troupeau bêlant des moutons inodores. Comment donc remédier à cet indélicat qui mine le paysage d’un monde carré, policé et tout sécuritaire ? L’expertise de (...)
Lire la suite, les commentaires...
Abu Ghraib
de : Franca Maï - 18 février 2006
4 commentaires
...Ce sont les livres d’Histoire qui inventent cela pour faire peur aux enfants. L’homme n’est pas un animal, il possède un cerveau pour penser et un coeur pour aimer. Ce n’est pas lui qui tend un entonnoir dans la bouche des prisonniers avec un tuyau et qui leur tape dessus en défonçant des crânes, jusqu’à ce que mort s’ensuive. Ce n’est pas lui. Ce ne sont pas ses mains. Ce n’est pas lui qui torture à l’électricité et viole des (...)
Lire la suite, les commentaires...
La St VALENTIN : La fête orchestrée du mensonge toléré
de : Franca Maï - 14 février 2006
6 commentaires
de Franca Maï "J’aurais pu tomber amoureux de toi, mais je ne crois pas en l’amour... C’est un sortilège de bourgeois pour rendre les femmes dociles ou folles." Jean-Pôl & la môme caoutchouc (page 52) (cherche-midi éditeur) Cocues et cocus du monde entier, unissez-vous, c’est votre fête aujourd’hui, profitez-en !... Le jour du grand pardon est arrivé... Faire semblant le temps d’une journée de retrouver l’élan virginal de votre première fois (...)
Lire la suite, les commentaires...
Ségolène Royal : Le joker de la posture
de : Franca Maï - 8 février 2006
22 commentaires
de Franca Maï Comme toutes les femmes sachant manier avec adresse l’aura de la femme fatale, Ségolène Royal nous joue la partition du secret et du non dit. Elle suscite l’envie et le désir de ses confrères éléphants maladivement bavards, tout en bénéficiant de sondages mirifiques, la plaçant d’office en rivale sérieuse du réputé tout sécuritaire : le petit Nicolas qui shoote plus vite que son ombre. Quelle est donc cette mascarade dont nous abreuve à satiété la presse (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le Crédo de la Duchesse de RMC concernant la DADSVI
de : Ephrem - 29 janvier 2006
« C’est la loi. Il faut appliquer la loi. Il faut punir les gens qui dérogent à la loi » C’est le credo répétitif et obsessionnel de Sophie de Menthon, présidente d’Ethic et fondatrice de la Fête de l’entreprise dont le slogan est « j’aime mon entreprise » à propos du téléchargement illégal sur internet et des supposés « pirates ». Propos entendus lors d’une retransmission « les grandes gueules »/ RMC, téléchargée via internet sur les conseils (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les vœux métaphoriques de la femelle du pirate 2006
de : Franca Maï - 30 décembre 2005
8 commentaires
de Franca Maï Un monde où le nabot serait empaillé artistiquement par Blanche-Neige entourée de ses six dernières racailles orphelines. Remisé pour l’éternité au musée des horreurs, fréquentant immobilement le paon endimanché des cent jours fatidiques et le sourd-muet radoteur, le nabot crucifié par des caméras de surveillance ferait tordre de rire les boyaux des enfants au sang mélangé, en liesse. Le nouveau spectacle s’intitulerait : "farces et attrapes démocratiques" La (...)
Lire la suite, les commentaires...
La rage en nécessité
de : Franca Maï - 28 décembre 2005
8 commentaires
de Franca Maï Bleu Blanc Rage du groupe Rock Trois fois rien, est un album musical qui ne livre pas tous ses arcanes à la première écoute. Il faut l’effeuiller en douceur, comme une fille attirante que l’on pressentirait volcanique mais timide et que l’on désarmerait en prenant le temps de l’apprivoiser. Il faut se laisser imprégner par les mots, car cet album recèle une quantité de petites trouvailles littéraires. « ...Ma vie est suspendue aux ailes frêles de (...)
Lire la suite, les commentaires...
Ramil AKZAMOV : Les voies du ciel de la honte
de : Franca Maï - 24 décembre 2005
10 commentaires
de Franca Maï Ramil AKZAMOV ressortissant Kirghize le 24 Décembre sera renvoyé de force hors de France par les voies du ciel. A l’heure où vous dévaliserez les rayons pour votre festin de Noël, un homme sera saucissonné des pieds à la tête et laissera une femme et des enfants près d’un sapin illuminé, orphelins. Le préfet et le ministre de l’intérieur en ont décidé ainsi. Le préfet et le ministre de l’intérieur ont une drôle de conception du père Noël et de la (...)
Lire la suite, les commentaires...
DADVSI : Le ventre gigantesque de la Location
de : Franca Maï - 21 décembre 2005
6 commentaires
de Franca Maï Arrêtons de dire, nous les gueux, les marginaux, les insoumis de cette société orientée vers le luxe que nous sommes propriétaires de nos achats. Lorsque nous nous délestons de notre argent pour acquérir le CD musical de nos rêves, il faut bien capter que celui-ci ne nous appartient pas. Dans moins d’une semaine, la loi ogresse DADVSI nous remettra le porte-monnaie à l’heure, si nous ne nous bougeons pas furieusement la croupe. Nous ne pourrons plus partager (...)
Lire la suite, les commentaires...
Drame de Thionville
de : Franca Maï - 20 décembre 2005
11 commentaires
de Franca Maï Lola Collignon était une gamine de 11 ans avec plein de lucioles dans la tête et des rêves de petite fille en devenir. Elle marchait avec trois de ses copines sur le macadam d’un passage protégé de Thionville, le cœur gai et léger à l’approche des fêtes de Noël. Lola Collignon n’a pas croisé le père Noël mais une voiture de pompiers déglinguée qui zigzaguait dangereusement, la fauchant mortellement et blessant grièvement ses amies, dont Julie (...)
Lire la suite, les commentaires...
Une si douce impatience Roman de Pierre Drachline
de : Franca Maï - 14 décembre 2005
1 commentaire
de Franca Maï C’est un petit bijou littéraire que j’ai refermé hier soir, tard dans la nuit. Et si vous ne deviez lire qu’un seul roman en 2006, ce serait celui-là. Le narrateur, atteint d’un cancer, fait un malaise et une chute sur une table de livres d’occasion au marché Georges-Brassens qui l’épingle irréversiblement dans la zone de non-retour et nous le retrouvons bientôt coincé dans son cercueil. Nous respirons avec lui -sans échappée possible- (...)
Lire la suite, les commentaires...
La Gauche : Les battements d’un soleil rouge
de : Franca Maï - 10 décembre 2005
12 commentaires
de Franca Maï Voici venir le temps où les jupes retroussées et les pantalons fripés tanguent et se mélangent en une danse endiablée pour mieux déjouer l’horizon qui se profile, inflexible. L’urine peut crier sa trouille en un fleuve grandissant, les neurones azimutés et clairvoyants guident nos actes. Nous n’avons plus qu’une bataille : eux ou nous. Eux, parés dans leurs oripeaux du tout sécuritaire à nous balancer des caméras de surveillance et des théories (...)
Lire la suite, les commentaires...
"L’ultime tabou" roman de Franca Maï
de : Marc Alpozzo - 21 novembre 2005
14 commentaires
La parole étouffée par Marc Alpozzo En 2003, paru un roman sous le titre évocateur : Rose bonbon. Son objet : la dérive d’un pédophile. Ecrit à la première personne du singulier, généreux en détails, ce livre de littérature générale créa un tollé avant de disparaître dans un oubli bien déconcertant. Lumière crue Alors, devant une telle censure symbolique (je rappelle que des "biens pensants" ont tout essayé pour faire interdire ce livre en librairie, voire se livrer à un "autodafé") (...)
Lire la suite, les commentaires...
Françaises, Français... Je vous ai compris...Vieille comptine remixée au goût du jour
de : Franca Maï - 15 novembre 2005
9 commentaires
de Franca Maï Vous êtes un peuple majoritaire, viscéralement râleur et frileux. Alors je vous livre des caméras de surveillance à profusion et plus de 1800 "robocops" neufs et rutilants pour aller mater vos enfants qui hurlent leur désespoir dans les banlieues poubelles et que nous nommerons confortablement délinquants pour plus de commodité et de compréhension universelle. Vous ne supportez pas la misère engrangée à vos portes, elle fait désordre et elle vous renvoie aux images du (...)
Lire la suite, les commentaires...
Banlieues : Faites vos jeux, rien ne va plus...
de : Franca Maï - 8 novembre 2005
33 commentaires
de Franca Maï Allez ...au hasard de la toile, quelques actes et réflexions concernant le réveil des volcans en zones perdues... Faites vos jeux... Eric Raoult, député maire UMP du Raincy (Seine-Saint-Denis), a instauré dans sa ville un couvre-feu pour les mineurs de 01h00 du matin jusqu’à l’aube. La présidente du Medef, Laurence Parisot, a estimé que les conséquences de la poursuite de ces violences étaient "très sérieuses" pour l’économie française. "D’ores et (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le clandestin : Groupe Musical basé à l’Est de quelque part
de : Franca Maï - 1er novembre 2005
1 commentaire
de Franca Maï Le clandestin ecoutez Arbeit macht frei Un album musical est souvent une flânerie curieuse dans un univers qui nous est proche ou lointain. Question de temps ou d’états d’âme. Et recevoir de la musique via ma boîte virtuelle -en sus et place, d’insultes anonymes destinées à un engagement en faveur de la libération conditionnelle de Nathalie Ménigon et des membres d’AD- est une échappée généreuse que j’apprécie particulièrement. Le cœur au (...)
Lire la suite, les commentaires...
Qu’est-ce que l’on a à perdre... Franchement, lorsque l’on n’a plus rien à perdre ?...
de : Franca Maï - 31 octobre 2005
13 commentaires
de Franca Maï Lorsque la vie est une sempiternelle course à la survie se résumant à ne transpirer que pour tenter de s’alimenter décemment, entre deux jobs fragiles dont on se gausse, car très éloignés de nos aspirations profondes. Des lieux de travail et d’ennui, où tu sais au fond de toi-même que tout un chacun y est interchangeable, exposé brutalement à la comparaison du « moins cher ailleurs ou du plus rentable autre part ». L’exploitation galopante -en toute (...)
Lire la suite, les commentaires...
Des Fleurs pour Nathalie Ménigon
de : Franca Maï - 17 octobre 2005
2 commentaires
de Franca Maï Aujourd’hui, 17 Octobre 2005, n’oubliez pas d’envoyer des Fleurs à Nathalie Ménigon. Que les murs de sa prison soient lumineux de couleurs et que les fragrances des pétales atteignent son odorat. Juste pour dire que nous sommes nombreux à ne pas cautionner la peine de mort lente et déguisée qui lui est infligée et lui envoyer un peu de chaleur humaine. ...Nous, êtres humains et promeneurs sur le fil mortel de la vie, nous, passagers précaires de ce beau (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le monde littéraire : Le chant du cygne
de : Franca Maï - 12 octobre 2005
de Franca Maï Une petite question au hasard ?... Lorsqu’un livre est vendu 10€ sur le marché engorgé et de plus en plus rétréci -quant au contenu- de la littérature française, combien touche son auteur ? 1€ moins les droits caisse de je ne sais quoi où de toutes façons, l’auteur ne touchera rien, puisqu’à l’aube de son repos bien mérité, il sera déjà mort et enterré, épuisé par la logique infernale des actionnaires de la maison d’édition, penchés (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite