Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Anna Politkovskaïa, journaliste russe, assassinée à Moscou

samedi 7 octobre 2006

La journaliste russe Anna Politkovskaïa, célèbre jusqu’en Occident pour sa couverture très critique de la guerre en Tchétchénie, a été tuée par balles à Moscou. Elle était l’une des rares journaliste à couvrir ce conflit oublié.

Son corps a été découvert par une voisine dans l’ascenseur de son immeuble, devant lequel quelques dizaines de personnes, notamment des confrères, sont venues se recueillir, déposant des fleurs rouges. Le Parquet a ouvert une enquête pour "meurtre avec préméditation".

Primée à l’étranger, notamment par le Pen Club International et en 2003 par le prix du Journalisme et de la Démocratie de l’OSCE, elle avait publié plusieurs livres, dont "Voyage en enfer. Journal de Tchétchénie", qui avait eu un large écho lors de sa sortie en 2000 en France.

Rare journaliste russe à couvrir encore la deuxième guerre de Tchétchénie, lancée par Moscou en octobre 1999, elle écrivait régulièrement dans le bi-hebdomadaire "Novaïa Gazeta" de longs articles dénonçant les assurances de normalisation en Tchétchénie du président Vladimir Poutine.

Très critique de la politique de Moscou dans le Caucase mais aussi plus largement du tournant autoritaire pris par M. Poutine, cette femme de 48 ans au verbe acéré venait de publier "La Russie selon Poutine", paru au printemps en France.

"Il est évident que la première version qui vient à l’esprit est celle d’un meurtre lié à ses activités professionnelles", a commenté Vitali Tretiakov, rédacteur en chef du journal "Moskovskie Novosti".

Alors qu’elle se rendait en avion à Beslan pour couvrir la prise d’otages en septembre 2004 dans une école de cette petite ville du Caucase par un commando pro-tchétchène, la journaliste avait été victime d’une intoxication. Elle avait accusé les autorités d’avoir empoisonné le thé qui lui avait été servi à bord.

En février 2001, cette lauréate de la Plume d’or (prix de l’Union des journalistes de Russie) avait été détenue plusieurs jours par les forces russes en Tchétchénie, une arrestation qu’elle avait liée à son enquête sur un centre de détention de l’armée.

(ats / 07 octobre 2006 19:52)
- http://www.romandie.com/infos/ats/d...

Messages

  • Une grande âme nous a quitté... la lâcheté et l’arbitraire pensent avoir gagné. C’est faux : c’est la preuve que ce petit bout de femme faisait un travail dérangeant, donc utile et éfficace.
    Merci Madame pour nous avoir prouvé que tous les journalistes russes ne sont pas à la solde du pouvoir.
    J’interviens rarement sur les forums online, mais la tristesse de cette nouvelle me contraint.
    Encore bravo Anna... des mères russes et tchétchènes te pleurent à présent.

    LB de LYON (69)

  • Il y a eu si peu de voix pour la Tchétchénie...

    Quel courage elle a eu. Quelle personne exceptionnelle.

    Je suis profondément émue.

    La Russie sait-elle ce qu’elle vient de perdre ? Qui nous avons tous perdu.

    Ne jamais oublier.

    Orangerouge

  • C’EST SIGNÉ, TRÉS PROBABLEMENT...

    Le directeur de son journal a certainement raison et on peut craindre que l’assassinat soit devenu un moyen de gouvernement dans cette Russie qui va à marche forcée sur le chemin de l’accumulation capitaliste.
    Anna P. montrait la voie et la voix d’une presse au service de l’information libre, indépendante.
    Elle disait ce que nous ne pouvions voir. Elle a donc été exécutée.
    Dans cette lutte difficile et permanente que représente la démocratie, beaucoup paient de leur vie : journalistes honnêtes, syndicalistes, etc.
    Leur sacrifice ne doit pas être oublié.

    NOSE DE CHAMPAGNE

  • Effrayant, fatiguant, désespérant, Triste…va Anna va …. Martyre d un monde qui ne vaut plus la peine….. ms. la casbah

  • Minable le pouvoir russe, mais l’honnêteté, la tolérance, le respect de l’autre, la conscience professionnelle de ces journalistes courageux, authentiques, triompheront tôt ou tard de cette pourriture ambiante. La Tchétchénie triomphera du dictateur Poutine, c’est juste une histoire de patience.

  • Nos intellectuels médiatiques se mobilisent pour la défense d’un minable islamophobe qui devrait faire honte à toute la nation et le mot choisi est bien le mot SOUTIEN ! Combien vont s’émouvoir, (en dehors de Glucksman sur ce sujet assez constant), aprés la mort réelle d’un esprit libre, vraiment libre, ni aliéné à une idéologie, ni à une religion , ni a des groupes d’intérets...

    Parcequ’elle témoignait de façon constante pour la cause du peuple tchéchène dans sa tragédie face à l’occupation russe, elle avait le profil exact de ceux que certains cercles laïques extrémistes chez nous qualifient "d’islamo-gauchiste" sans mesurer l’énormité de leur discours.Elle voyait bien en chaque être un homme ou une femme, tout simplement , et cela est insupportable pour nombre de nos pseudo-humanistes qui défendent le droit de nier cette vérité sans laquelle l’humanité ne serait que vouée à la barbarie éternelle.

    Nous devons a cette femme un hommage sans réserve pour sa personne mais aussi pour la cause qu’elle avait choisi de défendre et qui lui a trés certainement coûté la vie, éventualité qu’elle ne pouvait ignorer et qu’elle avait accepté, lui donnant une stature d’intellectuelle que bien peu ont connu sur notre sol, qui manipulent leurs plumes fielleuses et assassines. Nos frères humains tchéchènes seront demain un peu plus seuls qu’hier , harcelés par le kremlin mais aussi par toutes les hyènes redekeriennes...Cet évènement devrait au moins contribuer chez nous à clore un débat trés malsain ouvert depuis une certaine tribune du Figaro en septembre.
    Jacques RICHAUD (31)

    • Il ne semble pas qu’elle fusse "islamo-gauchiste" mais appartenait à un journal libéral, et se trouve être la victime d’un Etat tyranique comme le furent avant elle tous les dissidents et intellectuels épris de liberté, sous le régime des tsars puis soviétique. Une continuité en somme : le capitalisme, le socialisme n’ont rien à voir là-dedans ...

      Paul

    • blabla lénifiant de gars bien loin du Caucase. Poutine n’est pas le premier ni le dernier à se castagner avec les Tchétchènes : on peut tjrs monter sur ses grands chevaux, mais ça n’aide pas tellement à comprendre. Vous avez lu Politkovskaja au moins ? Le pb tchètchène n’est pas vraiment l’Islam (ils ont une variant plutôt light). De plus, qualifier d’e "minable slamophobe" celui qui fait des pieds et des mains pour rentrer dans le club des pays musulmans du globe (grâce au Tatars, Bashkirs etc., avec qui les relations sont tout à fait normales alors qu’ils sont au moins autant musulman qu’n Tchétchénie), c’est assez savoureux. Demandez ce qu’en pense Ahmanidejad ;)

      Levochik

    • bien vu ! la liberté est une valeur assez secondaire en Russie, et ça ne date pas d’hier. Meme un cas extrême comme Staline rentre finalement assez bien ds la continuité. N’en déplaisent aux économistes politiciens (libéraux ou autres), les peuples ne changent pas si vite, loins s’en faut. Ca empêche de dormir Glucksman, mais la majorité des Russes soutiennent Poutine non pas MALGRE son autoritarisme mais A CAUSE de ça (faut reconnaître aussi qu’après Eltsine on revient de loin...). Personnellement, les Russes les plus critiques de Poutine que je connaisse le trouvent "trop mou" : "il fait rien", "il est vendu aux oligarques" (demandez à Khodorkovski ce qu’il en pense) "avec Staline ça aurait été une autre musique tout ce bordel d’influences occidentales en Géorgie/Ukraine etc." (j’ose pas imaginer effectivement). Evidement ce n’est pas le sentiment qui prévaut chez les "dissidents" (qui ont un peu déchantés depuis, cf le retour de Solzhenytsin en Russie). Ca peut être tout à leur honneur (comme sans doute la dame dont il est question ici, que je n’ai jamais lue je crois), mais ça n’en reste pas moins assez marginal (pt de vue intéressant là dessus : "la Chute Finale" d’E. Todd : le rôle négligeable des dissidents ds la chute du régime selon un auteur difficilement taxable de sympathie pro-soviétique).

      Levochik

      PS : cette histoire me rappelle, dans une variante extrême, Bayrou se faisant sévèrement engueuler par Le Lay et Bouygues après son léger dérapage récent à la télé. Heureusement que chez nous on a la liberté de la presse et RSF pour nous défendre...toujours étonnant de voir à quel point l’info est malgré tout ce qu’on en dit ici souvent bien plus critique chez ce cher autocrate Poutine que chez nous (où on excelle surtout dans la sur-médiatisation des faits de société bidon).

    • Veillons à ce que "nos" journalistes "médiatiques" et soumis ne se cachent pas derrière le courage de leurs confrères étrangers : France Inter nous en a donné un exemple ce matin dans les questions embarrassées et "relances" si timides ou véritablement apeurés en face du "fauve" SARKHO : conclusion SARKHOZY menaçant, menteur, provocateur et démagogue dangereux a toujours raison. jdesP

    • "N’en déplaisent aux économistes politiciens (libéraux ou autres), les peuples ne changent pas si vite, loins s’en faut"

      Je partage aussi cet avis, en n’oubliant pas non plus le particularime français : l’Etatisme Royaliste contre les féodaux et les parlements, dont la continuité historique se retrouve pleinement dans toutes les "Révolutions" postérieures, avec cette ambivalence qui consiste à faire croire que l’Etat reste le remède à la tyrannie alors qu’il en est le plus souvent le moteur (guerres, censures, gabegies, clientélisme etc ..). D’ailleurs avec Sarko, c’est encore l’idée d’un Etat fort qui se profile, alors que nous savons tous que le problème est de rendre le pouvoir au peuple en défendant résolument les droits des individus face aux abstractions étatiques et nationales. Mais les Français aiment ça, l’Etat fort, et quelle connerie autrefois c’étais "hors de l’église point de salut, il a fallu se bagarrer pour en sortir, et maintenant c’est hors l’Etat point de salut’ ! .. Des religieux partout à chercher une église pour se protéger du diable sans doute ?

      Paul

  • S.O.S

    térrorisme de la sécurité algérienne,une histoire similaire à celle
    Anna Politkovskaia la journaliste russe assassinée

    A1DJIRI
    Mohand Chérif
    1, chaussée Brunehaut
    senlis 60300
    france
    meradjiri@hotmail.com
    06.33.79.97.21

    une histoire véridique d’un jeune kabyle dont le feuelleton de l’harcelement physique et psychologique
    de la part des térroristes d’hiere et d’aujordhui de la ( sécurité ) algérienne a commencé en 1993 en
    Algérie et se poursuit actuellement en France depuis 2003 au moment ou je vous redige ces qlqs lignes.Ils nous bourrent la tete avecr les americains et les juifs sans parlar de leurs crime

    implicites et quotidiens.

    lisez le méssage, publier le et en parler à d’autres.c’est pour le bien etre de l’Algérie qu’il faut faire ca.

    Objet : Dénoncer le terrorisme de la sécurité algérienne En Algérie et ici en France

    Suite au térrorisme, pércécution, harcélement physique et
    Psychologique que les idiots, lâches et terroristes de la
    Sécurité algérienne m’a fait subir en Algérie 1993/1998
    Et qu’ils me font subir encore ici en France 2003/2006
    Et ceci malgré ma demande d’asile qui est encore en
    Commission de recours, et malgré la plainte que j’ai
    Porté contre ces criminels au nom de la loi à la cours
    De justice de Senlis, en été 2005, leur harcelement ne cesse de s’accroître en me détruisant physiquement et psychologiquement par des moyens sataniques.
    Ma santé ne caisse de ce dégrader et dont plusieurs fois j’ai été à urgences de du CH de Senlis
    à cause de se crime implicite.un autre Matoube en route mais d’une manière diférente
    Je souhaite faire un témoignage audio visuel pour dénoncer
    Terrorisme de la part de ces idiots, lâches et criminels dit
    Sécurité algérienne.
    Veuillez publier cet article pour faire savoir qui sont les
    Vrais terroristes en Algérie.
    Et comme ils me privent de recevoire des messges par courier ordinaire et électronique
    de la part de ceux qui venlent m’aider je souhaite que vous prenez contact avec moi en
    personne pour dénoncer nos americais et nos israeliens nous les kabyles dAlgérie

    pouvoir = assassin
    pouvoir = térroriste.

    L’intéressé ;

    M.C.ADJIRI

  • بسم الله الرحمان الرحيم.

    Qui a tué Anna Politkovskaïa ?

    Le président tchétchène Ramzan Kadyrov connaît la vérité des meurtriers de la journaliste Anna Politkovskaïa, allez lui poser la question. R. Kadyrov est un homme d’état dure,mais ce n’est pas lui qui est derrière cet assassinat. Enfin, R. Kadyrov a fait tout ce qui peut pour empêcher l’assassinat de la journaliste courageuse Anna Politkovskaïa,c’est pour cela qu’il la renfermer ‘cher lui’ pendant quelque jour, les assassins étaient derrière elle ce temps là. Le président R.Kadyrov,qui ne veut pas risquer sa propre vie,ni mois son poste pour dénoncer les assassins, se voit aussi menacé de mort face à une ’organisation criminelle ‘ qui viens de naître en Russie et que personne ne peut contrôler ,même Le président de la Russie Dmitry Medvedev. Cette Organisation criminelle,que personne ne peut arrêter,se cache derrière le conflit Russie- tchétchènie pour assassiner tout ceux et celles qui cherchent la vérité et défendent l’être humain quelque soit sa couleur de peau, sa religion ou ses origines.

    Pour bien comprendre ce qui se passe, La recherche philosophique-scientifique- islamique : www.autre.onlc.fr, fait lumière sur une nouvelle théorie ‘la théorie de l’autre’, théorie qui nous a beaucoup aider pour trouver ces informations nouvelles.
    Signé : Aicha benmoussa ben isti .

  • بسم الله الرحمان الرحيم.

    Qui a tué Anna Politkovskaïa ?

    Le président tchétchène Ramzan Kadyrov connaît la vérité des meurtriers de la journaliste Anna Politkovskaïa, allez lui poser la question. R. Kadyrov est un homme d’état dure,mais ce n’est pas lui qui est derrière cet assassinat. Enfin, R. Kadyrov a fait tout ce qui peut pour empêcher l’assassinat de la journaliste courageuse Anna Politkovskaïa,c’est pour cela qu’il la renfermer ‘cher lui’ pendant quelque jour, les assassins étaient derrière elle ce temps là. Le président R.Kadyrov,qui ne veut pas risquer sa propre vie,ni mois son poste pour dénoncer les assassins, se voit aussi menacé de mort face à une ’organisation criminelle ‘ qui viens de naître en Russie et que personne ne peut contrôler ,même Le président de la Russie Dmitry Medvedev. Cette Organisation criminelle,que personne ne peut arrêter,se cache derrière le conflit Russie- tchétchènie pour assassiner tout ceux et celles qui cherchent la vérité et défendent l’être humain quelque soit sa couleur de peau, sa religion ou ses origines.

    avant de terminer,’cadet’et ses deux ’camarades’(policiers de Khanty-Mansiisk) toujours en liberté,appartiennent bien à "L’organisation criminelle"avec d’autres cadres hautement placés, alors il est temps de revoir du coté de Serguei Lapine(si ne change pas encore ses papiers d’identité) et ses deux complices qui representent un réel danger pour la vie de toute personne chechant derriére eux ,voir méme pensant à le faire.

    Pour bien comprendre ce qui se passe, La recherche philosophique-scientifique- islamique : www.autre.onlc.fr, fait lumière sur une nouvelle théorie ‘la théorie de l’autre’, théorie qui nous a beaucoup aider pour trouver ces informations nouvelles.
    Signé : Aicha benmoussa ben isti