Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Dominique Ouattara veut empêcher le travail des enfants

lundi 15 décembre 2014 , par Marie Christine Bouly - Contacter l'auteur - 3 coms

La première Dame de Côte d’Ivoire Dominique Ouattara, s’engage depuis de nombreuses années en faveur des droits des enfants avec sa fondation Children of Africa. Depuis le 27 novembre, elle a été chargée d’établir un système d’observation et de suivi des enfants en Côte d’Ivoire (SOSTECI) avec le Comité national de surveillance (CNS) de l’exploitation des enfants…

CNS
Mme Dominique Ouattara et Mme Chantal Compaoré s’unissent pour défendre les droits des enfants

La fondation Children of Africa s’active depuis 1999
Il y a plus de 15 ans, Dominique Ouattara créait la fondation Children of Africa pour offrir des solutions à la jeunesse issue des franges défavorisées de la population. Une organisation qui aurait même contribué à l’amélioration des conditions d’existence des plus jeunes. En effet, à en croire un rapport du Département d’Etat Américain en date de juin 2012, la structure serait à l’origine des avancées réalisées en matière de lutte contre le travail des enfants.

Dominique Ouattara annonce la construction d’écoles pour les enfants
Pour preuve, sa présidente Dominique Ouattara annonçait la création d’écoles pour lutter contre le travail des enfants, lors du Salon du Chocolat à Paris. Au cours du rassemblement des professionnels de l’industrie du cacao, elle a déclaré : « la lutte contre le travail des enfants est devenue la priorité numéro 1 de mes actions en qualité de Première Dame ».

Dominique Ouattara à l’origine du système d’observation et de suivi
D’après les informations du site Abidjan.net, Dominique Ouattara va devoir désormais s’occuper du lancement du système d’observation et de suivi des enfants en Côte d’Ivoire (SOSTECI). Une initiative qui devrait reprendre entre autres les travaux du Bureau international du travail (BIT) qui s’intéresse au projet international pour l’abolition du travail des enfants (IPEC).

Travail et jeunesse en Côte d’Ivoire aujourd’hui
En 2008, le programme d’information statistique et de suivi sur le travail des enfants (SIMPOC) rapportent que « 25 % des 5-17 ans sont économiquement actifs ». Une réalité d’autant plus perturbante que le problème de l’emploi concerne aussi les plus âgés. En partenariat avec les Nations Unies, le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, a ainsi annoncé le lancement d’un programme national de volontariat des jeunes en Côte d’Ivoire pour les 18-30 ans.

Mots clés : Afrique / Emploi-chômage /

Portfolio

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :