Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’Italie à Paris

jeudi 6 janvier 2005


Mais l’italie à paris est aussi l’angle des visiteurs, un espace pour exprimer vos opinions sur un resto, un livre, un spectacle... un forum, pour discuter de l’Italie à 360 dégrée, une page consacrée à l’école de Fontainebleau....

visitez le site :
http://www.italieaparis.net/

Donnez votre avis sur ce site ! Critiques, suggéstions, félicitations... laissez un message dans notre livre d’or ! Voir les messages !


de Stefano Palombari

Dante, Pétrarque, Visconti, Garibaldi, mais aussi Solferino, Naples, Turin, sans compter directement Italie, les noms de boulevards, avenues, rues, places, squares etc. qui font référence à la péninsule sont très nombreux, plus de cent, et nettement majoritaires par rapport aux autres pays. De plus, il faut y ajouter les neuf stations de métro, les tours du 13e arrondissement...

Sans nul doute l’Italie est le pays qui a laissé le plus de traces dans la capitale. Les rapports entre les deux pays qui ont commencé à l’époque des Gaules ne se sont jamais arrêtés. Invités à la cour par des riches mécénats ou poussés par le besoin ou finalement attirés par les atouts de la capitale, les arrivées d’Italiens à Paris n’ont jamais cessé. Ce qui détermine l’entité (les Italiens à Paris sont environ 150.000) mais aussi la diversification de cette présence.

Il faut rappeler que depuis les invasions des populations germaniques (Ve siècle) la péninsule a demeuré divisée en plusieurs petits états, dont plusieurs soumis directement à des puissances étrangères. Ce n’est qu’à partir de 1860 que l’Italie redevient une nation à part entière. Donc, les différences qui existent entre les régions de la botte sont très importantes et concernent tous les domaines. C’est aussi pour cela que les Italiens qui sont arrivés à Paris en masse entre 1860 et les années 70 du siècle suivant n’ont pas eu la tendance à se retrouver entre eux, mais plutôt à créer des associations de personnes issues de la même région et parfois de la même province.

Il ne faut pas croire que les déplacements étaient à sens unique. Il y a eu, et il y a toujours, des Français, qui, attirés par l’esprit italien, ainsi que par les nombreux trésors d’art et culture, sont allés vivre en Italie. Le cas le plus éclatant et certainement celui de Stendhal, le « Milanais » comme le dit son épitaphe au cimetière de Montmartre.

Cet ouvrage ne se veut pas exhaustif, ça n’aurait pas été possible, compte tenu de la richesse de la présence italienne dans la capitale. Il s’agit d’un itinéraire à la fois historico-culturel et pratique. Dans la première partie, on suit le développement de cette présence des origines à nos jours. La deuxième, propose des adresses de cinéma, théâtre, monuments, galeries, musées... mais aussi restaurants, épiciers, traiteurs, glaciers... sans oublier l’artisanat, la déco, le design, la mode... Buon viaggio !

Stefano Palombari
L’Italie à Paris
Préface Cavanna
Photos Sabine Mille
Illustrations Cécile Colombo
Editions Parigramme 2003
230 pages 19 €

Plus d’info ici :

http://www.italieaparis.net/

Derniers articles sur Bellaciao :