Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

L’arrogance de Rebsamen, ex N°2 du PS

mercredi 21 décembre 2005 - Contacter l'auteur - 20 coms

A la suite de la rencontre PS/PCF du 20/12/2005 Jean-François Gau réagit vivement au propos de François Rebsamen, secrétaire national du PS :

"François Rebsamen vient d’annoncer que la rencontre envisagée en janvier ne serait pas ouverte à l’ensemble des formations de gauche. Il a justifié que cette décision soit prise par le PS en indiquant que c’est à ce parti « qu’il revient d’organiser le rassemblement autour de lui pour les prochaines échéances ».
Si tel devait être l’esprit et l’objectif d’une telle rencontre, elle n’aurait tout simplement pas lieu d’être.

Mais ce n’est pas ce que les délégations du PCF et du PS ont décidé hier. Elles sont convenues du principe d’une telle réunion, centrée sur les conditions à créer pour que la gauche gagne et réussisse, donc sur le contenu de la politique, du programme qu’elle devrait mettre en œuvre. Cette rencontre peut être utile si elle permet de faire le point des propositions des uns et des autres, dont on sait qu’elles diffèrent sur des points essentiels, de les mettre en débat public, de nourrir ainsi la dynamique populaire qui conditionne un tel changement. Elle implique donc que toutes les forces qui veulent travailler à l’alternative politique y soient conviées.

Il serait dommage que le PS, qui vient à peine d’entrouvrir la porte du débat de toute la gauche à l’expression des exigences populaires et des solutions antilibérales, la referme aussitôt."

* * *

Pour ma part je trouve l’incident particulièrement éclairant et l’arrogance du représentant du Parti Socialiste m’inspire, après lecture de la motion de synthèse du triste congrès PS du Mans, les réflexions suivantes.

La motion finale du dernier congrès du PS dit ceci : « Pour nous, le Parti socialiste est la clef de voûte du rassemblement de la gauche ».
On n’oubliera pas que la « clef de voûte » est cette pierre qu’on place en dernier lieu pour assurer la cohésion du morceau d’architecture considéré. Il convient donc en tout premier lieu de disposer les pierres, l’une après l’autre, pour former la voûte. Si une pierre venait à manquer, la clef de voûte aurait grand mal à bloquer l’ensemble pour qu’il soit en mesure de soutenir quelque édifice que ce soit.
François Rebsamen, de plus en plus, affirme autant qu’il s’affirme. Sans doute aurait-il intérêt à réduire les aspérités qui laissent encore sa pierre un peu rugueuse. Le PS, de son côté et dans son ensemble, gagnerait à plus de modestie et moins de dirigisme ; le style « Bush commandeur des croyants » ne lui convient pas forcément et il ne sera de toute façon pas seul à tenter de conduire les transformations auxquelles nous aspirons. Il n’en a plus cette capacité dont il a tant mésusé lorsqu’il était au pouvoir.
Jean-François Gau a parfaitement raison de réagir comme il le fait et nombreux sont ceux qui partagent son point de vue quand bien même ils ne seraient affiliés à aucun parti, aucune tendance, aucun des organes a priori bannis par Torquemada Rebsamen. Le simple électeur saura se faire entendre, « le moment venu », et à ceux qui pensent pouvoir lui dicter son choix sa voix n’ouvrira pas obligatoirement la voie.

Muncerus

Mots clés : Elections-EluEs / Muncerus / Partis politiques / Présidentielle 2007 /

Messages

  • ben il a raison rebsa machin là
    perso j’aimerais qu’on soit pas récupéré par l’extrême gauche, on a ici sur bellaciao tous sensiblement les mêmes sensibilités mais ne vendons pas nos idéaux en se faisant récup par quelque extrême qu’il soit, restons de gauche sans tomber dans l’extrémisme et en continuant à critiquer le social-libéralisme...par définition l’extrémisme ne peut pas être de gauche...alors Lo-Lcr no thanks pour moi, et le PC je le trouve particulièrement démago en ce moment...que nous reste t-il à gauche ? un nouveau parti ? ou ptètre essayer de changer en profondeur des partis qui se disent prêt à gouverner et avec lesquels sur certaines questions économiques on partage pas tout,...nous trompons pas de combat en tout cas

    • Cher 83.***.110.*** , bonjour ,

      Je ne sais pas qui se trompe de lutte.
      Je ne sais plus non plus ce que signifie le terme social-libéral.

      Pour ton information :

      - Liberalisme = Doctrine Economique de la libre entreprise, selon laquelle l’état ne doit pas géner le libre jeu de la concurrence (cf dictionnaire Larousse).
      C’est bien écrit DOCTRINE , comme pour le SOCIALISME, merci de prendre en compte cette information .
      Si tu penses que la doctrine libéraliste que soutient le P.S. est une bonne chose, libre à toi.
      Le P.S. ne dis pas clairement qu’elle va remettre en cause le droit des entreprises à commercer librement sans reglementation de l’état. Ou alors des preuves STP.

      - Libéral = Qui est favorable aux libertés individuelles, de penser, et politique. (encore cf Larousse)

      Donc Social-Libéral n’est pas synonyme de social-libéralisme, normalement.
      Sauf pour toi 83.*** 110.*** , peut-être extremiste libéraliste qui ne veut rien entendre de l’anti-capitalisme.
      Un libéral ne traitera pas d’extremiste une personne opposée au modèle capitaliste.
      Un libéraliste, si.

      En conclusion, un modèle social-libéral peut très bien remettre en cause le système économique imposé par l’OMC (présidé par le français LAMY), ce modèle étant basé sur le libre échange total et le capitalisme.

      Par conséquent, bien faire attention avant de désigner les extremistes.
      L’état d’urgence en france à été décrété par un libéraliste convaincu, Monsieur Sarkosy.

      Socialement,

      jyd.

    • À 83***110**,

      N’essaie pas de te cacher avec des formules analphabétisées, joue franc jeu, on sent très bien ton texte structuré.

      Voyons cher socialiste hollandiste, dit simplement que tu veux garder la place. Que tu veux comme avant, gouverner sans être bousculé. Dis que tu veux conserver ta société de bourgeois, pour les bourgeois. Dis franchement que le PS est le seul parti capable à gauche. Dis-le franchement.

      On pourra te répondre franchement que tu peux de barrer avec ton hollande, ta ségolène, ton dsk, ton peillon, ton lang, ta aubry, ton melenchon, ton fabius, ton jospin, dont la place est encore chaude pour certains et qui leur est réservée par leur "ennemi" capitaliste.

      Rien de nouveau quoi. Je m’excuse de cet apparté stérile.

      Esteban

  • Eh bien, on est mal barrés. Rien qu’à lire ce qu’écrit l’auteur du post précédent, on comprend qu’on va encore nous obliger à composer avec la gauche la plus stupide du monde.

    Avec le PS’OUISTE qui refait surface avec arrogance grâce au retour dans ses rangs des opposants au TCE, nous sommes promis à un avenir bien morose. Et dire que des vedettes demandent aux jeunes des banlieues de s’inscrire sur les listes électorales pour aller voter.

    Et qui c’est qui leur en donnera l’envie, qui leur apportera un peu d’espoir ? Ni Rebsamen, ni Hollande, ni l’étriqué ci-dessus. Ca c’est sûr.

    Messieurs et mesdames les politiques de "gauche", avec vos calculs politiciens et votre morgue, vous nous menez en bateau et vous allez nous couler avec vous.

    C’est odieux.

    Valens

  • ACCORD TOTAL SUR LE TEXTE TRES BIEN ECRIT DE MUNCERUS !!!

    NOSE

    • Je repete, il y a un immense soucis avec le PS. On me dira que je me crispe, mais ils sont toujours sur la même ligne et font concretement la même chose qu’avant...

      L’attitude de Hollande est purement cosmétique, pour désarmer le PC, l’isoler, et surtout l’empecher de s’allier au reste de la gauche (Attac, Extreme-gauche, etc).
      La maneuvre est très très grossière et fait gagner du temps...

      Casser l’espérance, pour ne laisser qu’une soumission à une politique de droite.... Cousu de fil blanc.

      Sur la question de l’extreme gauche et du PC et des autres, nous savons qui était où dans la dernière bataille, et on ne peut jouer au juste milieu entre ceux qui nous ont agressé, insulté, qui ont menti, soutenu une politique anti-sociale et anti-democratique et ceux qui peuvent être peut-être trop à gauche (quoique je les trouve perso bien peu révolutionnaires mais surtout défenseurs des interets des travailleurs au sens basique... mais c’est perso...) mais dont il n’y a pas de doute pour savoir où ils sont.

      La maneuvre du PS vise à casser les solidarités construites au concret dans la bataille sociale et démocratique du referendum, rien d’autres, pendant que les sous-ordres font les explications de texte....
      Tel est le sens de ses maneuvres et ses courtoisies envers le PC : Veiller à ce que celui-ci ne s’allie pas à gauche.
      Point final...

      Je sais que la dernière fois que le PC avait claqué la porte c’est lui qui avait payé la note... Mais là il faut se fâcher. L’histoire a changé de sens et les gens ont une expérience suffisante pour comprendre, du moment que la fâcherie est clairement au nom des interets de la majorité du pays.

      Copas.

    • Message perso pour Copas en guise de mise au point
      C’est moi qui est employé le terme "crisper" à ton sujet, mais je l’ai employé dans le sens "éprouver une vive irritation contre"* (une alliance avec le PS tel qu’il est), ce que j’éprouve moi-même pour les mêmes raisons que toi, je pense.
      En tout cas, désolé si j’ai créé bien involontairement un malentendu.
      Le Yéti

      [* cf. Petit Larousse]

  • REBSAMEN a eu entièrement raison de tenir ces propos, le PS est quoiqu’on en dise la clé de voûte de la gauche. Au lieu de critiquer dites nous clairement qui vous etes, et ce que vous représenté

    • Réponse à 81***151*

      Relisez mon message. Oui, le PS est bien la clef de voûte de la gauche, mais sans les autres pierres une "clef de voûte" non seulement ne sert à rien mais s’effondre sans appel !
      Il ne s’agit pa de critiquer mais de mettre en garde les détenteurs de la clef contre les dérives qui les ont déjà conduits hors du choeur.
      Quant à moi, je ne représente sans doute personne si ce n’est celles et ceux qui en ont plus qu’assez des manoeuvres politiciennes n’ayant pour objectif que la prise d’un pouvoir parfaitement illusoire. Illusoire dans la mesure où il ne ferait, une fois encore, que relayer les programmes contraints des multinationales et ne saurait pas plus qu’hier résoudre les difficultés de celles et ceux qui lui avaient jadis fait confiance.
      Je ne suis que l’un des multiples reflets de cette masse d’individus, d’ailleurs de moins en moins diffuse, qui aspirent à un autre type de démocratie que ce que nous laisse entrevoir l’attitude des actuels dirigeants du PS !
      Plus que jamais sont indispensables et urgents de véritables états généraux de toute la gauche !

      Muncerus

  • à tous ceux qui ont reagi au texte sur rebsamen du ps

    ce texte est une pure rumeur comme des esprits retors savent les écrire.
    j’étais present pour l’huma tout au long et apres cette reunion, il n’a jamais ete prononcéde telles betises
    vous croyez vraiment qu’un gars comme rebsamen, maire et n3 du ps, ait pu dire ca ??
    vous délirez !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    il faudrait voir a etre serieux a verifier les infos cher bellaciao.
    mais a ce qu’on voit cela permet a chacun de deverser son fiel
    c’est pas comme ca que la gauche gagnera
    la politique se fait avec des idées mais au service des francais !!!!!!!!!!!! pas en agitant agitant un petit asticot devant des coqs de basse cour !!!!!!!
    merde alors
    au fait c’est quand que vous proposez des solutn vibles et réalistes pour la france d’apres 2007 ?
    francky

    • Donc Jean-Fançois Gau a mal entendu ?

      Ou bien lui-même n’a-t-il pas non plus tenu les propos qui lui sont prêtés ?

    • Désolé j’ai oublié de signer :

      Gérard, Montreuil

    • Je partage totalement le point de vue de Copas. Je n’y reviens pas, car je n’ai rien à ajouter.
      En revanche, concernant le message du 86 81 qui joue au pompier, alors que personne ne met le feu, là il me semble utile d’émettre un avis contraire : non seulemnt je pense qu’un gars comme Rebsamen n° 3 soit tout à fait capable de dire cela, sachant que le n° 1 (Hollande) lui-même n’en fait pas mystère : pas plus tard que hier matin sur Rance Inter invité du 7/9.
      Les idées de la gôche soce, elle en a ?
      Kouchner, membre du pS, vedette des médias consensuelles, n’a pas été démenti par ses pairs soces lors de ces déclarations sur LCI/RTL en ce début décembre : "le PS ne renationalisera pas EDF en cas de retour au pouvoir" et d’ajouter "c’est François Hollande lui-même qui a dit qu’il ne faut pas promettre dans l’opposition ce qu’on ne fera pas au pouvoir" fermez les guillemets.
      Enfin, pour finir, soyez rassurés les gars...le PS ne l’emportera pas en 2007, la gauche a tout à y gagner .
      Ali

    • Réponse à 86***81**

      A moins que le communiqué de presse signé par "Jean-François Gau, membre du comité exécutif national du PCF", ne constitue "une rumeur", l’information rend parfaitement compte de l’état d’esprit dans lequel se trouve la direction du PS.
      Si tu étais "présent pour l’Huma", tu devrais avoir toute possibilité de faire les vérifications nécessaires auprès de Jean-François Gau. A moins que tu ne préfères te référer à l’Humanité du 21 décembre qui précise, au sujet des pourparlers PC/PS, que Marie-Georges Buffet a été contrainte de rester ferme : "Pas d’exclusive, insiste-t-on du côté du PCF, qui ne verrait pas d’un bon oeil que l’invitation ne concerne pas l’ensemble des forces de gauche, extrême gauche comprise. Et Marie-George Buffet ajoute : « Il faut que toutes les exigences populaires antilibérales puissent se faire entendre. » Le PS, pour sa part, a fait évoluer sa position en ne mettant plus d’exclusive à une rencontre générale de la gauche en janvier qu’à l’encontre des formations hostiles à une participation au gouvernement.
      Tu es certainement assez averti pour en déduire la nature et le nombre des formations qui seront de fait exclues de cette rencontre.
      Et là... ce n’est cette fois ni Rebsamen ni aucun autre maire ou N° du PS qui l’a dit, c’est le premier secrétaire du Parti Socialiste, François Hollande en personne qui n’a fait que redire ce qu’il répète constamment dans ses discours comme dans ses interventions dans la presse écrite et audio-visuelle !

      C’est très clair : le PS n’admet toujours pas d’autres interlocuteurs que ceux qui acceptent par anticipation de collaborer à son projet.

      Ne t’en déplaise, cher Camarade, l’arrogance est toujours de mise au PS !

      Muncerus

    • réponse à Ali : "Enfin, pour finir, soyez rassurés les gars...le PS ne l’emportera pas en 2007, la gauche a tout à y gagner ."

      arggghhhhhh !
      encore un qui ne pense finalement qu’à lui.
      Tant pis pour le peuple, en somme. Il continuera a subir l’etat d’urgence, le racisme caché ou ouvertement déclaré, la xenophobie, le mépris ...
      olivier

    • Salut.Explique moi pourquoi l’Huma reprend dans son intégralité l’interwiew de Jean François Gau ?
      En substance:pas de raccourçi possible dans le débat à gauche,pas d’exclusive.mettre en débat publiquement les propositions de tous pour poser la question d’un projet alternatif.
      Jean François Gau que l’objectif n’est pas de se dire que nous sommes tous d’accord pour gouverner ensemble et on passe au programme,parce que nous ne pourrons jamais dire que nous gouvernerons ensemble en 2007 sans savoir pour quelle politique.
      tout le monde le sait,il y a de trés grande différences à gauche.
      Elles tiennent à des problémes de contenu,fondamentaux de politique économique et sociale comme le financement,la fiscalité,à des problémes institutionnels,à l’attitude sur l’Europe et la mondialisation,à la conception de l’exercice du pouvoir.
      Le débat à gauche sur le contenu d’une politique alternative,donc sur un programme de gouvernement,doit se mener PUBLIQUEMENT,s’ouvrir aux éxigences populaires et aux solutions anti-libérales en permettant aux plus grand d’hommes et de femmes de se saisir des questions posées.C’est ce qui c’est passé le 29 mai.
      Si la rencontre de janvier peut aller dans ce sens elle sera utile.Sinon......
      Voila le résumé.Mais je te renvoi à l’Huma de ce jour 22 décembre.
      Amicalement
      Jean Claude

    • A Olivier,
      Question mépris du peuple le PS ouiouiste n’a pas de leçon à recevoir, et surtout pas de moi.
      Qu’y puis-je, s’il est encore des gens pour croire aux illusionistes manipulateurs, zélateurs du libéralisme européen, de l’OMC que sais-je encore...
      Ali

  • Tout à fait d’accord avec ce que dit Muncerus. Et si ce n’est pas Rebsamen, c’est donc son frère.

    Par exemple, Hollande sur France–inter a dit clairement au cours de l’interview :

    qu’il appelait toute la gauche qui veut participer à un gouvernement socialiste à se rassembler ;

    que le PS avait conçu un projet « alternatif » (d’alternance, donc. On sait ce que ça vaut..) qui serait publié prochainement ;

    Qu’il n’allait pas « passer [son] temps à aller chercher l’extrême gauche qui ne veut pas gouverner » ;

    Que le parti socialiste avait le devoir de venir au gouvernement ;

    Il a dit également : « Nous avons dépassé le Oui et le Non. le référendum est derrière nous. Le débat est terminé ».
    C’est-à-dire que pour lui, les militants socialistes contre le TCE ont oublié tout cela, sont passés à autre chose en rentrant sagement au bercail avec les moutons blancs (voire ont fait amende honorable ?) - comme si l’Europe n’avait vraiment rien à voir avec la politique en France, comme si cette politique sociale qu’ils prétendent vouloir mener pouvait être mise en œuvre indépendamment des directives européennes, de façon autonome et parfaitement libre.

    Parallèlement, les grands médias PSouistes nous matraquent de messages publicitaires cherchant à nous vendre l’un ou l’autre des chevaux (ou jument) de retour du PS comme candidat-E évident-e à la candidature de la gauche.

    Le Grand Chantier, quoi. Mais on prend les mêmes et ...
    Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

    Valens

    • L’arrogance du PS c’est d’affirmer que la gauche ne peut rien faire sans lui.
      Et là dessus , je suis hyper crispée et j’assume.
      Le PS ce n’est plus la gauche. C’est un parti de centre mou qui veut nous faire croire qu’il est la gauche.
      Le débat au tour du référendum m’a ouvert les yeux.
      Etre de gauche c’est d’abord et avant tout remettre en cause le système libéral et non pas affirmer comme S Royal l’a fait si souvent que la concurrence libre et non faussée c’est bien.
      le PS n’est pas la gauche.
      Francesca

    • On crois rever....Ce PS qui ne represente plus rien, sinon une poigné de vieux militants attardés,des élus( 45% des militants )accrochés à leur mandat comme les tiques sur le dos des chiens, une bureaucratie qui encaisse , sans vergognes, les revenus scandaleux distribués par l’état au non de l’aide au financement des partis politique ce PS qui avec l’UMP, l’UDF, Les Verts se partagent 45% des voix au référendum, ce PS prétend maintenant être la clé de voute de la gauche,prétend décider d’un programme et le proposer ( comme c’est aimable à eux ) aux autre composante de la gauche ;

      Non Messieurs du PS, n’en deplaise à tous les médias qui se bousculent pour vous donner la parole, vous nous avez trop trompés personne ne vous crois plus et c’est maintenant à nous militants du non de decider de la société que nous voulons et de l’imposer dans les urnes et dans la rue.

      Raymond

Derniers articles sur Bellaciao :