Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

La révolution est dans l’assiette !

vendredi 29 octobre 2004 - Contacter l'auteur

à l’occasion de la tournée Bar’Z’art Breizh
www.groupe-caina.com
et du festiv’alternatif
www.alternatifs.org/festival.html

ALTER CONSO

Consommer autrement
pour des pratiques solidaires et une construction équitable
 Avec des pratiques individuelles, prémisses de réactions et de décisions collectives, changeons notre quotidien !
Aujourd’hui, la population a soif d’éthique, l’économie sociale et solidaire se présente comme une alternative au « tout économique ». Car l’économie de marché porte à un niveau extrème les inégalités économiques et sociales à l’échelle du monde comme à l’intérieur de nos sociétés occidentales. La précarité et l’insécurité sociale augmentent, l’exclusion se renforce. Les conditions de vie se sont dégradées au niveau de la qualité de l’air, de l’eau, de la nourriture...Les conséquences écologiques sont constatables.
L’idée de la finitude de la planète fait son chemin, les médecins (tel Dr Belpomme) tirent la sonnette d’alarme (recrudescence des cancers...). De nos jours 20% de la population consomme 80% des ressources mondiales.
Le monde est impossible « comme il va », nous allons dans le mur avec la logique de la société de surconsommation qui nous est imposée.
 Objection à la croissance illimitée en agissant par nos emplettes et nos fourchettes :
la consomm’action, traduit en acte politique par l’achat responsable ou le non-achat.
Le dogme de la multiplication effrénée et continuelle de la production au service d’une mécanique économique est dommageable et la réduction des ressources hydrocarbures (40 ans d’autonomie/réserves mondiales) impose d’autres choix énergétiques. De nombreux pays producteurs qui attirent les convoitises pour leur pétrole, sont en guerre (Irak, Nigéria, Congo...), de même il faut dénoncer les dysfonctionnements économiques et les déséquilibres Nord-Sud (pillage des ressources et annulation de la dette...).

Quelques gestes de consommacteurs :

 consommer moins et mieux, respecter les saisons
 repas équilibrés (dans la durée), les sucres ajoutés dans les produits « fast food » (pizza, hamburger) sont addictifs et exposent à l’obésité (problème de santé publique)
 éviter les produits de l’agriculture industrielle productiviste qui ne respecte pas l’environnement et ses paysans (induit une pollution de la nappe phréatique)
 consommer bio, sans engrais ni produit chimique : bien-être des animaux d’élevage et respect des rivières et nappes  les pommes de Nlle Zélande reçoivent plus de 40 traitements (dont pesticides) et murissent au kérozène
 vérifier les étiquettes (attention OGM, agents chimiques !)
 choisir des produits frais & une alimentation saine (marchés, petits commerces), fruits et légumes, qualité et hygiène alimentaire
 préférer les aliments moins transformés, le poisson sauvage (non élevé)
 développer d’autres rapports de production et formes d’échange plus humaines et plus équitables, formules paniers bio (jardins de Cocagne, AMAP...) entretenir une relation de proximité en s’associant au maintien et la pérennité d’une agriculture respectueuse de l’environnement (circuits courts de distribution)
 privilégier les produits sans emballage et recyclés
 moins de viande : substituer par le soja et le quinoa qui ont des propriétés similaires. L’élevage nécessite beaucoup d’eau (pétrole bleu pour les multinationales)
 acheter des produits du commerce solidaire plus équitables
 Privilégier une eau de proximité (transports limités) de minéralisation équivalente,
 imaginer le trajet d’une Evian, Volvic (poids lourds polluants)

Les désastres écologiques subis (AZF, Erika...)et les incidences encouragent la vigilance et la prise de conscience des menaces sur l’environnement. Enfin, il faut réconcilier la question sociale et la question écologique par l’éducation, la protection des droits des travailleurs et plus de démocratie (représentation, associative, vote, engagement...). En augmentant l’achat de produits bio, les prix baisseront et en boycottant certains articles, les consommateurs pourront assainir le contenu de leurs assiettes !

Mots clés : Alimentation / Conso-Pub /
Derniers articles sur Bellaciao :