Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Le plan d’Israël était prévu de longue date

dimanche 16 juillet 2006

Proche-Orient. Alex Frishman, analyste militaire au quotidien israélien « Yedioth Ahronoth » :

Par Annette LEVY-WILLARD

Alex Frishman est l’analyste militaire du Yedioth Ahronoth, premier quotidien d’Israël.

Combien de temps va durer l’offensive militaire israélienne sur le Liban ?

On est juste au début de l’histoire. Israël a quitté le Liban depuis six ans, et rien n’a changé. Le Hezbollah s’est établi dans le sud du Liban et nous attaque. Nous avons essayé sans succès des moyens politiques et diplomatiques. Ce n’était donc qu’une question de temps avant qu’une opération militaire ne soit lancée afin de rétablir la sécurité des habitants du nord du pays. La phase 1 de ce processus a commencé, mercredi, avec les raids aériens sur le Liban. Ils ont visé spécifiquement les infrastructures ­ les ponts, les routes, les centres de communication ­ et des cibles militaires. L’armée a détruit plus de cinquante abris souterrains, où étaient cachés des missiles à longue portée. Nous sommes maintenant dans la phase 2 avec les frappes sur les centres du Hezbollah au nord, à Beyrouth, Baalbek, dans la plaine de la Bekaa. Mais il s’agit aussi de faire pression sur le gouvernement libanais avec le blocus naval, les frappes sur l’aéroport, la destruction de la route de Beyrouth à Damas. Le but est d’encourager les éléments à l’intérieur du gouvernement libanais qui sont contre la présence du Hezbollah au sud. Et de faire comprendre quel sera le prix à payer si le gouvernement libanais continue d’être indifférent à la situation au sud. La phase 3, ce sera encore plus de pressions sur le gouvernement libanais. C’est l’élément stratégique principal de ce plan.

L’enlèvement de soldats israéliens ne serait donc qu’un prétexte ?

Ce plan était de longue date dans les tiroirs et les militaires attendaient le feu vert du gouvernement. Le Hezbollah a fait une erreur en pensant que le nouveau cabinet israélien serait plus faible que celui de Sharon parce qu’Olmert et Peres ne sont pas des généraux. Or c’est le contraire. Justement parce qu’ils ne sont pas des chefs de guerre, ils sont plus influencés par l’opinion publique. Sharon aurait pu résister à la colère des Israéliens. Mais ce gouvernement est plus dépendant de l’opinion et des plans de l’armée. On savait qu’il se préparait quelque chose pour cette semaine : les services israéliens avaient appris que le Hezbollah avait donné des ordres pour déclencher des actions au moment où l’Iran aurait à faire face au Conseil de sécurité de l’ONU et à la réunion du G8. Les Iraniens voulaient détourner l’attention en allumant d’autres foyers dans cette région. Mais le Hezbollah ne s’attendait pas à une telle réaction d’Israël, qui, jusque-là, répliquait avec modération.

Israël va-t-il accepter un échange pour récupérer les soldats enlevés ?

Israël ne négociera pas avec le Hezbollah mais avec le gouvernement libanais. Il demandera la libération des soldats, mais aussi l’assurance de la sécurité à la frontière libanaise, en échange de la libération des prisonniers palestiniens. Le Hezbollah a un arsenal de quelque 10 000 roquettes, et nous n’avons détruit, pour l’instant, que les missiles de longue portée Il y aura donc encore des attaques. Le Hamas, c’est une affaire différente. C’est un problème interne, politique, pas une négociation entre pays. Le but est de l’affaiblir pour forcer Abbas à former un gouvernement d’unité nationale.

http://www.liberation.fr/actualite/...

Messages

  • Je dirai même : depuis très longtemps.

    Clean Break, 1996 :

    "...a decade ago in 1996 a group of American neoconservatives who have comprised much of the sub-cabinet in the Bush administration wrote that Israel could gain American sympathy by blaming aggression on Hizbollah, Syria, and Iran and then seizing the strategic initiative by "engaging Hizbollah, Syria, and Iran as the principal agents of aggression in Lebanon."

    "... il a diz ans, en 1996, un groupe de néoconservateurs américains comprenant la plupart du sous cabinet de l’administration bush écrivait que’Israel pourrait gaganer la sympathie des US en accusant d’agression le Hizbollahn la Syrie et L’Iran, puis en prenant l’initiative stratégique en engageant le Hizbollahn la Syrie et L’Iran comme agents de l’agression au Liban"...

    http://www.iasps.org/strat1.htm

    • Israël est le bras armé des Etats-Unis au Proche-Orient. Ce que Bush ne veut pas faire par stratégie dans cet endroit du monde, Israël le fait.

      William

    • il est de plus en plus certain que les americains ont perdus leur influence sur le moyen orient . je dirais méme que bush qui considerait abas comme un bon interlocutaire il y a quelque temps , il ne peut méme pas l’aider à resoudre ses problémes .israel ne fait pas peur c’est elle qui a peur .pour vouloir une paix dans la region les israeliens doivent mieux choisir leur dirigeant . la peur a de tout temps entrainer des actions maladroites .lorsqu’un grand garcon m’agresse dans le quartier je ne me laisse pas quitte a prendre des coups , méme si c’est lui qui a le dessus les voisins retiendront que je me suis bien defendu . je gagnerait leur respect et ils diront que lorsque je serais aussi grand je prendrais ma revanche et à juste titre .

  • le plan israelien creve les yeux il veux que l iran intervienne et de ce fait donne une raison au americain de les frapper, mai cela risque d aller tres loin les israeliens doivent de suite arrete leur genocide

  • La malédiction des Israéliens vient de leur avidité à vouloir prendre la Cisjordannie pour créer un Grand Israel. C’est le rêve sioniste. Mais cette terre est habitée par les Palestiniens qui n’ont pas pu être éjectés à l’extérieur dans des camps de réfugiés. Du coup, les Israéliens colonisent de force et l’armée israélienne oppresse et tue des Palestiniens pour protéger les colons. Pour protester, les Palestiniens de la Bande de Gaza lancent des pétards (les fameuses roquettes Kasam), ils font un soldat prisonnier. Alors, les Israéliens lancent de vraies bombes depuis des chars, des hélicoptères, des avions de chasse.

    Du coup, les réfugiés palestiniens du sud Liban souffrent et aident leurs compatriotes en faisant deux soldats israéliens prisonniers. Que doit faire l’état israélien ? Deux choix se présentent à lui : Premièrement, échanger les prisonniers contre des prisonniers et accepter le bras de force avec les Palestiniens et accepter qu’ils aient des revendications. Mais là, le rêve sioniste est compromis. Deuxièmement, aller jusqu’au bout du rêve funeste et supprimer tous les obstacles à l’occupation de la Cisjordannie. Supprimer tous les obstacles, c’est commencer par supprimer les réfugiés du sud Liban (Hezbollha) ou au moins les chasser encore une fois du lieu où ils résident, pour encore une fois occuper la région et faire une zone de sécurité. On en voit pas les limites et tout cela est possible, grâce à l’appui américain.

    Terry Gudis http://human-journal.hautetfort.com/

  • Je suis écoeuré que les grands de ce monde accepte qu’un pays ayant une des plus puissantes armées du monde l’utilisent contre un pays sans armée et sans défense. Et tout le monde se mets à genoux devant israel. Le probleme est que l’opinion publique est tout autre. On devient Pro-arabe sans le vouloir ! Faut pas s’étonner que les juifs soient de moins en moins aimés !