Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Les oligarchies mondiales vont tomber, et ça va commencer en Grèce

vendredi 3 juin 2011 - Contacter l'auteur - 4 coms

En ce moment une chose très sérieuse se produit.

Le mouvement du 15 mai parti d’Espagne se propage à travers le monde.

Ainsi la Grèce est à la limite d’une révolution citoyenne qui marquerait à jamais l’humanité. Ce serait la première fois qu’un peuple ferait tomber une démocratie représentative, rempart de l’oligarchie. Si l’oligarchie grecque tombe, il n’y a pas de toute à se faire, le choc sera terrible, du Fukushima puissance dix.

En effet, les mass médias nous désinformeront au possible quand aux affaires grecques et prendront bien soin de différencier au maximum la situation grecque et française, en fait, ils n’en parleraient sûrement que très peu.

Le combat de l’oligarchie grecque, contre le peuple pour sa survie, fera des ravages là bas et toutes les oligarchies mondiales feront tout pour empêcher la mise en place d’une vraie démocratie qui ne pourrait que donner des envies d’émancipation et de justice à tous les peuples du monde.

Le combat pour la liberté peut cependant tout à fait se gagner, en effet, les oligarques n’ont de force seulement celle tirée des citoyens qu’ils corrompent. Que les citoyens, qu’ils soient policiers, mercenaires ou militaires, se rendent comptent qu’ils agissent contre la démocratie et contre la justice, comme en Egypte, et s’en est fini pour les maîtres sans esclaves.

Ils m’inquiètent les gens qui sont encore à 200% derrière les élections de 2012, qui veulent encore persister dans un cirque électoral créé pour l’immobilisme et la conservation des privilèges des riches à travers la mise en place d’une caste politique parasitaire. Certes je comprend que certains soient trop attachés au système "démocratique" qui permet de choisir notre propre maître nous-même, je ne les juge même pas sur leur vote ou leur abstention. Mais je m’inquiète du fait qu’une partie trop importante de la population, à force de désinformation et de propagande, pense encore que les élections sont les portes de la solution.

Nous sommes à un tournant, et pour participer à ce qui pourrait bien-être l’avènement d’un nouveau monde : le monde libre, nous ferions tous mieux de commencer à réfléchir sur ce qu’est une réelle démocratie. Nous ferions tous mieux de nous servir des rassemblement quotidiens organisés partout dans le monde par les "indignés" pour discuter et mettre en place de réelles démocraties désirables sur tous les points.

Comme le dit Etienne Chouard en conclusion d’unevidéo très intéressante, je comprends très bien que les industriels, les riches, les élus et les corrompus se battent contre l’émergence d’une alternative démocratique et donc contre une répartition juste du pouvoir. Mais que d’autres, de simples citoyens, continuent à se passioner et à s’épuiser pour Mélenchon, Royal, Borloo ou Le Pen c’est incroyable.

Tous les candidats nous proposent une chose, la rupture, l’entrée dans un monde saint et désirable, mais ce ne sont que des foutaises, ils sont tous ou seront tous corrumpus car même le meilleur des hommes avec le temps se corrompt. De plus le système actuel, en manipulant savament les esprits à base de culpabilisation et de désinformation, est créé de sorte à ce que rien ne bouge, remarquez que la rupture est proclamée par chaque candidat depuis des décennies. Ce système politique ne nous donnera jamais la paix, et il ne fait que diviser les citoyens en les forçant à prendre choix sur des personnalités et non des idées distinctes séprarées.

Nous devons donc tous nous unir et nous rassembler pour créer et exiger de réelles démocraties. Ne soyons pas non plus naîfs, les politiciens ne nous donneront jamais ces démocraties car cela reviendrait pour eux à disparaître. Actons à la prise de conscience générale, et bientôt nous pourrons tous encercler et condamner les parlements oligarchiques afin d’imposer nos propres institutions démocratiques.

PS : Une des premières choses à faire pour la prise de conscience générale, c’est de ne plus appeler notre système démocratie, mais de le nommer tel qu’il est : oligarchie. Car en nommant le mal par le nom de la solution, le jeu n’est pas clair.

Mots clés : Démocratie /

Messages

  • je suis entièrement d’accord, ce que l’on nomme aujourd’hui démocratie n’est qu’oligarchie.

    définition de l’oligarchie : Une oligarchie - du grec oligos (peu nombreux) et arkhê (commandement) - est une forme de gouvernement dirigé par un groupe de personnes, une aristocratie, qui forment une classe dominante plus ou moins nombreuse. L’oligarchie peut être faite des "meilleurs" (aristocratie au sens étymologique), des plus riches (ploutocratie), des technocrates (technocratie), de ceux qui bénéficient de la force ou de tout autre pouvoir de fait.
    ilfaut mettre un terme à ce type de gouvernement et trouver un autre mode de fonctionnement de notre société qui permette une répartition des richesses bien plus équitable.

    définition de la démocratie : La démocratie, gouvernement par le peuple, s’oppose aux systèmes monarchiques, où le pouvoir est détenu par un seul, ou oligarchiques où le pouvoir est aux mains d’un groupe. Dans son sens originel (dans la cité-État d’Athènes du Ve siècle av. J.-C.), la démocratie (du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, « souveraineté du peuple », de δῆμος / dêmos, « peuple » et κράτος / krátos, « pouvoir », « souveraineté ») est le gouvernement de tous les citoyens (la citoyenneté, cependant, n’est pas forcément donnée à toute la population). Il convient toutefois de remarquer que dans la fameuse typologie d’Aristote présentée dans La Politique, procédant à la répartition tripartite monarchie/aristocratie/gouvernement du peuple, chaque forme de gouvernement étant susceptible de corruption, le mot démocratie désigne la forme corrompue de la république : lorsque le gouvernement du peuple dans l’intérêt de tous devient le gouvernement au seul profit des pauvres. Toutefois les mots démocratie et république sont aujourd’hui presque confondus.

    On peut résumer l’idée démocratique à la formule d’Abraham Lincoln : la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. » Cette formule a été introduite dans la Constitution de 1958 de la Cinquième République française. La caractérisation, par les articles ou prépositions « du », « par » et « pour », de la relation entre peuple et pouvoir qu’exprime le mot démocratie, n’est pas sans possibilité d’interprétations différentes, de l’idée et des principes qu’il contient, ni de leur mise en œuvre concrète. En ce qui concerne les régimes politiques qui en portent le nom, ou l’ont porté, ils se révèlent avoir été ou être très divers. Ainsi, aujourd’hui encore, il n’existe pas de définition communément admise de ce qu’est ou doit être la démocratie.

  • faut pas rever, les français revotteront en masse pour l’UMP ou le PS et ses alliés ( les vert et le front de gauche), c’est a dire pour cela meme qui les baisent depuis 30 ans..........et d’autre par ecoueurement voteront FN !
    Seulement 4 à 7 %voteront vraiment a gauche, alors le systeme n’a aucun soucis e se faire

Derniers articles sur Bellaciao :