Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Licence globale, les rois du lobbying ont frappé fort !

jeudi 22 décembre 2005

de Plumensi

Comment ne pas être admiratif devant leurs trophées ? Ils - Sacem, Adami & Cie - ont commencé par taxer les cassettes vierges, ils sont ensuite passés au racket de grande envergure en taxant carrément tous les utilisateurs d’informatique, par les CD vierges, DVD vierges et quelques autres supports. Et là, cette nuit, ils ont un fait un pas vers leur rêve depuis trois ans : taxer l’accès à Internet.

Oh bien sûr, ils ne vous le diront pas comme ça, ils savent mettre ce qu’il faut de vaseline pour que la ponction, la "licence globale" comme ils l’appellent, passe sans douleur, mais on ne peut pas croire à leurs paroles mielleuses d’aujourd’hui. Souvenez-vous il y a deux ans, ils pronaient une "rémunération" de 4 à 5 euros par mois pour tous les internautes. Ils se sont dit que c’était un peu gros et ont fait profil bas, maintenant il ne s’agit plus que de taxer les amateurs de p2p musical de 6 à 9 euros par mois sur la base - tenez-vous bien - du volontariat. Une taxe volontaire, il fallait oser le vouloir, eh bien nos députés ont mordu à l’hameçon !...

Car ne nous faisons pas d’illusion, ces malins racketteurs savent très bien que les internautes ne seront pas longtemps volontaires pour payer, ils savent qu’il faudra ensuite soit une puissante surveillance répressive, soit taxer encore plus à la source et donc tous les Internautes. Mais les députés, eux ne s’en rendent pas compte. Ecoutez François Bayrou ou Christian Paul dire qu’ils viennent de libérer Internet du joug policier qui se mettait en place !

Car les rois du lobbying ont été très très fort, ils ont su agir tout en finesse. Il faut dire qu’ils avaient en face d’eux les majors du disque, gros bornés liberticides, et l’opinion publique qui mollement n’aime pas les majors et se laisse attendrir par les pauvres auteurs qui cherchent rémunération. Ils ont donc joué l’un contre l’autre, en dénonçant vigoureusement les majors. Hop, ajoutez là dessus un ou deux sondages bien envoyés pour dire très fort que 75 % de la population est pour "la licence globale" si joliment présentée sur la base du volontariat... En changeant un peu la formulation et en posant la question aux seuls internautes, les partisans de la taxe volontaire passent à 45 %, les adversaires étant 49% (sondage PC Impact).

Pour "Sacem, Adami & Cie", c’est une chance d’avoir des majors aussi obtus à vouloir fliquer Internet et l’informatique avec leur DRM. Ils ont superbement joué sur le registre de l’opposition à cette grave oppression pour la retourner à leur avantage. Ils ont certes une vision beaucoup plus réaliste de l’Internet, ils savent très bien que tout ne sera pas contrôlable, mais peu importe, il s’agit pour eux de s’en servir comme d’un tiroir-caisse... Le public a déjà trinqué avec les cassettes, CD, DVD vierges, le refrain des pauvres artistes en manque de droit d’auteur reste toujours attendrissant, les inquiétudes sur la façon très obscure dont sont gérées ces énormes sommes d’argent restent marginales, bref les conditions sont bonnes, leur lobbying moins tapageur et agressif que celui des majors a permis de prendre le dessus cette nuit à l’assemblée par 30 voix contre 28. Bel exploit face à une assemblée tenue par une forte majorité.

Ils n’ont certes pas encore gagné, le gouvernement ne peut guère laisser ainsi s’effondrer l’essentiel de son projet, mais cela risque d’être un pas important qui pourra se concrétiser dans quelques temps...

Et nous, la majorité des internautes (ou 49%...), dans tout ça ? On ne va pas pleurer sur une défaite des majors, leur volonté d’asservir Internet à leurs droits et de restreindre la copie privée ne peut que nous hérisser. La priorité est certes de les combattre et une alliance de circonstance avec les partisans de la licence globale est un pis-aller. Mais il faut reconnaître que l’on est nul en lobbying (normal, on n’a pas de sous...), on ne sait pas défendre une véritable culture populaire ouverte à tous, celle qui s’instruit avant d’acheter.

Pour télécharger, ranger, sauvegarder, il faut en effet du temps, c’est surtout bon pour les étudiants et les chômeurs. Même pas pour les retraités tant l’éventail des titres est limité et les concerne peu. Les grands utilisateurs de téléchargement musical de p2p sont les jeunes qui ne sont pas entrés dans la vie active. Laissons les donc enrichir librement leur culture, ils deviendront les futurs acheteurs de demain. Ca s’est passé comme ça il y a 30 ans pour les cassettes enregistrables, nous sommes seulement passés à une autre façon de copier... Cela reste des copies individuelles sans trafic commercial.

Et puis il nous faut relativiser ces copies passant par les réseaux p2p d’Internet. D’abord il n’y a pas que la musique qui est concernée, il y a aussi les logiciels, le cinéma, le dessin animé... Pourquoi faudrait-il ne rémunérer qu’un seul de ces acteurs ? N’oublions non plus que la plus grande source de copie en France ne se trouve peut-être pas là mais dans les prêts de CD des médiathèques publiques. Et puis télécharger péniblement quelques giga octets par Internet devient dérisoire quand l’échange de disques durs de 300 Go (10 fois plus dans quelques années) est si facile...

Nos députés ne prennent pas cela en compte, ils n’écoutent que les lobbies qui savent leur parler... Un peu trop d’internautes se sont tout de même laissés bernés par "Sacem, Adami & Cie", il faudrait que chacun puisse voir ces requins comme ils sont vraiment.

Vous pouvez encore signer la pétition contre l’EUCD, elle ne s’attaque certes qu’aux projets des majors, et c’est la priorité aujourd’hui, puisse un jour une telle pétition s’attaquer aux Maîtres du tiroir-caisse...

Messages

  • Tout cela n’est pas faux. Je partage avec vous l’idée qu’une nouvelle taxe (avec du pognon qui sort de nos poches pour aller on ne sait pas où, et surement pas pour les artistes eux mêmes...) n’est vraiment pas une bonne nouvelle pour l’accés à Internet.
    Il y a pourtant une avancée considérable dans ce qui s’est passé cette nuit. L’action de télécharger via des réseau P2P n’est plus illegal et cela ne peut donc plus s’appeler du piratage. je crois que concretement cela represente une "belle faille" dans l’esprit cette sale loi. Juridiquement, il ne devrait plus y avoir de plainte pour telechargement. Reste que "la mise à disposition" (upload) des fichiers n’est pas incluse dans ce texte , c’est donc une petite avancée.
    Mais étant donné la desinformation organisée par les medias - quand ce n’est pas l’absence d’information tout simplement- je trouve que ce n’est pas si mal.
    Le combat le plus important dans cette affaire reste à avenir : il ne faut pas autoriser "les verrous de contrôle" qui auront pour effet de completement fliquer le grand public (surement les vrais contrefacteurs qui font commerce). Il ne faut pas permettre l’interdiction de contourner ces mesures techniques de contrôles car cela serait une coup de extreme violence porter au developpement des logiciels libres.

    Pour ne pas perdre ces manches encore plus importantes que celle de la licence globale :
    le flux video de l’assemblée nationale : http://www.assemblee-nationale.fr/seance/seancedirect.asp

    le forum de Framasoft : forum

    et surtout les actions à mener : eucd.info

    Jihel

  • heureusement qu’elle est volontaire, cette taxe. je ne télécharge jamais rien de copyrighté, car tout ce que je produis je le donne en copyleft/prix libre/gratuité possible. ceux qui veulent télécharger des divx et mp3 de lorie, c’est cool, ils pourront payer des impots et ne plus avoir à risquer la ruine judiciaire pour quelques "produits culturels" douteux.
    les taxes sur les CD/DVD, elle, est obligatoire, et c’est bien ça le probleme, car je donne des tunes aux majors alors que j’en ai pas envie du tout, et que je ne les vole même pas car leurs prods me font chier.
    je suis vraimment surpris en bien pour une fois. je trouve que c’est un super compromis. avec des réserves quand meme car je n’ai pas lu les textes que de toute façon je ne respecterais pas (anarchie !), il reste juste à annuler les taxes sur les supports numériques, puisque tout le monde est content, non ? ;-D

  • Merci pour ton analyse très pertinente. Les recettes sont toujours les mêmes, et elles rencontrent toujours autant de succès. A l’été prochain, quand tout le monde sera à la plage, une nouvelle loi étendra la taxe à tous les internautes, et le tour sera joué. C’est comme pour la directive Bolkeisten, qui va être votée début 2006. Dormez bien gentils citoyens...

    http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=3036

  • Tout a fait d’accord.
    Bien tot la sacem & co n’auront même plus besoin des artistes !!!!!

    Philipe

  • Comme le montre le propos ci dessous recueilli sur cette page, il faut mettre la Sacem du côté des majors. Et donc la remplacer à côté de l’Adami par exemple par la Spedidam.

    "Veut-on tuer la création française ?", s’insurgent les auteurs de la Sacem. "Jusqu’à hier, fière d’être le pays qui inventa le droit d’auteur, la France pourrait devenir demain la seule nation au monde qui ’brade’ et ’soviétise’ la création", commente-t-elle avec une verve inhabituelle.

  • Je rajouterez meme une chose que tu n’as pas dit c’est que les fichiers qui sont échangés n’auraient probablement jamais été achetés.Les albums qu’il m’arive de télécharger je ne les aurait jamais connut si je ne les avait pas téléchargés.Les seuls qui peuvent se plaindre d’un manque à gagner ce sont les artistes commerciaux qui en passant gagnent bien assez pour ne pas se plaindre donc comme tu dit le peer-to-peer ne menace rien et la taxe proposée n’est en fait qu’une vente forcée.Les distances entre les humains ne sont plus les meme qu’auparavant et aujourd’hui l’on peut se retrouver a plusieurs millions dans un meme endroit a partager ce que l’on veut avec tout ceux qui sont la et je refuse d’etre taxer sur l’essence meme de la vie sociale qu’est le partage je prefere encore payer une taxe sur l’air que je respire.il serait temps que les hommes se rassemblent et arretent de creer des petit clan qui defendent leurs pitoyable interet(j’ai des millions de dollar mais j’en voudrait bien une centaine de plus c’est vraiment ridicule qui a besoin de ça)c’est ce type de pensée qui sont representativent de celles des lobby qui ne pense qu’a avoir des millions de plus pour dire c’est moi le plus riche j’ai le yacht le plus grand de Monaco ouais je met dans la précarité la moitié de mon pays pour ça ouaiiiiis !!trop fort je suis le meilleur non serieux faut plus se laisser faire il faudrait monter une grande alliance contre ces groupes financier a partir peut etre de la toile puisque il semble y avoir des gens intelligent(je parle pour celui qui a publié l’article et ceux qui le comprendront) mon contact free_ur_mind@hotmail.fr pour tout ceux qui sont d’accord et qui veulent en parler.

    LE REK1
    ps:si ça pose un probleme que je mette mon contact effacez-le mais laissez le message si c’est possible

  • de Claude de Longjumeau Bonjour à tous
    Je l’insurge contre la license globale, car dans les conditions actuelles, je ne charge pas de film ni de musique sur internet, tout comme une partie importante des internautes.
    Pourquoi payer des taxes sur les supports CD DVD téléchargement quand ceux-ci sont utilisés pour des sauvegardes ou pour monter ses propres vidéos .
    Il suffit de faire payer seulement les contrevenants.
    J’ai voulu un jour charger une ou deux chansons sur le site de Virgin quand il a falu payer sur ce site, ma E-Carte bleue à été refusé comme moyen de paiement , à croire que la sécurité est à sens unique. De plus pour 0,90 le morceau sans aucun support, ni participation des différents intervenants de la chaîne de distribution, le coût est eccessif.
    Les prix des CD ou DVD dans le commerce varient du simple au quadruple voir plus.
    Mettez un prix bas sur les CD et DVD la vente grimpera .
    Les prix des CD des petits groupes ou artiste débutant est bas, il y en a peu de vendu, ils n’interressent que très peu les maisons de production , donc moins de ressource pour ceux-ci. par contre pour les Artistes connus le prix est beaucoup plus élévé et leur permet d’engranger des profits importants .
    A quand la solidarité des artistes et producteurs pour faire une meilleure répartition des resources par le principe des vases communiquants.
    Dans le cas d’une taxe supplémentaire, je me demande si je ne résilierais pas mon abonnement ADSL