Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Lindows et Windows ne se feront plus la guerre

mercredi 21 juillet 2004 - Contacter l'auteur

Nombre de tribunaux, de l’un ou l’autre côté de l’Atlantique, ont été ces derniers mois sollicités par Microsoft pour le litige qui oppose les 2 sociétés sur le terme "windows", trop proche selon Redmond de la marque de son propre système d’exploitation. Il n’en sera rien : le différend a été réglé à l’amiable lundi soir.

Les premières poursuites judiciaires engagées par Microsoft contre Lindows pour "utilisation abusive du terme ’Windows’" remontent à 2001, mais la course-poursuite s’arrêtera ici. Terminus donc pour les différends juridiques, appréciés de manière radicalement opposée de l’un ou de l’autre côté de l’Atlantique. Oncle Sam s’est jusqu’ici montré plus favorable à Lindows que le vieux continent.

L’accord a de quoi décevoir les amateurs de sensations fortes. Robertson et ses sbires poursuivront, apprend-on, la commercialisation de 2 marques distinctes : LindowsOS sur le sol américain et LinSpire en dehors des Etats-Unis d’Amérique. Rien de bien croustillant : LindowsOS exploite en effet déjà la marque Linspire depuis avril 2004, après que des tribunaux européens eurent donné raison à Microsoft.

Cet accord de façade dissimule-t-il une entente plus secrète ? Impossible à dire à l’heure actuelle. Aucune des deux parties n’a souhaité commenter les termes de l’accord intervenu ce lundi 19 juillet. Michael ROBERTSON s’est simplement contenté d’un laconique satisfecit sur la conclusion de l’affaire, "bénéfique pour tous et pour les consommateurs".

On sait seulement que Microsoft a racheté la marque de son concurrent pour mettre un terme à l’interminable rixe judiciaire.

Cet accord permettra également à Lindows d’affronter plus sereinement son introduction en bourse prochaine : plus de 4,4 millions de titres (évalués entre 9 et 11 dollars US chacun) pourraient en effet être introduits, en plus d’une surallocation de 660 000 titres. Telle est la demande formulée officiellement par la société, qui espère un revenu net de 39,2 millions de dollars.

C’est que la situation financière de l’entreprise de ROBERTSON n’est pas des plus radieuses. Signalons au passage que le premier trimestre 2004 s’est soldé pour la société par une perte nette de 4,1 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires global de 2,1 millions.

- http://www.toolinux.com/...

Mots clés : Numérique-Techno. /
Derniers articles sur Bellaciao :