Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

"Mall de la honte" à Berlin - la liberté d’expression ne concerne pas les travailleurs roumains

lundi 19 janvier 2015 , par arthur - Contacter l'auteur

Le FAU Berlin vient de se faire condamner en référé pour son action contre l’exploitation du Mall of Berlin. Andreas Fettchenhauer l’entrepreneur qui refuse de payer ses salariés a ainsi obtenu une amende avec sursis record de 250 000 euros contre le syndicat et ses secrétaires.

Pourquoi cette mesure contre le FAU Berlin après plusieurs semaines de luttes ? Simplement parce qu’en dehors de la lutte immédiate du Mall, nos camarades allemands ont commencé à enquêter sur les affaires et les vrais liens entre les patrons impliqués, Andreas Fettchenhauer l’entrepreneur et Harald Huth, l’investisseur. C’est ainsi qu’en dépit des jérémiades de Fettchenhauer qui jurait il y a quelques semaines au moment de la banqueroute et de sa mise en cause qu’il ne connaissait pas vraiment Huth et qu’il ne travaillerait plus avec lui, le FAU Berlin vient de mettre à jour un nouveau projet commun, le centre commercial LIO, de ces deux scélérats patronaux via une autre entreprise de Huth.

Selon le FAU Berlin, cette procédure de référé est courante contre les syndicats allemands. Elle est taillée sur mesure pour le patronat allemand, lui permettant d’empêcher la liberté de parole syndicale. Ce jugement ne répond pas sur le fond du dossier, les mis en cause n’ont pas le droit de se défendre oralement. Les procédures d’appel limitées.

La suite sur : http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php?article703

Mots clés : Emploi-chômage / Europe / Justice-Droit / Syndicats /
Derniers articles sur Bellaciao :