Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Microsoft va reverser 75 milliards de dollars à ses actionnaires

jeudi 22 juillet 2004 - Contacter l'auteur

de Eric Leser

Le numéro un mondial des logiciels a annoncé, mardi 20 juillet, qu’il allait racheter un milliard de ses propres actions, verser un dividende exceptionnel et doubler le dividende ordinaire. Le groupe, dont le cours de Bourse stagne depuis trois ans, dispose d’une trésorerie pléthorique.

New York

Assis sur une montagne de cash, Microsoft ne savait plus quoi en faire. Au point que les rumeurs se multipliaient à Wall Street sur les intentions du numéro un mondial des logiciels. Le groupe avait même tenté, en vain, en 2003, de racheter son concurrent allemand SAP.

Finalement, la firme fondée par Bill Gates a annoncé, mardi 20 juillet, après la fermeture de la Bourse de New York, qu’elle allait distribuer jusqu’à 75 milliards de dollars (60,88 milliards d’euros) à ses 4,6 millions d’actionnaires au cours des quatre prochaines années. Jamais, dans l’histoire boursière, une entreprise n’avait "remboursé" autant d’argent à ses investisseurs. Cela devrait les consoler de la stagnation des cours lors des dernières années.

Le conseil d’administration du groupe a annoncé un plan de rachat de ses actions de 30 milliards de dollars sur quatre ans. Il a également décidé de doubler son dividende régulier pour le porter à 32 cents par titre.

Enfin, Microsoft compte verser, le 2 décembre, un dividende exceptionnel de 3 dollars par action, soit au total 32 milliards de dollars. Si l’on se réfère au cours de clôture de mardi du titre Microsoft (28,30 dollars), cela représente un rendement de près de 11 %. Les actionnaires ont d’autant plus de raisons d’être satisfaits que la réforme fiscale votée en 2003 aux Etats-Unis réduit à 15 % la taxation maximum des dividendes, contre 35 % auparavant.

Bill Gates, fondateur et président de Microsoft, touchera ainsi à la fin de l’année 3,3 milliards de dollars, en tant que plus important actionnaire du groupe. Il a annoncé, mardi soir, qu’il versera immédiatement cette somme à la fondation Bill & Melinda Gates, qu’il a créée avec son épouse. Cette organisation disposera ainsi d’un capital total de plus de 30 milliards de dollars pour mener à bien ses projets humanitaires dans la santé et l’éducation. Aucune fondation au monde ne dispose de moyens comparables.

Le numéro un mondial du logiciel a largement les moyens de financer ces opérations. La trésorerie immédiatement disponible du groupe est évaluée aujourd’hui à 56 milliards de dollars. Les dirigeants de Microsoft considéraient qu’elle offrait une sécurité pour faire face aux éventuelles conséquences des multiples poursuites judiciaires engagées aux Etats-Unis et en Europe contre la société. Une précaution désormais devenue inutile.

Le 30 juin, une cour d’appel fédérale a mis fin définitivement à la procédure antitrust menée aux Etats-Unis contre Microsoft. La société a aussi réglé les trois quarts des actions judiciaires collectives lancées par des associations de consommateurs et mis fin à ses différends avec des concurrents comme AOL et Sun Microsystems. Enfin, en Europe le risque financier est maîtrisé puisque la Commission a infligé en mars une amende de 497 millions d’euros au groupe. "Nous pensons que nous avons maintenant derrière nous l’essentiel de nos problèmes juridiques", a déclaré Steve Ballmer, le PDG de Microsoft.

Il a aussi insisté sur la capacité intacte de la firme à poursuivre son développement. "Nous continuerons à réaliser des investissements majeurs dans l’ensemble de nos activités pour maintenir notre position de pointe en matière d’innovation dans cette industrie. Mais nous pouvons désormais aussi apporter jusqu’à 75 milliards de dollars en valeur totale à nos actionnaires. Quand je regarde les prochaines années, je considère que nous avons parmi les meilleures perspectives de croissance des sociétés au monde", a estimé M. Ballmer.

MARCHÉ MATURE

Bill Gates a, de son côté, insisté sur la créativité de Microsoft. "Tout au long de l’année prochaine, nous allons déposer 3 000 brevets. Il s’agit d’une augmentation très forte et cela nous place certainement comme l’une des premières sociétés au monde en terme d’innovation", a expliqué le fondateur du groupe. Même après avoir versé son dividende exceptionnel en décembre, Microsoft se retrouvera au début de l’année 2005 avec une trésorerie de l’ordre de 20 milliards de dollars pour une éventuelle acquisition.

La firme de Redmond est confrontée depuis la fin des années 1990 à un problème que beaucoup lui envie : elle gagne de l’argent plus vite qu’elle n’arrive à le dépenser. En dépit du ralentissement de la croissance du marché informatique et de celui des ordinateurs personnels équipés à près de 95 % par son système d’exploitation Windows, le groupe Microsoft conserve des marges très confortables. Son trésor de guerre augmente mécaniquement chaque mois de 1 milliard de dollars.

La société prend acte aujourd’hui que son marché est devenu plus mature et qu’elle n’arrivera pas à investir les profits réalisés depuis des années. Microsoft a été au cours des 25 dernières années un moteur de la croissance américaine et mondiale. Aujourd’hui, il ralentit.

Microsoft devrait annoncer, jeudi 22 juillet, ses comptes pour l’année fiscale 2004 qui s’est terminée le 30 juin. Selon les prévisions des analystes, son chiffre d’affaires devrait avoir augmenté de 13 %, à 36,6 milliards de dollars. Mais ils anticipent lors de l’année fiscale 2005 une progression des ventes de seulement 6 %.

Eric Leser

Une manne pour la fondation de Bill Gates

Bill Gates, président et premier actionnaire de Microsoft, a promis de reverser tout l’argent qu’il recevra de la distribution du dividende exceptionnel du numéro un mondial des logiciels, soit environ 3 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros), à la fondation qu’il a créée avec sa femme, Melinda, en 2000. Au 31 décembre 2003, la Bill & Melinda Gates Foundation pesait 26,8 milliards de dollars. Cette organisation caritative, qui a pour vocation d’aider les populations en difficulté, est née de la fusion de la fondation Gates pour le savoir et de la fondation William Gates Sr centrée sur la santé.

Elle a versé, en 2003, près de 1,4 milliard de dollars de subventions, dont 576,6 millions pour le secteur de la santé et 531,1 millions pour des projets éducatifs. La fondation a ainsi donné 140 millions de dollars à différents organismes pour lutter contre le paludisme dans le monde. Au Texas, 35 millions de dollars ont été consacrés à la construction de quelque 80 écoles destinées aux minorités, et, à New York et dans sa région, 30 millions de dollars ont été affectés au développement d’une trentaine d’écoles.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-373240,0.html

Mots clés : Commerce-Indus.-Bourse / International / Numérique-Techno. /
Derniers articles sur Bellaciao :