Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Premier Mai 2011 : une manifestation efficace de la CDMT Postes

lundi 2 mai 2011 - Contacter l'auteur

Fort-de-France, le 1er mai 2011.

Malgré les pluies torrentielles, la CDMT Postes avait décidé en ce 1er mai d’une action tout à la fois originale, digne et efficace.

On sait en effet dans quelle atmosphère de stress et de souffrance dans laquelle doivent travailler très souvent les employés de la Poste ou ceux de France Télécom. La répression antisyndicale dont a fait l’objet la CDMT Postes obtenant sa reconnaissance de haute lutte, les mises à pied appuyées parfois par une falsification de document, sont les pratiques d’une hiérarchie qui n’a réussi finalement qu’à galvaniser les travailleurs et à renforcer une organisation comme la CDMT Postes.

Cette hiérarchie devait donc être la cible de notre manifestation du Premier mai.

Et elle s’est donc déroulée en face du domicile du Directeur de la Poste, Monsieur Claude François ( !), responsable d’une sévère politique de répression de l’expression des salariés. Nous avons déployé notre banderole dans le jardin d’en face, surplombant la maison dudit responsable. Tambour et ti-bois étaient de la partie. Slogans et chansons – un homonyme connu du Directeur nous a ainsi inspiré… - ont retenti ce dimanche dès huit heures du matin.

Plus bravache que conséquent, Monsieur Claude François a fait mine de sortir pour « dialoguer ». Mais son sens du dialogue est apparu très limité quand le secrétaire du syndicat Hervé Pinto est venu lui rappeler ses doléances. Il a vite fait demi-tour pour se réfugier derrière son portail métallique coulissant. Il s’est contenté devant les quolibets et les discours defaire mine de prendre en photos les manifestants qui le surplombaient. Et il a essuyé les discours véhéments qui lui rappelaient ses manquements au respect du code du travail et au droit des salariés.

Les RG sont rapidement venus. Et un peu plus tard sur la fin une voiture de police. Mais ils n’ont en rien empêché le bon déroulement prévu de notre manifestation.

Finalement par téléphone on annonçait à Hervé Pinto une proposition de rencontre avec des « nouvelles propositions ».

Une journée bien remplie en somme où les salariés de la CDMT Postes ont montré encore une foi leur détermination. Une action sans doute plus efficace que la promenade ratée de nos camarades au nombre de quelques centaines qui, sous la pluie, à la Maison des Syndicats n’ont finalement pas été en mesure d’organiser un défilé

Mots clés : Manifs-actions / Outre Mer - Régions / Syndicats /
Derniers articles sur Bellaciao :