Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Quand Sophie de Menthon justifie le travail des enfants en Asie (+ vidéo)

lundi 19 décembre 2011, par WAZA - 15 coms

Quand Sophie de Menthon justifie le travail des enfants dans les pays en voie de développement, elle en appelle à "son coeur de mère" et fait la morale à l’auditeur qui l’interpelle sur le sujet, en plus !

On croit cauchemarder, on pense que c’est un canular. Mais NON.

C’est Sophie de Menthon, la concurrente à Parisot, la patronne qui s’occupe "d’éthique".

- Madame de Menthon, vous ne croyez pas que cesser de PILLER et de DÉVASTER les pays dits "du Tiers-Monde" ou "émergents", payer décemment les PARENTS de ces ENFANTS, etc...ce n’est pas ça, LA VRAIE SOLUTION ÉTHIQUE ?

Si le CAPITALISME arrêtait de dévaster les économies locales, les éco-systèmes locaux, les modes de vie adaptés aux populations de ces pays, à leur stade de développement.... vous ne pensez pas que les enfants n’auraient pas "besoin" de se faire exploiter à l’usine, à la mine etc ?

Et comme Madame le lieutenant -colonel de Menthon a l’habitude de venir répondre directement sur les sites qui la mettent en cause (et qu’elle est déjà venue répondre ici à une autre occasion et qu’elle est en train de faire sur Youtube) nul doute que nous allons sans doute avoir des échanges fructueux avec cette brave dame ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF :-D} }

Messages

  • Madame de Menthon a le pragmatisme d’un requin.

    Quant à son "coeur de mère" je m’abstiens, pour éviter tout ennui au présent site, de dire à quel poisson de sexe femelle ce genre de mère me fait penser... ;-)

    Pas question avec elle de critiquer le libéralisme, le capitalisme mondialisé, la marche forcée à la croissance et au développement économique, dans tous ces pays où vies humaines, d’enfants, de vieux, nature, géologie etc...sont dévastés par les politiques que mènent ses amis bourgeois, non bien sûr ! Là rien à dire.

    Limite si elle chercherait pas à nous faire honte de vouloir nous battre contre le travail des enfants hein, quelle bande de salauds ces gauchistes, je vous jure !

    Ben oui, c’est pour le bien de toute la famille que ces gosses sont prostitués au grand patronat.

    C’est TELLEMENT chouette comme enfance de baigner dans les vapeurs de trichlo, de respirer de la colle, de se tailler les doigts sur des machines-outils !

    C’est TELLEMENT plus "pragmatique" d’envoyer les mômes à l’usine à 8 ans parce que MONSANTO a conduit leur fermier de père à l’usine (sinon au suicide) cf Inde.

    Pendant que la "grande" soeur de 14 ans tapine sous des vieux porcs européens dégoulinants, le petit frère de 7 ans colle des semelles pour Nike pour un bol de riz et 3 roupies, elle est pas belle la vie, sous le soleil de Menthon ?

    Et alors si en plus l’UNICEF est d’accord avec ça, mazette, que pouvez-vous y trouver à redire ?

    L’UNICEF, organe de replâtrage mondialiste des désastres infantiles du Capitalisme !

    BRAVO !!!!!

    LL

  • Mais si c’est tellement bien l’usine, pourquoi elle n’y va pas, ELLE ???? Et pourquoi elle y fout pas ses gosses plutôt que de les mettre à Saint Jean de Passy ou dans une pension en Suisse ou en vacances à Aspen ???

    Ce qui est toujours sidérant avec les capitalistes, c’est qu’ils arrivent à te justifier une saloperie par une autre avec un air décontracté... Limite les "Indignés" c’est eux !!

    LL

  • Depuis 25/30 ans la situation des enfants se dégrade dans le monde (selon l’UNICEF) qui je pense vous ne taxerez pas de fanatisme ! J’ai honte pour vous madame, car vous parlez hors contexte, comme si le pillage, les viols, la mort aveugle ne pesaient sur les populations mondiales . Si vous étiez un être humain digne de ce nom , vous vous seriez en lutte pour la destruction des structures néos libérales qui sont la cause de tout ceci , j’ai l’honneur de ne pas vous saluer, une petite prof de 55ans marie.lina

  • Bonjour tout le monde , quand un jour reviendra le "Tribunal de Nuremberg" elle sera sur le banc des accusées pour incitation au crime contre l’humanité !
    A-t-elle lu la déclaration universelle des droits de l’homme ?

  • voila ses decorations
    Décorations
    Chevalier de l’Ordre national du Mérite en 1988, promue officier en 1996Légifrance 6 et enfin commandeur en 2005Légifrance 7 ;
    Chevalier de la Légion d’honneur depuis 2000Légifrance 8, promue officier le 2 avril 2010Légifrance

  • Que c’est beau de blanchir des actes de barbarisme quand on ne vit pas dans le meme monde, pourquoi se preoccuper si des enfants vivent et dorment dans l’usine avec un bol de riz pour nourriture, de travailler 16 heures par hour, et d’etre battu si ils ne vont pas assez vite
    Bravo les multinationales
    ce qui aiderai c’est de publier tout les noms des multinationales qui pratique ca ,et que leur produits soient boycotter
    quand a cette dame ,mieux vaut ignorer ses commentaires ,ca n’en vaut pas la peine

  • Les pays qui sont sortis de la misère ont consenti un immense effort de scolarisation pendant des décennies (et ce n’est qu’un des moteurs du développement).

    Ne pas combattre énergiquement le travail des enfants c’est contribuer à la barbarie et au sous-développement.

    Constater que le travail des enfants existent dans de nombreux pays ce n’est pas s’en satisfaire.

    Le prix de faire cesser cela sur la planète n’est pas disproportionné, la bourgeoisie française, égoïste et bien au chaud, pourrait payer cela et elle n’aurait même pas mal.

    L’inhumanité particulière là de cette représentante de la classe égoïste est vraiment exceptionnelle et son impudence de dire à un interlocuteur qu’il est bien au chaud est tout à fait hors normes pour une bourgeoise bien au chaud, etc...

    Mais bon, sur le sujet lui-même, c’est scandaleux, inhumain et contraire à toutes les bases éthiques.
    Par ailleurs c’est une injure à une série de textes et déclarations de la communauté internationale là dessus.

    Principe 9 déclaration des droits de l’enfant ONU 1959 :
    .../...
    L’enfant doit être protégé contre toute forme de négligence, de cruauté et d’exploitation, il ne doit pas être soumis à la traite, sous quelque forme que ce soit.

    L’enfant ne doit pas être admis à l’emploi avant d’avoir atteint un âge minimum approprié ; il ne doit en aucun cas être astreint ou autorisé à prendre une occupation ou un emploi qui nuise à sa santé ou à son éducation, ou qui entrave son développement physique, mental ou moral.../...

    En Europe ce travail des enfants existe aussi, comme en Grande-Bretagne :

    .../... Beaucoup d’enfants travaillent sans le permis obligatoire (délivré par les municipalités) et bien d’avantage que les dix sept heures légales hebdomadaires pour les 13/14 ans (seuil qui constitue déjà une dérogation à la directive européenne de 1994, qui prévoit seulement 12 heures). Le B.I.T. estime que 36% des écoliers seraient au travail avant 7 heures du matin ou après 19 heures le soir, ce qui est illégal.

    .../...
    Des adolescents ont été vus travaillant dans les cafés (pubs) plus de vingt cinq heures par semaine, y compris tard le soir, pour moins d’une livre (1.50 €) de l’heure
    . Des cas d’emplois occasionnels d’enfants très jeunes (6 ans) ont été aussi révélés.
    Toujours selon le B.I.T., plus d’un enfant sur cinq qui travaille aurait été victime d’un accident du travail
    .../...

    En Europe...

    Il est évident que de tels petits boulots sous-payés, dans de mauvaises conditions de travail, entravent d’une façon décisive l’avenir de ces enfants, cassent leur scolarité et les préparent à des vies misérables pour l’essentiel dans un monde de la connaissance et de l’instruction .

    Dans les pays les moins développés cela est encore pire. La question de l’éradication de cette mal-traitance est une grande cause internationale que tous les hommes et femmes pétris d’humanité doivent appuyer et doivent mener avec acharnement et conviction.

    Il n’y a rien de pire que des déclarations comme celles de de Menthon qui sont comprises comme des bancs-seings par un certain nombre d’employeurs et d’états prédateurs.

    Cette bataille n’est pas finie en Europe et on voit combien de baisser la garde sur les fondements mêmes de la politique d’éducation des jeunes générations amènent même ici des offensives diagonales.

    Il faut rappeler ceci sur l’essentiel de ce qu’est le travail des enfants dans le monde (après avoir regardé au détail ce que ça signifie en Grande Bretagne par exemple) :

    .../...
    Sur le site du droits des enfants

    Sur la base des données les plus récentes, il est estimé que 352 millions d’enfants de 5 à 14 ans exercent aujourd’hui une activité économique d’un type ou d’un autre.
    Sur ce total, 106 millions sont affectés à des types de travaux acceptables pour des enfants ayant atteint l’âge minimum d’admission à l’emploi (généralement 15 ans), ou à des travaux légers tels que les tâches ménagères ou des travaux rentrant dans le cadre de leur éducation (voir ci-dessous convention de l’OIT -nº 138- sur l’âge minimum, 1973).

    Il en résulte que 200 millions d’enfants sont astreints à des formes de travail qu’il faut abolir.
    Le BIT estime que le principal obstacle à l’abolition effective du travail des enfants est sa prépondérance dans un secteur qui échappe au contrôle de la plupart des institutions officielles, indépendamment des moyens économiques du pays.

    On distingue :

    - Les enfants producteurs (mines, verres, tapis)
    - Les enfants en servitudes pour dettes (c’est le cas en Asie par exemple)
    - Les enfants esclaves (domesticité et prostitution). Dès 5 ans en Afrique
    - Les enfants travailleurs dans leur famille ou leur communauté ( 1/3 de la main d’œuvre agricole dans certains pays en développement)
    - Les filles qui participent aux tâches domestiques ne sont pas considérées au travail.
    .../....

    On pourrait aussi parler de l’Afghanistan où des tous petits font des briques . Pour leur éducation ?

    Cette bataille pour limiter le travail des enfants est une bataille pour le développement et le bien être de l’humanité. Elle a commencé au 19eme siècle en France et n’est pas encore finie ici.

    "Travail mauvais qui prend l’âge tendre en sa serre
    Qui produit l’argent en créant la misère
    Qui se sert d’un enfant ainsi que d’un outil"

    Victor Hugo

    C’est vrai qu’il était bien au chaud, comme les innombrables enfants utilisés dans les mines au 19eme et tout début XXeme siècle et que des combats héroïques et durs ont arraché de ce qui était un avenir rapidement silicosé ou d’estropiés par le travail.

    Cela serait, si on peut le dire, une punition à infliger à notre patronne bien au chaud que d’écrire des centaines de fois ces quelques lignes de Victor Hugo. Et cela sera probablement moins dangereux pour son avenir que d’accepter que des enfants soient soumis aux travaux cités précédemment.

    Mais déjà cesser d’inviter et donner porte-voix à des gens qui ne représentent que leurs intérets et s’attaquent aux fondements des grandes batailles de l’humanité pour faire reculer la barbarie.

    Sur les grandes entreprises il est surprenant que notre bonne de Menthon ne soit pas informée des campagnes qui ont du être menées pour que certains grands trusts internationaux cessent d’utiliser en sous-traitance des enfants, comme dans le textile ou la chaussure.

    Avec des effets pervers de ces crimes : Des entreprises licenciant des enfants devenus adultes car ces derniers auraient eu plus de droits et des salaires réglementairement supérieurs .

    Des batailles terribles ont été menées notamment dans les pays les plus déshérités par les travailleurs, les ONG, les organisations internationales de défense des travailleurs pour faire reculer le travail des enfants .

    Il n’y a pas de plus mauvais signal qu’une grande patronne française donne de tels signaux de tolérance à l’illégal et l’inacceptable.

  • C’est tout simplement une honte que cette sorcière parle de cette manière !!!!!!!

Derniers articles sur Bellaciao :