Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

"Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots"

mardi 13 mai 2008 - Contacter l'auteur - 3 coms

de Slovar

"Gauche : Des idées pour changer" titrait ce matin, Libération au sujet du lancement de "Terra Nova".

Pour des gens comme nous, attachés depuis toujours aux valeurs de gauche, c’est vrai que cela a attiré notre attention et ... nos 1,20 €.

Qu’explique Libé et qui est Terra Nova ?

Extraits :

Il existe une rupture entre élus de gauche (notamment socialistes) et les intellectuels. "Ces cinq dernières années, au PS l’humeur n’était pas à la réflexion de fonds. S’il s’agit de suivre les sondages et regarder ce que dit Paris Match on n’a pas besoin d’idées ... "déclare Michel WIEVIORKA Sociologue, directeur du Centre d’analyse et intervention sociologiques de l’EHESS et membre du collège universitaire de Terra Nova.

Terra Nova possède un site sur lequel il se présente

Extraits :

"Terra Nova est un think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes, en France et en Europe.

La fondation Terra Nova (association de préfiguration) se fixe trois objectifs prioritaires. Favoriser la rénovation intellectuelle de la social-démocratie Elle veut contribuer à la refondation de la « matrice idéologique » de la gauche progressiste et à la promotion de ses idéaux.

Produire de l’expertise et des solutions politiques opérationnelles Elle veut formuler des propositions concrètes au profit des leaders politiques, des élus nationaux et locaux ainsi que de tous ceux qui mettent en œuvre des politiques publiques. Inscrire son action dans un réseau européen et international de think tanks progressistes

Elle veut s’inspirer des réussites et des bonnes pratiques de nos partenaires européens, participer à l’influence intellectuelle de la France en Europe et contribuer à faire émerger une doctrine progressiste européenne. Plus généralement, Terra Nova contribue à l’animation du débat démocratique, à la vie des idées, à la recherche et à l’amélioration des politiques publiques. Elle popularise les idées politiques et les grands enjeux du monde contemporain ... / ... "

Belle profession de foi aussi nébuleuse qu’un programme électoral mais moins précise que les propositions de l’institut Montaigne (qui présente en ce moment en page d’accueil une ode à la"réinvention" de l’assurance maladie dans laquelle il est proposé l’introduction des assureurs privés). Dont Terra Nova se veut "l’équivalent à gauche"

Après tout pourquoi pas ? Mais qui sont les membres de ce "think tank progressiste " ?

A la tête du conseil d’orientation scientifique : Michel ROCARD (l’éternel retour)
Dans le collège universitaire : Pléthore d’économistes : Olivier DUHAMEL, Elie COHEN, Jean-Paul FITOUSSI, ... mais ni Denis CLERC, Thomas PICKETTI ou Liêm Hoang-Ngoc.

Dans le collège "société civile" : Geoffroy ROUX de BEZIEUX (Croissance Plus - Think tank d’employeurs), Jean PEYRELEVADE (Ex Crédit Lyonnais et MODEM), Denis OLIVENNES (Ex FNAC), Paul HERMELIN (PDG de Cap Gemini), Bernard BRUHNES (médiateur ministériel et conseil de la présidence de la république), n’en jettez plus ... Nous sommes impressionnés par le choix d’Olivier Ferrand le président de Terra Nova qui est en même temps responsable national du PS pour les questions européennes et internationales.

Il existe également un collège international.

La liste complète est consultable sur le site

Le site indique une rubrique : "Le cabinet d’experts"

Bien que la page ne comprenne qu’une seule ligne : "Terra Nova est dotée d’un cabinet d’experts, animé par son directeur scientifique." on peut toutefois trouver la présentation de celui-ci dans une autre partie du site.

Extrait :

"Rôle du cabinet d’experts Le cabinet d’experts a en charge la production de l’expertise intellectuelle de Terra Nova sur l’ensemble des politiques publiques. Il travaille sous la responsabilité politique de la direction du think tank et sous la responsabilité scientifique de son conseil d’orientation scientifique. Les experts contribuent aux activités de Terra Nova en fonction de leurs domaines de compétences. Notamment : Ils rédigent les policy briefs sur des sujets d’actualité politique ou médiatique.

Ils participent aux groupes de travail mis en place par Terra Nova, qui aboutissent à la production d’essais publiés dans une collection éditoriale ou sous format électronique. Ils y travaillent sous la direction d’un ou plusieurs membres du conseil d’orientation scientifique.

Ils peuvent y prendre une responsabilité particulière, en tant que rapporteur. Les experts du cabinet peuvent également être amenés à participer aux activités de diffusion, aux activités européennes et internationales, ainsi qu’aux activités privées de Terra Nova"

En clair, rien de bien nouveau. Si ce n’est que ... l’initiative se veut à gauche.

La rubrique Fondateurs quant à elle ne manque pas de saveur pour qui connaît le monde de la politique et ses liens avec les professionnels de la communication.

Quelques fonctions des membres fondateurs - Liste complète sur le site

Directrice de communication

Conseiller en stratégie et communication

Président-directeur général de Canal Plus

Directeur des études politiques d’Opinion Way

Vice-président de Publicis Consultants Worldwide

Pour tous ceux qui comme moi travaillent dans la communication et les études de marché, la ficelle est assez grosse !!!

Comment va se financer Terra Nova ?

D’après ses responsables il semblerait que l’on s’oriente vers le mécennat. Cette orientation est crédible puisqu’on peut lire sur le site : "Terra Nova, association de préfiguration de la Fondation Terra Nova"

Le think Tank étant en phase de démarrage, on se doute que la collecte de fonds ne fait que commencer. Néanmoins, on peut constater qu’une "obscure" PME américaine du nom de MICROSOFT a déja cotisé.

Dans la mesure ou les entreprises américaines utilisent déjà cette technique chez elles (financement des partis politiques) on risque de trouver de nombreuses entreprises capables de livrer "clés en main" des idées ... novatrices.

Nous avons bien entendu essayé de découvrir ce que contenaient les rubriques thématiques. A part 5 catégories dont le contenu se limite à : "Aucune publication actuellement dans cette catégorie" on sent bien que la gestation est loin d’être terminée.

Nous laisserons les lecteurs internautes se faire leur propre opinion mais en ce qui nous concerne, nous avons l’impression qu’en fait de rapprochement entre intellectuels et gens de gauche qu’il s’agit de réinventer l’eau tiède socio démocrate que la majorité des habitants des pays de l’Union européenne rejettent les uns après les autres.

Pour reprendre ce que déclarait au début de cet article Michel WIEVIORKA : "S’il s’agit de suivre les sondages et regarder ce que dit Paris Match on n’a pas besoin d’idées ... " Certes mais attendre que des économistes, banquiers, hauts fonctionnaires ou spécialistes de la communication apportent du neuf à l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens, c’est à notre avis peine perdue.

Ceux des français qui se débattent dans des problèmes de quotidien seront édifiés par le travail sur le quel planche actuellement le : "Groupe de travail "projet primaire"

Extrait :

Présentation :

Avec l’instauration du quinquennat, la présidentialisation du régime s’est accrue. Les partis politiques, et tout particulièrement le Parti socialiste, sont structurellement inadaptés à ce régime présidentialiste.

La réforme est indispensable. Elle sera l’un des enjeux du prochain congrès socialiste. Dans cette réflexion se pose une question centrale : la codification des « primaires à la française ».

Le groupe en étudiera toutes les facettes : légitimité de principe, modèles transposables, date, déroulement, corps électoral, candidatures, conséquences sur la vie politique… "

Pas d’inquiétude, pour ceux qui auraient des difficultés à boucler leurs mois : Le projet sera disponible ... Début juillet

En clair mieux se concentrer sur la prochaine échéance présidentielle !!! mais pour qui ?

La création de ce Think tank qui doit révolutionner la gauche, nous fait penser à cette citation de JAURES : "Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots" En fin de compte, ce think tank ressemble bigrement aux fameux "spin doctors" chers à Tony BLAIR.

En fait, après plusieurs défaites présidentielles, il faudrait que les socialistes comprennent que l’on doit utiliser les outils de l’adversaire pour mieux prendre sa place ...

Est ce vraiment cela qu’attendent des millions de français qui ne demandent que l’équité dans le domaine de l’accès à la santé, de la répartition des richesses, d’un habitat et d’un emploi digne.

C’est surtout là que les français attendent des aidées de gauche. Mais c’est peut être trop demander ?

Slovar les Nouvellles

http://slovar.blogspot.com

Source, crédits et copyright

Libération

Terra Nova

Mots clés : Dazibao / Europe / Partis politiques / Slovar /

Messages

  • Vive la gauche caviar !

    Vive la grande bourgeoisie !

    Vive Terra Nova !

  • La en l’occurence,ce n’est pas qu’ils ne peuvent pas changer les choses ;c’est qu’ils ne le veulent pas !momo11

  • La réforme est indispensable. Elle sera l’un des enjeux du prochain congrès socialiste. Dans cette réflexion se pose une question centrale : la codification des « primaires à la française ».

    Il s’agit là de manœuvres visant à faire fermer la gueule à des forces alternatives. Cette faction de grand-bourgeois clame là sa conception du principe démocratique.

    Je relève également l’adaptation prônée à la concentration inédite des pouvoirs qui existe en France . C’est au Parti socialiste que reviendrait le soin de s’adapter au présidentialisme .... (non seulement ils se sont adaptés mais ils l’ont amplifié en mettant les législatives après la présidentielle).

    S’adapter au présidentialisme, l’amplifier, pousser à des primaires afin d’empêcher de réelles alternatives politiques de s’exprimer, ah là là, c’est qu’ils ont le mal anti-démocratique dans la peau !!!

    Pour ce qui est des membres fondateurs ils correspondent pile poil à la nomenclatura bourgeoise européenne.

    Une invraisemblable caricature !

    Qui fournit des propositions à l’image de la fonction sociale des membres de cette nouvelle caste : Hiérarchiste, pro-capitaliste, anti-social, anti-démocratique, paternaliste, ...

    Le langage même est rédigé dans la nov-langue des directions des grandes entreprises, le fonctionnement interne de l’association utilise concepts et méthodes des directions d’entreprises.

    Ce think thank est un pion anti-démocratique de plus, financé par qui ont sait (ils pourront toujours faire du webering comme ils disent dans leur charabia).

    Que des bourgeois, fait par des bourgeois pour des bourgeois, ne pas hésiter à porter contradiction.

Derniers articles sur Bellaciao :