Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Raoul Marc Jennar appelle à réagir aux propos de Ségolène Royal

mardi 6 juin 2006 - Contacter l'auteur - 3 coms

de Raoul Marc JENNAR

Nous vivons des temps profondément troublés qui rappellent à bien des égards les années trente.

Des gens qui se prétendent de gauche endossent le discours de la droite la plus dure. Le thème de l’ordre revient comme un complément à celui de l’incontournable flexibilité. L’inévitable conjugaison de l’autoritarisme avec le néolibéralisme est désormais portée par des acteurs qui prétendent aux plus hautes responsabilités.

Les collectifs du 29 mai n’ont pas été à la hauteur du message envoyé, en novembre dernier, par les révoltés des banlieues. Allons-nous, sous prétexte de calculs politiciens, restés muets devant les propos de Mme Ségolène Royal ?

Je demande une condamnation claire, exempte de toute ambiguïté, de l’analyse et des propos de Mme Royal sur les questions liées à la révolte des banlieues et sur la stigmatisation des victimes d’un système qu’elle ne remet pas en cause.

Notre devoir est de condamner d’où qu’il vienne le traitement militaro-policier des conséquences du capitalisme le plus sauvage comme choix de société.

Mots clés : Emploi-chômage / Mouvement / Partis politiques / Police - Répression / Raoul Marc Jennar /

Messages

  • Les paroles de Mme Royal sont d’autant plus révoltantes qu’elle ne s’est pas appliqué à elle-même les sanctions qu’elle préconise pour les parents de casseurs quand son fils de dix-neuf ans et ses copains ont été interpellés pour des dégradations dans le seizième. Au contraire, elle a tenté de minimiser leurs actes.

  • les déclaration de Ségolene ROYAL sont en effet honteuses mais également contre-productives car elle aura beau se lancer dans une escalade dans la répression et le tout-sécuritaire, les fascistes et racistes n’en continueront pas pour autant à voter LE PEN ou SARKOZY. Par contre, elle a d’ores et déjà perdu les voix d’électeurs qui comme moi auraient voté ROYAL contre SARKOZY... ERIC Paris

  • Les positions d’une certaine "gauche" sont effectivement inquiétantes. Le refus de voir le lien entre désindustrialisation, démantèlement des relations collectives de travail et de la protection sociale, d’une part, et une discrimination grimpante d’autre part mène aux propos du genre de Royal. On commence par condamner les jeunes, puis on inculpe leurs parents, soi-disant coupables de non éducation de leurs enfants. Les pauvres deviennent plus pauvres, plus relégués, plus "marqués", et s’ils réagissent, la solution est simple, il suffit de leur jeter la faute et de les punir. Ainsi continue la marche en avant vers une société à l’américaine, portée par la social-démocratie européenne. Mais aussi malheureusement avec la complicité d’une certaine partie de la gauche radicale, qui n’ose pas trop se compromettre du côté des jeunes émeutiers, sous prétexte qu’ils ne sont pas assez politisés, pas assez organisés, qu’ils n’ont pas les bonnes cibles, qu’ils ne font pas vraiment partie de la classe ouvrière organisée et syndiquée, etc, etc. Le lavage de cerveaux qui a suivi le 11 septembre 2001 a laissé des traces à gauche.... Il serait temps qu’il y ait à ce sujet un débat sérieux et un nouveau projet politique, dont les habitants des quartiers pauvres, et en particulier leur jeunesse, soient partie prenante, non pour les "éduquer", mais pour les écouter... Nadine Rosa-Rosso - Bruxelles

Derniers articles sur Bellaciao :