Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Remettre une médaille à Oriana Fallaci est un scandale

lundi 26 décembre 2005

de Émilie Rive

Les intellectuels italiens s’indignent de la médaille remise à l’auteur qui tenait des propos racistes dans son ouvrage la Rage et l’Orgueil.

Annamaria Rivera est anthropologue à l’université de Bari. Elle est la première signataire d’une lettre ouverte à Carlo Azelio Ciampi, président de la République italienne, qui a remis, mercredi dernier, à Oriana Fallaci, auteur, entre autres, de la Rage et l’Orgueil, l’équivalent italien de la Légion d’honneur française pour son action culturelle. La lettre est ouverte à tous les signataires qui le désirent sur le site http://bellaciao.org/it/article...

Ecrire ici : bellaciaoparis@yahoo.fr

Pourquoi avez-vous si vivement réagi ?

Annamaria Rivera. Il est très important de voir que ce n’est pas le chef du gouvernement, Berlusconi, qui a remis cette distinction, mais Carlo Ciampi, le président de la République, qui, par cette fonction, devrait être au-dessus des partis. Il devrait représenter tous les citoyens italiens. Il garantit l’application de la Constitution. Et la Constitution rejette toute expression du racisme. Donc, conférer la médaille d’or pour « ses mérites dans le champ de la culture » à Oriana Fallaci, c’est, pour nous, absolument scandaleux. Les positions qu’elle a exprimées dans son oeuvre sont ouvertement racistes et cela ne correspond pas à la sensibilité de la majorité des citoyens italiens.

Comment expliquez-vous cette décision ?

Annamaria Rivera. Je pense que cela a été suggéré par la ministre de l’Instruction publique, qui appartient à Forza Italia et qui a toujours exprimé une très faible sensibilité aux thèmes de l’interculturalité. Elle a, par exemple, ordonné aux écoles publiques de mettre sur leurs murs le symbole catholique du crucifix. Je n’ose imaginer qu’il y ait d’autres raisons à la décision du président. En très peu de temps, plusieurs centaines de personnalités de l’université et de la culture italiennes ont signé notre lettre. La société civile est plus en avance que les partis de gauche, car notre lettre n’y a pas soulevé d’enthousiasme dans les partis de gauche. Elle a été publiée par il Manifesto, Liberazion et quelques journaux en ligne.

C’est difficile de casser le mur médiatique, puisque Berlusconi contrôle la presse et la télévision. C’est ainsi qu’Oriana Fallaci a obtenu sa lisibilité médiatique et commerciale avec la publication, par el Corriere della Serra, de son livre la Rage et l’Orgueil. C’est le plus grand journal italien. Il lui a donné une légitimité, et ce n’est pas un hasard. Cela s’inscrit dans l’opinion politique majoritaire mais ne correspond pas à la conscience de l’opinion publique. Son succès est lié à l’après-11 septembre 2001, à l’engagement du gouvernement dans la guerre en Irak. Qui n’est pas soutenue par tous les citoyens. C’est pourquoi le président n’avait pas à lui donner cette distinction.

http://www.humanite.presse.fr/journ...

Messages

  • Triste Italie.

    Mais triste france aussi :

    En 2002, un certain jacques chirac, dont la célèbre formule concernant "Le bruit et l’odeur" des étrangers habitants les banlieues pauvres étaient sensés rendre "fous les français", a obtenu presque 20% des voix.
    Son adversaire au second tour, jean marie le pen, qui lui pense que les immigrés pondent des oeufs dans notre pays comme des araignées, a eu 20% contre chirac au second tour.
    Quand à nicolas sarkosy, il parle "d’immigration choisie", ce qui fait que 60% des français le considèrent comme l’homme de la situation.

    De Villier a appelé à l’intervention de l’armée pendant la révolte des banlieues en novembre.
    bruno gollnich, numéro 2 du FN, continue à vouloir imposer ses convictions négationnistes concernant la Shoah.

    Arno Klarsfeld, réactionnaire notoire pro-israelien, a été choisi par sarkosy pour discuter du problème concernant la loi sur le rôle "positif" qu’aurait eu la colonisation française en afrique.

    Dommage que cette mission n’ai pas été confiée à un juif anti-militariste et ami de la palestine.
    Dommage pour moi, dommage pour nous, dommage pour les juifs de gauche.

    Aujourd’huis, en france, il semble que le matraquage sécuritaire a rejeté au second plan ces "points de détails".

    Les voix les plus haineuses sont amplifiées.
    Les voix excessives comme les miennes, mais sans haine, sont juste perdues dans un désert d’indifférence.

    jyd.