Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Ségolène Royal : La reine est nue

vendredi 17 novembre 2006

de Franca Maï

Au regard de la couverture médiatique exceptionnelle et acquise dont a bénéficié Ségolène Royal durant de longs mois son score de 60,62% au sein du parti socialiste, paraît bien fade et ridicule. Quand on pense que Marie-George Buffet, grande pestiférée de la presse officielle a obtenu 96 %, sans support publicitaire, on ne peut que sourire aux déhanchements piteux de Ségolène Royal et réfléchir en toute latitude.

Le score de Ségolène Royal, joker de la posture, a juste le mérite de clarifier une situation.

Les moutons maladivement soumis qui s’apprêtent à une tonte en règle de leurs droits chèrement acquis, pensent désormais que le profil des prochaines élections se joue entre Sarkosy et Ségolène, tout deux réputés de Droite.

Le choix s’avère extrêmement limité.

- Droite ou Droite ?

On en vient à se demander s’il faut se déplacer vers les urnes pour cette mascarade savamment orchestrée par du matraquage publicitaire. A croire que la liberté fout la trouille et que l’encadrement militaire, les uniformes, et le tout sécuritaire rassurent les futurs esclaves du libéralisme carnassier. Un deux, Un deux.

Les industriels aux rênes du papier recyclé se frottent la panse et comptent leurs paradis fiscaux.

- La France est un beau jouet docile,n’est-ce-pas ?

Plus de 7 millions de précaires bientôt rejoints par des vagues déferlantes.
Des ventres affamés.
La colère qui brûle.
Des batailles rangées annoncées.

Aujourd’hui, nous avons les moyens de faire basculer cette lessive nauséeuse que l’on nous vend comme notre Futur.

La gauche antilibérale fait un beau travail et s’unit sur le terrain. Nous avons toutes les cartes en mains.
(JPEG)

A nous de choisir la femme ou l’homme qui nous représentera pour une Gauche digne de ce nom. La presse alternative existe pour relayer cette construction vitale et magnifique, bien loin des calculs déshumanisés et de la chape de plomb traditionnelle.

Celles ou ceux qui seront tentés de voter pour Le Stylo au premier tour par dépit, aigreur, amertume ou provocation doivent prendre conscience qu’il existe d’autres voies pour manifester leur mécontentement et que cette option ne reflète qu’une xénophobie latente secrètement ou inconsciemment ancrée en eux.

J’espère que les socialistes nonistes de la constitution vont rendre leurs cartes.

Par cohérence avec leurs convictions profondes.

Couper le cordon ombilical leur permettra de ne plus nager dans cette schizophrénie fatale à leur intégrité et au devenir de ce pays.

Nous souhaitons la liberté, l’égalité, la fraternité et la chaleur humaine.
Nous nous battrons pour.

Encore quelques mois.
Pour épauler notre Rêve et gagner.
Si nous le désirons.
Réellement.

http://www.e-torpedo.net

Messages

  • "C’est sans doute la fin d’une époque... la fin d’une certaine conception du parti" disait JL Melanchon au matin de l’annonce de la très nette victoire de Ségolène Royal à l’élection interne du parti socialiste.

    Qui a encore des doutes là-dessus ? Il y a, de fait, aujourd’hui plus que jamais non pas "la gauche" mais "des" gauches. Personnellement, je n’avais pas vraiment de préférence à avoir entre les trois candidats en lice. Cependant, je ressens sévérement le choix de la candidate s’étant le plus ouvertement écartée des choix stratégiques de la gauche sociale. En choisissant Royal, une large majorité de socialistes a officialisé la vision politique de leur parti : le populo-blairisme.

    Bien sûr, ce n’est pas la première fois que l’on assiste à tel spectacle. Les moins jeunes ou les plus curieux d’entre-nous se souviennent de la sentence socialiste de la fin des années 80 selon laquelle "le capitalisme constitue désormais un horizon indépassable de l’Histoire", quelques années après que le candidat Mitterand ait prononcée cette fameuse phrase "celui qui ne combat pas le capitalisme, celui-là je vous le dit, ne peux pas être socialiste".

    Derrière ce choix, se profile donc non pas une personnalité ou "une femme", mais bien une orientation politique majoritaire au PS : le renoncement, l’abandon du combat contre le rouleau compresseur libéral.

    Cependant, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée fraternelle pour mes camarades socialistes, militants de terrain, qui pensent encore que l’on peut "changer la vie". A l’inverse de ceux qui jettent l’anatème sur "tous" les socialistes, j’ai envie de leur dire : tout n’est pas perdu, vous pouvez encore vous battre !

    Les médias avait fait leur choix depuis des mois : ce sera Sarkozy contre Ségolène. Mais vous, vous-là qui n’en pouvez plus de subir : subir la loi du marché, subir les licenciements, le blocage ou la baisse de votre pouvoir d’achat, le non respect de vos droits, le racisme, le sexisme ; vous pouvez passer à l’action et vous battre !

    C’est le sens du rassemblement antilibéral qui est en train de naître dans ce pays, avec l’éclosion partout en France de Comités Locaux rassemblant des femmes et des hommes, militants de partis politiques, de mouvements altermondialistes, écologistes, ou citoyen-n-e-s non "encartés", qui tous partagent la volonté que cette si belle phrase de "changer la vie" ne demeure pas simplement comme la plus belle escroquerie médiatico-publicitaire de l’Histoire, mais qu’elle se transforme en mot d’ordre permanent, qu’elle s’applique concrétement : "CHANGER LA VIE, ICI, ET MAINTENANT".

    Le 8 décembre prochain, les comités antilibéraux désignerons leur candidat à l’élection présidentielle. Quel(le) que soit le ou la candidat-e, c’est de toute la force de ma conviction que changer la vie est possible en France et en Europe, c’est de toute ma colère et de toute mes éspérances que je m’impliquerai dans cette campagne.

    Car, à gauche, en 2007 les enjeux n’auront jamais été aussi clair : il s’agira de choisir entre le renoncement ou le combat. Car en face, à droite et à son extrême (qui ont tendance à se confondre de plus en plus) le combat est déjà entammé : casse définitive des services publiques, attaque violente contre les droits des salariés (recodification à droit non constant du Code du Travail, contrat unique, suppression de la durée légale du travail, affaiblissement des Institutions Représentatives du Personnel, remise en cause du droit de grève), et plus largement, attaque contre l’essence même de l’idée Républicaine de solidarité.

    Partout en Europe continentale, on assiste à une radicalisation des positions de la droite réactionnaire, et à la banalisation d’une extrême-droite arrogante et sans complexe : en Suisse, en Autriche, en Pologne, en Italie, en Allemagne hélas où le parti ouvertement néonazi NPD vient de tenir son premier Congrés Fédéral avec la bénédiction de la chancelière ; sans oublier en France où la récente Doriotisation de Dieudonné a de quoi donner la chair de poule.

    Mais partout en Europe, des femmes et des hommes se lèvent pour qu’une véritable Europe sociale voit le jour, à l’image de nos camarades allemands de "DieLinke.PDS" : le parti de "La Gauche". C’était le sens de notre engagement contre le Traité libéral Constitutionnel Européen, et des collectifs pour "un non de gauche".

    C’est, plus que jamais, le sens de la création d’un vaste rassemblement fondateur d’une gauche antilibérale, d’un mouvement populaire qui, dès 2007, peut devenir majoritaire à gauche.

    Ce mouvement nous appartient. A nous de le faire vivre. A nous de parvenir à l’unité, même si elle ne va pas de soit et qu’elle sera difficile et soumise à tatonnement. A nous de créer la surprise au soir du 22 avril 2007 : une gauche antilibérale, combative, imaginative et audacieuse, majoritaire en France !

    Emile BARBAROSSA.
    PCF Sin Le Noble

    • oui, le mouvement nous appartient. A nous de le faire vivre et de l’amplifier de manière UNITAIRE. Comme lors de la campagne du NON, adressons-nous à l’intelligence de nos concitoyens en revendiquant le rejet de l’euroliberalisme (blairiste ou non) et de l’euro-atlantisme. Bolkestein2 a été voté par la droite et les "socialistes" européens.

      En 2005 l’"électorat du PS" a mieux réfléchi que l’appareil PS. A nouveau, face à la langue de bois des medias et des cratocrates*, nous devons entamer une campagne politique intense et de haut niveau.

      Jean-François

      *la cratocratie est présentée sur le site d’Etienne Chouard comme une sorte de "gouvernement par les gouvernants pour les gouvernants". La formule décrit assez bien ce dans quoi nous tombons de plus en plus

  • FrancA, ton message est presque désespéré ! Mais POURQUOI ?

    Notre travail de terrain commence à s’étendre de manière exponentielle. Deux associations auxquelles j’adhère et qui ne sont pas particulièremenot politique ( même à s’en défendre) vIennent d’envoyer des invitations pour éventuellement rejoindre notre mouvement collectif sur leur spécialité !

    Même si c’est Ségolène qui gagne la présidentielle, tout ce que nus aurons fait,dit, agit, exigé, ensemble deviendra encore plus incontournable ! L’action d’ici le mois de mai travaille pour nous et nous sommes très efficace, comme nous l’avons déjà démontré un certain 29 mai et comme nous le montrerons en mai 2007 !

    Andiamo ! ! !

    Calixte EUROPE

  • En tout cas, une chose est sûre, en se droitisant, le Parti socialiste offre un boulevard à la vraie gauche sociale.

    Cette dernière saura-t-elle en profiter ?

    Le Yéti

    • C’est sûr, le Yéti !
      J’ai milité pour Fabius, le seul se référant à la gauche. J’ai voté Fabius. Qu’est-ce que je fais maintenant ? Je ne voterai pas pour Ségolène ; le ps n’est plus socialiste.
      Je ne voterai pas non plus pour un de ces nombreux petits partis de la gauche de la gauche, ça ne servirait à rien. S’il y a un candidat unitaire, alors là, je reconsidère....
      Des fois, je me dis que je pourrais voter Bayrou ; je le trouve plus à gauche que Ségolène sur bien des sujets !

    • Totalement d’accord avec toi Yeti.

      Il est d’autant plus urgent et important maintenant de s’inscrire dans une logique de construction, de gagne, et de laisser les querelles de côté.

      La chance est unique, car en choisissant une candidate de centre-droit pour défendre ses couleurs, le PS va perdre son électorat de gauche... à condition que la gauche alternative soit apte à le capter.

      Un boulevard on vous dit...

      Alors surtout pas de chauffard !!!

      RC de Toulouse.

    • Ceux qui pensent que la Droite toujours plus à droite, qu’un PS toujours plus à droite ouvre un boulevard à la "vraie gauche" risquent de déchanter !! TOUTE la société est tirée à droite !
      la seule espérance c’est que l’alternative soit réelle et que le SEUL candidat soit le Programme !!

      Sans mobilisation populaire, et le moins que l’on puisse dire c’est que pour l’instant ce n’est qu’un embryon !!

      j’espère me tromper.

      le Morvandiau

  • Euh... le problème n’est absolument pas la femme Ségolène Royal mais la ligne politique qu’elle dégage.

    Contrairement à ce que ont dit, nous savons très bien définir la ligne politique blairiste (c’est à dire d’un centre gauche qui considére qu’on peut "corriger" certains effets négatifs du capitalisme-libéral mais tout en s’incrivant dans la logique libérale) et démagogique (faut-il préciser ??? suppression de la carte scolaire, jury populaire, 35h au collége en plus des heures de préparation des cours et des corrections de copies, les jeunes "délinquant" dans des camps militaires...) ; et surtout, une ligne POLITIQUE (et non une personnalité comme ce que tu sous-entend) entiérement portée par l’arrogance hégémonique, le bipatrisme, et la présidentialisation du régime.

    Ségolène, on s’en fout : c’est l’orientation politique qu’elle représente qui est à vomir.

  • Le PS n’est plus du tout de gauche il est de DROITE.Jaurès est tué une deuxième fois,les élections présidentielles sont désormais comme aux States : voter à droite ou à droite.

    François

  • Les militants manquent souvent de certaines informations et analyses précises et incontestables pour convaincre dans leur lutte contre le libéralisme économique.

    Quelques fausses évidences sont démontées sur ce site
    - http://travail-chomage.site.voila.fr/index2.htm

    Voici deux exemples.

    Durée du travail : apparences et réalités - France et autres pays
    - Pour une durée légale du travail de 35 heures par semaine en France, la durée effective moyenne est de 39 heures pour les emplois à temps plein et de 36,3 heures pour l’ensemble des emplois (temps plein + temps partiel). Par comparaison, ces durées sont inférieures en Grande-Bretagne : 37,2 heures pour les emplois à temps complet et 31,7 heures pour l’ensemble des emplois. Elles sont aussi inférieures aux Etats-Unis et dans plusieurs pays en Europe.

    La durée hebdomadaire moyenne du travail pour l’ensemble des personnes ayant un emploi (salarié ou non, temps plein / temps partiel) est de :
    - 36,3 h en France
    - 36,2 h en Italie (12,7% de temps partiel)
    - 35,1 h au Danemark (21,6% de temps partiel - durée officielle du temps de travail : 37H)
    - 33,8 h aux Etats-Unis
    - 33,6 h en Allemagne
    - 33,2 h en Espagne (35,5 h pour le temps plein - 16,4 h pour le temps partiel avec un taux de 12,4%)
    - 31,7 h en Grande-Bretagne (37,2 h pour le temps plein - 15,7 h pour le temps partiel avec un taux de 25,5%)
    - 30,1 h en Suède (36,1 h pour ceux "au travail" - taux de temps partiel à 20,3%)
    - 29,2 h aux Pays-Bas (36,9 h pour le temps plein - 18,9 h pour le temps partiel avec un taux de 44% - durée officielle du temps de travail : 38H)

    Un article très documenté à voir sur écran :
    - http://travail-chomage.site.voila.fr/emploi/duree_travail.htm
    - ou à imprimer :
    http://travail-chomage.site.voila.fr/emploi/duree_travail.doc (word)

    Danemark et chômage : le modèle danois n’a aucun mérite
    - Un des arguments pour faire accepter plus de flexibilité et de précarité du travail est le taux de chômage en France, prétendu plus important que dans d’autres pays "qui réussissent" en suivant le modèle britannique ou un modèle nordique.
    Chacun de nous sait, de façon plus ou moins précise, que les chiffres du chômage sont encore plus trafiqués dans ces pays que chez nous.
    Les emplois à temps très partiel sont une partie du trucage, et l’on en connait la contrepartie au niveau de la pauvreté (les travailleurs pauvres).

    L’essentiel de la contrefaçon sur l’emploi se trouve dans l’abondance des "invalides" en Grande-Bretagne et surtout aux Pays-Bas. Une autre méthode est celle des "malades de longue durée" en Suéde ou des préretraités au Danemark. Bien évidemment, ces différentes combines peuvent être utilisées dans différentes proportions.

    Ainsi, en 2004, le Danemark a plus de préretraités (187 200) que la France (139 700) pour une population active dix fois plus faible. Avec les autres mesures de marché du travail, le nombre réel de chômeurs est 2,52 fois le nombre officiel. Le taux de chômage réel devient 14,65 % au lieu d’un taux officiel de 6,38 %.
    Avec une évolution de sa population active identique à celle du Danemark depuis quinze ans, non seulement la France n’aurait plus aucun chômeur officiel, mais le chômage réel serait résorbé pour l’essentiel. Et cela sans introduire une plus grande flexibilité des contrats de travail.

    Si de plus la France avait eu recours à la même proportion de préretraites que le Danemark (6,78 % de sa population active), le chômage réel aurait entièrement disparu et beaucoup d’emplois à temps partiel seraient redevenus des emplois à temps plein.
    Inversement, si la population active du Danemark avait augmenté dans la même proportion qu’en France (+12,1%), tout en créant aussi peu d’emplois (43 600 en quinze ans), le nombre de chômeurs aurait augmenté de 372 500 et le taux de chômage réel serait devenu 24,0 % de la nouvelle population active (après son augmentation).

    - A voir ici http://travail-chomage.site.voila.fr/danois/dk_merite.htm

    D’autres documents d’information et d’analyse sont à lire, tous disponibles en version pour l’impression.

    • A Franca maï : comment encore philosopher et se réjouir de ce que la gauche de la gauche pourrait en retirer quelque profit ?

      Quand je vois à quel point les politiques de tous bords se foutent complètement des déroulements des votes, c’est écoeurant, point.

    • Tout posée que soit la pause qui consiste à nous faire avaler la gelée Royal elle m’indispose au plus haut point. Je, tu, Nous n’avons rien à espérer d’une femme qui joue sur le registre féministe avec des attitudes d’une virilité qui moi-même mâle m’effrayent. Ou des combats de boues et extrait de sa fange une fois encore royale, l’affaire des Prud"hommes. Pour Rappel la Ségo a employé trois dames lors des dernières legislatives et ne les a pas payé. Elle a perdu son procès en Prud"hommes. Pour qu’un politicien perde un procès en Prud’hommes c’est qu’il a plus que le citoyen ordinaire contrevenu aux règles de droit.
      Je, tu, nous n’avons rien à espérer de pareille crapule.

      Je partage l’esprit et le ton du texte de Franca. Mille fois incisif comme il se doit. En revanche je n’ai pas les mêmes espérances avec la liste unitaire de gauche. Je demeure convaincu que ça n’évoluera favorablement qu’à la condition qu’on ne nourrise aucune illusion avec les urnes.
      Qu’attendent les salariés pour organiser des grèves à la barbe de syndicats plus ou moins pieds et poings liés avec le pouvoir. Des grèves qui organisent la gratuité des transports, en tous lieux. Plus aucun usager n’est pris en otage. Nous verrons bien alors si le pouvoir à la bourse trouée avec la morgue et l’indifférence qu’on lui connaît donnera encore dans le faraud !

      Que se vayan todos !

      régis

    • Régis,

      Qu’attendent les salariés pour organiser des grèves à la barbe de syndicats plus ou moins pieds et poings liés avec le pouvoir. Des grèves qui organisent la gratuité des transports, en tous lieux. Plus aucun usager n’est pris en otage.

      Je m’excuse auprès de Franca d’être hors sujet.

      Vois-tu régis, cette question, est une question clé. Et en tant que libertaire ou sympathisant tu te la poses toi aussi. Pourtant les anarchistes doivent avoir la réponse toute faite lorsqu’ils annoncent leurs slogans "GRÈVE GÉNÉRALE"...entre autres.

      Non pas que je dénigre la grève, au contraire, ni la grève générale plus efficace, et encore plus efficace la grève générale NATIONALE et durable, mais vois-tu les salariéEs "attendent" de prendre conscience qu’ils sont eux-mêmes des acteurs de la société et ce n’est pas en le disant seulement que cela arrivera, mais lorsque je, nous serons assez mûrEs.

      Tu proposes "...des grèves qui organisent la gratuité des transports...". Tu sais fort bien que cela ne peut se faire qu’au SEUL risque de licenciement des chauffeurs...et tu crois que les usagers vont faire front aux directions des transports lorsqu’il faudra défendre ces mêmes chauffeurs ? Il aurait fallu vivre l’expérience du mouvement de la RTM pour s’apercevoir de la désolante réaction des usagers ("pris en otages"). Mais peut-être qu’un jour cela arrivera.

      Je ne suis pas prétentieux, je fais partie de ces salariéEs, donc, nous sommes imprégnéEs de cet individualisme qui nous a été inculqué par cette société capitaliste dans laquelle nous sommes, de ce "chacun pour soi", de ces "tous pourris"(syndicats, partis...toi même tu le dis).

      Moi je ne dis pas "tous pourris", nous avons simplement les structures que nous méritons d’avoir et pour l’instant sans une structure qui peut fédérer les attentes rien n’arrivera. Et la limite anarchiste est là.

      "Pas encore mûrEs" ai-je dis, OUI, mais cela mûrit doucement, et comme le dit Franca "nous avons toutes les cartes en mains", c’est rageant n’est-ce pas ?

      Ce qui s’est éclairci au PS est une bonne chose, les militantEs ont choisi Ségolène Royal tant mieux pour eux ils pourront flirter avec Bayrou. Nous verrons ce que ferons les militantEs et sympathisantEs PS "nonistes" trahiEs car à GAUCHE il ne nous manque presque rien :

      ARRÊTER DE SE TIRER DESSUS, DE DOUTER TOUJOURS DE L’AUTRE, DE CHASSER UN PEU QUELQUES RIGIDITÉS, ET SURTOUT,

      DE PRENDRE CONSCIENCE QUE SEUL UN RASSEMBLEMENT UNITAIRE PEUT À COURT TERME NOUS DESSÉRER DANS UN PREMIER TEMPS DES MACHOIRES DE L’ÉTAU CAPITALISTE.

      S’ils ont comme but une société humaniste, qu’ils sont pour le peuple, ce que j’ai pu comprendre de leurs déclarations, les libertaires s’entêtent toujours dans le chemin radical invisible pour tout un chacun pour y parvenir. Ne voulant pas marcher côte à côte avec cette grande partie du peuple qui avance par pallier vers une voie qui se dessine et qui pourrait un jour parvenir à ce même but, ils participent peut-être au ralentissement de cet avènement.

      Les machines médiatiques vont maintenant s’emballer pour pronostiquer quel string ou quel boxer est porteur untel de l’UMP ou du PS ou de l’UDF, oubliant leur programme respectif et identique.

      Pour contrer cela toute les forces de GAUCHE devront se serrer les coudes, cette GAUCHE là à l’habitude du combat sur ce terrain et je parle ici aussi des libertaires (lorsqu’il le veulent).

      Esteban

    • J’ai oublié quelque chose,

      "Que se vayan todos" ?

      NO !

      TENEMOS QUE ECHARLOS FUERA ! AHORA PODEMOS !

      Esteban

    • ERREUR :

      LE PS M’A TUER !!!!

    • Bravo Estéban, tu es patient !
      Tu me rappelle ce titre d’un beau bouquin d’Hubert REEVES : "Patience dans l’azur..."
      Fraternité

      NOSE

  • Je pense qu’il faut bannir les propos du style, qui va gardé les enfant c’est un argument machisme débile et inutile.
    Je rajouterait même qu’une femme au PS c’est une bonne nouvel, la mauvaise c’est quelle ai libéral et pro TCE, mai cela nous permet a la gauche antilibéral de ne pas être piège par Fabius !
    Donc il y a pour la gauche antilibéral un éclaircissement certain.

    Rebelle

    • tout a fait d’accord rebelle.Voila des mois que nous nous y attendions.Le PS avec sa campagne d’adhésions à 20 euros,pour voter,est devenu un parti qui surfe sur la "démocratie d’opinion"donnée par les sondages.Ceux çi serve à élaborer les programmes,à avaliser le libéralisme les "réformes" à la marge tout en sacrifiant à la sacro sainte efficacité économique,au choses les plus abjectes du capitalisme ultra libéral.
      Dans le film "le guépard"un personnage disait :"il faut tout changer pour que rien ne bouge" c’est le choix ségoléne(pas la personne le courant politique qu’elle représente)
      Les militants socialistes sincérement anti libéraux se trouvent désormais à l’heure des choix fondamentaux comme beaucoups se retrouverons devant des choix fondamentaux au soir du 22 avril si l’AU est au deuxieme tour:ou il se retirent du jeu,dans une neutralité désespérée,ou il mettent en pratique ce que leur conscience leur dit:rejoindre le mouvement anti libéral.
      Je souhaite que ce soi la deuxieme solution.

      Amis et camarades socialistes qui vous sentez floués,la porte des collectifs vous est grande ouverte votre place est avec nous avec ceux qui veulent réellement changer les choses.
      L’heure n’est plus aux tegiversations elle est à l’action pour gagner.
      Jean Claude des Landes

    • C’est quand même admirable qu’une femme qui se prénomme rebelle se réjouisse qu’au PS un nomme une FEMME qui prétend à un combat de femme pour les femmes et licencie sans les payer trois femmes !! Voilà qui en dit long sur les solidarités ! C’est proprement tragique.
      Vous objecterez que n’est pas femme qui veut. Quand on né de basse extraction on ne saurait prétendre au statut de femme. Statut peu enviable si l’on en juge par les discours de la Royale Ségo et par ses émoluements qui dépassent de loin ceux de la plupart des hommes...de la planète. Rien moins. Nous ne emmerdez plus avec femmes ou pas femmes à la tête d’un parti politique corrompu ce sont des combats de raclures d’arrière garde.
      Quand Andrée Leo s’exprimait sous la commune elle n’avait pas besoin de recourir aux couilles et à la ruse de vos muses autoritaires et arrivistes de partis, de syndicats liés aux milieux affairistes. Voyez ce que la Notat est devenue !
      LOu Andreas Salome à propos de la femme "Car c’est précisement l’absence de cette ambition qui constitue sa grandeur innée : l’assurance que point n’est besoin d’administrer une telle preuve pour sentir en soi, en tant que femme, la plus noble justification de son être".
      En cela je suis bien plus femme que la Royale !

      Quand au PS et s’il s’agit encore de rafraîchir des mémoires curieusement bien défaillantes à l’approche du sortilège dramatique des Zurnes, il faut encore vous dire qu’en 2004, en Seine St-Denis les militants du local PS occupé par les sans papiers les ont gazé, frappé et battu le rappel de la flicaille.
      Votre rose est couverte de fiante.

      régis

    • Vote Fabius=0,4% du non de gauche, vote PS=1,3% des voix de gauche

      Si on compare aux résultats du référendum sur 27,8 millions d’exprimés, 50% de voix étaient de gauche soit 13,9 millions. Sur ces 13,9 millions 60% étaient des non de gauche soit 8,34 millions de citoyens. Le vote socialiste a représenté 178000 voix sur 13,9 millions soit 1,28% des voix de gauche et le vote Fabius a représenté 33000 sur 8,34 millions soit 0,4% du non de gauche. Le vote Ségolène +DSK en enlevant quelques ralliés du non de gauche a représenté 70% de 178000 = 125000 voix sur 5,5 millions de Oui de gauche , soit 2,4% du oui de gauche.

      Conclusions de ces calculs approximatifs : même si on ajoute 0,2% du non de gauche qui a été sur Ségolène, la mobilisation du non de gauche dans le PS a été quatre fois plus faible que celle du Oui de gauche : 0,6% et 2,4%.

      Deuxièmement : la réserve de voix d’un candidat socialiste du non de gauche est théoriquement de plusieurs millions, sans doute de plusieurs centaines de milliers, mais il faut convaincre la gauche noniste d’investir 20 euros là où ça se joue. Nous n’avons pas su mobiliser le non de gauche. combien paierons nous en chômage, précarité, perte de droits sociaux etc...si Sarkozy ou même Ségolène gagnent. La prochaine élection interne de ce type se jouera aussi par la mobilisation sur Internet.

      Troisièmement la gauche noniste ne gagnera politiquement contre la gauche ouiste, la droite et l’extrème droite que si elle utilise tous les terrains y compris socialiste et si elle s’unit pour cette présidentielle.. Ségolène ou le candidat altergauche devront dépasser 15 millions de voix au deuxième tour pour battre Sarkozy ou Le Pen. Et au deuxième tour il peut y avoir zéro, un ou deux candidats de gauche.

  • Ségolène Royal = le degré zéro de la politique

    Quelqu’un qu’on n’a jamais entendu s’xprimer clairement, qui n’a pas forcé l’adhésion par ses idées, son éloquence, est encensé depuis des mois par les médias.

    En tête des sondages sans l’avoir vu ou entendu (candidate favorite des usa).

    Beaucoup de femmes qui me disent : "je voterai pour elle parce que c’est une femme. Point !

    Et c’est imparable car se faire élire par 75 % des femmes, ça fait mal : 15% de plus minimum par rapport à l’adversaire masculin. Son seul argumentqui le fera gagner à coup sur est JE SUIS UNE FEMME SI VOUS VOUS EXPRIMEZ CONTRE MOI C’est QUEVOUS êtes MACHO

    RECETTE :

    du sexisme + de la démagogie pour les pauvres (ceux-là ne voteront jamais SARKO) + démago vers les gens de racines africaines =
    S Royal qui gagne à 60 % contre SARKO au deuxième tour. Reste à savoir si notre Anti racaille patenté franchira le premier tour face à LEPEN.

    Bravo au PS ils ont déjà gagnés !

    Encore 5 ans de gagnés par la classe dirigante au pouvoir. Tan pis pour les pauvres, la France, et puis ils sont si idiots : à chaque fois ils tombent dans le panneau (avant c’était Chirac SUPER MENTEUR mais comme il promettait déjà tout, on ne peut plus refaire la même......)

    Je m’aperçois qu’on est toujours sous l’ancien régime et que 1789 n’a servi à rien.

    Les médias comparent Ségonel Royal à Jaurès !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    INCROYABLE

    LES FRANCAIS SONT VRAIMENT CON

    Savez vous que dans les années 1780 1789 dans certains départements français 50 % de la population mourait de faim et que malgrès cette famine épouventable ils hésitaient à se révolter ?

    LA DESCENTE AUX ENFERS EST LOIN D’ÊTRE FINI

    Nos jolis bidonvilles qui vont fleurir un peu partout ....................

    DISPERSEZ LA RACAILLE A LA MITRAILLE (excusez moi au SUPER TASER LETAL)

    VIVE LA FRANCE

    • oui un boulevard pour la vraie gauche surtout après les déclarations de mélenchon. moi j’ai un adversaire la droite, à savoir le ps, et deux ennemis les extrêmes droites libérale et traditionnaliste, respectivement ump et fn. le ps s’est suicidé avec ce choix tant mieux ! les prs, mars et quelques autres n’ont plus qu’à aborder ce parti pour que renaisse un vrai courant de gauche débarrassé de l’illusion sociale-traître.
      c’est un grand jour, l’optimisme est de rigueur.

    • Mais PRS et le MARS ne sont pas comparables du point de vue de la stratégie. PRS est dans le PS, au moins jusqu’à aujourd’hui. Le MARS est dans l’AU et proche du PCF. Je sais bien, j’y suis...

      JMH

  • Franca,
    La comparaison entre le "score" de Ségoléne et celui de Marie Georges est ridicule...il faudrait aborder aussi le problème des candidatures , de leur expression dans le parti , des débats avec les militants , des meetins ou chaque candidat a sa place ,etc....etc....ton analyse est vraiment superficielle...Je préfére vraiment tes mots et tes phrases....B.C

    • Bonjour celle ou celui qui signe BC

      Je te ferai simplement remarquer que je commence ma phrase par

      ...Au regard de la couverture médiatique exceptionnelle et acquise dont a bénéficié Ségolène Royal durant de longs mois...

      ce qui SOUS-ENTEND qu’avec tout ce matraquage, S.R aurait dû logiquement obtenir 200 pour cent.

      Je relativise donc cette victoire artificielle présentée comme infaillible (hé,hé,hé...)

      En mettant en parallèle le score de Marie-George Buffet, je constate simplement que le travail et l’éthique sur le terrain sont plus payants que le martèlement publicitaire.

      Si nous sommes intelligents, solidaires et unis vers une gauche antilibérale, porteuse de valeurs que nous défendons, alors nous pouvons gagner. Nous avons le souffle pour et l’imagination est notre arme secrète et redoutable.

      Et que les socialistes du Oui à la constitution, ne nous jouent pas la partition du vote utile pour contrer Sarko.

      L’heure est au changement radical. La vraie gauche a TOUTES LES CARTES EN MAINS.

      Le défi est là. Grisant et déroutant.

      Il donne des ailes.

      Il suffit d’y croire.

      Franca Maï

  • Salut à tous les camarades français. J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt la campagne interne du PS français, traitée avec une impartialité plus que douteuse par les journaux "de référence" (pour le CAC 40 ?). Je suis étudiant belge en sciences politiques et je croisais les doigts ^pour que le PS français ne bascule pas complètement à droite. C’est pourquoi je me résignais à croire Laurent Fabius. Avant lui j’avais de l’espoir en Montebourg... Maintenant tout est clair : le PS va de plus en plus devenir un parti Démocrate à l’américaine, la première pierre est posée... Alors la gauche, la vraie, doit s’unir. LCR, PCF et tous les autres, ne nous décevez pas, l’espace est là.

    GrayFox

  • tout a fait d ’accord vec toi franca
    mais moi plus que la nomination de segolene par le ps, ce qui m’enrage c est ce que j’entends, j’ai parfois l’impression que ceux qui luttent et resistent sont comme enfermés dans un microcosme
    pour ma part je frequente tout type de personnes, et croyez moi, ceux qui votent a droite ou a l’extreme droite sont malheureusement pour la plupart des ouvriers ou des chomeurs
    etant proche de syndicats, les appels a la greve general des libertaire(pour qui j ai beaucoup de sympathie) me semblent bien loin de la realité lorsque je vois les ambiances dans enormement d entreprises
    malheureusement, les gens ne luttent plus, au contraire l heure est a la stigmatisation de ceux qui resistent, et j ai enormement d exemple où les salaries d une entreprise preferent subir injustice illégale plutot que de s’unir et se battre
    en mai j’irais voter pour la gauche de la gauche mais je suis tres pessimiste
    passionné d amerique latine où je vais deux fois par an je m apercois
    les francais sont bien plus soumis et individualiste
    chacun veut garder son petit avantage et meprise la souffrance des autres

    bueno veremos
    chau
    hasta siempre
    chico

    • "chaque jour qui passe, j’y crois un peu moins"
      "j’irais voter pour la gauche de la gauche mais je suis tres pessimiste"

      Hoho, dites donc les neurasthéniques, croyez-vous qu’ils vont servir à grand-chose, vos doutes existentiels ? Croyez-vous que c’est avec des jérémiades défaitistes que vous allez motiver et enthousiasmer le "peuple" des hésitants ?

      Le problème n’est pas de croire ou de ne pas croire, mais d’avancer. Vous voulez une vraie "gauche de la gauche" ? Alors bougez vos fesses et arrêtez de vous/nous plomber le moral avec vos augures sinistreuses. Si ça ne marche pas, on aura tout le temps de pleurer... après !

      Le Yéti

    • Les faits sont têtus : pour le moment on se paie de mots.
      Mais ça peut changer.
      ("Ma liberta non viene perché non c’é l’unione")

  • Mais pourquoi la Reine est-elle nue ?
    Léa.

    • Léa,

      Après l’auto-persuasion collective des socialistes influencés paresseusement par une couverture médiatique éhontée de Ségolène Royal, la reine ne peut plus se draper dans ses silences, ses non-dits, ses logorrhées populistes, ses moues réprobatrices et ses sourires en coin. Ségolène Royal va devoir expliquer son programme de droite en détail aux socialistes qui croient encore militer pour la Gauche. Elle est donc nue.

      La vraie Gauche, la gauche anti-libérale doit s’unir et mener une bataille sur le terrain sans faille et en toute solidarité.

      Ainsi aurons-nous une chance de transformer et d’accéder à cette société dont nous rêvons ET qui reste du domaine du possible si nous sommes intelligents et ouverts.

      Franca Maï

    • Franca,
      Entièrement d’accord.
      Sans rancune. B.C

    • "Ségolène Royal va devoir expliquer son programme de droite en détail aux socialistes qui croient encore militer pour la Gauche. Elle est donc nue."
      Pas sûr qu’elle doive s’expliquer : le moment où elle devait s’expliquer aux socialistes est passé. Maintenant on en est à la phase : "le rendez-vous d’un homme - ou d’une femme - avec son peuple". Et là, y’a pas besoin d’un programme, mais d’un style. C’est comme ça.
      C’est à la gauche sociale de faire contraste en parlant vrai et concret, ça détonnera et ça étonnera !

  • abstention...abstention...ça pue la merde !!!

  • A propos de boulevard ouvert à la vraie gauche sociale par la désignation de Royal, regardez donc les unes de la presse officielle (Le Monde, Le Nouvel Obs ...) aujourd’hui (18/11/06) : TOUS TITRENT SUR LA GAUCHE ANTILIBÉRALE ! Une première, non ?

    Le Yéti

    • Le vote du PS était truqué, nous voilà donc engagés dans une "démocratie" à l’anglo-saxonne, cadre idéeal pour défendre et perpétuer les places d’honneur et postes grassement payés sur la bête avec des partis consensuels sur le fond et rivaux haineux pour le fric, taillés pour instituer un véritable parasitisme social que nous connaissons déjà avec les doublons (d’argent) que constituent les Conseils généraux et les communautés de Communes et d’agglomérations ( non élues pour les secondes) Le maire d’une grosse ville touche le plus souvent les indemnités de sa commune et celles de président de la Communauté, et je ne vous parle pas de la corruption "consensuelle" touchant à la privatisation de services publics comme l’eau , le ramassage des ordures et le reste... Désolant car cela mènera tôt ou tard vers l’extrême droite. JdesP

    • Je dis "truqué" parce que "la Gauche" dans le PS est encore plus minoritaire que les chiffres pour Fabius ne le laissent penser. Ce parti va accentuer sa dérive à droite et compter désormais de plus en plus de carriéristes "sans étiquette" des Séghollandes à la puissance 10.

  • tout ceci me fait penser au Coyotte dans le dessin animé.

    Il est tombé dans le précipice, il continue à pédaler dans le vide, jusqu’à ce qu’il rende compte de sa situation...

  • Ségolène elle a TOUJOURS été nue... Sauf pour ceux qui regardaient ailleurs, ou à travers les lunettes de leurs propres désirs. Elle a quand même été deux fois ministre et on l’avait déjà vue à l’oeuvre... Non ? Elle sort pas des limbes ? Elle a une histoire cette brave dame ? Sans parler de celle de sa famille.

    Ségolène, elle est égale à ce qu’on voit : Une baudruche médiatique pleine de vide. Mais ceux qui sont derrière, eux, ont un vrai programme. Et je doute qu’il soit celui qu’elle prétend défendre. En admettant qu’elle ait un programme tout court en dehors de ses lubies.

    Même si ça laisse à penser à une situation "à l’américaine", faut pas oublier que les lois électorales actuelles permettent encore en France l’émergence et le maintien en lice, du moins au premier tour d’un certain nombre d’autres candidats de VRAIE opposition. Ne serait-ce que les besoins financiers engagés sans commune mesure avec ceux des candidats US, et qui permettent encore un minimum d’indépendance par rapport aux grandes compagnies financières.

    De plus, existe en Usamérique, un système LEGAL de Lobbies de pression, (Traduire : "De corruption"), et un système d’élections primaires officielles qui empêche quiconque va contre ces pôles d’intérêt d’espérer accéder à une quelconque candidature.

    C’est en train de se mettre en place en France, avec tout ce manège soit-disant "démocratique" d’élections publiques et primaires des candidats en interne. On tente de nous faire croire que c’est un plus de Démocratie, alors que c’est un moyen de noyer le poisson et de diviser.
    Des élections primaires y en a toujours eu en France, y compris dans le PCF, (Je dirais même surtout dans le PCF), des élections internes pour le choix d’un candidat. Même si c’est le CC qui tranchait en dernier ressort. Et à l’époque on "faisait" 25% aux élections. Faut croire que c’était pas si réducteur que ça.

    Mais avec ce cirque médiatique, bientôt il faudra demander à l’ONU de venir surveiller le déroulement INTERNE des élections dans les Partis pour avoir un label de Démocratie vis à vis des électeurs. Et pourquoi pas demander aussi à la NED ?

    En gros c’est la Révolution orange mise au niveau interne des Partis... Et surtout de ceux de Gauche. Car, comme on le sait, ceux de Droite sont TOUJOURS des modèles de Démocratie.

    Si on veut devenir crédible il faudrait que le candidat de la Gauche AL soit quelqu’un qu’on vienne chercher de force. Et que tous les autres candidats le contraignent à se présenter. Peu importe qu’il ne soit pas connu. Il a 5 mois pour se faire connaître, (Par des actions choc s’il le faut), et l’initiative serait si neuve que ça pourrait tout bouleverser. Sans compter l’affirmation du déni des accusations d’intérêts hégémoniques que les médias propagent vis à vis des candidats représentant les composantes de l’Alternative.
    Ou vous pensez qu’en France y a personne en dehors des huit candidats internes alternatifs déclarés qui serait aussi capable qu’eux de jouer le rôle de Président de la République ?

    C’est la force de la sincérité de son engagement, la pression de ses bases et celle encore plus forte de ceux qui voudront l’attaquer et le détruire ou l’empêcher d’agir qui le feront évoluer vers plus de capacité à comprendre les enjeux. Aidé par une équipe qui pourrait être celle des candidats alternatifs actuels et la pression de la rue.

    Et peu importe qu’il ne soit pas parfait ni socialement correct : Castro et Le Chè, ou Bolivar étaient des bourgeois, Alliende un intellectuel, Chavez un militaire, Lénine et Trotsky des bourgeois.

    Et puis la prochaine fois, s’il y en a une, faudrait aussi commencer à se préoccuper ensemble des élections et de l’Union sans attendre la dernière année qui les précéde. On pourrait même commencer à en parler maintenant. Pour le cas ou !!!

    On peut rêver... Non ?

    GL