Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Suivre les chemins du citron

vendredi 13 juillet 2007 - Contacter l'auteur - 1 com

de Eleonora Cozzella traduit de l’italien par Karl&Rosa

Jusqu’au début novembre le citron, le limoncello, le délice au citron et toutes les autres spécialités du précieux agrume seront des produits à vivre dans les lieux d’origine, dans la presqu’île de Sorrente, grâce au projet, qui est en train de faire un carton parmi les touristes, des « chemins du Citron ». Un programme né pour valoriser un fruit dont la culture dans cette zone a commencé dès 1600, quand, dans la propriété de leur Collège, les Jésuites réalisèrent une véritable entreprise d’agrumiculture à la technique intensive, appelée – figurez-vous – « Il Gesù ».

Depuis, les citronniers, avec leurs fleurs blanches et leur odeur intense sont un élément typique du paysage et les couleurs brillantes des feuilles vertes intenses, décorées de fruits jaunes, se détachent des restanques. Des fruits qui peuvent se targuer depuis peu de la reconnaissance communautaire de certification Igp : citrons de qualité élevée, de véritables pépites parfumées par leur chair particulièrement douce et juteuse et avec très peu de pépins. Le Citron de Sorrente, à la caractéristique forme elliptique, a des dimensions moyennes grandes (il pèse au moins 85 grammes) et possède une écorce plutôt épaisse, de couleur jaune citrine et très parfumée. La chair, jaune claire, est très juteuse et d’agréable acidité.

La technique de culture présente un élément très typique : les pagliarelle, c’est-à-dire les nattes de paille qui sont appuyées sur des piliers de soutien en bois (habituellement de châtaignier), pour couvrir les sommets des arbres en les protégeant du froid et du vent. La zone de production est limitée, en ce qui concerne la presqu’île de Sorrente, aux communes de Vico Equense, Meta, Piano de Sorrente, Sant’Agnello, Sorrente et Massa Lubrense. Pour l’île de Capri, aux communes de Capri et Anacapri.

On peut donc aller à la découverte du citron lors d’un voyage parmi des jardins luxuriants, un « derrière les coulisses » où naissent aussi, avec les agrumes, des liqueurs, des spécialités gastronomiques et des objets qui sont désormais devenus des symboles de l’artisanat local, comme les caractéristiques céramiques colorées.

Parce qu’autour du citron, sur la Côte de Sorrente, tourne un univers de traditions, d’histoire, de citations littéraires, d’objets, de savoureuses inventions gastronomiques, outre la fameuse liqueur. Un parcours où le citron sera le protagoniste absolu et le fil conducteur d’une vacance œno-gastronomique parmi d’anciens parcs, des propriétés privées, de ravissants jardins du XVIII, qui seront ouverts au public pour quatre itinéraires qui se déroulent de Vico Equense à Massa Lubrense, mais aussi à Capri et Anacapri.

Une occasion unique pour un week-end à savourer avec les yeux aussi bien qu’avec le palais. Onze plantations d’agrumes vont ouvrir toutes grandes leurs grilles aux visiteurs, dont celle raffinée et panoramique des « Grottelle » de Villa Massa à Meta de Sorrente. Et puis, celle du « Pizzo » à Sant’Agnello, une vue à vous couper le souffle, 10 mille mètres carrés classés comme bien de paysage et archéologique. La plantation historique du « Jésus » et la « Villanella » à Massa Lubrense.

En effet, le programme des chemins du Citron prévoit des visites aux entreprises par petits groupes, après réservation. Un façon pour comprendre comment d’un citron igp on passe à l’épluchage et aux autres phases pour devenir liqueur, le fameux Limoncello de Sorrente, comme dans les entreprises de Piemme ou de Solagri (une société de cultivateurs) à Sant’Agnello ou dans la structure d’avant-garde de Villa Massa, à Piano de Sorrente.

Le programme offre la possibilité de s’arrêter dans quelques restaurants et bars de la Côte, où l’on pourra savourer des menus, des glaces, des jus et des pâtisseries à base – évidemment – de citron. Et ensuite, pour le shopping, voila les céramiques et les parfums.

http://cucina.temi.kataweb.it/?ref=rephpsp4

Mots clés : Alimentation / Dazibao / Italie /
Derniers articles sur Bellaciao :