Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Tunisie. Ravalement de façade chez les islamistes d’Ennahdha

lundi 20 octobre 2014, par Humanite

Législatives en Tunisie

Même Rached Ghannouchi, le chef spirituel, a lissé son discours et cultive une image de concorde, loin des diatribes de 2011 contre les «  mécréants  »

Tunis (Tunisie), envoyée spéciale.
Neuf mois après la chute du gouvernement qu’il dirigeait, le parti Ennahdha, conseillé par une agence de communication américaine, a lissé son discours et cultive une image de concorde en vue du scrutin législatif de dimanche prochain.

Les chants religieux ont laissé place aux rythmes entraînants d’une mélodie traditionnelle. Tout de bleu vêtus, les jeunes islamistes du parti Ennahdha esquisseraient presque un pas de danse, en hélant les badauds qui déambulent sur l’avenue Habib Bourguiba, dans le centre de Tunis. En campagne pour les élections législatives du 26 octobre, ils tentent de faire oublier leur bilan et de convaincre les électeurs de leur bonne foi «  démocratique  », neuf mois après la démission du premier ministre islamiste Ali Larayedh et de son gouvernement de troïka, sous la pression de la rue. (...)

(...) Pour passer son discours et ses pratiques à la lessiveuse démocratique, Ennahdha n’a pas lésiné sur les moyens. Le parti a fait appel à une multinationale américaine de la communication, Burson-Marsteller. Implantée dans 109 pays, cette agence avait géré, dans les années 1970, les relations publiques du dictateur argentin Jorge Videla. Le contrat, que l’Humanité s’est procuré, stipule que les communicants de Burson-Marsteller se fixent comme «  principal but  » de «  fournir au parti Ennahdha un soutien sur les médias et la sensibilisation des intervenants en vue des prochaines élections  ». Le maître mot de ce relooking électoral, c’est le «  consensus  ». (...)

Source :
http://www.humanite.fr/tunisie-ravalement-de-facade-chez-les-islamistes-dennahdha-555020