Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Un appel des communistes de Loire-Atlantique engagés dans la démarche FRONT COMMUN

lundi 21 novembre 2016 , par blanval - Contacter l'auteur - 5 coms

Signez cette pétition : Communistes, nous soutenons Jean-Luc Mélenchon pour 2017 ici : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article151154

Ne traînons pas les pieds ! Soyons offensifs ! l’option 1 proposée au vote des adhérents du PCF les 24, 25 et 26 novembre 2016 le permet

Un appel des communistes de Loire-Atlantique engagés dans la démarche FRONT COMMUN

Cher Ami

Avec les citoyennes et citoyens de gauche, organisés ou non, nous voulons que les élections présidentielles et législatives de 2017 soient utiles pour ouvrir une perspective politique de transformation sociale, démocratique et écologique, que le programme alternatif « l’Humain d’abord » nourrira.

Dans la France d’aujourd’hui, être communiste est un atout majeur pour le rassemblement. Mais la présentation d’une candidature issue de nos rangs serait incomprise de notre électorat et perçue comme une division de plus et un repli sur nous même.

En revanche, face à un électorat dérouté, en attente de perspectives, d’alternative et de rassemblement populaire pour sortir du capitalisme et construire un autre monde, le PCF ne peut, ni ne doit, être en retrait. Il doit être un acteur incontournable de ce changement attendu.

C’est la raison pour laquelle nous considérons aujourd’hui que le choix le plus utile est le soutien à Jean-Luc Mélenchon.

Ce choix politique, nous le faisons en toute lucidité, avec une démarche offensive

car, face à la trahison des valeurs de gauche par les gouvernements Hollande, encourageant ainsi la droite et le FN, des millions d’hommes et de femmes sont en attente d’un véritable espoir et d’une rupture.

car, s’ils font le choix de soutenir Jean-Luc Mélenchon, les communistes seront au cœur des enjeux communs.

Même dans le pire scénario, c’est une dynamique avec Jean-Luc Mélenchon qui peut nous permettre d’arracher des circonscriptions aux législatives, en particulier celles perdues en 2012 et construire les nécessaires ripostes aux dégradations annoncées par la droite ou l’extrême droite.

La candidature Jean-Luc Mélenchon, a des points forts : sa présence médiatique, son identification comme porteur d’une alternative de gauche que nous avons commencé à construire ensemble avec le Front de gauche. Pour la très grande majorité des électeurs communistes, comme de ceux qui en sont proches Jean-Luc Mélenchon est le candidat naturel.

Notre engagement dans le mouvement de la France Insoumise ne peut ni ne doit être béat. Il doit, au contraire, être notre contribution à un changement radical et crédible. Il est, également, l’occasion de renouer en profondeur les liens distendus avec le mouvement social, les couches populaires, les militants de tous horizons, les hommes, les femmes, les jeunes, les vieux dont les conditions de vie se dégradent un peu plus chaque jour. Chacun a besoin de l’autre pour faire vivre une alternative dans ce pays. Prétendre y parvenir seul est illusoire.

Alors où est le problème ?

* Le programme ? Nous avons en 2012 construit ensemble le programme partagé « l’Humain d’Abord ». En est-on à ce point éloigné en 2017 ?

* La stratégie ? Ce qui compte dans l’esprit des électeurs et des électrices, c’est de rassembler le plus grand nombre contre le renoncement des uns et le pouvoir des autres. Ce combat pour le changement nous est commun. Face aux défis de notre temps et aux risques qui pèsent sur notre peuple et notre pays, nos « désaccords » se cristallisent au niveau de nos forces politiques et peuvent être utilisé pour justifier bien des renoncements, bien futiles pour nos concitoyens :

* Un accord sur l’intitulé des candidats ? La préoccupation de Jean-Luc Mélenchon est que le soir des élections, nos candidats soient comptabilisés sur un seul intitulé et non pas plusieurs (PCF, FDG, PG, divers gauche…). Des communistes pensent que c’est un risque d’effacement voire de disparition des candidats communistes. Ce qui sera donc nécessaire, ce sera d’en discuter. Dès lors, deux pistes s’ouvriront à nous pour ne rien nous interdire.

- le cadre « les Insoumis », ou « Uni-e-s pour l’Humain d’abord » pourra faire l’objet d’un accord

- un accord sur cette question ne sera pas possible et les communistes pourront opter aux côtés de Mélenchon pour une campagne propre, répondant ainsi à « l’affaire de la charte »

* Le rattachement des candidats (ce n’est pas la même chose que l’intitulé de la candidature) à un groupe politique pour le financement public. Là aussi, rien d’insurmontable.

* Les législatives : sauf à vouloir jouer la lutte fratricide dans 577 circonscriptions dont personne ne sortira vainqueur, le simple bon sens commande d’en discuter.

Dans tous les cas, rien n’est insurmontable, rien n’est irrémédiable.

Sans le PCF, notre modèle social ne serait pas ce qu’il est. C’est ce que nous avons activement contribué à construire que le Capitalisme veut détruire. Nous ne pouvons pas être les absents de la nouvelle page qui s’écrit.

Personne ne nous demande de mettre de côté notre culture de communistes au profit d’une autre, bien au contraire.

Nous invitons en conséquence les communistes de Loire-Atlantique à voter, et à faire voter largement, en faveur de l’option n°1 qui fait le choix de soutenir Jean Luc Mélenchon.

Patrice Chapeau, Michel Gouty, Jean Pierre Landais, Marcel Le Bronze, Jean-Paul Martel

contact44 wk5 frontcommun.fr

Mots clés : Dazibao / Jean-Luc Mélenchon / Présidentielle 2017 /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :