Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le combat héroïque des salariés de GOODYEAR Amiens - Manifestation du 30.03.2010 (video + photos)

de : Collectif BELLACIAO
mardi 30 mars 2010 - 17h59 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 127.2 ko

Pétition de soutien aux GOODYEAR à signer et faire signer ici

Aujourd’hui 30 mars 2010, nous étions réuni-e-s devant le Tribunal de Commerce de Nanterre pour apporter notre plein et entier soutien à nos camarades de chez GOODYEAR Amiens, en lutte depuis 3 ans contre l’actionnariat et le capitalisme international qui veulent dépouiller la France de son industrie pour aller produire dans des pays dits "à bas coûts".

De nombreux salariés en grève, dont Mickaël WAMEN et l’équipe d’élus CGT (tous, héroïques) arrivent d’Amiens vers 10h45 ; ils s’ organisent, sortent les drapeaux, les sifflets, prennent la parole...

Sans relâche, avec patience, précision, clarté, mais néanmoins, avec la passion, la détermination et la volonté qui animent tous les travailleurs de cette usine engagés dans cette lutte pour leurs vies, Mickaël WAMEN, le secrétaire général de la CGT GOODYEAR Amiens, plein d’humour, sans aucune note, l’esprit à 300 à l’heure (monté sur pneus course Goodyear ?) rappelle l’histoire de la lutte engagée par les salariés GOODYEAR Amiens, commencée il y a 3 ans maintenant.

Il explique, trace les perspectives à venir, éclaire certains sur l’échéance d’aujourd’hui, félicite, encourage les travailleurs à poursuivre leurs luttes, à continuer d’être solidaires, et rappelle la nécessité de maintenir la lutte syndicale quotidienne en plus des luttes judiciaires...

Pas besoin de dessin, ces travailleurs-là ont la lutte de classe dans le sang, ce sont des guerrier-e-s qui ne lâcheront rien.

Les travailleurs en lutte, dont certains étaient venus après une nuit de travail, étaient accompagnés de leurs avocats, dont M° Fiodor RILOV, d’une délégation de la Fédération CGT de la Chimie, d’une délégation de l’UD CGT de la Somme et d’élu-e-s PC du département et d’Amiens.

Une délégation d’ouvriers de CONTINENTAL CLAIROIX emmenée par Xavier Mathieu était là également, venus apporter leur soutien, alors qu’eux mêmes s’apprêtent à vivre un "troisième round" dans ce match qui nous opposent toutes et tous au même ennemi, puisque notamment, proposition de "reclassement" vient de leur être faite par la direction de CONTINENTAL d’aller travailler en Tunisie pour 137 euros (260 dinars env.) par mois. Sachant qu’un logement à peu près décent coûte environ 150 dinars par mois, sans parler de "tout le reste", vous imaginez.

Pour "les CONTI" non plus, quoi que licenciés, la lutte n’est pas finie, puisqu’en plus, 6 d’entre eux sont toujours poursuivis au civil pour les dommages-intérêts suite aux évènements qui se sont déroulés dans les locaux de la préfecture. Cela pourrait leur coûter des dizaines de milliers d’euros (en d’autres termes, la quasi-totalité de leurs indemnités de licenciement.... rendez-vous le 7 avril à Compiègne pour les soutenir ).

L’absence de certains blesse, irrite, peine, soulève de l’incompréhension et parfois, une colère sourde, mais réelle. Mais les coups sont portés avant tout contre l’ennemi de classe, il n’y a pas d’erreur.

Plusieurs camarades présents dans l’assemblée disent qu’il faut dorénavant songer à s’organiser davantage partout dans la CGT pour que change réellement le contexte de toutes ces luttes, d’autant que les attaques du patronat contre la classe ouvrière et la casse de l’industrie française continuent, sans parler de ce que l’on nous prépare pour les retraites et que les salaires en prennent un bon coup dans la figure depuis plusieurs années.

Pendant la manifestation, le secrétaire de l’UD CGT de la Somme nous informait d’une décision de fermeture d’une nouvelle usine du coin, LEE COOPER (env. 130 emplois). Personne, d’ailleurs, n’oublie toutes les luttes encore actuellement en cours, on pense aux FORD à Blanquefort (33), aux PHILIPPS à Dreux, mais aussi aux travailleurs sans -papiers, nombreux à être toujours en grève depuis plusieurs mois, entre autres !

Notons une autre absence remarquable, celle des médias, presse écrite, radio, télé...

RIEN ! PERSONNE, ou tout comme.

Alors quoi ? Il faut se pendre ? Se jeter par les fenêtres ? Il faut tout casser, tout brûler ? Bien-sûr, c’est ce que beaucoup, au gouvernement, au MEDEF...espèrent. A quel jeu les médias prêtent-ils la main ici ? Les journalistes sont-ils conscients de la responsabilité qu’ils endossent en se rendant complices de cette politique scandaleuse ?

Évidemment, cette lutte des GOODYEAR, ce bras de fer avec la finance internationale, ne doit pas exister médiatiquement, il se pourrait qu’elle donne des (bonnes) idées à d’autres travailleurs...

Mais dans ces cas, une forme de droit moral à l’insurrection civique n’exige-t-elle pas que les journalistes se servent de leur outil de travail pour apporter une solidarité active à cette lutte exemplaire ?

La profession policière, elle, était bien représentée, puisqu’on a compté environ 2,5 CRS pour un manifestant, (mais apparemment, pas de syndiqués solidaires parmi eux !).

Pour les GOODYEAR, c’était donc, (entre grèves, tracts, syndicalisation, mobilisations de solidarité avec d’autres entreprises en lutte en Picardie...) une autre étape de la lutte qu’ils mènent comme des acharnés depuis trois ans pour garder leur emploi, le droit de vivre et de travailler dignement, de faire vivre leurs familles.

Un recours a en effet été déposé par M° RILOV, sur la base d’une jurisprudence "FRUEHAUF" qui n’a pas été utilisée depuis des décennies, tendant à faire nommer un administrateur provisoire pour dessaisir les patrons actuels de leur pouvoir de désosser les filiales françaises.

On comprend que cette action, dans ce contexte, fasse littéralement paniquer le patronat en général. Imaginons que des juges donnent raison aux travailleurs et privent le patronat d’une partie de ses pouvoirs ? Il s’agit bien ici d’une reconnaissance d’une forme de propriété des travailleurs sur leur outil de travail, d’un droit de regard sur la gestion de leurs usines.

Le but pour le patronat de GOODYEAR, quant à lui, est transparent, puisqu’il est sanctionné par la justice française à plusieurs reprises sur son "plan social", il joue le pourrissement délibéré des filières pour pouvoir dire qu’elles ne sont pas rentables et donc, avoir un autre argument pour les fermer.

C’est cela que les salariés de GOODYEAR entendent contester par tous moyens.

Non, ils ne veulent pas devenir chômeurs.

Ils ne veulent pas non plus être
de la "chair à patrons".

Les salarié-e-s de GOODYEAR veulent vivre
et faire vivre leurs familles décemment.

Rappelons que si ce sont les GOODYEAR d’Amiens qui, avec la CGT, sont actuellement en tête de cette lutte, à terme, dans le groupe, cela peut être 3000 emplois mis en cause en France.

Quand on connait le triste état du service "Pôle Emploi", l’insuffisance pour ne pas dire plus, de l’assurance chômage désormais, il y a de quoi être plus qu’inquiet et être motivé pour se battre.

Vous trouverez ci-après une vidéo des principales interventions de la matinée, ainsi que des photos.

Ensuite, nous avons filé couvrir la manifestation des cheminots pour leurs retraites, à quelques kilomètres de là, jusqu’au siège de leur direction nationale, mais de celle-là non plus, sans doute, les médias officiels ne vous parleront pas...Elle était pourtant, elle aussi, bien réelle.

Longue vie à toutes celles et tous ceux qui luttent pour leurs emplois et leur dignité, en France et partout dans le monde, courage et force aux GOODYEAR, en espérant que cette audience devant le Tribunal de commerce de Nanterre portera ses fruits, en première instance ou en appel. C’est tous ensemble, unis, solidaires, que nous aurons une vraie chance de nous en sortir.

Pétition de soutien aux GOODYEAR à signer et faire signer ici

Page de soutien FACEBOOK "Nous soutenons les salariés de Goodyear-Amiens et Goodyear-Dunlop France"

UN GRAND MERCI AUX QUELQUES 2700 PERSONNES QUI ONT DÉJÀ SIGNE LA PÉTITION DE SOUTIEN AUX GOODYEAR ! CONTINUONS !

Cliquez sur une photo pour l’agrandir

JPEG - 129.7 ko
JPEG - 104.2 ko
JPEG - 132.9 ko
JPEG - 108.4 ko
JPEG - 123.5 ko
JPEG - 114.3 ko
JPEG - 127.2 ko
JPEG - 121.7 ko
JPEG - 109.1 ko
JPEG - 70.9 ko
JPEG - 107.2 ko
JPEG - 118.3 ko
JPEG - 140.7 ko
JPEG - 110.2 ko
JPEG - 117.5 ko
JPEG - 99.2 ko
JPEG - 110.5 ko
JPEG - 107.8 ko

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le combat héroïque des salariés de GOODYEAR Amiens - Manifestation du 30.03. 2010 -
30 mars 2010 - 18h58 - Posté par momo11

Si tous les prolos de france avaient les même ,certains réfléchiraient a deux fois.Mais....momo11



Le combat héroïque des salariés de GOODYEAR Amiens - Manifestation du 30.03. 2010 -
30 mars 2010 - 19h13

Vive les Goodyear...elements declencheur de revolte !!



Le combat héroïque des salariés de GOODYEAR Amiens - Manifestation du 30.03.2010 (video + photos)
31 mars 2010 - 00h50

Chapeau bas ! Soutien total.



Journée d’action du 30 mars, analyse de votre CGT
31 mars 2010 - 12h42

JOURNEE D’ACTION DU 30 MARS 2010

La journée d’action d’hier à tout d’abord été marquée par un taux de grévistes impressionnant, plus de 97% !!!!

La Direction ne pourra pas dire que nous avons bloqué, par contre elle a fermé la barrière entourée d’une énorme chaine et de cadenas, d’ailleurs cela a été constaté par notre huissier de justice présent devant le site dès 5.00 heures du matin !!!

Bref, concernant la réussite de la grève c’est un énorme succès, par contre pour la mobilisation il a manqué pas mal de monde !!!

Nous notons une forte mobilisation des agents de maitrise, nous étions environ 300 à avoir fait le déplacement, nous aurions pu être bien plus nombreux !!!

Pour ceux qui étaient à nos cotés, nous avons vécu une bien belle journée d’action, un rassemblement ou nos avocats sont venus expliquer la technique de cette nouvelle audience.

Nous avons ensuite donné la parole, à d’autres syndicalistes CGT, ainsi qu’aux quelques soutiens politiques locaux !!

La CGT Goodyear est fière de mener ce combat à vos cotés, nous ferons des réunions d’information à la cantine pour réexpliquer une nouvelle fois l’importance capitale d’être présent les jours de mobilisation, faire grève c’est très bien, mais la présence c’est encore mieux.

Voici en quelques mots le résumé de l’audience du tribunal :

L’inoccupation massive durant le temps de travail, le transfert de l’essentiel de la production vers d’autres usines du groupe, l’abandon de l’outil industriel et une gestion anormale de l’entreprise, voici ce que nos avocats ont brillamment exposé et plaidé, de mémoire nous avions rarement vu telle prestation de la part d’avocats, ils ont été très très bons !!!

Hier, le tribunal de commerce de NANTERRE a proposé l’intervention d’un médiateur pour favoriser une nouvelle gestion de l’entreprise qui ne vise pas son démantèlement.

Nous avons immédiatement accepté cette proposition car tout ce qui pourrait amener ou obliger Goodyear à œuvrer à un nouvel avenir pour l’entreprise et ses salariés va dans le bon sens.

La Direction n’a toujours pas répondue sur la demande du juge, nous l’appelons à reprendre le chemin de la responsabilité et du bon sens.

Nous avons vu que la Direction de groupe avait fait le déplacement, ROUSSEAU, DUMOTIER et les actionnaires, leurs visages en disaient long sur leur inquiétude et surtout quand nos avocats ont plaidé avec force et intelligence notre dossier.

Nous regrettons que nous ayons été les seuls à appeler à la mobilisation, la défense des intérêts du personnel est la priorité, mais il n’y a que votre CGT qui depuis 3 ans portent cette revendication !!!

Nos avocats travaillent actuellement à de nouvelles procédures au TGI de NANTERRE et notamment sur le droit à la sécurité au travail, la aussi il faudra vous mobiliser, nous devons exiger de Goodyear des réparations fortes pour les préjudices physiques et mentaux subis, mais aussi un droit à l’intégrité physique.

Hier, nous étions 300 à NANTERRE et plus de 95% en grève, preuve que notre détermination reste intacte, il manque juste plus de présence aux déplacements, mais nous savons que nous pouvons compter sur vous pour vous mobiliser.

Malgré, la pression de la Direction et une grève de diversion notre appel à l’action du 30 Mars est une très belle réussite !!!!

Nous attendons avec impatience la position de la Direction et sa réponse qu’elle doit apporter le 06 Avril 2010 à NANTERRE, en attendant encore bravo et que la lutte continue, car nous en avons encore beaucoup à mener….

VOTRE SYNDICAT, VOS ELUS CGT
http://www.cgt-goodyear-nord.fr/ind...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
Manif en Australie
samedi 18 septembre
de jean1
1 commentaire
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite