Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Les leçons de la marée (US)

de : Agnès Gruda
vendredi 14 mai 2010 - 18h57 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Les leçons de la marée (US) Publié le 14 mai 2010 à 06h30 | Mis à jour à 06h31

Agnès Gruda

La Presse

Il y a la version optimiste, selon laquelle la marée noire qui s’étend dans le golfe du Mexique marque un tournant qui forcera les États à mieux surveiller les forages en mer - quitte à mettre la pédale douce sur l’extraction du pétrole du fond des océans.

Mais il y a aussi la version pessimiste, selon laquelle, après quelques changements cosmétiques, notre dépendance au pétrole aura fatalement raison de toutes les leçons que l’on pourrait tirer de l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon.

Il est encore tôt pour juger qui, des pessimistes ou des optimistes, a la lecture la plus juste de la réalité. Mais la balance penche un peu plus en faveur des premiers.

Plus de trois semaines après l’accident, le puits éventré continue de cracher ses 800 000 litres de brut quotidiens dans les eaux du golfe du Mexique. On peine toujours à colmater la brèche. Et la nappe de pétrole qui dérive vers le littoral est en voie de causer la pire catastrophe écologique de l’histoire des États-Unis.

Pourtant, la réponse politique à cette catastrophe reste ambiguë. L’administration Obama a bel et bien annoncé un moratoire sur les nouveaux projets de forage en mer. Elle a réécrit son projet de loi sur l’énergie et le climat, pour donner un droit de veto aux États côtiers sur l’exploration pétrolière à moins de 120 km de leurs berges. Et elle a annoncé son intention de scinder l’agence responsable des permis de forage, le fameux Minerals Management Service, qui a été souvent critiqué pour le laxisme de ses décisions.

Cette agence est chargée de maximiser les retombées économiques de la production pétrolière, tout en veillant à la sécurité des forages. En séparant les deux fonctions, le gouvernement pense pouvoir mettre fin à ce conflit d’intérêts, gros comme une plateforme de forage.

Sauf que depuis l’accident, pendant que des milliers de tonnes de pétrole menaçaient le littoral et les bayous, cette agence a continué à remettre des permis, comme si rien ne s’était passé. En trois semaines, elle a accordé 27 dérogations permettant aux pétrolières d’échapper à des études environnementales poussées. C’est grâce à une dérogation du même genre que British Petroleum a pu aller de l’avant avec son projet Deepwater Horizon...

C’est le Center for Biological Diversity qui a mis la main sur les 27 dérogations. Aux yeux d’un des chercheurs du centre, William Snape, ces décisions consternantes reflètent toute l’ambivalence de Washington devant la marée noire. « L’administration Obama change constamment d’opinion, ses actions contredisent les discours », déplore-t-il.

Cette culture de complaisance à l’égard des pétrolières est si incrustée qu’on voit mal comment elle pourrait disparaître grâce à une simple réorganisation administrative. Les écologistes réclament une enquête sur le fonctionnement de l’agence - mais pour l’instant, rien n’indique qu’ils seront entendus.

La réaction est tout aussi ambiguë au Canada. D’un côté, l’Office national de l’énergie, responsable des projets d’exploration pétrolière dans l’Arctique, s’est lancé dans une révision des procédures de sécurité, dans la foulée de la catastrophe du golfe du Mexique.

Mais en même temps, cette semaine même, la société Chevron a entrepris un nouveau projet de forage à 2,5 km sous le niveau de la mer - 1 km plus profond que Deepwater Horizon ! -, au large de Terre-Neuve.

L’office provincial responsable des projets pétroliers en mer assure que ce projet est doté d’un triple mécanisme de sécurité. Mais Deepwater Horizon possédait aussi ses mécanismes de sécurité, qui ont lamentablement flanché. Le simple bon sens dicte que tant que l’on ne saura pas précisément pourquoi, il aurait été préférable de mettre tous les nouveaux projets sur la glace.

Si on ne le fait pas, c’est que notre soif de pétrole prime sur la peur d’une nouvelle marée noire. « Notre civilisation vit à base de pétrole, et ça va continuer comme ça pendant les 50 prochaines années », prédit le géophysicien Benoît Beauchamp, de l’Université de Calgary.

Si ce pétrole ne vient pas du fond de la mer, eh bien, on ira le chercher dans les sables bitumineux de l’Alberta, rappelle-t-il. Déjà, certaines voix suggèrent de profiter de la catastrophe du golfe du Mexique pour convaincre les États-Unis des charmes du pétrole albertain - qui n’est pas vraiment inoffensif sur le plan écologique...

« La nouvelle catastrophe est le signe qu’il est temps de renoncer au pétrole comme source d’énergie », a clamé l’écologiste américain Wesley Warren au lendemain du 20 avril. Les réactions ambiguës à la catastrophe du golfe du Mexique indiquent qu’on en est encore bien loin.

http://www.cyberpresse.ca/chronique...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Les leçons de la marée (US)
15 mai 2010 - 09h16

la realité US au 14 mai

la fuite de petrole 12 fois plus importante que l’estimation de BP, pour freiner la chute du prix mondial du petrole,le Wall Street Journal appelle au retour de l’etalon or...

Friday, May 14, 2010

Oil Leak "May Be 12 Times BP Estimate ;" WSJ Defends Gold Standard

http://mikeruppert.blogspot.com/







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite