Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La Coupe du monde est bleue comme l’anarchie

de : Frédéric Neyrat
samedi 26 juin 2010 - 11h10 - Signaler aux modérateurs
> Sports
1 commentaire

par Frédéric Neyrat

Il serait certes tentant d’affirmer que le football représente aujourd’hui ce qu’il y a de pire dans nos sociétés : usages de drogues légales, narcissismes qui tournent à vide, argent facile, ersatz de nationalisme, carburant de violences urbaines et autres formes de racismes, etc. Ce diagnostic explique pourquoi tous nos dirigeants politiques, d’Europe Ecologie à l’U.M.P., déclarent détester le football-spectacle comme méthode de contre-insurrection préventive, mode de déplacement des enjeux sociaux, vecteur para-fasciste, appareil de neutralisation de la pensée (système dit D.C.-B.I.Z. : Destruction des Cerveaux Ballons-Images-Vuvuzela). « Interdisons cette horreur ! », disent-il (Congrès du P.S.D).

Pourtant, l’Equipe de France vient de balayer tous ces mauvais procès, à l’occasion de l’écriture d’un texte politique radical, le Manifeste du 20 juin, dont l’exégèse complète demeure encore à faire (certains le comparent déjà au Que faire ?). Lu par Raymond Domenech (dit « Babeuf »), radicalement égalitaire (« …les joueurs de l’équipe de France, sans exception »…), à tendance anarchiste (…« …veulent affirmer leur opposition avec la Fédération française de football »…), répondant à une inique décision d’exclusion sociale sans préavis du dénommé Nicolas Anelka, en outre sensible aux nouvelles formes de contrôle et de sousveillance (…« nous regrettons plus encore la divulgation d’un événement qui n’appartient qu’à notre groupe »…), ce Manifeste remotive ce qui caractérise la grandeur de la France à l’étranger : un goût pour la grève sauvage, la protestation radicale au mépris de tout lien national – et d’ailleurs les Américains du Nord ne s’y sont pas trompés http://gawker.com/5568259/france-reinforcing-every-french-stereotype-with-disastrous-world-cup-run.

Alain Finkielkraut, le philosophe le plus radical du mois de juin 2010 (juste avant Alain Badiou), a parfaitement capté la teneur violemment libertaire de leur message. Ulcéré par la mécompréhension de ses compatriotes, sur l’antenne de France Inter au matin du lundi 21 juin, il a parlé du « putsch débile de voyous milliardaires », voyant dans ces derniers une « bande de onze petites frappes » ne pouvant en aucun cas constituer « une équipe » à même de « nous représenter ». Oui, en effet, ce Manifeste, et la soustraction à l’ordre de la « représentation » qu’il constitue, est semblable au putsch révolutionnaire de De Gaulle en 1958. Et ce que Finkielkraut nous permet de comprendre, c’est que la « guerre des clans », pour reprendre son expression, est toujours l’aube des contestations sociales de grande ampleur : les forces de « frappe » viennent toujours de l’ombre.

Oui, redisons-le avec ce penseur qui, avant tout le monde, avait repéré la vraie couleur de l’Equipe de France : non pas Bleue, mais Noire (« On nous dit que l’équipe de France [de football] est black-blanc-beur… En fait, aujourd’hui, elle est black-black-black, ce qui fait ricaner toute l’Europe » (« Les juifs n’ont pas d’avenir dans une société multiculturelle… » in Le Monde, 29 mars 2007)).

Avant-garde des forces de la contestation sociale, agencement moléculaire précipitant la dissolution du dernier bastion du nationalisme, les Bleus - couleur coup de poing désormais, transfiguration politique du coup de boule proto-politique de Zidane - ont su trouver dans les banlieues, chez les « Indigènes de la République », de quoi alimenter la subversion de cette civilisation des mœurs qui aura donné la destruction écologique du monde, la poursuite du colonialisme sous d’autres formes et les rafles de sans-papiers.

http://multitudes.samizdat.net/La-C...

Le communiqué des joueurs

« Par ce communiqué, tous les joueurs de l’équipe de France sans exception souhaitent affirmer leur opposition avec la décision prise par la Fédération française de football d’exclure Nicolas Anelka. Si nous regrettons l’incident qui s’est produit à la mi-temps du match France-Mexique, nous regrettons plus encore la divulgation d’un événement qui n’appartient qu’à notre groupe et qui reste inhérent à la vie d’une équipe de haut niveau.

A la demande du groupe, le joueur mis en cause a engagé une tentative de dialogue et nous déplorons que sa démarche ait été volontairement ignorée. De son côté, la Fédération française de football n’a à aucun moment tenté de protéger le groupe. Elle a pris une décision sans consulter l’ensemble des joueurs et uniquement sur la base des faits rapportés par la presse. En conséquence, et pour marquer leur opposition à l’attitude adoptée par les plus hautes instances du football français, l’ensemble des joueurs a décidé de ne pas participer à la séance d’entraînement programmée aujourd’hui.

Par respect pour le public venu assister à cette séance, nous avons décidé d’aller à la rencontre de ces supporters qui, par leur présence, nous apportent un soutien sans faille. Pour notre part, nous sommes conscients de nos responsabilités, celles de porter les couleurs de notre pays, mais également celles que nous avons à l’égard de nos supporters, de leurs cadres, éducateurs, bénévoles et des innombrables enfants qui gardent les Bleus comme modèles.

Pour ce qui nous concerne, nous n’oublions rien de nos devoirs.

Nous ferons tout individuellement, bien sûr, mais aussi dans un esprit collectif, pour que la France, mardi soir, retrouve son honneur par une performance enfin positive. »

Les joueurs de l’équipe de France


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La Coupe du monde est bleue comme l’anarchie
26 juin 2010 - 13h38 - Posté par phibre

le foot c’est comme le foutre on s’en branle... un esprit sain dans un corps sain ...que de relents hitleriens chez nos dirigeants







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite