Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Enquête exclusive et le Venezuela

de : Frédéric André
jeudi 19 août 2010 - 13h08 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

De Frédéric André

Dimanche soir, l’émission "Enquête exclusive" consacre un reportage à Benidorm, haut lieu d’ un tourisme de masse mêlant littoral bétonné, bordels et drogues. Fin du reportage, un autre s’apprête à commencer, son titre : "Caracas : Gang, favelas, Miss univers », une émission déjà diffusée en mars de cette année.

D’emblée, cela peut paraître quelque peu réducteur, dans un pays qui depuis un peu plus de 10 ans vit autre chose que les seuls crimes dans les favelas (appelés « ranchos » au Venezuela) - bien que cela soit un problème majeur - et l’élection de ses miss siliconées, puisqu’il est tout de même marqué par un processus politique important dans lequel la majorité de la population participe activement.

Au fil des minutes, la ligne du reportage apparaît de plus en plus clairement : il s’agit effectivement de ne montrer de Caracas que les miss et la violence, et quand on quitte l’un, c’est immédiatement pour retrouver l’autre.

En bonus, nous avons droit en début de reportage, à une petite parenthèse sur le président de ce pays, Hugo Chavez, cela dure très peu de temps, mais le commentateur a le temps de lâcher quelques petites phrases non-dénuées de sens : tout d’abord on nous dit qu’un homme a mis la main sur la manne pétrolière pour soutenir sa politique et ses ambitions. Magnifique utilisation des mots, car la phrase du journaliste pourrait laisser entendre que c’est M. Chavez lui-même et non l’Etat vénézuelien qui a récupéré le contrôle du pétrole et de ses revenus.
Ensuite, l’on réduit les objectifs de ce « président populiste de gauche » à une seule obsession : « contester la toute puissance du voisin américain », excluant toute idée de volonté de transformation sociale du Venezuela. Celui-ci ne ferait donc que de l’anti-américanisme primaire, sans projet sérieux pour son pays.

Nous comprenons bien dès lors, que ce reportage de M. de la Villardière ne dérogera pas à la règle communément admise dans les médias occidentaux qui consiste à diaboliser le leader vénézuelien et sa politique.

En politique internationale, le journaliste déclare que le président a l’habitude de s’afficher avec « des dirigeants qui ont en commun d’opprimer leur peuple », en premier lieu son « modèle » cubain Fidel Castro, mais aussi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, et pour finir, que ces derniers mois, il s’est fait un nouvel ami en la personne du colonel Libyen Mouammar Khadafi.

Rétablissons la vérité sur quelques points essentiels : En premier lieu sur les relations du Venezuela, qui ne seraient -selon le reportage- essentiellement qu’avec des « régimes qui oppriment leur peuple ».
Le Vénézuela entretient bel et bien des relations avec Cuba, l’Iran et la Libye, comme de nombreux autres pays dans le monde et en Amérique latine.

La Havane et Caracas ont créé ensemble l’ALBA (Alternative Bolivarienne pour les Amériques) en 2004, et cette coopération apporte en effet une aide des plus importante au Venezuela, dans le domaine de la santé par exemple, et a envoyé dans le cadre d’un échange contre du pétrole, des milliers de médecins dans les bidonvilles vénézuéliens, ce qui a permis de sauver la vie de centaines de milliers de vénézuéliens modestes qui ont toujours été abandonnés par les pouvoirs néo-libéraux précédents (1).

Cette collaboration sanitaire cubaine (qui ne s’arrête pas aux simples consultations) a été élargie à un certain nombre de pays latino-américains comme la Bolivie ou l’Equateur, et permet aujourd’hui d’ambitieux programmes comme l’ « Operación Milagro » ou la « Misión Manuela Espejo »(2).

Les relations avec l’Iran sont également dynamiques, et quoi qu’on puisse penser de ce pays, les échanges commerciaux avec celui-ci apportent au Venezuela un transfert de technologie primordial dans certains domaines, principalement dans l’industrie agro-alimentaire et pharmaceutique.
De plus, ces deux pays ont crée ensemble l’OPEP, les relations entre eux sont donc tous simplement logiques et compréhensibles à plusieurs niveaux.

Mais contrairement à ce que laisse entendre le reportage, Mr Chavez ne limite pas les relations de son pays à Cuba, l’Iran et la Libye. Le Brésil et l’Argentine sont aussi de très proches alliés de Caracas, et les relations politiques et commerciales sont excellentes avec la plupart des pays latino-américains. De plus ces 10 dernières années, les échanges se sont multipliés avec la Chine, la Russie, le Japon, l’Inde, le Portugal, ou l’Espagne.

Le reportage accuse ensuite le président d’être la cause de l’immense insécurité qui règne dans son pays, pour preuve cet avis d’une habitante de Caracas interrogée sur le problème.
Si la criminalité est un problème majeur de Caracas, elle existait bien avant l’élection de M. Chavez, et le gouvernement a commencé à s’occuper sérieusement de ce problème, de par ses importantes politiques sociales dans les quartiers concernés, mais aussi avec la création il y a peu, de la Police nationale bolivarienne (3).

Ce reportage ne montre de Caracas, que criminalité (avec en prime, délires de criminels défoncés à l’alcool et à la drogue) et difficultés. A peine montre t-il une clinique populaire entièrement gratuite et une coopérative de textile (en tournant en ridicule au passage la conscience politique de ses ouvrières et ouvriers), pour aussitôt parler des problèmes d’approvisionnement du magasin « Mercal » du secteur, et continuer sur la soi-disant baisse importante de popularité du président Chavez et la « fermeture » par ce dernier de la chaine d’opposition RCTV.

Nos amis de M6 ont d’abord oublié de nous rappeler que cette chaine avait soutenu activement le coup d’Etat contre le pouvoir en 2002, et qu’il ne s’agissait pas d’une fermeture mais de la fin d’une concession publique (4). RCTV continue aujourd’hui d’émettre depuis le câble. En Europe, n’importe quel média de ce type aurait été fermé sur le champ. Et que dire de la chaine Globovision, qui s’est transformée en organisation politique véhiculant mensonges et manipulations contre la politique du président, quand ils ne violent pas tout simplement les lois. Son PDG Guillermo Zuloaga, recherché par la justice vénézuelienne et Interpol pour corruption, a les faveurs des grands médias dominants qui le font passer pour un persécuté politique.

Est t-il normal d’oublier de parler dans cette parodie de journalisme, de la majorité de la population (les plus modestes) de ce pays qui s’est approprié la construction d’une société nouvelle, en donnant au concept de « démocratie active » toute sa considération ? Est-il normal de ne pas parler du fait que le Venezuela, malgré ses immenses difficultés, est parvenu à baisser son taux de pauvreté de moitié entre 1999 et 2009 ? Abaisser son taux de mortalité infantile de 35%, son chômage de 19 à 8% (6).
Est-il normal de ne pas mentionner que depuis l’élection de M. Chavez, tous les citoyens, quel que soit leur milieu ont accès gratuitement à l’éducation supérieure, à la santé gratuite, à la culture ?.. Que presque 100% des enfants sont scolarisés avec distribution de 3 repas par jour ?
Que plus personne ne meurt de faim au Venezuela grâce aux politiques du gouvernement ?
Que 3 millions d’hectares de terres ont été redistribués aux petits paysans avec appuis techniques et financiers, alors qu’ils étaient quasi-esclaves de grands propriétaires auparavant ?
Enfin, pourquoi ne pas avoir mentionné le fait que le Venezuela avait atteint un certain nombre d’ « objectifs du millénaire » fixés par l’UNESCO avant même la date prévue (7) ?

Je ne rédigerai pas ici de façon exhaustive les acquis de la révolution bolivarienne entamée en 1999 avec l’élection de Hugo Chavez -et qui a véritablement commencé avec la révolte de 1989 (8) -, mais ces quelques chiffres suffisent à démonter la propagande ridicule de l’émission de M. de la Villardière, qui avait déjà fait l’exploit de ne pas mentionner le système éducatif et de santé cubain lors d’un document sur ce pays, oubliant de dire notamment, qu’il n’y avait pas d’enfants des rues dans ce pays comme il en existe dans chacun des pays d’Amérique latine.

Quiconque aura vu ou regardera ce reportage, constatera le parti-prit flagrant de ce reportage et sa description réductrice du Venezuela et de son président. Un reportage de plus qui n’a encore une fois rien montré des acquis sociaux et démocratiques considérables de ce pays depuis 11 ans, mais qui a l’avantage de constituer un élément des plus intéressant pour quiconque veut étudier les mécanismes de manipulation des grand médias.

N’en déplaise à M6 et à M. De la Villardière, le peuple vénézuelien a bien des difficultés, mais les avancées qu’il a connu ces 11 dernières années sont des plus significatives, et il construit chaque jour cette alternative qui fait tant peur aux puissants et à leurs valets médiatiques : le socialisme du XXIème siècle.

Frédéric André

1. Actuellement, environ 30000 médecins cubains opèrent au Venezuela depuis 2003.
Lire également « La dette du Venezuela à l’égard de Cuba « de Salim Lamrani.
http://www.mondialisation.ca/index....

2. http://andes.info.ec/sociedad/misio...

3. Lire : « La Police nationale bolivarienne relève le défi » de Maurice Lemoine
http://www.monde-diplomatique.fr/20...

4.Lire : « Venezuela : Reporters sans frontières et RCTV : Désinformation et mensonges » de Salim Lamrani.
http://www.legrandsoir.info/Venezue...

5. http://www.venezueladeverdad.gob.ve...

6. De 2003 (lors du « lock-out » pétrolier mené contre le gouvernement) à 2010.

7. http://www.minci.gob.ve/reportajes/...

8. http://risal.collectifs.net/spip.ph...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Enquête exclusive et le Venezuela
19 août 2010 - 13h41 - Posté par Mike

Tant qu’il y aura des crapeaux,ils baveront.Rendez -vous,fin septembre,à ce Monsieur...... qui devrait nous reserver un reportage sur la derouillée que vont encaisser ses amis.M.Borde (’Ajaccio)



Enquête exclusive et le Venezuela
19 août 2010 - 14h40 - Posté par amallll

monsieur bernard de la villardiere est au reportage ce que l’etron et a la cuvette des chiottes ...



Enquête exclusive et le Venezuela
19 août 2010 - 17h05

lire le monde diplomatique de aout 2010 :
caracas brûle-t-elle ?



Enquête exclusive et le Venezuela
19 août 2010 - 18h23 - Posté par Mike

Merci de rappeler la lecture de cet article.MB


Enquête exclusive et le Venezuela
20 août 2010 - 11h20 - Posté par sohyr

Avant de rédiger un article il faut connaitre un peu mieux le pays. certes le reportage ne démontre pas la meilleur partie du Venezuela car "petare" est vraiment la zone où tous le monde évite d’y aller. Mais il n’y a pas que du faux car l’insécurité existe et beaucoup de choses sont limités. Récemment j’ai passé 1 mois là bas et j’étais bien loin de Caracas. comment expliquer
- que les vénézuéliens aient peur de sortir de chez eux après 20h et que l’on entends des coups de feu,
- qu’en 2009 le pays a recensé une inflation de 30%,
- que l’on n’ai pas le droit de dépensé son argent librement dans un autre pays,
- que ses voisins sont séquestrés plusieurs jours.
- que le produit national, harina pan, soit en rupture de stock dans les supermarché.
- que les propriétaires d’entreprises aient peur d’être exproprier chaque jour et que ses entreprises soient déficitaires dû au facture impayés des entreprises déjà expropriés.

Ainsi est la dure réalité des vénézuéliens et Mr Chavez n’a as fait grand chose pour l’améliorer.



Enquête exclusive et le Venezuela
20 août 2010 - 13h54 - Posté par

La télé et ses journalistes très médiocres ne servent que ceux qui les payent et ils ne faut pas attendre d’eux des reportages honnêtes et libres. Villardière ne veut pas pointer au chômage en ces temps de crise du journalisme. Alors il balance sans prouver quoi que ce soit une certaine réalité vénézuélienne filmée à la va vite et montée dans le sens anti-chavez. Castro a été servi dans cet esprit et il est toujours là à 84 ans, et pour Chavez il est de bon conseil . Les défauts du peuple vénézuélien ne peuvent se corriger que par l’éducation et un bon travail bien payé.

Les Etats-Unis qu’adore Villardière est un pays encore plus violent avec 40 millions de SDF, des drogués par dizaines de millions. Alors ce journaliste, un peu beau gosse, ne rêve que des miss Vénézuéla au corps sexuellement attirant . Il devrait se contenter d’écrire sur ce sujet, sur le plan de l’analyse politique il est nul comme beaucoup de ses confrères télévisuels.

La révolution dans les médias reste à faire...Mais le capital veille au grain et il nous faut faire preuve d’intelligence et de créativité pour renverser ce système mensonger et maffieux.

Bernard SARTON,section d’Aubagne


Enquête exclusive et le Venezuela
20 août 2010 - 23h17 - Posté par

sohyr ; réactionnaire


Enquête exclusive et le Venezuela
22 août 2010 - 13h35 - Posté par sohyr

réactionnaire, pas vraiment. je constate car j’y vais tous les ans depuis 5 ans et je n’ai pas vu d’amélioration sur les conditions de vie. des restrictions qui n’existait pas la première fois que j’ai mis les pieds là bas. maintenant j’ai souvent eu des discutions avec des personnes vivant en France et qui adhère au idée du Venezuela mais ils ne savent pas le quotidien des vénézuéliens.


Enquête exclusive et le Venezuela
22 août 2010 - 02h33 - Posté par amallll

etonnant moi j’ai passé bien plus d’un mois au venezuela , je suis sorti en pleine nuit partout caracas , merida , coro, maracaibo , puerto la cruz , barcelona , tucupita , etc etc j’ai jamais eu aucun problemes ....


Enquête exclusive et le Venezuela
22 août 2010 - 18h01 - Posté par Frédéric André

sohyr, l’argument du "j’y suis allé" est un peu faible vous ne pensez pas ?
D’autres personnes y sont allé et ont un avis contraire à vous,
cet article ne dit pas que tout est rose, bien au contraire, mais les avancées
sont nombreuses. Ce pays vit d’importants changements et une explosion
de la démocratie active, qui se traduit par une participation massive de la majorité
de la population à des projets divers et nombreux.
L’insécurité et la corruption font échouer certains projets, mais de nombreux autres
réussissent. Alors lorsque les grands médias européens parlent de "démocratie en danger" au Venezuela, les vénézueliens des classes populaires se marrent bien je vous l’assure cher sohyr.



Enquête exclusive et le Venezuela
26 août 2010 - 18h08 - Posté par dcal

Pour en faire plus tout en restant dans un cadre démocratique, Mr Chavez a besoin d’être soutenu, non pas descendu systématiquement. Il n’y a que le soutient populaire qui puisse aider le gouvernement venezuelien à aller plus loin dans sa lutte contre la pauvreté. Oui il y encore beaucoup à faire, c’est justement pas le moment de lâcher !!



Enquête exclusive et le Venezuela
28 août 2010 - 19h09 - Posté par sandino

l’insecurité est un vrai probléme au venezuela , mais il ne date pas d’hier
l insecurité etait deja un probléme bien avant Chavez
Et ce n’est pas facile d’eradiquer la violence, voir ce quil se passe en france
l’inflation a en effet été de 30% sur l’année 2009
mais avant de sortir des chiffres du contexte il faut remettre tout ca dans le contexte
la moyenne de l’inflation sous le president precedent chavez etait de 57%
celle des 10 de chavez est de 24%
donc faut arreter de dire n’importe quoi
c’est sur il y a plusieurs maniere de decouvrir le venezuela
si on reste avec la minorité aisé du pays, on aura beaucoup de critique
à n’en pas douter
De toute façon , faut arreter cette vision post colonialiste du bien pensant français
les venezueliens ne sont pas plus cons que nous
si chavez est mauvais et que leur situation ne s’ameliore pas, ils ne voteront plus pour lui et son parti (8victoire aux elections consecutives)
donc au lieu de critiquer, j invite les "critiques en herbe" à s’occuper de leurs affaires et de laisser au peuple venezuelien son droit à l’autodetermination







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite