Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Retraites : 25.000 salariés et militants syndicaux rassemblées à la mi-journée, à quelques heures du vote solennel prévu à 15h à l’Assemblée nationale (video CGT + photos Bellaciao)

de : appel-paris
mercredi 15 septembre 2010 - 14h44 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 126.3 ko

“Messieurs et mesdames les députés, ne votez pas, cette réforme est injuste”. Derrière une immense banderole, déployée sur le pont de la Concorde, 25.000 se sont rassemblées à la mi-journée, à quelques heures du vote solennel prévu à 15h à l’Assemblée. Le tout, sous très haute surveillance policière...

http://www.cgt.fr/IMG/flv/Retraite_15_septembre_2010_bis.flv

Syndicats : "Ne votez pas, cette réforme est injuste"

Plusieurs milliers de manifestants sont rassemblés devant l’Assemblée nationale pour protester contre la réforme des retraites qui doit être votée mercredi à 15 heures.

Quelques milliers de salariés et militants syndicaux étaient rassemblés mercredi à la mi-journée place de la Concorde face à l’Assemblée nationale, pour exhorter les députés à ne pas voter la réforme des retraites dont l’adoption en première lecture était prévue dans la journée.

L’accès au Palais Bourbon était barré rive gauche par une rangée de CRS, devant laquelle se tenaient des militants CGT et Solidaires scandant "tous ensemble, tous ensemble, grève générale".

Ce rassemblement était à l’appel des syndicats CGT, CFDT, FSU, UNSA, Solidaires, CFTC et CFE-CGC, dont tous les leaders étaient présents. On notait aussi la présence de militants FO, qui avait appelé séparément à manifester.

Sur le pont de la Concorde, était déployée une grande banderole blanche de 10 mètres sur 3, où on pouvait lire : "Messieurs et mesdames les députés, ne votez pas, cette réforme est injuste".

"Ce vote ne changera rien"

Le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault a expliqué que "ce rassemblement vise à redire publiquement, au-delà des péripéties du débat à l’Assemblée, que ce vote ne changera rien".

"J’ai le sentiment que, jour après jour, la campagne des syndicats marque beaucoup plus de points que les arguments du gouvernement qui s’effilochent", a-t-il ajouté. "Le peuple est majoritairement contre cette loi" alors que les députés sont censés le représenter, a-t-il estimé.

De son côté, le secrétaire général de la CFDT François Chérèque a souligné que "le débat parlementaire ne s’arrête pas aujourd’hui" avec le vote en première lecture, puisque le texte sera examiné au Sénat et reviendra à l’Assemblée. "Notre mobilisation est intacte sur les inégalités et les injustices de cette réforme", a-t-il dit.

Pour le leader de FO, Jean-Claude Mailly, cette journée de mercredi vise à "marquer le coup" et "la grande journée c’est le 23" septembre, journée programmée de grèves et de manifestations. Il a rappelé avoir écrit une lettre aux parlementaires pour leur dire "qu’ils prennent une sacrée responsabilité".

Jean-Claude Mailly a aussi affirmé être "dans l’unité d’action" avec les autres syndicats, alors que FO demande le retrait pur et simple du texte soumis au Parlement.

Sur les pancartes : "Menteurs, voleurs"

Sud-Rail a déployé mercredi près de l’obélisque place de la Concorde une banderole "tous en grève reconductible".

Interrogé sur la possibilité d’un tel mouvement prochainement, le numéro un de la CGT a estimé qu’"il n’est pas surprenant que le débat s’amplifie dans les entreprises" en raison de l’attitude du gouvernement. Bernard Thibault a aussi souhaité que se tiennent "des assemblées des personnels" pour débattre des formes d’action. Il a aussi souligné que la "préoccupation" de la CGT était "de rassembler le maximum de salariés".

Entre les ballons géants des organisations syndicales et une forêt de drapeaux multicolores, on pouvait lire sur des pancartes de manifestants "menteurs, voleurs" ou "60 ans à taux plein, j’y tiens".

Une pancarte de Solidaires affichait "y a plus d’argent pour les retraites, qu’ils disent" avec en dessous un photo montage de Liliane Bettencourt et Eric Woerth, dans une allusion à l’affaire impliquant l’héritière L’Oréal et le ministre du Travail.

http://www.lexpress.fr/actualite/po...


Cliquez sur une photo pour l’agrandir

JPEG - 120.1 ko
JPEG - 123.2 ko
JPEG - 127.1 ko
JPEG - 126.3 ko
JPEG - 135.2 ko
JPEG - 138.6 ko
JPEG - 104.3 ko
JPEG - 96.5 ko
JPEG - 121.9 ko
JPEG - 128.9 ko
JPEG - 123.3 ko
JPEG - 99 ko

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Ramenez du monde devant l’Assemblée !!!
15 septembre 2010 - 17h53 - Posté par raannemari

C’était avant que les députés n’y entrent qu’il fallait bloquer l’Assemblée pour le empêcher de voter !



Ramenez du monde devant l’Assemblée !!!
15 septembre 2010 - 20h21 - Posté par

totalement daccord ,on aurait même pu déborder le service d’ordre qui était leger, afin de se rapprocher de l’assemblée nationale et pourquoi pas perturber le vote , on peut rêver .






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite