Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La révolution Tunisienne : le début de beaucoup d’autres ?

de : LEGRAND
dimanche 23 janvier 2011 - 17h44 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

A force de mépriser le peuple, les politiciens français n’avaient pas vu venir ce qui s’est passé en Tunisie. Qu’ils prennent bien garde car leur comportement non seulement se retourne contre eux vis à vis du peuple tunisien mais la politique qu’ils mènent en France produit des conséquences dans le peuple français lui-même qui pourraient aggraver la crise politique et conduire à des événements d’une nature nouvelle, peut-être aussi avec un soulèvement populaire. Les révolutions n’envoyent jamais de carton d’invitation.

Alors que les politiciens français se mobilisent pour les élections présidentielles en y consacrant des masses phénoménales d’argent, alors qu’ils vont utiliser leurs médias pour tenter d’entraîner les citoyens dans de faux débats, la colère est profonde dans le peuple qui est de moins en moins convaincu de la rationnalité du capitalisme et qui voit ses acquis fruit de la politique du Conseil national de la Résistance remis totalement en cause. Cela ne le conduit pas pour autant à adhérer à une gauche qui n’a pas les outils conceptuels pour analyser les évolutions réelles puisque cette gauche a abandonné depuis belle lurette tout esprit critique et notamment de l’économie politique, qu’elle a jeté le marxisme à la poubelle et s’inscrit comme la droite dans le débat institutionnel qui est biaisé d’avance, et surtout parce que que cette gauche est majoritairement composée de politiciens acquis au capitalisme, quand ils ne sont pas eux mêmes propritaires de capitaux.

La Tunisie est un révélateur symptomatique du retard des consciences et notamment des consciences des dirigeants politiques sur les réalités de ce monde. Il faut tenter de comprendre pourquoi, ils n’avaient pas vu venir ce qui s’est passé en Tunisie alors qu’ils disposent d’énormes moyens. Tout simplement parce qu’ils sont dans l’incapacité de comprendre et de penser ce qui se passe dans le prolétariat dans le monde et en France et qu’ils voient la réalité d’une façon très spécifique et très limitée c’est à dire à travers leur vision proprement bourgeoise.

Ainsi ils sont convaincus que même si leur système connaît des difficultés, il est l’unique système possible. Ils tentent de se rassurer alors que le cataclysme est en cours : il s’agit du développement historique des forces productives mondiales qui n’ont jamais connu un tel niveau de productivité et qui sont entrées en conflit avec la cadre de la propriété privée des grands moyens de production et d’échange inhérent au capitalisme. Cette évidence est niée par le système. Mais on peut nier que la terre tourne autour du soleil, cela n’empêche pas réellement notre planète de tourner autour de son étoile.

L’élévation des connaissances du peuple tunisien est une donnée majeure expliquant la révolution en cours. Or le système recherche à chaque fois le chemin le plus court et le plus rapide pour rentabiliser le capital, pas pour développer les êtres humains.

La bourgeoisie française a emprunté ce chemin quand elle a décidé massivement de soutenir le dictateur Ben Ali. Massivement parce que les affaires ne pouvaient se traiter sans passer par le pouvoir tunisien. Il est notoirement connu que dans le personnel politique du capitalisme français et ce à tous les niveaux, il y a un certain nombre de responsables qui ont des biens et des intérêts en Tunisie. C’est la raison pour laquelle tous ces gens ont été si silencieux durant les événements.

Ces biens et ces intérêts ne sont sans doute pas le produit d’actions parfaitement légales ou honnêtes puisque pour pouvoir faire des affaires en Tunisie, il fallait obligatoirement passer par la case mafia des familles et amis de Ben Ali et Trabelsi qui contrôlaient totalement le territoire.

Cette révolution nous apportera sans doute des révélations intéressantes si elle se poursuit jusqu’à mettre en cause réellement les pratiques maffieuses qui on le sait savent s’adapter rapidement à tout type de situation. Là encore c’est le tunisien de la rue qui a la clef de la propreté et de l’indépendance de son pays, la clef de la démocratie et de la dignité.

La France est conduite par un représentant de commerce du capitalisme international qui est complètement dépassé par les événements laissant les services américains et d’autres grandes puissances tenter de gérer une situation qui embarasse énormément les chefs d’entreprise des multinationales et leurs actionnaires. Comment vont-ils tenter de sauver les meubles ? Ils joueront certainement la carte de la division du peuple tunisien mais pour l’instant cela reste compliqué. Une chose est certaine Obama a une longueur d’avance sur les dirigeants européens dans l’action pour que les capitalistes américains puissent avancer leurs pions au maghreb. Il faut dire que ses moyens d’intelligence et de renseignements sont très supérieurs à ceux des européens. Mais lorsque des révolutions éclatent c’est le fruit d’un long processus où les peuples constituent une donnée imprévisible, qui ne peut que difficilement être traitée y compris dans les meilleurs ordinateurs de la CIA.

L’erreur qui serait commise serait pour le mouvement démocratique de donner des leçons aux Tunisiens. Ce peuple est en train de créer sa propre voie de développement politique : il peut en sortir une riche expérience très originale et utile pour les autres peuples. Solidarité et Chapeau bas à nos frères tunisiens

Jean-Paul LEGRAND maire-adjoint de Creil militant communiste (Colère et Espoir- Oise)

http://creil-avenir.com


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La révolution Tunisienne : le début de beaucoup d’autres ?
23 janvier 2011 - 19h16

Le président de la République libanaise Michel Souleiman a expliqué samedi que "l’esprit du pacte national veut que l’on soit tous responsables de la défense de notre pays et de ses intérêt, ainsi que de sa réforme, et non de la division des parts et des intérêts personnels".

Souleiman, qui s’est exprimé devant une délégation du corps diplomatique à Baabda, a indiqué que "le modèle libanais constitue un défi" et que "nous devons le défendre contre le terrorisme qui ne reconnaît pas l’autre, contre le modèle d’Israël et contre les nouvelles tendances européennes refusant la pluralité culturelle".

bon on fait ça tranquille avec les avions israéliens qui nous passent au dessus tous les jours , on résiste , on joue la démocratie , on fait tomber le premier ministre selon la constitution malgré l’ingérence américaine flagrante et reconnue !!! mais rien , nada pas une ligne on mérite même pas un entrefilet et pourtant on réfléchit, on discute ,on négocie ....
bref quand on regarde le mo ne jamais oublier le problème principal et quand on regarde le maghreb , ne pas oublier le machrek , c’est l’effet domino irak ,afghanistan ,2006 qui arrive en Tunisie sans oublier bien sûr les autres problèmes !



La révolution Tunisienne : le début de beaucoup d’autres ?
24 janvier 2011 - 08h30

Tunis : des centaines de manifestants défient le couvre-feu devant la Primature

TUNIS - Plusieurs centaines de manifestants exigeant la démission du gouvernement de transition tunisien dominé par des caciques d’ancien régime de Ben Ali, défiaient dimanche soir le couvre-feu et vont passer la nuit devant les bureaux du Premier ministre, a constaté l’AFP.

A l’entrée en vigueur du couvre-feu, à 20H00 (19H00 GMT), ils étaient encore des centaines à exiger la démission du gouvernement devant les bureaux du Premier ministre où des milliers de personnes ont manifesté toute la journée.

Ils s’organisaient pour passer la nuit, dans des sacs de couchages ou sous des tentes, tandis que des voisins leur apportaient sandwiches et boissons.

La plupart sont des provinciaux partis samedi du centre-ouest rural et pauvre du pays, foyer de la "révolution du jasmin" et arrivés dimanche à l’aube à Tunis dans un convoi hétéroclite qu’ils ont baptisé "la caravane de la libération".

"Nous n’allons pas quitter la place avant que ce gouvernement dégage", a déclaré à l’AFP Mizar, un étudiant de Tunis originaire de Sidi Bouzid (centre-ouest), qui entonnait des chants révolutionnaires au sein d’un groupe d’une vingtaine d’étudiants........

23 janvier 2011 20h23

http://www.romandie.com/infos/News2...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite