Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le capitalisme : poison mortel


de : Michel
jeudi 30 décembre 2004 - 13h27 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

Le temps du capitalisme fini commence. Nous entrons dans une phase nouvelle de l’histoire des êtres humains. Sil peut encore exister quelques rêveurs pour croire que nous pourrions échapper à notre condition, une fois la planète pillée, polluée ou radio active...Mais le système solaire ne pourrait nous abriter, aucune étoile n’est assez proche pour accueillir l’humanité et, il faudrait des siècles à un explorateur pour dépasser notre banlieue cosmique. Encore faudrait-il disposer de l’évolution spatiale pour partir à la conquête de l’espace et l’espoir de trouver une planète viable dans l’univers pas trop lointain.

La sagesse est d’admettre que nous sommes plus ou moins définitivement assignés à résidence sur le vaisseau terre, invités comme simples passagers.

Ce constat doit nous permettre de définir avec lucidité les termes du contrat qui lie notre espèce à la terre et les rapports à élaborer avec nos semblables. Nous devons faire comprendre, du moins à ceux assez conscients et raisonnables, que seul un projet réaliste sur la façon de vivre ensemble, les uns avec les autres, est concevable pour l’ensemble et l’avenir de l’humanité.

L’humanité aujourd’hui mais surtout celle de demain. L’humanité ce n’est pas seulement les quelques milliards d’individus vivants mais la totalité des êtres présents et à venir. Cela représente jusqu’à l’explosion du soleil plusieurs milliers de milliards de personnes.

La terre est désormais un village et ses richesses une somme de ressources finie. Dans l’hypothèse et dans la mesure où le suicide collectif dû à l’inconscience et à l’égoïsme de quelques uns peut être évité, ne serait -ce que par la réduction d’un arsenal militaire capable de pulvériser notre monde plusieurs fois de suite et, dont le coût de renouvellement et d’entretien est proprement exorbitant. (Un dossier est à l’étude sur ce sujet)

Si aujourd’hui j’écris cet article, ce n’est pas en pensant au présent mais en souhaitant donner la parole aux générations futures, en sollicitant leur opinion et leur jugement, en espérant que nous léguerons un patrimoine conforme à leurs aspirations , leurs besoins. Il est temps que le bon sens l’emporte sur la folie des décideurs et de remettre notre destin collectif à sa juste place ; celle qu’il n’aurait jamais dû quitter : la multitude.

Il est nécessaire de stabiliser la population mondiale, de stabiliser et réduire l’air et l’eau que nous consommons. Notre devoir est de léguer un air et une eau le plus pur possible, dont la qualité ne peut porter préjudice à nos descendants. Le mode de vie rend le climat vulnérable, nous ne faisons qu’étendre un linceul autour de la planète bleue et condamnons d’emblée nos petits enfants à porter un suaire dans un monde cercueil.

Les conséquences des actes de certains nous dépassent , nous les cautionnons et nous sommes complices, en ce sens nous sommes tous, au même titre, des criminels. L’après nous le déluge n’est plus tolérable car nous détruisons des parties non renouvelables (20% déjà) du patrimoine dont nous sommes dépositaires.

Si nous ne sommes pas capables de nous entendre « entre nous », il n’y aura pas d’entente avec l’ensemble du règne du vivant, nous irons pour ne pas dire nous allons à grands pas vers une planète morte et sans atmosphère. L’interdépendance existe depuis l’aube des temps, elle est inévitable. Nous bousculons cet équilibre au point de remettre en cause les fondements du vaisseau terre pour la satisfaction très personnelle de quelques grands prédateurs de l’espèce humaine qui maintiennent un système économique porteurs de germes maléfiques. Nous nous mettons sur la liste des espèces en voie de disparition en remettant au lendemain des mutations criantes de réalisme.

Chacun a donc son mot à dire sur la gestion du patrimoine et l’utilisation des ressources locales, nationales, planétaires. Chacun doit considérer de son devoir d’intervenir pour empêcher le meurtre des enfants de ses petits enfants. Les conséquences de notre passivité nous dépassent et nous obligent à ôter nos œillères pour regarder la réalité en face : voulons nous devenir par procuration les assassins de notre progéniture ? Il est urgent que le bon sens du plus grand nombre prenne enfin la relève.

Le modèle capitaliste a comme principal moteur la notion de combat, de rivalité, de concurrence, de compétition, de course au profit immédiat. Songeons à ce terme « immédiat », songeons comme il sonne dangereusement pour notre pérennité. Le capitalisme est un modèle d’efficacité guerrier, c’est une arme de destruction massive à l’usage de quelques uns pour le malheur de tous. C’est une arme à éradiquer avant que son poison ne nous empreigne par delà les siècles et à jamais.

Il faut revoir notre système éducatif et ne plus considérer l’autre comme un rival mais comme un partenaire, la force comme un critère d’autorité mais comme une lâcheté, le combat comme désuet et la participation comme source de renouveau. L’autre est notre semblable pas notre ennemi comme on voudrait nous le faire croire.

Nous devons apprendre à vivre ensemble et non à nous combattre dans l’arène économique comme des gladiateurs ensanglantés, la face tournée vers le pouce baissé de nos compatriotes, avant de rendre le dernier soupir. Si l’aventure humaine se réduit à un jeu de massacre économique pour la suprématie du capital, si l’affrontement se résume entre des gagnants et des perdants, alors j’accepte de bon gré la disparition de l’espèce à laquelle j’appartiens.

Quelle antidote pouvons opposer , sinon celle millénaire, de la coopération, de l’union sacrée, même si nous sommes trop peu nombreux à le vouloir véritablement. Nous sommes là ici bas pour vivre en harmonie avec notre milieu et avec tous les êtres vivants, maillon d’une seule chaîne. Cela implique une remise en cause de notre condition et une révolution mentale, la nécessité d’un nouveau modèle d’échanges fondé sur une éco-économie, une autre croissance écologique et durable. (dont l’idée sera développée ultérieurement)

Ainsi en notre âme et conscience, à notre niveau quotidien et concentrique, agissons comme des hommes et non pas comme des agents économiques, des consommateurs, des contribuables..... Osons revendiquer la responsabilité du passé et du modèle économique. Osons induire un contre poids si minime soit il à la démesure. Osons forger une révolution tranquille dans l’esprit de notre voisin de palier et faisons-le sans tarder.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Le capitalisme : poison mortel
30 décembre 2004 - 16h36

Bonjour,
Que vois je ? Les derniers mots sont : "Quel antidote proposer ?" Face au capitalisme ? Faut t’il donc tout recommencer ?

Marx avait parfaitement trouvé l’antidote. Il a même été amélioré par ces successeurs. Mais sous prétexte que certains l’ont détourné a des fins dictatoriales, il faudrait en trouver un autre ?

Je suis assez attristé de voir que l’esprit du socialisme et de Marx ne vivent plus dans la tête de la masse des gens (mais je suis au courant). Marx n’a pas donné son avis, sa solution miracle, il a juste donné un guide fabuleux que chacun s’empresse de critiquer sans vraiment le comprendre. Pourtant, si personne n’a trouvé d’autre antidote, c’est peut-être bien que c’est du socialisme dont nous avons besoin... Ne croyez vous pas ?

Travailleurs de tous les pays, unissez vous !

Christophe PCF - JC



> Le capitalisme : poison mortel
30 décembre 2004 - 16h54 - Posté par

Bonjour,

Justement, je trouve que l’article de Patrick Mignard répond bien à votre interrogation : Gauche archarnement...

En ce qui concerne l’idée du communisme, certe cette idéologie a bien été détournée et dévoyée de ces buts initiaux, faut -il en conclure que c’est la meilleure des antidotes... je ne sais pas et. je ne sais pas s’il faut encore se placer dans un contexte idéologique pour évoluer.

Michel


> Le capitalisme : poison mortel
30 décembre 2004 - 17h25 - Posté par

Comment ça Christophe, toi du PCF et des JC tu oses encore faire référence à Marx quand on voit la trajectoire du PCF ?... Faudrait que tu revois un peu l’histoire de ton organsiation.

Tikal


> Le capitalisme : poison mortel
30 décembre 2004 - 18h31 - Posté par

Je suis désolé Tikal, mais christophe comme bien d’autre peu nombreux, s’attachent à faire vivre les idées du socialisme dans le PCF, face à une direction réformiste qui a ballayé toute référence à Marx. Moi je leur dire ma chapeau

poy


> Le capitalisme : poison mortel
30 décembre 2004 - 19h07 - Posté par

A mon tour d’être désolé mais ce genre d’attitude ne peut qu’entraîner la confusion dans les esprits. Le PCF n’est certainement pas le lieu où l’on peut parler de Marx et du changement de la société, vues les pratiques de collaboration qui sont les siennes. Je respecte parfaitement les idées de Christophe et je pense que je suis tout à fait d’accord avec lui, mais je désaprouve son obstination à vouloir faire croire que le PCF peut être l’instrument, ou un des instruments, du changement social. Agir oui, mais pas n’importe où.

Tikal


> Le capitalisme : poison mortel
30 décembre 2004 - 20h48 - Posté par

OK, mais agir ou ???


> Le capitalisme : poison mortel
30 décembre 2004 - 22h27 - Posté par

Avant de répondre "où", il faut répondre au "comment". Quelle pratique politique à définir ? Alors on pourra définir la forme et le lieu de l’organisation dont nous avons besoin.
Quelle pratique politique ? Mise en place de structures alternatives, mise en place de nouvelles relations sociales, au niveau local et au niveau international. Ce n’est qu’en montrant, en prouvant que de nouveles relations sociales sont souhaitables et possibles que nous pourrons changer les choses. Cela, aucune organsiation ne le propose. Elles ne proposent que des élections. Faisons autrement. L’alternative au capitalisme ne peut-être qu’un autre système.

Tikal





RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite