Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Dénoncer la loi de la jungle : rapport moral FDSEA03

de : JC DEPOIL
mercredi 1er juin 2011 - 07h31 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Voici le rapport que j’ai écrit et présenté au congrès de la FDSEA03 , voté à l’unanimité , ce rapport dénonce un système ou l’homme est le carburant et le régime le moteur ..........

Notre congrès se tient cette année , en une période des plus difficiles , nous vivons une crise structurelle , qui ressemble en bien des points à celle des années 30 ,à la différence qu’à cette époque la paysannerie vivait encore beaucoup en autarcie , même si le joug des grands propriétaires était à bien des égards devenu insoutenable , aujourd’hui l’agriculture est intégrée dans une économie ultra libérale ,interdépendante à outrance des macro économies dont l’agro-alimentaire qui vit au rythme des bourse planétaires.

Nous sommes devant une crise aux conséquences encore inconnues , mais de toute façon extrêmement graves , aucune des grandes productions n’est épargnée , et c’est tout le monde rural qui souffre , au final c’est le peuple dans son ensemble qui ramasse à la serpillière l’inconséquence du système bancaire mondial.

La FDSEA n’a jamais ménagé ses forces pour avertir de la catastrophe , souvenez vous de 1991 et de notre bataille très dure contre la PAC qui transformait profondément notre métier , certes en nous assistant mais d’abord en nous aliénant à une politique d’assistanat aujourd’hui , les ravages tant humains qu’environnementaux sont catastrophiques . Mais , souvenez vous aussi de cette bataille contre les négociations du GATT , nous savions que cela revenait à banaliser les productions agricoles , en les lâchant dans les griffes des spéculateurs , cela a donné naissance à l’OMC qui accolée au FMI détruisent des régions entières du globe ; nous mesurons à quel point nous avions tort d’avoir raison trop tôt et nous en voyons les dégâts tous les jours .

une courbe image on ne peut mieux mon propos , elle émane de la FAO :la viande a augmenté de 65% et le lait de 125% à la consommation pour ne citer que deux produits !

, si l’on est honnête , on mesure au premier coup d’œil l’immense scandale de ce début de siècle , derrière elle , se cache la douloureuse crise alimentaire qui entraine la mort de millions d’enfants , mais pas seulement et tout cela au nom du profit d’une poignée de chacals immondes …..

Les pouvoirs se disent enchainés par ces accords et au nom de ces accords mène une politique aberrante , mais qui a signé cette adhésion à l’OMC , il n’est pas trop tard pour en sortir , qui aura le courage de dire cela suffit , les denrées alimentaires n’ont rien à voir avec une quelconque marchandise , il faut avoir le courage politique d’en sortir car , on peut promettre toutes les reformes que l’on veut , sans sortir de l’OMC ce n’est que du blabla. La mondialisation ultra libérale continue son œuvre destructrice en toute impunité , n’y voyez pas une entité intemporel ou impersonnelle , ce qu’on appelle mondialisation ultra libérale , reste une organisation politique mondiale voulue par les gouvernements nationaux qui faute de courage ont mis genoux à terre devant l’économie , voilà pourquoi aujourd’hui nous sommes devant cette situation rocambolesque où les marchés décident de tout , le politique n’agissant qu’à la marge .

Certains me diront que tout cela est hors de propos , pourtant c’est au cœur même de notre cauchemar ,oui, les raisonnances de cette organisation mondiale se retrouvent tous les jours dans nos exploitations , que ce soit dans l’achat d’engrais dont les prix flambent , ou des tourteaux , des aliments du bétail dont les cours s’envolent au grès des cours de la bourse de Chicago , ou encore dans les cours volatiles des céréales , l’effondrement des prix de la viande , du porc , des moutons , du lait ,ect, plus rien n’est prévisible à long terme ; oui mes amis , là ou le politique ne fait pas son travail c’est au syndicat d’appuyer là ou çà fait mal et de dénoncer les dérives qui pour nous sont dramatiques .

Et c’est bien là ou je veux en venir , en effet trop de structures et notamment au niveau national confondent syndicalisme et corporatisme , c’est vrai aussi dans les chambres d’agriculture qui , elles , pratiquent le corporatisme à longueur de journée , cela évite de parler des problèmes de fond, ce n’était pas pour rien si le régime de Vichy l’avait institué en mode de gouvernance et qu’aujourd’hui des relents empoisonnent journellement la vie politique française .

Le syndicalisme est une tout autre organisation et notamment à la FDSEA 03 ou pour nous , compte d’abord et avant tout la défense des Hommes , le syndicalisme fédère les énergies pour dégager des revendications capables d’assurer l’avenir d’un secteur , d’un métier , d’une société ,et là , est toute la différence , j’insiste maintenant car on sent monter dans notre société des thèses nauséabondes qui rappellent des périodes de notre histoire que l’on croyait appartenir au passé ,même dans notre métier , c’est notamment la culture de l’individualisme à outrance , en agriculture cet individualisme a été enfanté par la PAC qui a transformé ou tenté de transformer les paysans en dossiers individuels ou toute solidarité est battue en brèche systématiquement , récemment lors d’un rassemblement pour accompagner l’un des nôtre lors d’un contrôle a déclenché une lettre de la préfecture qui apporte la preuve flagrante de ce que j’avance , il faut tuer dans l’œuf toute forme de solidarité comme si ce danger risquait de compromettre l’avenir de l’humanité et surtout l’avenir de la sphère financière , pourtant jamais les Hommes n’ont eu autant besoin de solidarité entres eux et notre métier en premier lieu , cette année ou le climat vient en rajouter à notre détresse.

Je vous ai parlé de corporatisme , nous en avons un exemple concret en Allier avec cette fameuse FNSEA 03 hormis le sigle qui pousse l’illusion jusqu’à copier notre nom et bien sur , recevoir la bénédiction de la FNSEA ; comprenez bien que ces gens qui ne représentent rien en terme d’adhésion pour un syndicat qui se dit le seul de l’Allier emprunte les voies tortueuses du corporatisme basique car il ne défend pas les hommes , ni le métier il défend une corporation orientée et conservatrice , j’ai eu à m’en expliquer avec celui qui leur sert de président , j’ai vu à qui j’avais à faire ,ils n’ont même pas le courage de leur opinion politique , pourtant ils défendent corps et âmes le libéralisme débridé ou le voisin avant d’être un collègue ,un ami est d’abord un réservoir d’HA , là aussi hélas je peux en témoigner la main sur le cœur, mes amis ne laissons personne s’égarer par ces chants de sirènes dont on a vu que le seul fait d’émettre des réserves par Bruno Vif lors de la visite du locataire de l’Élysée en Montagne Bourbonnaise à valu à notre président les foudres des « patrons » de l’agriculture industrielle dans l’Allier quand à moi j’avais les gendarmes aux fesses : pas de chance pour eux je n’étais pas dans le département , si j’écris cela c’est pour bien faire comprendre dans quel régime nos vivons et qui sont les gens que nous avons en face de nous : cela ne peut plus durer .

Michel Bernard et Emile Guillaumin ont eu des ennemis terribles lors de la création de la Fédération nous retrouvons les mêmes et pour défendre la même chose :le gain ,l’appât du gain , le pouvoir , sans se préoccuper du quotidien des paysans en un mot il défendent leur corporatisme !….....

Le quotidien des paysans , parlons en :

Cette année encore plus qu’une autre , c’est d’une part la crise économique , qui assomme en particuliers les éleveur , couplée en cela avec une sécheresse aux effets terribles le dire n’est rien , le vivre est autre paire de manches , car cette fois ci c’est toute la France qui est concernée ; nous pouvons nous demander légitimement , :que mangeront nos animaux cette hiver si le ciel ne se décide pas à changer de couleur !

Nous avons eu le mois d’avril l’un des plus chaud depuis un siècle , les incidents climatiques depuis 1976 se rapprochent de façon alarmante ,nous vivons des chocs climatiques inexpliqués , je rappelle que l’an passé sur notamment l’Est du département nous ne pouvions pas rentrer dans les terres , les tracteurs embourbaient y compris pendant les récoltes de céréales au mois d’aout.

Je veux bien entendre qu’il ne se passe rien au niveau climatique reste que sur nos exploitations nous sommes aux premières loges pour constater ces phénomènes climatiques ; il faudra bien un jour mettre tous les pays autour d’une table et parler sérieusement de cela sans parler « de la pollution des vaches » , il me semble que d’autres industries autrement dangereuses dont nous abreuve l’actualité , sont terriblement plus destructives , et le dieu pétrole doit de toute façon être remis en cause , encore faut t’il en avoir le courage ,, il est vrai que le lobbies pétrolier est à l’origine de toutes les guerres depuis plusieurs décennies , n’empêche qu’il faudra remettre en cause ce moyen de traction et les moyens existent , la nature n’attendra pas longtemps comme çà , tant pis si les fortunes en souffrent !

N’empêche que les trésoreries sont à sec dès maintenant , et comment sans décapitaliser , acheter le fourrage nécessaire et encore à condition de le trouver .

Des dispositions bien plus drastiques doivent être prise sans délais , l’interdiction absolue de spéculer sur toutes les marchandises vouée à l’alimentation animale , un prix plafond doit être décider et tenu , c’est contraignant , mais le plus contraignant est bien ce qu’endure actuellement les éleveurs , comment accepter aussi de voir des pailles broyées alors que des animaux auront faim , nous comptons sur le service de protection des animaux pour dépenser autant de zèle à interdire le broyage des pailles qu’il en dépense chez les éleveurs en difficultés ou les animaux comptent plus que les êtres humains , mais je pense que l’état doit comprendre et ce sans délais qu’il faut des aides directes et conséquentes afin d’éviter l’hécatombe en fin d’année , car ce coup ci si l’état ne prend pas ses responsabilités c’est un éleveur sur deux qui seront sur la paille et ce n’est pas de la science fiction c’est la triste réalité qui nous attend …..

Il est un moyen simple pour trouver de l’argent , l’agro alimentaire depuis des décennies fait des profits sur notre dos , les banques , assurances , intermédiaires de tout poil , centrales d’achat , grandes enseignes , que tous ces gens mettent la main à la poche ,n’ayons aucun scrupule là dedans se trouve les plus grandes fortunes de France

Voyez vous , je ne brosse pas un réjouissant tableau , mais quand l’économie décide de tout , il n’est pas surprenant que les revendications de bon sens ne trouvent pas d’échos , pire , apparaissent comme utopiques .

Si les banques continuent leur manège « à qui gagnera le plus » les peuples seront tous perdant , et la faim va non seulement gagner du terrain dans les pays pauvres mais , même chez nous les gens ne pourront pas s’acheter de quoi se nourrir correctement , la pub avec je ne sais combien de fruits ou légumes par jour n’est que pure provocation , car la spéculation fait son œuvre à l’autre bout de la chaine : tous les prétextes sont bon pour faire du fric sur le dos du monde du travail , le français moyen en pleine ville serait bien en peine d’acheter de quoi réaliser des repas équilibrés .

Venons en à la vie des paysans eux même , jusqu’en 2007 chaque paysan a cru encore à un avenir meilleur par des artifices soit techniques soit structurels , mais nous constatons que depuis près de cinq ans plus çà avance et plus les paysans ne croient à la politique actuelle basée essentiellement sur des aides publique sensées compenser la baisses des prix , aujourd’hui nous pouvons dire que les paysans n’ont plus le moral , ils se sentent incompris , délaissés , ignorés , stigmatisés, le pouvoir actuel, les politiques ne prennent pas la mesure de la catastrophe et encore moins de l’angoisse qui étreint chaque paysan, chaque jour je suis amené à discuter avec des amis , des voisins , des collègues , partout c’est le même discours , certains pensent même à jeter l’éponge, c’est grave , c’est la première fois que j’entends régulièrement ce ras le bol récurant , ne nous étonnons pas du nombre énorme de suicides en Allier et en France , il faut l’avouer , des voix comme la nôtre deviennent inaudibles dans ce tintamarre politico-médiatiques , l’explosion du nombre de syndicats n’arrange rien , on dirait que tout est fait pour décourager les paysans . Pourtant il faut nous battre pour faire encore entendre plus fort notre voix , que chaque paysan sache que la FDSEA ne vit pas pour elle ; mais pour aider , soutenir et défendre chaque paysan tout en tentant de fédérer les énergies et ainsi changer la donne .

Oui , changer la donne , car 2012 c’est déjà engagé et la nouvelle PAC qui nous attend doit tourner le dos à tout ce que nous avons connu en tout cas c’est notre exigence , car franchement attendre sur des aides , subir cette armada de contrôles , crouler sous la paperasse et voir sans cesse nos prix s’effondrer , cela à assez durer ; la France doit affirmer son identité paysanne , reconstruire son circuit de distribution ,et avant tout sortir de l’OMC . La grande distribution dicte la conduite de nos exploitations , sans changer cette situation rien dans nos vies ne changera et l’hémorragie va continuer , il y a besoin de reprendre en main toutes les filières et avec les consommateurs imposer un autre ordre , ou ce sont les Hommes qui seront au centre de toutes préoccupations et non les banques , car le monde rural , ne tiendra pas longtemps ainsi, certes les plaines sont exploitées mais ne sont plus cultivées , je pèse le poids des mots.

L’ Allier a encore la chance d’avoir un tissus rural certes en mauvais état , mais encore là , nous devons faire l’impossible pour inverser la tendance , ce ne sont ni des voyages , ni des discours que nous voulons mais des actes politiques capables de tourner le dos à tout ce que nous avons connu ; de toute façon l’histoire nous donnera raison ,que les politiques pour une fois travaillent sans écouter les financiers , de Gaulle avait bien dit « la politique ne se fait pas autour de la corbeille » , nous , nous ne voulons plus de la bourse de Chicago et autres voyous en col blanc , nous voulons vivre et faire vivre nos familles de notre métier avec des prix rémunérateurs et fournir de la nourriture de qualité et en quantité accessible à toutes et à tous . Pas plus que nous laisseront nos anciens vivoter avec des retraites de misère alors qu’ils ont fait de la France un jardin admiré , et ce au lendemain d’une guerre qui avait laissé le pays exsangue , c’est la pire des insulte , des insolences qui leur est faites ne laissons le vieux paysans avec des ressources au dessous du seuil de pauvreté pendant que d’autres gagnent le SMIC toutes les trente secondes , il y a matière à révolte dans un pays qui se dit le berceau des droits de l’homme .

Un mot pour finir , et remercier par qui passe notre voix , le journal par qui passent nos informations et nos déclarations , : le Bourbonnais Rural qui reste le dernier journal rural indépendant de tout groupe financier que son equipe en soit remercier , comme soit remercier du plus profond du cœur notre collaboratrice Dominique Aucante qui fait beaucoup pour le syndicalisme , sans pour autant apparaitre sur le devant de la scène , merci Dominique pour ta disponibilité, ta discrétion ,ton efficacité ,ta gentillesse.

La FDSEA 03 se battra pour ne laisser personne sur le bord du chemin et continuera comme par le passé à mobiliser , à fédérer autour d’elle afin que la résistance fasse reculer ce libéralisme dévastateur , nous le ferons ensemble avec les syndicatsdes autres départements et des syndicats ouvriers , car maintenant c’est tous ensemble que pourrons reconstruire quelque chose de neuf , quelque chose d’efficace , d’utile pour les peuples , quelque chose d’HUMAIN .

Jean Claude Depoil


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
dénoncer la loi de la jungle : rapport moral FDSEA03
1er juin 2011 - 08h24 - Posté par Mengneau Michel

Salut Jean-Claude

Tu as raison de dénoncer la PAC qui est un système tout à fait inégalitaire. On le voit en ce moment avec les subventions données au irriguant de maïs, maïs qui ne va que très peu à l’alimentation animale car en sud Vendée beaucoup va à l’exportation, donc se sont les gros céréaliers déjà nantis qui profitent du système. Qui plus est en consommant de l’eau uniquement pour l’agro-business, une totale aberration du système !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite