Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 mai
de La France Insoumise
La France Insoumise vous donne rendez-vous ce soir à 20h sur https://bellaciao.org/fr/ pour visionner le grand meeting de Lille pour terminer cette belle campagne des européennes avant le scrutin à un tour du 26 mai ! (ENTRÉE LIBRE) Manon Aubry, tête de liste, Leila Chaibi, candidate, Anne-Sophie Pelletier, candidate et Julien Poix, candidat, seront accompagnés des députés Ugo Bernalicis, Adrien Quatennens et Jean-Luc (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La réalité du Plan Patriota. Une réponse à la propagande
de : James J. Brittain
mercredi 2 février 2005 - 04h50 - Signaler aux modérateurs

Par James J. Brittain Traduction : Numancia Poggi

A la suite de leur incapacité à éliminer les guérillas et leurs collaborateurs dans la campagne colombienne par le biais de la guerre à la drogue, les Etats-Unis et le gouvernement colombien ont reformulé leur stratégie politico-économique et militaire pour affronter les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie - Armée du Peuple (FARC-EP) : ils combattent maintenant les rebelles marxistes dans le cadre de la guerre au terrorisme. Après que l’opinion publique internationale ait été informée du fait que la culture, l’élaboration et le trafic de la coca non seulement augmentaient, mais se trouvaient presque totalement contrôlés par l’organisation paramilitaire des Autodéfenses Unies de Colombie (AUC), les militaires américains et colombiens ont abandonné le prétexte de la guerre à la drogue et sont soudain passés à une campagne anti-terroriste appelée Plan Patriota. L’offensive du Plan Patriota dans le sud de la Colombie vise directement les Insurgés et leurs bases sociales et, comme l’a noté Constanza Vieira, « ils ne prétendent même plus poursuivre les objectifs de la guerre contre la drogue ».

Depuis son lancement, le Plan Patriota a été décrit comme l’heureuse rencontre entre le pouvoir militaire et la compétence, ce qui a commencé à éprouver les guérillas. Un article de l’Associated Press de novembre 2003 signalait que « le gouvernement colombien est en train de l’emporter dans son combat contre les rebelles marxistes dans leurs bastions de la forêt » et qu’« avec l’offensive du Plan Patriota... les forces gouvernementales pénètrent profondément dans les bastions rebelles » du sud de la Colombie. De tels commentaires sont devenus courants pour tous ceux qui suivent le conflit colombien. Pourtant, l’auteur de ces lignes, revenant d’une visite récente dans le sud de la Colombie, a découvert que la réalité du terrain est assez différente de celle qui est dépeinte dans les médias dominants.

Ce qui est vraiment en cours ce n’est pas une guerre contre les guérillas, ou pour la destruction des guérillas, mais il s’agit d’une campagne de désinformation orchestrée par l’Etat colombien pour cacher ce qui se passe réellement dans le sud de la Colombie : une extension du territoire des FARC-EP, et une augmentation du nombre de ses bases de soutien et de ses guérilleros.

Les reportages affirmant que l’armée colombienne et les forces américaines sont en train de réussir à vaincre les FARC-EP sont incorrects, inconsistants et objectivement faux. Le journaliste Philip Cryan a ouvertement contredit ces appréciations en affirmant que ces reportages ne font rien de plus que soutenir « la propagande de la droite » et que ces articles ignorent « des preuves édifiantes du contraire ». Cryan cite Alfredo Rangel, l’un des analystes militaires les plus respectés, lequel dit que les FARC-EP « simplement attendent leur heure jusqu’à ce que l’offensive finisse par s’épuiser ». Rangel considère qu’« il est essentiel de ne pas perdre de vue le genre de guerre menée par les FARC... ce genre de guerre ne recherche pas à affronter ouvertement les Forces Armées mais plutôt à les épuiser ».

Les FARC-EP n’ont pas seulement conservé leur pouvoir dans le sud de la Colombie par une stratégie de passivité, mais ont en fait agi de façon à empêcher les attaques de l’armée contre les paysans vivant dans la région. La relation intime entre le paysannat et les FARC-EP reste inchangée depuis plus de quarante ans et elle est parfaitement perceptible presque partout dans la campagne colombienne. Depuis le début du Plan Patriota, néanmoins, certaines caractéristiques socio-géographiques de l’alliance entre le paysannat et les FARC-EP ont changé. La raison de cette modification c’est le fait que le Plan Patriota ne s’attaque pas seulement aux guérillas, mais également à leurs bases de soutien civiles.

Depuis son lancement le Plan Patriota a fait des victimes parmi les non-combattants, a provoqué des déplacements et des morts. Au tout début du Plan Patriota, le Général James Hill, ex-chef du US Army Southern Command [Commandement Sud de l’Armée des Etats-Unis], avait affirmé que la campagne commençait « avec une offensive sur les zones rurales où les paysans soutiennent les FARC ». Cette déclaration non seulement signalait le lancement du Plan Patriota ; mais elle indiquait aussi que la stratégie était d’attaquer les gens qui défendent l’idée de la nécessité d’un changement socio-politique en Colombie. Cela a été montré par des reportages dans plusieurs journaux, comme The Guardian [de Londres], qui avait jugé que les forces de sécurité de l’Etat « ont commis des douzaines de raids et ont arrêté » des gens dans le sud de la Colombie, non pas en les accusant de rébellion ou d’assassinat, mais « sur la base d’un soupçon d’avoir donné des aliments ou de l’aide aux rebelles ».

En réponse, les FARC-EP ont utilisé leur talent pour, comme le dit le journaliste Kim Housego, « s’évaporer dans la montagne et dans la jungle ». Ainsi les rebelles ont pu ôter la pression qui pesait sur leurs bases paysannes et indigènes. L’idée derrière cette stratégie c’est de protéger la population locale qui appuie les FARC-EP, en garantissant qu’il n’y a pas de guérillero dans les communautés ciblées par les forces américaines et colombiennes. Etant donné que l’armée colombienne a toujours commis des atteintes aux droits humains contre les non-combattants, les FARC-EP ont décidé de limiter leur présence visible dans l’espoir de diminuer le niveau de violence orientée contre les populations rurales dans les vastes régions des FARC-EP.

Mais cela ne signifie pas que les FARC-EP réagissent passivement au Plan Patriota. Les FARC-EP posent encore, selon James Petras et Henry Veltmeyer, « la plus puissante » et « la plus grande menace politico-militaire » à la domination politique et économique des Etats-Unis sur la Colombie. Comme Petras et Michael Brescia l’ont souligné, les FARC-EP sont « la plus puissante guérilla du monde à s’opposer aux régimes néolibéraux et à leur parrain américain ». William Fisher et Thomas Ponniah ont affirmé que l’organisation insurgée est « la force politique et militaire la plus puissante d’Amérique du sud qui s’oppose à l’impérialisme ». De telles déclarations montrent que les FARC-EP sont une formidable menace aux intérêts économiques des Etats-Unis et de la classe dominante colombienne.

Le Plan Patriota n’a pas diminué la menace posée par les FARC-EP. En fait, tout au contraire, l’organisation insurgée est montée en puissance. Entre les années 2002 et 2004, les FARC ont lancé 900 attaques, contre 907 durant les quatre années précédentes. Alors que les Forces armées colombiennes et les paramilitaires soutenus par l’Etat ont globalement bloqué les zones frontalières dans les départements du sud de la Colombie, les FARC-EP étendent leur contrôle sur les zones intérieures dans toute la région. Rien qu’en décembre 2003, selon les habitants d’une de ces communautés, les FARC-EP ont augmenté de taille dans la région, avec une moyenne de 100 nouveaux combattants entraînés par municipalité. Ce taux de recrutement extraordinaire dépasse les taux de croissance que l’organisation insurgée a connu dans le passé. En 1979, les FARC-EP étaient présentes dans moins de 10% des municipalités colombiennes. En 2003, l’organisation insurgée opérait dans les mille et quelques municipalités du pays.

Les gouvernements des Etats-Unis et de Colombie essaient désespérément de donner l’impression que le Plan Patriota est un succès ; mais, il suffit de regarder les faits, et non la rhétorique infondée, et il est clair que c’est l’Insurrection qui prend le dessus.

Source : Colombiajournal

Adresse de l’article en anglais :

http://www.colombiajournal.org/colo...



Imprimer cet article





Belle convergence jaune et verte à Angers ce samedi 25 mai
samedi 25 - 22h05
de : Le Cercle 49
26 MAI : CE VOTE EST IMPORTANT, MÊLEZ-VOUS-EN !
vendredi 24 - 12h07
de : Jean-Luc Mélenchon
FETE DE SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 : 14 MOIS DE GREVE
vendredi 24 - 09h22
JOURNALISTES À LA DGSI… DÉMOCRATIE EN DANGER
vendredi 24 - 08h18
de : Communiqué commun CGT Police et Info’Com CGT
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 - 07h52
de : La France Insoumise
Là, on est passé, au delà de l’ignominie, il n’y a plus de mot, : ACCUSÉE DE VIOLENCES... EN FAUTEUIL ROULANT (vidéo)
vendredi 24 - 00h08
de : nazairien
1 commentaire
Marxisme-Léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 2)
jeudi 23 - 23h06
de : Lepotier
4 commentaires
POST 52 : SYNDICALISME INTERNATIONAL POUR UN AUTRE MONDE
jeudi 23 - 22h55
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Au-delà du congrès de la CGT : le syndicalisme au défi du « libéralisme »
jeudi 23 - 20h43
de : Eve76
Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
2 commentaires
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand l'argent d'un gouvernement dépend des banques, ce sont elles et non les chefs du gouvernement qui contrôlent la situation. Napoleon Bonaparte
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite