Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol (audio)

de : Luis jeudi 24 novembre 2011 - 15h11 - Signaler aux modérateurs
16 commentaires

Par Bruno Roger-Petit

Le candidat du NPA à l’élection présidentielle était mercredi matin l’invité de Pascale Clark sur France Inter. Cette interview en forme de joute a fini par tourner en faveur de Philippe Poutou.

Gauche bobo contre gauche prolo. Décryptage.

JPEG - 47.5 ko

Philippe Poutou, candidat à l’élection présidentielle pour le compte du NPA, était ce jeudi matin, l’invité de Pascale Clark sur France Inter. Ce fut un grand moment. Disons le tout net : Philippe Poutou est une arme médiatique de destruction massive.

Son inexpérience totale du monde public, des médias, de la vie parisienne moderne servent paradoxalement de fantastique révélateur à habitus des vedettes de la télé et de la radio. Il y a quinze jours, sa présence sur le plateau d’"On n’est pas couché" avait permis de démasquer les travers des tenanciers de l’émission, Ruquier, Pulvar, Polony et Onfray.

Des questions biaisées

Et ce matin, à la radio, Pascale Clark est tombée dans le piège tendu par le Candide médiatique, sans même s’en rendre compte, dévoilant comme ses petits camarades de France 2, son habitus, autrement dit (petit rappel pour tous les allergiques à Bourdieu) une manière d’être, une allure générale, une tenue, une disposition d’esprit qui sont aussi une manière de manifester cette domination de classe propre à la France d’aujourd’hui.

L’exercice est simple (l’entretien est à écouter ici). Il suffit d’examiner les 12 questions et relances adressées à Poutou en six minutes d’entretien. Autant de questions et relances que ne poserait jamais Pascale Clark à Copé, Hamon, Bayrou et autres habitués des interviews politiques qu’elle mène sur Inter. Qu’on en juge :

- Voilà cinq mois que vous avez été désigné candidat par le NPA, cela vous parait difficile ?

- Qu’est-ce qui est surtout compliqué pour vous ? Vous continuez à travailler ? Vous êtes toujours en poste à l’usine Ford de Blanquefort ?

- Vous êtes délégué CGT syndical, est-ce que vous dites que le monde syndical et le monde politique sont différents ? Ce sont d’autres codes ?

- Médiatiquement, est-ce que vous vous estimez mal traité ? Est-ce que vous trouvez que l’on vous parle mal ? Vous êtes l’objet de moqueries parfois. Votre nom, et le fait que vous ne soyez pas connu, pour employer un euphémisme.

- Vous êtes victime de mépris social, vous avez dit ?

- Vous trouvez que l’on a trop parlé du cas d’Agnès et pas assez fait la balance entre le cas d’Agnès et luttes sociales ?

- 500 signatures nécessaires pour être candidat, combien en avez-vous ?

- Quand vous constatez que les sondages vous donnent 0%, 0% c’est pas lourd, même avec la marge d’erreur, c’est compliqué (pouffements). C’est décourageant, comment vous réagissez à ça ?

- Vous êtes certain d’aller au bout ? Comme candidat NPA ?

- Vous êtes solidaire d’Eva Joly ? Vous avez vu comment elle est traitée ce matin dans la presse ?

- Et à l’issue du premier tour, si d’aventure vous n’êtes pas au deuxième (pouffements) vous appellerez à voter Hollande ?

- Philippe Poutou, on termine sur une bombe, mais on a plus le temps (pouffements).

On a coutume de dire très souvent, que dans les entretiens audiovisuels, la question comporte la réponse. Si l’on se fie à ce vieil adage, il est possible de tracer, en creux, le portrait que se fait Pascale Clark de Philippe Poutou.

Pour l’intervieweuse vedette de la radio publique, Poutou semble être un ouvrier sympathique, un brave type limité, une attraction amusante, un huron issu des classes populaires, une incongruité qui fait un peu tâche dans un studio de radio ou de télévision réservés à ceux qui en sont les habitués.

La bataille des habitus

Dépassés par sa situation de candidat à l’élection reine, mais il est aussi un ouvrier obsédé par un "mépris social" et des luttes de classes, choses bien moins importantes aux yeux de Pascale Clark qu’un émouvant fait divers ou les terribles attaques qu’endurent la pauvre Eva Joly, icône robespierriste de la gauche pure, celle qui voit bien au-delà de son atelier d’usine et des 3/8. A travers les questions posées, les relances, se dessine ainsi l’habitus de la personnalité qui mène cet entretien, un habitus authentiquement bourgeois.

Arrive donc le moment où il est impératif de sortir l’indispensable (mais indémodable) définition du bourgeois français vu par Marc Bloch.

 

"J’appelle donc bourgeois de chez nous un Français qui ne doit pas ses ressources au travail de ses mains ; dont les revenus, quelle qu’en soit l’origine, comme la très variable ampleur, lui permettent une aisance de moyens et lui procurent une sécurité, dans ce niveau, très supérieures aux hasardeuses possibilités du salaire ouvrier ; dont l’instruction, tantôt reçue dès l’enfance, si la famille est d’établissement ancien, tantôt acquise au cours d’une ascension sociale exceptionnelle, dépasse par sa richesse, sa tonalité ou ses prétentions, la norme de culture tout à fait commune ; qui enfin se sent ou se croit appartenir à une classe vouée à tenir dans la nation un rôle directeur et par mille détails, du costume, de la langue, de la bienséance, marque, plus ou moins instinctivement, son attachement à cette originalité du groupe et à ce prestige collectif."

Qu’on ne s’y trompe pas, l’enseignement que l’on peut tirer de cet échange Clark/Poutou dépasse de loin les leçons qu’il apporte sur l’habitus d’une talentueuse et brillante journaliste, souvent présentée, par elle-même et autrui, comme étant de sensibilité de gauche, ce qui est perceptible, notamment lorsqu’elle interroge des membres du Front national. L’interview illustre, par l’exemple et le symbole, le divorce d’une partie de la gauche française, bourgeoise, bohème, intellectuelle et médiatique avec la classe ouvrière de ce pays, et c’est bien pour cette raison que l’on s’y arrête. 

Il est saisissant de constater que Pascale Clark, implicitement, reproche à Poutou d’être obnubilé par le "mépris social" qui frappe les ouvriers de France, et le suspecte, dans le même temps, de ne pas être assez sensible à un fait divers ou aux problèmes d’Eva Joly.

On sent que Pascale Clark est stupéfaite, journaliste réputée de gauche, engagée et intransigeante, de constater que les soucis de Poutou l’ouvrier, ne collent pas avec l’idée qu’elle se fait de ce que doivent être les préoccupations d’un homme de gauche, fut-il prolétaire. Ce constat nous offre l’occasion de citer encore Marc Bloch évoquant le rapport de la bourgeoisie à la classe ouvrière lorsqu’elle s’indigne du sort qui lui est fait  :

"Dans ces foules au poing levé, exigeantes, un peu hargneuses et dont la violence traduisait une grande candeur, les plus charitables gémissaient de chercher désormais en vain le "bon pauvre" déférent des romans de Mme de Ségur."

Pascale Clark, comtesse de Ségur d’Inter occasionnelle, n’a pas trouvé en Philippe Poutou, "le bon pauvre" contemporain qu’elle recherchait. On imagine sa déception. Et la nôtre, pour d’autres raisons.

http://leplus.nouvelobs.com/contrib...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
24 novembre 2011 - 15h31

Philippe sera ce soir à 20H à la Bourse du travail de Saint-Denis avec Besancenot...

L’occasion d’aller écouter cet ouvrier bordelais sans la barrière des démolisseurs à la Pascale Clark....



France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
24 novembre 2011 - 15h41 - Posté par

En attendant, ces 5 minutes sur Inter font un plaisir immense à entendre !
http://www.franceinter.fr/emission-...


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
24 novembre 2011 - 18h17

Il a fait aussi fait une très bonne interview sur RTL :
http://www.rtl.fr/actualites/politi...



France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
24 novembre 2011 - 18h45

BRAVO !

Je dois dire, là, il s’en est bien tiré, Philippe Poutou . Bien raison de rappeler qu’il y a une différence entre lui et "les autres". Candidat ouvrier ? OUI. Y’en a pas d’autres que lui. Mépris social ? OUI et 100 fois OUI. Pascale Clarke en est encore une bonne illustration. Avec une analyse intéressante dans Le Plus - Nouvel Obs’ .

Bien joué le camarade.

La Louve



France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
24 novembre 2011 - 19h42 - Posté par

Il semble avoir bien joué car on peut même lire dans France-Soir :

Présidentielle 2012 : L’inconnu Poutou (NPA) tire à tout va
« C’est ce qui s’appelle faire une entrée fracassante. Totalement méconnu du grand public, Philippe Poutou, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), fait son entrée dans le grand bain médiatique. Par la grande porte. Car pour faire parler de soi c’est mieux. Interrogé jeudi par France Inter sur l’attitude de sa formation après le premier tour, le syndicaliste a indiqué qu’elle choisirait de « dégager Sarkozy ». Toutefois, il estime aussi que « Hollande n’est pas la bonne solution ». Les termes employés sont bruts de décoffrage et cinglants. Détonant dans un paysage médiatique habituellement totalement terne. »
suite : http://www.francesoir.fr/actualite/...


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
24 novembre 2011 - 19h54 - Posté par patrice bardet

une phrase qui résume une attitude

« Je ne connais pas le monde des politiciens. Je reste un salarié. Pour les autres candidats, la politique est un métier. Moi je ne suis qu’un militant »

Chapeau !


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
24 novembre 2011 - 22h03

J’ai écouté l’émission grâce au lien d’un "messager".
Après avoir écouté, j’étais énervé, et j’ai laissé ce message sur ce le site de la radio :
France Inter devient une radio de merde zarkozyste (pléonasme !).
Traiter POUTOU avant autant de mépris. Dégueulasse.
Madame Clark dégagez, vous puez.
Merci, finalement je vais voter POUTOU.
Bien fait pour votre gueule de conne.



France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
24 novembre 2011 - 23h38 - Posté par richard PALAO

bravo à POUTOU il a démontré qu ’un ouvrier toujours au boulot peut débattre et défendre ses idées et les positions de son parti , même si je ne les partage pas , notemment la participation à la caricature de démocratie qu ’est l’ élection présidentielle , d ’ailleurs cela l a poussé à dire qu’il ferait tout pour faire dégager SARKOZY , ce qui signifie sans langue de bois ( il apprend vite POUTOU ) voter HOLLANDE au deuxième tour !!!

comme on disait auparavant à l’extrème gauche : election = piège à con



France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
25 novembre 2011 - 00h04 - Posté par

"Election piège à cons". Moi je préfère : "5mn pour voter 5 ans pour se taire", c’est plus explicite. Et plus efficace aussi : le parti de poutou, justement, est le seul, à ma connaissance, qui s’est engagé explicitement, lors des dernières élections, à défendre le contrôle permanent des élus par leurs électeurs (= la possibilité de les virer quand on n’est pas satisfait de la façon dont ils nous représentent).

Je pense comme beaucoup d’autres qu’Hollande n’est pas la bonne solution mais que les flics cogneront peut être moins dur sur les indignés, si la sociale démocratie revient au pouvoir. Tout plutôt que l’extrême droite ! c’est une question de survie.


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
25 novembre 2011 - 00h11 - Posté par

Il n’a jamais appelé à voter POUR Hollande.
Texto (je viens de réécouter, c’est les 5 dernières secondes) :
"On fera tout pour se débarasser de Sarkozy, maintenant la solution Hollande ce sera pas la bonne".
http://www.franceinter.fr/emission-...

Quant à "Elections piège à cons", la masse des révolutionnaires, dont je faisais déjà partie, ne l’a dit qu’en Juin 68, dans une situation jugée "pré-révolutionnaire". De Gaulle, avec l’appui déjà du PC et du PS, a imposé cette issue "politique" pour casser la grève générale.
(Nous sommes nombreux à avoir senti le même couteau dans le dos quand Mélenchon et dirigeants PC ont fait le même coup avec le réferendum opposé à la grève générale pendant la mobilisation des retraites).

Maintenant l’abstention, motivée par le refus des institutions, se défend parfaitement de bien des façons.
Comme se défend de les détourner, de mettre les pieds dans le plat avec, pour la première fois, un candidat ouvrier, qui, comme Philippe Poutou, dénonce régulièrement les politiciens, les institutions, le mépris de classe, le capitalisme, donne la parole aux luttes.

Au delà de cette question tactique, l’important, c’est son objectif, comme celui de tous les autres révolutionnaires, qui est de faire agitation et propagande pour un soulèvement, sans attendre aucune échéance, électorale ou autre.

Et de le préparer, dans nos organisations, comme dans les luttes.


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
25 novembre 2011 - 08h53 - Posté par richard PALAO

200/246 , je n ai pas dit que POUTOU avait DIRECTEMENT APPelé à voter HOLLANDE mais a faire dégager SARKOZY ce qui revient à dire sans le dire VOTER HOLLANDE au deuxième tour ...

Quand à "élection=piege à cons" je l ai utilisé sous forme de boutade car je n ai jamais été un adePte de ce slogan car je ne considère pas que toutes les élections sont des pièges à cons , mais je me suis déja exprimé sur ce sujet su BC , l élection présidentielle est la clé de voute de la 5ème république et du pouvoir personnel qui va avec et y participer c est cautionner le système même si cela consiste à utiliser une tribune qui comme le dit un autre internaute revienT à échanger 5 minutes de paroles contre 5 ans de silence

pour faire court je suis POUR L ABSTENTION MILITANTE


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
25 novembre 2011 - 09h15 - Posté par

y participer c est cautionner le système

Ne pas y participer ce n’est pas mettre en cause le système, c’est fermer sa gueule, et pire encore que cautionner le système, c’est cautionner le résultat de l’élection : l’arrivée au second tour d’un lepen ou l’arrivée au pouvoir d’un sarkozy.

On peut voter ou se présenter aux élections tout en dénonçant la façon dont elles sont utilisées et en poursuivant nos luttes sans attendre l’élection suivante.

"un autre internaute" (çuikadi 5mn pour voter, 5 ans pour se taire)


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
25 novembre 2011 - 20h37 - Posté par richard PALAO

oui 90/107 mais on peut faire tout ce que tu dis sans participer à l élection et donc sans la cautionner " à l insu de son plein gré "

je te conseille de consulter sur WIKIPEDIA les indeminités perçues par les partis pour leur participation aux dernières présidentielles et tu verras que quand on peut payer plusieurs permanents pendant plusieurs années , la pureté révolutionnaire ne pèse plus lourd ....


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
25 novembre 2011 - 20h50 - Posté par

QU EST CE QUI T OBLIGE A FERMER TA GUEULE ?

L absTEntention MILITANTE consiste justement à ne pas fermer sa geule comme tu dis en allant à la pêche à la ligne mais en expliquant ce qui il y a de néfaste dans ce type d élection et que le choix entre les candidats de l umps est un leurre qui aboutira à un situation à la grecque ou a l espagnole, et contrairement à ce que dit un intervenant pas sûr que les coups de matraques socialistes soient moins dures que les coups de matraques sarkoziste (demande aux grecs ) , quitte à être matraqué je préfère l être en combattant pour le communisme ...


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol
26 novembre 2011 - 08h51 - Posté par

j ai oublié de signer mon message 92/172


France Inter : Philippe Poutou explose Pascale Clark en plein vol (audio)
25 novembre 2011 - 15h27 - Posté par Luis

Philippe Poutou a encore enfoncé le clou, en militant ouvrier, se battant pour la dignité de tous, contre les profiteurs et leurs larbins, hier soir au meeting NPA de St Denis, devant 1000 personnes.
Audio :
http://www.poutou2012.org/Meeting-d...
En clôture 25 mn à la fin.






L’œil du tigre.
mercredi 21 - 18h56
Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
5 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite