Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La casse des emplois continue à Saint Nazaire

de : nazairien
lundi 13 février 2012 - 18h08 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 92.6 ko

Saint Nazaire est elle sous le joug des oligarques financiers de Bruxelle ?

Les Unions Locales FO, CGT, CFDT, CFTC et FSU de Saint-Nazaire et Région se sont rencontrées les 6 et 8 Février 2012. Ensemble, elles constatent les ravages des politiques d’austérité menées au nom de la « réduction des déficits et de la dette », impulsées et mises en œuvre par tous les gouvernements européens et le patronat. Leur objectif commun est l’abaissement du coût du travail.

Le recours, par le patronat, à la sous-traitance en provenance de pays à bas coûts salariaux s’inscrit lui aussi dans cette logique destructrice pour les travailleurs, leurs rémunérations et conditions de travail.

Les Unions Locales FO, CGT, CFDT, CFTC et FSU dénoncent la Direction de STX France qui pratique largement cette politique de sous-traitance. Début 2012, les chiffres parlent d’eux-mêmes : environ 30% des salariés de la sous-traitance viennent de pays à bas coûts salariaux !

Les conséquences sont désastreuses pour les salariés de la sous-traitance locale et risquent de déstabiliser le Chantier Naval !

Aujourd’hui, 3 entreprises sous-traitantes historiques de la Navale sont dans la tourmente. Ce sont plus de 200 familles concernées :

SMCO : mise en redressement judiciaire, 82 salariés sont menacés de licenciements,

SMCN : 9 licenciements déjà effectués, 42 salariés sont menacés, BAUDET : mise en redressement judiciaire également, 92 salariés sont menacés de licenciements.

Cela suffit ! C’est scandaleux et intolérable !

Les Unions Locales FO, CGT, CFDT, CFTC et FSU appellent ensemble tous les salarié(e)s de la région nazairienne :

A cesser le travail et à manifester massivement,
le 14 Février 2012 à 10h00
Départ devant le Chantier Naval (Terre plein de Penhoët) en direction de la Sous-préfecture

Pour exiger tous ensemble : Pas un seul licenciement et suspension immédiate de tous les plans sociaux !

Saint-Nazaire, le 8 Février 2012


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La casse des emplois continuent à Saint Nazaire
13 février 2012 - 18h17

Appel du Secrétaire Général de l’Union Locale CGT de Saint Nazaire, è tous les adhérents CGT

A tous les syndicats, sections et structures CGT

Cher(e)s camarades,

Comme vous avez pu le voir dans les médias et au travers de nos différentes communications, la région nazairienne vit actuellement une situation dramatique pour l’emploi local . Trois sous-traitants historiques de la Navale sont dans la tourmente :

 SMCO, groupe Hervé Thermique, vient d’être liquidée ce matin. 82 salariés vont être licenciés,

 SMCN, également du groupe Hervé Thermique, vient de licencier 9 salariés. 2 autres charettes de 9 licenciements sont dans les cartons (sur 42 salariés actuellement),

 Baudet, est mis en redressement judiciaire. 92 salariés sont menacés de licenciements.

Ainsi, ce sont plus de 200 familles de la région qui se trouvent, ou vont se trouver, dans une situation très difficile. D’autres licenciements devraient certainement suivre dans les prochaines semaines puisque la direction d’STX nous annonce une baisse de charge de 2/3 dans les mois qui viennent et essaie de nous préparer à la fatalité de la casse des emplois. Au regard des marchés en cours et de la situation de certaines boîtes sous-traitantes, on constate déjà des difficultés chez PMO, Inéo, etc... . Et je vous passe les conséquences sur tous les travailleurs intérimaires et les emplois indirects, qui sont supprimés plus "discrètement".

La raison de tous ces licenciements : la volonté toujours plus cupide du patronat, avec la complicité des gouvernements européens, d’abaisser le "coût" du travail. STX recourt à la sous-traitance en exerçant une pression accrue sur les prix, entraînant tous les salaires, les conditions de travail et le droit social vers le gouffre.

Très visible à la navale, cette stratégie capitaliste n’en est pas moins très utilisée dans de nombreuses boîtes, de notre région et d’ailleurs. Parfois avec des formes différentes, mais avec un fond tout à fait commun. Même les services publics sont aujourd’hui touchés par ces systèmes d’externalisation...

Parce que nous ne pouvons pas rester passifs devant la destruction de nos emplois et de nos savoirs-faires,

Parce que devons dire STOP aux stratégies libérales qui vont toujours plus loin dans la soif d’argent et le cynisme, et qui ne s’arrêtront jamais si nous ne nous mobilisons pas,

Parce que nous nous devons d’être aux côtés de ces 200 familles, mais aussi de tous ceux qui sont déjà sur le bord de la route,

Parce que nous sommes tous et toutes concernés,

L’Union Locale CGT invite tous les militants, et plus largement les salariés, retraités et privés d’emploi, à se mobiliser en participant massivement à la manifestation intersyndicale et interprofessionnelle du mardi 14 février à 10 heures, Terre-Plein de Penhoet (puis défilé jusqu’à la sous-préfecture).

Vous trouverez ci-joint me tract d’appel (tirage possible à l’UL).

Tous ensemble, exigeons : Aucun licenciement !

Comptant sur votre présence nombreuse et colorée,

Fraternellement,

Fabrice DAVID,

SG UL CGT Saint-Nazaire



La casse des emplois continuent à Saint Nazaire
14 février 2012 - 18h15 - Posté par André Jakez

Bonjour à tous,

L’Agence Bretagne Presse surveille attentivement le dossier : http://www.agencebretagnepresse.com... et http://www.agencebretagnepresse.com...

Il faut sauver la Navale !

André






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite