Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Et la valse continue

de : fabulosfab
vendredi 9 mars 2012 - 09h21 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 60.8 ko

Alpha Santé le groupe SOS pourrait se retirer.... info d’employés et aussi article du républicain Lorrain

« Sans aide de l’Etat c’est la mort de l’hôpital »

Le dernier adosseur en lice de l’hôpital de Mont-Saint-Martin, le groupe SOS, est dans l’attente d’une réponse du ministère de la Santé pour finaliser son projet. Le temps est compté, l’intersyndicale a appelé à manifester hier.

La tension est montée d’un cran hier à l’hôpital de Mont-Saint-Martin. Depuis quelques mois, l’avenir de l’établissement est soumis à de multiples rebondissements, ce qui joue sur le moral des personnels, inquiets pour l’offre de soins sur le bassin de Longwy et les emplois qu’ils occupent. Pour preuve, la mobilisation rapide d’une partie des salariés, suite à l’appel de l’intersyndicale FO-CFDT-CFE CGC, hier en début d’après-midi.

« Sans aide financière conséquente, le groupe SOS se retire également de l’adossement de notre hôpital », indique notamment le tract distribué aux automobilistes, aux ronds-points de la zone des Trois-Frontières, à Mont-Saint-Martin. De quoi alarmer. Une ambulance du Smur, toute sirène hurlante, semble d’ailleurs être là pour rappeler la gravité de la situation. « C’est une urgence, on veut savoir où on va. Le timing est réduit. Nous ne sommes conviés à aucune table de négociations, on veut être respecté et écouté », explique Philippe Palumbo, délégué CFDT.

Une réponse du ministère de la Santé ?

Emilie, Martine, Evelyne, Maryline… aides-soignantes, infirmières, médecins, personnels techniques ont vite réagi à l’appel syndical et manifesté leurs craintes. « Il faut que les politiques s’intéressent à nous. Il faut une offre de soins sur le bassin de Longwy », disent-ils de façon unanime. « On ne peut pas concevoir qu’il n’y ait plus rien, on pense à l’outil de soins », explique Véronique Guillotin, médecin à l’hôpital. Le docteur Abotchi, responsable des urgences, est venu dans le même esprit : « On veut pouvoir travailler calmement. » Difficile, hélas, dans les conditions actuelles.

En effet, après avoir vu le nombre d’adosseurs passer de trois à un très rapidement, la dernière chance de rebondir, représentée par le groupe SOS, semble s’amenuiser, même si tout n’est pas joué. Comme l’explique Jean-Marc Borello, délégué général du groupe SOS : « Nous sommes toujours candidats à l’adossement d’Alpha Santé », mais « dans l’attente d’une réponse du ministère de la Santé sur les moyens qui seraient mis à disposition ». Sachant que la présentation du projet d’adossement du groupe SOS devant le conseil d’administration d’Alpha Santé doit avoir lieu après-demain, le jeudi 8 mars.

Du côté de la direction d’Alpha Santé, on appelle « au calme et à la raison. On continue les échanges avec SOS, rien n’est rompu ». Hôpital en sommeil

Après cette première mobilisation, l’intersyndicale invite la population et les élus du bassin à les soutenir lors d’une nouvelle manifestation "Hôpital en sommeil" demain mercredi 7 mars, à 13h30, dans la cour d’honneur de l’établissement.

« Le bloc ne fonctionnera pas, les consultations seront fermées. Seule une équipe d’urgence sera maintenue », explique Francine Portailler, déléguée syndicale FO. « Nous voulons montrer comment ce serait sans hôpital », souligne Philippe Palumbo, délégué CFDT. L’intersyndicale, qui souhaite également interpeller les candidats à la Présidentielle, ne mâche pas ses mots : « Si on n’a pas l’aide de l’Etat, c’est la mort de l’hôpital ».
V. I.

----------------------------------------------------------
publié le 06/03/2012 à 05:00
Le groupe SOS attend « une réponse du ministère »

« Nous sommes toujours candidats à l’adossement d’Alpha Santé, mais pour que nous puissions présenter le projet le 8 mars devant le conseil d’administration, il nous faut des réponses à nos questions. »

Jean-Marc Borello, délégué général du groupe SOS, explique être « dans l’attente d’une réponse du ministère de la Santé sur les moyens qui seraient mis à disposition ».

Pour le dernier adosseur encore en lice, « sur le plan local tout se passe bien, nous avons le soutien des élus du territoire, une position intelligente de l’ARS, l’écoute du préfet… mais le gouvernement est aux abonnés absents ». D’où l’incertitude actuelle.

« Des moyens ont été mis à disposition pendant des années et aujourd’hui, alors que nous avons une proposition pour un projet pérenne, nous n’avons pas de réponse des pouvoirs publics […] On a démontré avec Hospitalor qu’on pouvait réussir quelque chose. »

Le directeur général attend une réponse pour demain mercredi, afin de pouvoir présenter son projet devant le conseil d’administration le 8 mars.

« Le personnel travaille actuellement dans une situation intenable. La tension monte », regrette Jean-Marc Borello, qui souhaite « une reprise dans de bonnes conditions ».

http://algrange.a.travers.le.temps....


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Et la valse continu
9 mars 2012 - 10h41 - Posté par Roberto Ferrario

"fabulosfab" ici on n’est pas sur Facebook, Bellaciao c’est un site d’information et de discussion militant donc on se donne la mains ensemble pour promouvoir le débat, chacun des nous apporte ça propre contribution avec son commentaire ou son article en entier pour le proposer a la discussion et a l’occurrence pour suggérer le lien de son propre site.

On ne peux pas accepter des articles ou le seul texte proposé c’est seulement le lien pour lire l’article en question ailleurs...

Donc on a publie ton article en entier, je pense que tu peux comprendre notre façon de géré notre site, merci

PS : Et tu peux bien le constater que on ne demande pas la réciprocité... tous le monde peux publier chez nous, l’inverse pour nous est interdit...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite