Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Mystère Sandoval : Un mandat d’arrêt délivré par le juge argentin Torres
de : Estelle Leroy-Debiasi
dimanche 18 mars 2012 - 22h34 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 5.7 ko

Le juge fédéral argentin Sergio Torres, chargé d’instruire le procès « Esma 2 », a délivré, il y a quelques jours, un mandat d’arrêt international contre Mario Alfredo Sandoval, selon l’AFP. Ce Franco-Argentin, spécialiste en « intelligence économique », est suspecté d’avoir pris part à la répression durant la dictature argentine, alors qu’il était officier au sein de Coordination Fédérale.

De nombreux procès liés aux crimes de la dictature et du terrorisme d’Etat sont encore en cours d’instruction en Argentine. Ils révèlent à chaque fois de nouveaux éléments sur l’organisation et le fonctionnement du système répressif, notamment les fameux « Groupes de tâches ». Fin 2011, quelque 266 criminels avaient été condamnés, pour la plupart sur le fondement juridique de crimes contre l’humanité.

Une des instructions les plus importantes en cours porte sur l’Esma où 5 000 personnes ont été transférées et ensuite « disparues ». « Ce procès « Esma 2 » regroupe les cas de plusieurs centaines de victimes –environ 800, dont Hernan Abriata, jeune étudiant en architecture (ndlr voir encadré ci-dessous). Les dossiers des victimes retenues dans ce procès le sont en fonction de l’avancement de l’instruction et des éléments de preuves » explique Maitre Sophie Thonon-Wesfreid, avocat spécialiste des droits de l’homme, notamment des familles des disparus français en Argentine, qui rappelle que le procès « Esma 1 » « concernant la iglesia de la Santa Cruz, c’est à dire les victimes de la rafle de décembre 1977 dont les Mères Fondatrices de la Place de Mai et les deux religieuses françaises, s’est terminé par la condamnation à perpétuité en novembre dernier de la plupart des accusés dont Alfredo Astiz, Miguel Angel Cavallo, et le « Tigre » Acosta ».

Aujourd’hui, le juge Sergio Torres, en charge de l’instruction de « Esma 2 », s’intéresserait à Mario Alfredo Sandoval, à propos de la coopération entre Coordination Fédérale et l’Esma, à travers des « équipes mixtes » de répression.

En fait, l’organisation répressive comprenait plusieurs « Groupes de Tâches » (escadrons de la mort). Fonctionnellement, l’Ecole de Mécanique de la Marine fut le siège du groupe de taches G.T. 3.3 composé par les unités de taches 3.3.1, 3.3.2 et 3.3.3 (ce dernier par des membres du Service d’Intelligence Naval-SIN-). Mais plusieurs membres du GT 3.3.2, dont la base opérationnelle était l’Esma, appartenait à la Police Fédérale Argentine – notamment à Coordination fédérale et au Service Pénitentiaire Fédéral.

Les Groupes de Tâches « impliquent une distorsion à l’organigramme militaire normal et de fait constitue un appareil parallèle qui exerce une subversion et une distorsion de la structure hiérarchique organisationnelle. Cela dans la mesure où ils étaient intégrés par des officiers de distinctes spécialités avec des pouvoirs en marge de l’échelle, de fait, y compris sur leurs supérieurs hiérarchiques » selon le témoignage de l’Inspecteur de la Police Fédérale Argentine, Rodolfo Peregrino Fernandez , sur la structure de la répression illégitime en Argentine, fait en 1983 devant La Commission Argentine des Droits de l’Homme (CADHU) porté à la connaissance de la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies.

Appartenaient donc aux G.T. des civils et des membres d’autres forces de sécurité comme par exemple la Police Fédérale, la Police de la Province de Buenos Aires, la Préfecture Maritime, la Gendarmerie Nationale, etc. De son coté, Coordination Fédérale, abritait la « police politique » durant la dictature. Cet organisme était dirigé par plusieurs répresseurs comme Evaristo Basteiro. Des témoignages, de victimes ( http://www.desaparecidos.org/nuncam... ), décrivent avec précision comment était organisée Coordination Fédérale située au 1417 de la rue Moreno à Buenos Aires y compris la répartition des services selon les étages, le centre clandestin de détention et de tortures, et le fonctionnement des groupes de taches en liaison avec l’Esma ; « L’Ex Coordination Fédérale (aujourd’hui Surintendance d’Intérieur) de la Police Fédérale Argentine, a été constituée en siège du GT2 qui a fonctionné au 3eme. et 4eme étage de son bâtiment de la rue Moreno 1417, Capitale, sous la supervision opérationnelle du Commando du 1er Corps de l’Armée . À son tour, elle apportait du personnel à d’autres Groupes de Tâches intervenants dans la répression, comme par exemple celui qui opérait dans des dépendances de l’École de Mécanique de la Marine (GT3.2). Plus tard , d’autres étages du bâtiment, 5è., 6è., 7è., etc. ont été utilisés comme Centre de Détention illégale, laissant les prisonniers en condition « RAF » (dans l’air), c’est-à-dire, sans figurer dans aucun registre ». (Extrait du Dossier N° 7531).

Clairement, le système répressif reposait sur cette organisation parallèle que constituaient les dits groupes de tâches, chargés de traquer, enlever, de torturer et parfois de faire disparaitre les personnes.

Quant aux activités de Coordination Fédérale en tant que telle, et de ceux qui en faisait partie , elles devraient aussi faire l’objet d’une autre procédure judiciaire prochainement, comme le souligne Maitre Sophie Thonon-Wesfreid : « à ma connaissance, il s’agit de celle menée par le juge fédéral Daniel Rafecas qui se « limite », si je puis dire, au rôle de la Police Fédérale et de Buenos Aires dans la répression ».

Pour mémoire, en mars 2008 El Correo (www.elcorreo.eu.org) avait publié la traduction en français d’un article de Pagina 12 de la journaliste Nora Veiras, « El ex represor argentino Mario « Churrasco » Sandoval sigue haciendo carrera en Francia », concernant les activités passées de Monsieur Sandoval et abordant le cas de Hernan Abriata. A la suite de quoi, Monsieur Sandoval a intenté une action en diffamation contre El Correo ainsi que plusieurs médias ayant repris ces informations. Le 16 février 2012 le tribunal d’Auxerre a débouté - pour prescription- Monsieur Mario Alfredo Sandoval de cette action en diffamation. Dans un communiqué diffusé le 24 février, que cite l’Express du 15 mars dernier http://www.lexpress.fr/actualite/mo..., « Monsieur Sandoval avait expliqué faire l’objet d’une "campagne de dénigrement systématique de la part de dizaines de blogs et autres sites d’information ». Le communiqué précisait également : « Monsieur Mario Sandoval rappelle qu’il nie fermement avoir participé à de quelconques exactions en Argentine et souhaite rappeler qu’il ne peut exercer son métier de chargé de conférence, conseil, formation, normalement, ayant été « blacklisté » sans ménagement ensuite (SIC) de la campagne diffamatoire dont il a été la victime. De la même manière, Monsieur Mario Sandoval dément tout rôle de conseiller officiel ou officieux auprès de la Présidence de la République Française. »

http://www.elcorreo.eu.org/Affaire-...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mystère Sandoval : Un mandat d’arrêt délivré par le juge argentin Torres
19 mars 2012 - 11h54

tiens, la roue tourne, pas toujours les mêmes devant un tribunal, hein Roberto ;-))



Mystère Sandoval : Un mandat d’arrêt délivré par le juge argentin Torres
19 mars 2012 - 12h09 - Posté par Roberto Ferrario
Mystère Sandoval : Un mandat d’arrêt délivré par le juge argentin Torres
19 mars 2012 - 15h10 - Posté par (k)G.B.

Et paf, dans ses dents, au Sandoval !



Mystère Sandoval : Un mandat d’arrêt délivré par le juge argentin Torres
19 mars 2012 - 17h27 - Posté par

Vous allez lui faire payer vos divers frais engagés suite à sa dernière ignominie ?
Bigoudène





Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Notre esprit humain exige sans délai la solidarité et l'union entre les peuples et les nations au-delà des différences qui pourraient les séparer. Augusto Roa Bastos
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite