Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

VIDÉO. Estrosi et Ciotti prennent à partie France 3 Côte d’Azur

de : Emmanuel Berretta
samedi 28 avril 2012 - 20h13 - Signaler aux modérateurs

Soirée électorale animée, dimanche soir, au siège de l’UMP à Nice : deux journalistes de France 3 ont essuyé la colère de Christian Estrosi et Éric Ciotti.

Soirée électorale chaude, dimanche soir, à la permanence de l’UMP à Nice. Christian Estrosi, le député-maire, et Éric Ciotti, député et président du conseil général des Alpes-Maritimes, ont mis en cause l’attitude des médias à l’égard de Nicolas Sarkozy et plus spécialement l’attitude de France 3 Côte d’Azur, qui n’a pas couvert le meeting de Nicolas Sarkozy, le 20 avril. L’un et l’autre se sont directement adressés ensuite aux deux journalistes de France 3 Côte d’Azur qui couvraient la soirée. "Que vous n’ayez pas couvert le meeting de Nicolas Sarkozy, de la part du service public, c’est honteux ! Vous volez le contribuable", accusait Christian Estrosi. Les deux élus s’en sont encore pris à France 3 Côte d’Azur, tantôt présentée comme un bastion de la CGT, tantôt comme ayant fait la campagne du Parti socialiste. "Menacés"

"Dans une permanence UMP, donc avec un public de militants chauffés par la harangue d’Estrosi, nos journalistes se sont sentis menacés. Un militant UMP a voulu porter un coup. Il a été stoppé par la journaliste-caméraman," rapporte Frédéric Lamasse, représentant du SNJ-CGT. La direction de France 3 Côte d’Azur a défendu l’honneur de sa rédaction à travers un communiqué : "Face à des allégations sans aucun fondement et que n’étaye absolument pas la réalité des temps de parole accordés à chacune des formations politiques, la direction de France 3 Côte d’Azur entend dénoncer avec fermeté des actes d’autant plus condamnables qu’ils émanent d’élus de la République." La direction de la station demande que la sécurité de ses collaborateurs soit assurée dans le cadre de leur mission, "qui plus est lorsque cette dernière les amène à travailler dans une permanence politique". Estrosi et Ciotti saisissent le CSA

Les journalistes de France 3 ont tenté de faire entendre raison aux deux élus : la rigueur égalitaire des temps de parole s’est appliquée à tous les candidats, notamment dans les deux dernières semaines d’égalité absolue. Or, pour cette présidentielle, le compteur des temps de parole a été géré par France 3 national, qui, pour tenir compte au mieux des consignes du CSA, a dépolitisé une émission de France 3 Côte d’Azur. Les journalistes de France 3 Côte d’Azur ont protesté contre cette décision. Mais la direction nationale est restée inflexible : l’émission La voix est libre a été dépolitisée durant la campagne, privant ainsi les élus locaux de leur rendez-vous. D’où un certain ressentiment qui s’est exprimé plus fortement hier.

Christian Estrosi et Éric Ciotti ont saisi le CSA contre la couverture, à leur yeux partisane, de France 3 Côte d’Azur. Les élus soulignent que le meeting de Nicolas Sarkozy du 20 avril a été couvert par TF1 et France 2 tandis qu’il a été passé sous silence par France 3 Côte d’Azur. En revanche, la réunion publique de François Hollande avait fait l’objet d’un "traitement normal" le 28 mars dans les éditions de la mi-journée et du soir de France 3. De son côté, le SNJ-CGT entend porter plainte contre les deux élus UMP pour atteinte à la liberté de la presse...

REGARDEZ la réaction d’Éric Ciotti :

REGARDEZ la réaction de Christian Estrosi :

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite
France : menace claire de coup d’État militaire imminent
lundi 26 avril
de Roberto Ferrario
Ainsi se termine la déclaration d’un groupe des militaires des Force des Armées françaises : “Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. On le voit, il n’est plus temps de (...)
Lire la suite