Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Nicolas Sarkozy était bien au Bristol... (video)

de : Le moustique socratique
jeudi 3 mai 2012 - 11h51 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Retrouvez ici la photo de Nicolas Sarkozy à la sortie du Bristol, aux côtés d’Eric Woeth.

JPEG - 62 ko

Contrairement à ce qu’il a affirmé, Nicolas Sarkozy était bien au Bristol, selon le Parisien du 9 décembre 2009, afin de recueillir la collecte de fonds : "Sarkozy fait rire son auditoire en se moquant (sans le nommer) de Jacques Chirac, puis en mimant l’embonpoint des sénateurs", décrivait à l’époque le journal.

Sarkozy et ses ’amis’ du Bristol trinquent aux miséreux.

Preuve du mensonge de Sarkozy au cours du débat TV du 2 mai 2012 disant que c’était faux à François Hollande.


Quand le président cajole ses (généreux) donateurs

09.12.2009

Hôtel Bristol, à quelques enjambées de l’Elysée. Un homme d’affaires en écharpe blanche traverse le hall en se recoiffant, et suit le panneau « Cocktail premier cercle ». Juste avant lui, une dame en tailleur à paillettes et un homme en costume de soirée avaient eux aussi rejoint avec un air de conspirateurs cette réunion totalement privée, absente de l’agenda officiel de Nicolas Sarkozy.

A 18 h 30 tapantes, lundi soir, le président de la République recevait les plus généreux donateurs de l’UMP, une centaine de personnes triées sur le volet. Pour faire partie de ce club très privé, il faut mettre la main au portefeuille : 3 000 € par an au minimum, jusqu’à 7 500 € ( la limite fixée par la loi ) pour les plus généreux. En 2007, l’UMP a perçu plus de 9 millions d’euros au titre de dons de personnes physiques, loin devant le PS (moins d’un million d’euros). Chaque membre du club est prié d’en enrôler d’autres : une recette à l’américaine qui fait un tabac chez les chefs d’entreprise, les médecins, les avocats, les professions libérales.

La récompense pour les donateurs du premier cercle ?

Un cocktail, voire un dîner tous les six mois environ avec Nicolas Sarkozy dans l’ambiance très chic du Bristol. La réception est payée par l’UMP. C’est le trésorier du parti, Eric Woerth, par ailleurs ministre du Budget, qui s’occupe de tout. « Les gens sont ravis d’avoir le chef de l’Etat quelques instants rien que pour eux, assure un des participants. Ça les flatte, les encourage à démarcher leurs collègues. Sarkozy adore ça. A chaque fois, il fait son one-man-show. » « Moi, je parle au peuple, pas aux élites » Lundi soir, devant une centaine de personnes, dont le chirurgien des stars Sydney Ohana, le maire de Cannes, Bernard Brochand, ou le fils de l’avionneur Serge Dassault, Laurent, le président, micro à la main, passe l’actualité en revue : « La presse m’assassine tous les jours.

Quand j’en fais trop, on me le reproche. Quand je n’en fais pas assez, on me le reproche. Moi, je parle au peuple, pas aux élites. » Sarkozy fait rire son auditoire en se moquant (sans le nommer) de Jacques Chirac, puis en mimant l’embonpoint des sénateurs, dans un geste large des mains autour de son ventre. Tonique, il parle de sa popularité qui flanche, rappelant au passage que même ses prédécesseurs les plus prestigieux comme le général de Gaulle avaient pu perdre le pouvoir. Les réformes ? Il les poursuivra, dit-il, malgré les conseils de son entourage : « Si je les avais écoutés, j’aurais travaillé cent jours pour ne plus rien faire pendant quatre ans. » Sarkozy n’oublie pas de caresser ses donateurs dans le sens du poil en leur jurant qu’il ne reviendra « jamais » sur le bouclier fiscal ou en les rassurant sur sa supposée complicité avec le patron de la CGT, Bernard Thibault : « On s’entend bien, oui, mais de là à dire que c’est un ami... »

A propos de son éventuelle candidature en 2012, il s’est montré prudent, mais les donateurs ont gardé ces phrases en mémoire : « Je suis heureux de vous voir. Le moment venu, j’aurai peut-être besoin de vous ... »

http://www.leparisien.fr/politique/...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Nicolas Sarkozy était bien au Bristol... (video)
3 mai 2012 - 15h36

Dégageons ces crapules sans pour autant faire confiance à Flamby et à sa clique tous prêts à s’installer dans les charentaises des autres. Il faudra leur faire comprendre très vite que ce n’est pas un vote d’adhésion pour la majorité de celles et ceux qui s’apprêtent à installer Flamby à l’Elysée. Ce que bien sûr et sans surprise comme ses prédécesseurs il feint d’ignorer bêlant à qui veut l’entendre que c’est sr ses 60 propositions que le bon peuple va le choisir. Pas une seconde d’état de grâce popur ces "nouveaux" guignols.



Nicolas Sarkozy était bien au Bristol... (video)
3 mai 2012 - 16h02 - Posté par

"Sans pour autant faire confiance à Flamby". C’est bien ça qui va être difficile, la base va-t-elle tenir le coup ? Parce que pour certai(ne)s ça me parait mal barré...






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite