Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Gard : Colletif des précaires de l’education nationale
de : Collectif 30 des precaires
lundi 18 juin 2012 - 15h40 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

QUAND LES PETITS MOUCHOIRS DE L’ÉDUCATION SE RÉVOLTENT…

La précarité s’est développée de façon galopante dans l’Education Nationale ces dernières années.

Depuis la disparition du statut des Maîtres d’externat et des Surveillants d’externat (MI-SE) au début des années 2000, en 2003, la situation des personnels de vie scolaire n’a fait qu’empirer avec le statut d’ AED et la multiplication des contrats de droit privé ( CAE, CUI ) affectés sur de nouvelles missions : les Assistants de vie scolaire (AVS), les emplois de vie scolaire (EVS), les Assistants pédagogiques (AP) …

Le nombre des enseignants, des administratifs, des personnels de service … non-titulaires n’a cessé d’augmenter de la même façon avec des conditions de vie et de travail insupportables pour l’ensemble de ces personnels.

UNE MÊME RÉALITÉ : LA PRÉCARITÉ…

En fait quelque quelles que soient les appellations de ces contrats de vie scolaire, un même dominateur commun : une précarité de l’emploi et des droits toujours plus rognés que ce soit au niveau des salaires, des horaires ou de l’accès à des concours internes . Un autre élément contribue à la précarité de ces personnels, au delà de leurs salaires, c’est leur dépendance envers les chefs établissement qui en certaines circonstances n’hésitent pas à se transformer en véritables DRH. A l’époque des MI-SE, c’était les rectorats qui recrutaient et affectaient les candidats. Aujourd’hui, ce sont les établissements directement qui recrutent ces personnels sur la base d’un entretien d’embauche. Les contrats étant renouvelé tous les ans, bien souvent, les AED, AP, CUI, EVS, AVS n’ont d’autre choix que de se faire discrets et dociles si ils et elles entendent être renouvelé-es pour la rentrée suivante.

FACE A L’ARBITRAIRE : RÉSISTANCE !

Depuis quelques mois néanmoins, la machine à précaire de l’Éducation nationale connait quelques ratés. C’est qu’ à force d’être déconsidéré-es, sur-exploité-es et victimes de l’arbitraire managérial de nombreux-seuses chefs d’établissement, à force d’être traité-es comme des petits mouchoirs que l’on jette sitôt l’année scolaire terminée, les précaires finissent par se rebiffer. Ici et là des Collectifs de précaires se créent. Dans le 93, au Havre, à Dijon, dans Hérault, à Lyon… Mieux, ces Collectifs demandent des comptes comme ce fut le cas en février dernier à Tours où pas moins de 19 EVS attaquaient l’Éducation nationale aux Prud’hommes, gagnaient la transformation de leurs CDD en CDI et percevaient en guise d’indemnité 10 000 euros chacun-e pour licenciement abusif.

Un autre angle d’attaque juridique que saisissent désormais les personnels a trait au défaut de formation. Ces contrats précaires étant en théorie des tremplins vers une insertion professionnelle (c’est le sens d’ailleurs du sigle CUI), il est écrit noir sur blanc au moment de la signature de ces contrats que l’Éducation nationale doit à ces personnels pas moins de 200h obligatoires de formation par an. En réalité, beaucoup d’entre eux ne suivent pas de formation. Les chefs établissement mettent le plus souvent une mauvaise volonté évidente à libérer « leurs » personnels de vie scolaire prétextant des obligations de services telle ou telle semaine. Résultat nombre d’AED, AP, CUI, EVS ou AVS se retrouvent au bout de leurs contrats sans avoir effectué une seule heure de formation qualifiante. Réponse des personnels concerné-es : ils et elles attaquent aux Prud’hommes et obtiennent des indemnités, l’Éducation nationale étant en porte à faux avec les contrats signés.

CRÉATION D’UN COLLECTIF DES PRÉCAIRES DU GARD

Fort de ces expériences dans d’autres départements et constatant que bien souvent les personnels précaires n’avaient pas conscience de leurs droits, nous avons constitué depuis le mois de mars 2012 un Collectif des Précaires sur le Gard.

Notre Collectif est ouvert à tous et à toutes les précaires mais aussi acteurs-trices de l’Education nationale quels que soient leurs statuts. Les décisions et actions se prennent de façon autogérée selon les principes de la démocratie directe. Notre Collectif a pour vocation de faire de l’information type de contrat par type de contrat sur les droits des personnels. Notre Collectif a surtout pour rôle de créer du lien entre des précaires qui trop souvent sont oublié-es par les structures syndicales enseignantes. Créer du lien c’est déjà permettre la mise en contact des précaires afin de nous convaincre que nous ne sommes pas seul-es dans ce cas face aux incertitudes du lendemain. Nous convaincre que les questions individuelles du type « mon contrat arrive à échéance le 30 juin qu’en sera-t-il à la rentrée prochaine ? », « mon chef d’établissement m’humilie, me pousse à bout » peuvent avoir des réponses qui sont avant tout collectives.

Créer du lien c’est aussi se soutenir car ensemble on est plus forts. A ce sujet, le Collectif entend mettre à disposition de tout précaire une aide juridique au cas où il ou elle déciderait d’entreprendre des démarches aux Prud’hommes. Nous serons ainsi présents le mardi 19 juin 2012 à 14h devant le Conseil des Prud’hommes de Nîmes afin d’être présent-es aux côtés de notre collègue AVS, Fanny, non reconduite alors qu’elle s’occupait depuis des années du même groupe d’enfants-handicapés dans une école spécialisée.

Notre Collectif enfin a pour vocation ultime de contribuer, en lien avec d’autres Collectifs du même type dans d’autres départements, à créer les conditions d’un mouvement coordonné de ceux et celles qui tout en étant bien souvent « invisibles » aux yeux des autres personnels de l’Education et de la Direction, sont pourtant indispensables à la bonne marche de tout établissement scolaire. Un mouvement et une mobilisation à construire donc qui pourrait aboutir (comme ce fut le cas dans le passé pour d’autres mouvements de précaires) à la titularisation des personnels sur des emplois pérennes condition sine qua non pour mettre fin à ce cancer qu’est la précarité.

TOUS UNIS CONTRE LA PRÉCARITÉ !

NE RESTE PAS SEUL-E …

SYNDIQUE OU NON SYNDIQUE

REJOINS LE COLLECTIF DES PRÉCAIRES DU GARD !

Plus d’infos sur : http://collectif30.unblog.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Colletif des précaires de l’education nationale dans le val de marne.
18 juin 2012 - 18h40 - Posté par michel

Bien sur nous avons connu ou connaissons cette situation précaires dans l e Val de marne.
Nous avons été aidée par les syndicats et avons déposé plainte au prud’homme, pour non reconductions, pas de formation, Etc…
C’est pour début Juillet et en Octobre Affaire à suivre………………….



Gard : Colletif des précaires de l’education nationale
18 juin 2012 - 18h43

Depuis la disparition du statut des Maîtres d’externat et des Surveillants d’externat (MI-SE) au début des années 2000,

Petit rappel : quel gouvernement a cassé ce statut qui permettait à des étudiants de financer leurs études avec un travail adapté ? Pour le remplacer par des emplois sans statut, les "emplois jeunes" ?

Le gouvernement PS, PCF, Verts, la gauche plurielle.

Et quand je demandais aux copains du PCF s’il y avait un truc positif dans le bilan du gouvernement gauche plurielle, ils me citaient...

1) la lutte anti-dopage de Marie-George Buffet (on voit avec le recul que ça a eu un impact décisif ! En particulier sous l’angle de la lutte des classes...)

2) les "emplois jeunes" censés lutter contre le chômage (insensé)... alors qu’il ne servaient justement qu’à introduire la précarité dans le service public en remplaçant de vrais emplois par ces trucs bidon...

On remet un jeton dans la machine en 2012 ? On soutient ce gouvernement sous prétexte que Sarkozy c’était encore pire ?

Chico



Rennes : Colletif des précaires de l’education nationale
30 juin 2012 - 14h46 - Posté par poppins

Sur Rennes (35), les précaires de l’Education Nationale sont également très actifs et mènent des batailles quotidiennes tant sur le plan syndical que juridique avec notamment 20 EVS en attente de rendu de jugement après un recours au Prud’hommes pour non respect de l’employeur de son obligation de formation. D’autres dossiers juridiques sont en cours. On ne lâche rien !
La 1ère de nos revendications : Le réemploi et la titularisation sans conditions de concours ni discriminations de nationalité de tous les précaires.
Pour en savoir plus : http://www.evs-avs35.fr/






les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
9 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique. Le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique, mais le coeur des hommes. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite