Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

(Photos :) “Lire le monde avant de lire l’image”

de : Thierry Deronne
jeudi 13 septembre 2012 - 13h31 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 22 ko

Du 10 au 20 août 2012 les rues de Caño Amarillo, quartier populaire de Caracas qui entoure la télévision participative Catia Tve, ont accueilli un atelier de formation de formateurs en télévision communautaire réalisé avec l’appui de la Commission Nationale de Télécommunications (CONATEL) et de la télévision publique Vive TV. Cet atelier donné par l’École Populaire et Latino-américaine de Cinéma, TV et Théâtre a réuni des compagnons venus des télévisions communautaires Tarma TV (État de Vargas), Canal Z (État du Zulia), Selva TV (État d’Amazonas), Bolívar TV (État de Yaracuy), Catia Tve (Caracas) ainsi que des membres du Réseau Afrodescendant et d’Alba TV.

“Nous ne pouvons initier une bataille si nous ne pouvons la maintenir dans le temps” : par ces mots de conclusion aux participant(e)s au terme de l’atelier, Jesús Suarez, président de Catia Tve, a rappelé que la finalité est de construire un réseau de communicateurs populaires qui opèrent depuis la population elle-même pour générer une information contradictoire, diversifiée, critique, qui permette la responsabilisation collective. Le dernier jour, l’évaluation des courts-métrages par des membres d’un conseil communal a montré par exemple l’existence de tensions entre ces porte-paroles et les travailleurs recrutés pour construire des immeubles de la Gran Mision Vivienda (macro-projet gouvernemental lancé en 2011 pour construire des milliers de logements accessibles à la majorité de la population). On voit bien que ce genre de débat interne peut être traité par un média populaire organisé par les habitants puisqu’ils vivent et connaissent ces problèmes mais qu’il serait difficilement traitable par des journalistes externes « couvrant l’info sur » ces habitants. C’est là toute la difficulté : construire un média révolutionnaire et généraliser la démocratie participative alors que l’université continue à propager le schéma dominant de la production de l’information ou que la culture politique reste marquée par certains traits autoritaires de la démocratie représentative. D’où la double tâche de la révolution bolivarienne, qui est de renouveler le modèle de la communication dominante dans l’enseignement supérieur comme dans les politiques publiques de communication. Les télévisions populaires du Venezuela constituent une école unique pour avancer dans cette direction.

Exercice de formation par les participants : explication de l’effet Kouleshov.

Cet atelier, outre l’axe de la production audio-visuelle, a abordé la formation de formateurs. Les participants ont eu la possibilité de faire leurs premier pas en tant que formateurs (photo). Si nous comprenons que “plus que communication populaire ce que nous faisons est de l’éducation populaire” comme le dit Jesús Suarez, il nous faut tirer les conclusions des concepts élaborés par Paulo Freire.

Le journalisme dominant – contraint par la logique du secteur privé d’utiliser l’Autre comme matière première – finit par se “déshumaniser”. Or tout être humain a vocation à “être plus” en tant qu’être inachevé, toujours en puissance de croître au delà de ses dimensions actuelles qu’elles soient individuelles ou collectives. D’où le devoir du communicateur populaire de s’insérer historiquement, de s’engager, d’intervenir dans le processus de construction de la démocratie participative. Un programme de télévision communautaire ne saurait être un reflet descriptif du réel, pas plus que la « vente d’un message au consommateur-téléspectateur ». Partant de la réalité, le programme est une occasion de la problématiser pour qu’elle revienne à la population nourrie d’un degré majeur d’analyse, de nouveaux points de vue, de nouvelles contradictions et ainsi rende possible la prise de nouvelles décisions.

La télévision communautaire n’est pas seulement un dialogue nécessaire “du peuple avec lui-même” (Sartre) mais un mouvement ascendant de prise de conscience. Pour le communicateur social « organique », le fait d’être lui-même un des habitants implique de s’autoformer de manière permanente et intégrale, de se forger un « troisième oeil sociopolitique » d’ historien, de sociologue, d’économiste, de philosophe, d’enquêteur socio-culturel pour pouvoir, avec le peuple, « lire le monde avant de lire l’image ».

Texte et photos : T.D.

URL de cet article : http://venezuelainfos.wordpress.com/2012/09/11/photos-lire-le-monde-avant-de-lire-limage/


http://venezuelainfos.wordpress.com...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite