Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les OGM de Monsanto en accusation

de : STOP OGM
jeudi 20 septembre 2012 - 09h48 - Signaler aux modérateurs
> OGM
3 commentaires

La firme n’a pas souhaité réagir "pour l’instant" à une étude montrant la surmortalité de rats nourris pendant deux ans avec le NK603.

Une étude menée sur un échantillon significatif de 200 rats en France à l’université de Caen suggère que la consommation de maïs OGM de la firme Monsanto provoque des effets dommageables pour la santé, comme des tumeurs mammaires et des troubles organiques des reins et du foie. Le biologiste Gilles-Éric Seralini et ses collègues ont nourri des rats à l’aide de NK603, une variété de maïs génétiquement modifié et rendu résistant à l’herbicide Roundup, et les ont abreuvés d’eau contenant ce même herbicide à des taux autorisés aux États-Unis.

Les résultats, qui doivent être publiés dans le prochain numéro de la revue Food and Chemical Toxicology, montrent que les rats soumis à ce régime sont victimes d’une surmortalité par rapport à ceux exposés à un régime normal. Selon les chercheurs, le taux de mortalité prématurée est de 50 % chez les rats mâles et 70 % chez les femelles contre 30 et 20 % dans le groupe témoin. Les études menées jusqu’à présent sur l’éventuelle toxicité des OGM n’avaient pas permis de conclure que les organismes transgéniques constituaient une menace pour la santé. Pas de réaction de Monsanto

Les nouveautés de l’expérience menée à Caen portent sur la taille de l’échantillon et sa durée de deux ans, soit le temps de vie d’un rat. Selon les biologistes français, ces paramètres donnent une image plus réaliste et plus autorisée que les précédentes études qui se résumaient à une période de 90 jours. Monsanto avait déjà estimé que les expériences menées par les chercheurs français avaient abouti à "des conclusions non fondées" et qu’aucune preuve n’avait été apportée de leur dangerosité sur la santé de l’animal ou de l’homme.

La filiale française de Monsanto a dit à Reuters qu’elle prenait très au sérieux toute nouvelle étude concernant ses semences, mais elle n’a pas souhaité réagir sur le fond dans l’immédiat. "Dans le cas présent, il est trop tôt pour faire un commentaire sérieux, car nous sommes encore en train d’évaluer la publication scientifique", écrit Yann Fichet, porte-parole de la firme américaine en France, soulignant que plus de 300 études sur l’alimentation OGM des animaux sont déjà disponibles. Des experts sceptiques

Plusieurs voix se sont déjà élevées pour contester les résultats. Tom Sanders, directeur du département des sciences nutritionnelles au King’s College de Londres, note que Gilles-Éric Seralini et son équipe n’ont pas fourni de données chiffrées sur la quantité de nourriture donnée aux rats, ni sur leur taux de croissance. "Cette race de rat est particulièrement sujette aux tumeurs mammaires lorsque les ingestions de nourriture ne sont pas contrôlées", a-t-il dit. "Les méthodes statistiques sont inhabituelles et les probabilités ne permettent pas de comparaisons multiples. Il n’existe pas de projet d’analyse de données et il semble que les auteurs n’ont retenu que les chiffres les intéressant", a-t-il ajouté.

Mark Tester, professeur à l’université d’Adélaïde en Australie, s’est étonné que les précédentes études n’aient pas soulevé les mêmes inquiétudes. "Si les effets sont aussi importants que rapporté et que l’étude est vraiment pertinente concernant l’homme, pourquoi les Nord-Américains ne tombent-ils pas comme des mouches ?" s’est-il interrogé. "Les OGM font partie de la chaîne alimentaire depuis une décennie là-bas et la longévité continue de s’accroître inexorablement", a-t-il poursuivi. Le gouvernement saisit l’Anses

En France, où la mobilisation contre les organismes génétiquement modifiés est forte, les écologistes ont réagi en estimant que la France devait immédiatement saisir la Commission européenne "pour lui demander de suspendre les autorisations de mise en culture et d’importation d’OGM". José Bové, vice-président de la commission de l’Agriculture et du Développement rural au Parlement européen, a jugé que cette étude "montre enfin que nous avons raison et qu’il est urgent de revoir rapidement tous les processus d’évaluation des OGM." "Les données fournies par Monsanto et les autres multinationales sont tout simplement biaisées et ne reposent pas sur des travaux scientifiques sérieux et fiables", dit-il.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a été saisie pour avis par le gouvernement, ont fait savoir les ministères de la Santé, de l’Écologie et de l’Agriculture. "Cette étude semble confirmer l’insuffisance des études toxicologiques exigées par la réglementation communautaire en matière d’autorisation de mise sur le marché de produits transgéniques", dit un communiqué. Selon l’avis de l’Anses, attendu dans trois mois environ, le gouvernement pourrait demander aux autorités européennes la suspension de l’importation du maïs NK603, ajoute le communiqué. Le maïs OGM NK603 est autorisé à l’importation en France et en Europe, où il est notamment utilisé dans l’alimentation du bétail.

Le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) ont également été saisis. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a confirmé samedi le maintien du moratoire sur la culture de semences génétiquement modifiées en France. Mais l’importation de certaines céréales génétiquement modifiées, qui entrent dans l’alimentation du bétail, est autorisée.

http://www.lepoint.fr/science/les-o...

JPEG - 40.9 ko
Les rats
Photos tirées de l’étude de l’université de Caen montrant les tumeurs dont sont atteints les rats soumis à un régime alimentaire à base de maïs génétiquement modifié.

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Les OGM de Monsanto en accusation
20 septembre 2012 - 20h49

Ce p... de gouvernement complice des assassins de chez Monsanto pourrait éventuellement peut-être demander la suspension des importations de maïs tueur et autres m... du même genre dans trois mois selon la direction du vent à ce moment là suite à ce que voudra bien déclarer l’ANSES qui se sera probablement, si tout va bien, penchée sur le dossier. Mais non ce gouvernement, comme le précédent du reste, ne nous prend pas pour des cons. Mais là en plus va y avoir de la casse.



Les OGM de Monsanto en accusation
20 septembre 2012 - 21h18 - Posté par La Louve

Ici, le texte de Carland "Vous n’avez pas vu Pyralène ?" http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...



Les OGM de Monsanto en accusation
20 septembre 2012 - 22h11 - Posté par

Merci de relayer, je suis désemparé. J’en veux terriblement à Olivier Mazerolle de BFM qui à fait fuir Pyralène.

 :-))

Carland






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite