Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 mai
de La France Insoumise
La France Insoumise vous donne rendez-vous ce soir à 20h sur https://bellaciao.org/fr/ pour visionner le grand meeting de Lille pour terminer cette belle campagne des européennes avant le scrutin à un tour du 26 mai ! (ENTRÉE LIBRE) Manon Aubry, tête de liste, Leila Chaibi, candidate, Anne-Sophie Pelletier, candidate et Julien Poix, candidat, seront accompagnés des députés Ugo Bernalicis, Adrien Quatennens et Jean-Luc (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
dimanche 1er juin 2014 - 18h05 - Signaler aux modérateurs
24 commentaires

Pour remettre le projecteur sur la ferme-usine des Mille Vaches qui, selon eux, signe l’arrêt de mort des petits paysans, la Confédération paysanne a mené une action de démontage. Le gouvernement a choisi la réponse répressive : le porte-parole du syndicat, Laurent Pinatel, a passé la nuit de mercredi et à jeudi incarcéré, ainsi que quatre autres paysans.

la suite : reporterre.net



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
1er juin 2014 - 20h29

Le gouvernement et le système veut de grandes propriétés et utiliser des polonais ou bientôt des ukrainiens à deux euros de l’heure sans contraintes et sans charges sociales. Alain 04



Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
1er juin 2014 - 20h32 - Posté par

Rectificatif : Charges sociales= cotisations Sociales Alain 04


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
1er juin 2014 - 21h02

1000 vaches.... Il faut de la bouffe bas de gamme pour très petits revenus, pour les esclaves... Il y aura toujours du Bio-Régional-Artisanal pour les patrons et les riches ! Il faut foutre en l’air le salariat, le syndicalisme, les protections sociales, la qualité de vie pour tous....ça dérange !... Car les riches doivent dominer, écraser, humilier en vivant mieux que leurs esclaves. 1000 vaches c’est nos revenus et nos droits fondamentaux qui vont baisser, et les puissants vont nous escroquer encore plus.



Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
2 juin 2014 - 07h56 - Posté par ETELLIN

Récit édifiant sur l’intervention "à la ferme des 1000 vaches" où les forces de Police, commanditées par le Gouvernement, ont été une fois de plus bien ciblées vis-à-vis de certain-es militant-es de la Confédé Paysanne !

Les militant-es défendent l’agriculture bio alors que le Gvt laisse se développer ces fermes intensives à capacité démentielle.

Une fois e plus, interpellation de 5 membres de la Confédération Paysanne, comme cela s’est fait à Nantes le 22 février, comme le sont des syndicalistes depuis plusieurs années.
La criminalisation du mouvement syndical se poursuit !
Il serait temps que ce Gvt soutienne celles et ceux qui défendent leur profession et l’agriculture raisonnée plutôt que de les interpeller.

Laisser faire de tels projets conduira à la disparition d’exploitations à taille humaine vu les prix qui seraient pratiqués.



Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
2 juin 2014 - 08h53 - Posté par

juste une question,je ne suis pas payan,ni agriculteur :
En ce moment le maximum dans les fermes se situe à combien de vaches ?


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
2 juin 2014 - 09h35 - Posté par PierreP

Juste une autre question : peut-on faire du mille vaches bio ? Car si l’opposition ne se fait que sur le non bio, ce serait bien de nourrir proprement un maximum de gens pour pas trop cher, non !



Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
2 juin 2014 - 10h46 - Posté par

à bas les Mille vaches Bio ou pas Bio !


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
2 juin 2014 - 13h16 - Posté par

"à bas les Mille vaches Bio ou pas Bio !"
c’est quoi alors le probléme ?
le nombre ?
il existe un seuil rationel au delà duquel le danger apparait soudainement ?
d’où ma question sur le nombre maxi de vache en étable à ce jour.
ça devient assez obscurantiste l’écologie parfois .


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
2 juin 2014 - 16h50 - Posté par Vercors2

Oui une ferme de 30 vaches est gérable humainement...
60 vaches en moyenne comme actuellement , c’est un Gaec, exploitation en commun.
Plus de 100 vaches c’est l’industrie, l’agriculture intensive, l’endettement bancaire, le sur-travail et des animaux mal soignés ( frais vétérinaires importants)...et un productivisme sans limite ( quelle qualité du lait ?) et des fermes qui ne trouvent pas de successeurs car beaucoup trop cher à reprendre.
Vercors2


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
2 juin 2014 - 17h32 - Posté par PierreP

Donc camarade c’est à cause des conditions imposées par le système capitaliste que ce choix est refusé/refusable. Nous pouvons donc envisagé un tel choix dans un état socialiste, bien sûr en cas de nécessité (nourrir correctement beaucoup de personnes avec une main d’ouvre disponible moindre car affectée à d’autres tâches également importante, par exemple), dans le respect du vivant et uniquement bio.


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
2 juin 2014 - 17h47 - Posté par

30 vaches c ’est une exploitation humainement gérable ,3 fois plus c ’est l’industrie dis tu ;
Et alors ?
l’endettement bancaire concerne aussi les très petites exploitations .
je ne comprends pas la critique sur le surtravail,car si on affecte proportionnellement autant de personnel ,il n’y a plus ce surtravail.
Les animaux mal soignés c ’est une question de volonté ,de choix de gestion,pas du nombre de vaches,des petites exploitations sont aussi concernées par ces soins douteux.
En fait RIEN des aspects néfastes affirmés ne vient du nombre,on peu très bien envisager des soins de qualité,un travail humain,un respect des animaux,une indépendance financiére à 30 ,200 ou 1000.
Que je sache c ’est la gestion capitaliste qui est à condamner,pas la recherche de gains de productivité.

diminuer le temps de travail contraint c ’est le but l’humanité ,et avoir de plus en plus de temps libéré des contraintes productives.
mais si certains préférent charrier du fumier à la brouette plutôt que de lire,jouer ou faire la sieste ...je veux surtout pas les empécher.


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
2 juin 2014 - 21h03

De toutes façons 1000-vaches, c’est un élevage de poules en cage sauf que à la place des poules il y a des vaches.



Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
3 juin 2014 - 08h53

C’est ça, une société archaïque. Pas de débat, pas de démocratie dans les choix.

De toute évidence, il y a des choix de société importants derrière tel ou tel type de ferme. Je vois des arguments recevables des deux côtés, dans ce petit échange sur BC.

Choix importants qui devraient faire l’objet, avant décision, d’intenses débats dans la société. Puis d’une prise de décision démocratique.

Au lieu de ça, les choses "tombent du ciel", on est à chaque fois devant le fait accompli, et la forme parasite le fond.
Chacun ensuite se rigidifie dans sa position noire ou blanche, et au lieu d’un débat, d’un échange, de la définition en commun de notre avenir, il y a juste l’expression brute de positions manichéennes.

Tout est à faire.



Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
3 juin 2014 - 09h27 - Posté par

De toute évidence, il y a des choix de société importants derrière tel ou tel type de ferme. Je vois des arguments recevables des deux côtés, dans ce petit échange sur BC.

Choix importants qui devraient faire l’objet, avant décision, d’intenses débats dans la société. Puis d’une prise de décision démocratique.

voila tout est dit ! qu’est ce qui est nocif à partir de quel nombre et sur des études scientifiques la population dit son mot ,pas en suivant les diktats des anti ou pro 1000 vaches.


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
3 juin 2014 - 10h28 - Posté par

Tu as raison... et n’oublies pas la souffrance psychologique des vaches !


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
3 juin 2014 - 16h20 - Posté par

"Tu as raison... et n’oublies pas la souffrance psychologique des vaches !""

la souffrance animale est un argument recevable que ce soit une ou mille vaches,et logiquement devrait conduire au végétarisme .
il y a une contradiction majeure à se dire écolo et manger des protéines animales.


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
3 juin 2014 - 21h06 - Posté par

"...la souffrance psychologique des vaches..." était une blague destinée à tester ton attention.... Effectivement, tu as raison de le dire : la souffrance animale est en jeu...mais pas seulement ! il y a la souffrance de l’humain et aussi la souffrance de toute la Nature... Tout cela est lié, et le projet 1000-vaches est destructeur pour l’humanité, pour les animaux et pour la Nature.... Le projet 1000-vaches s’inscrit dans une logique absurde de profit destinée à enrichir une minorité en exploitant une majorité d’êtres humains ; ce projet est basé sur le mensonge, sur le vol, sur l’atteinte aux droits fondamentaux, sur la destruction des liens sociaux... 1000-vaches = Tout le monde exploite tout le monde...avec toutes les injustices et les souffrances qui s’ensuivent pour les exploités.


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
4 juin 2014 - 11h21 - Posté par

Tout cela est lié, et le projet 1000-vaches est destructeur pour l’humanité, pour les animaux et pour la Nature....

quand il faut nourrir 7 milliards d’humains et demain 12 on ne peut en rester au niveau de la ferme à 10 vaches.
c’est le comment ,la recherche du profit ou pas,les soins de qualité ,les gestions de déchets qui posent probléme,mais ça c ’est autant valable à 50,200,ou 1000 vaches.
non tout n’est pas lié,les problèmes sont pour certains indépendants du nombre.
quand les exploitations étaient plus petites,le profit aussi orientait la gestion vers des dérives destructrices .
on a pas attendu 1000 vaches pour faire du bœuf aux hormones,aux antibiotiques...
le refus de toute évolution que ce soit en ogm,en science psychologique,en recherches sur les nanotechnologies etc... est totalement obscurantiste.
Si la gauche révolutionnaire avait existé au débute du 20eme elle aurait fait des manifs contre marie Curie,contre Pasteur et contre Enstein !
le syndrome du cancre ?


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
4 juin 2014 - 13h17 - Posté par

Tu parles de cancre et tu n’imagine pas à quel point tu as raison ! Mais c’est une autre histoire... Revenons aux vaches. Je vais être direct. La population qui a un début de conscience concernant SON histoire va répondre ! Les 1000-vaches ont rencontré la conscience du peuple il y a quelques jours quand les manifestants ont habilement démonté l’installation de la ferme des 1000-vaches... Et ça c’est la réponse du peuple... C’est une lutte historique ce refus des 1000-vaches... Rappelles toi les destructions de machines par les ouvriers dans les siècles passés, rappelles toi les cris de tous les opprimés écrasés d’injustices. Tu vas bientôt retrouver tout cela à la ferme des 1000-vaches, et l’oppression qui se cache derrière ces projets gigantesques va un peu reculer.


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
4 juin 2014 - 17h13 - Posté par

l’allusion au syndrome du cancre c ’est de l’humour.Mais le refus de la gauche radicale de l’evolution scientifique est assez vérifiable.

Tu cites l’exemple des ouvriers qui détruisirent les métiers à tisser et ç ’est bien un exemple d’erreur totale ,de lutte anti progressiste ,de retour en arriére .

Qui aujourd’hui voudrait refuser l’ apport de l’automation qui a libérer l’humanité des taches les plus dures ?
Et la libération sociale ne se fera pas en détruisant les machines mais en se les appropriant collectivement.
la conscience du peuple ? c’est facile de s’en faire l’apôtre mais c ’est assez relatif.
Tu écris :
" l’oppression qui se cache derrière ces projets gigantesques va un peu reculer.
"
Mais l’oppréssion ne se cache pas !!,que ce soit dans les exploitations de 20 de 30 vaches !! ou de 1000.

Elle est évidente dans tout systéme capitaliste.
crier contre une exploitation de 1000 vaches quand ont se tait sur 30 je ne comprends pas.
tu as vu la vie d’un ouvrier agricole dans une ferme de petite envergure
son salaire,sa retraite ? c ’est l’horreur .

Refuser tout progres a priori c ’est une démarche assez désolante et reactionnaire,malheureusement tres répandue du coté de la gauche revolutionnaire et des écolos.

Qu’est ce qui trouve grâce à ses yeux ?

le nucléaire civil ? non

les recherches transgénése ? non

les nanotechnologies ? non

mais ils sont adeptes des pseudo science,homépathie,psychanalyse ,médecine douce,acupuncture etc ....

la seule opposition à la ferme des 1000 vaches est d’ordre moral sur la souffrance et la mort d’animaux pour nourrir l’humanité.
pas sur le nombre .


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
4 juin 2014 - 21h20 - Posté par

La machine a été inventée par les capitalistes pour rendre l’homme esclave. ( Relire Herbert Marcuse )... Les manifestants ont démonté la machine de la ferme des 1000-vaches pour retrouver leur conscience libre de toute forme d’esclavage. A la recherche de leur conscience historique ils ne pourront tolérer une ferme des 1000-vaches = 1000-machines= 1000-esclaves... Cette nouvelle équation ( tri-dimensionnelle) est l’ouverture dans le capital d’une fissure explosive qui empêchera l’esclavage capitaliste de se développer au détriment de l’humanité, des animaux et de la Nature.


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
5 juin 2014 - 10h31 - Posté par

La machine a été inventée par les capitalistes pour rendre l’homme esclave.

certainement pas !
Et d’apres cette logique,le socialisme devra détruire les machines pour rendre la liberté à l’homme ,c ’est ça ?
Marcuse a assez dit de sottises pour ne pas trop s’y référer.


Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
4 juin 2014 - 10h48

salut, la seule solution, c’est d’arrêter de manger de la viande...
enfin, c’est mon humble avis



Mille vaches : le récit de la journée « démontage » où l’affaire a basculé
4 juin 2014 - 12h25 - Posté par A.C

OUI, j’ai commencé !!

Endetté jusqu’au cou, je ne consomme que de la pomme de terre forcément"bio" puisqu’elle pousse sur mon balcon du 4° étage..

J’ai aussi abandonné le poisson..Les pollutions d’Océan ou du Bassin d’Arcachon rendaient les dorades dangereuses..

Quand au poulet, alors là.. !

tant qu’on les achètera pas VIVANTS et croisés avec des perroquets pour qu’ils me jurent avoir été nourrs au vrai grain de la vrai France, j’y touche pas !!

Comme je peux plus aller au cinoche, je ne participe pas de la"marchandisation" de laculture..

Je risque pas me baigner dans une Méditerranée ou des saloprds pissent du haut deleur yacht..

BREF...me voilà SAUVE !! !

OUF..

Sans ça, j’étais capable de devenir COMMUNISTE..., je l’ai échappé belle !

A.C

Néo- E.B.A.C
Ecolo Bobo Anti Consumériste





26 MAI : CE VOTE EST IMPORTANT, MÊLEZ-VOUS-EN !
vendredi 24 - 12h07
de : Jean-Luc Mélenchon
FETE DE SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 : 14 MOIS DE GREVE
vendredi 24 - 09h22
JOURNALISTES À LA DGSI… DÉMOCRATIE EN DANGER
vendredi 24 - 08h18
de : Communiqué commun CGT Police et Info’Com CGT
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 - 07h52
de : La France Insoumise
Là, on est passé, au delà de l’ignominie, il n’y a plus de mot, : ACCUSÉE DE VIOLENCES... EN FAUTEUIL ROULANT (vidéo)
vendredi 24 - 00h08
de : nazairien
1 commentaire
Marxisme-Léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 2)
jeudi 23 - 23h06
de : Lepotier
4 commentaires
POST 52 : SYNDICALISME INTERNATIONAL POUR UN AUTRE MONDE
jeudi 23 - 22h55
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Au-delà du congrès de la CGT : le syndicalisme au défi du « libéralisme »
jeudi 23 - 20h43
de : Eve76
Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
1 commentaire
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les biens superflus rendent la vie superflue. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite