Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Wittgenstein et la téléréalité

de : Samuel Beaudoin Guzzo
vendredi 4 juillet 2014 - 19h25 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

L’auteur est diplômé en sociologie à l’Université du Québec à Montréal. Il s’intéresse particulièrement aux divers enjeux auxquels sont confrontées les sociétés contemporaines notamment en ce qui a trait à la reconnaissance sociale, au dialogue culturel ainsi qu’aux conditions de la démocratie et de la justice sociale. On peut le suivre sur sa page Google+.

JPEG - 55.1 ko
Ludwig Wittgenstein
Photo du philosophe Ludwig Wittgenstein

En écoutant la télévision l’autre soir, j’ai été tout simplement scandalisé par une émission de téléréalité dont j’avais déjà rapidement entrevu un épisode, mais qui, pour la première fois, m’a réellement « accroché », ce qui a pu me faire apprécier l’idéologie sous-jacente dont elle émane. Cette émission, dont je vais taire le nom, est américaine, mais traduite en français et diffusée sur une chaîne québécoise populaire. Elle met en scène des petites filles âgées d’environ 6 à 10 ans qui sont élèves dans une école de danse et qui sont accompagnées et encouragées par leur mère tout au long de la saison.

Dans l’épisode en question, les filles, leur mère, ainsi que la directrice du studio de danse sont en visite à Hollywood où les fillettes sont appelées à faire partie du « vidéoclip » d’une chanteuse pop. Jusque là, tout est à peu près normal, mais c’est par la suite que ça se gâte. Je m’explique. Ce qui m’agace, c’est d’une part le climat de concurrence malsaine dans lequel bascule l’émission lorsqu’est recherchée une fillette en particulier qui tiendra la vedette du vidéo et, d’autre part, la manière ultra-sexualisée avec laquelle elles sont accoutrées et le maquillage littéralement clownesque qui leur est imposé que tout le monde semble trouver acceptable pour des fillettes de leur âge.

Cela n’est malheureusement pas tout ! J’ai également ressenti une totale aversion, non seulement envers le professionnalisme et la rigueur exigés à de petites filles tout juste sorties de la petite enfance, ainsi que face aux commérages des mères également en compétition dans le processus. Elles s’acharnent à vouloir le meilleur pour leur progéniture – ne serait-ce que dans ce vidéoclip bidon - afin qu’elle soit recrutée par un chercheur de talents, ceux-ci étant les idéologues par excellence de cet univers du vedettariat instantané, du culte de l’image parfaite et du succès individuel.

À un moment de l’émission, une des participantes a de la difficulté à suivre le rythme effréné du groupe et se met à pleurer devant cette « faiblesse » de sa part. Devant de telles images, je me suis dit qu’en fin de compte, c’est elle qui a la réaction la plus normale de la bande et que c’est ce qu’on exige d’elles qui est inhumain. Bien malgré elles, ces pauvres petites danseuses (tout comme toutes les mini-miss de ce monde) sont manipulées du début à la fin par des adultes aux valeurs insipides et superficielles qui ne se rendent même pas compte (je l’espère !) qu’ils leur volent leur enfance tout en engendrant une réalité socioculturelle pathologique qu’elles reproduiront à leur tour lorsqu’elles seront mères.

En définitive, ce à quoi on assiste, en réalité, est un malheureux dressage d’enfants au culte de la beauté individuelle et de la compétition qu’ils reproduiront eux-mêmes dans toutes les sphères de leur vie en modelant la société dans laquelle ils se trouveront notamment via la transmission d’une telle idéologie narcissique et répressive à leurs propres enfants. À cet égard, il est fort probable que ces petites filles ne remettront pas en question les modèles qu’elles auront intériorisés en bas âge puisque, comme l’a affirmé le philosophe Ludwig Wittgenstein (1889-1951) dans De la certitude « [l]’enfant apprend en croyant l’adulte. Le doute vient après la croyance. » (Pensée #160, Gallimard, 1965)

Pourquoi ne pas leur avoir demandé de travailler en équipe à la création d’une chorégraphie qui leur profitera à toutes plutôt que de valoriser la concurrence en toute chose et à la pression de performance comme seules conditions de la réussite ?

Source de l’image : http://francoisloth.files.wordpress...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Wittgenstein et la téléréalité
6 juillet 2014 - 11h49

Ce système mortifère valorise la réussite individuelle, le temps de la "réussite" et rejette aussi vite qu’il a adulé. En oubliant de préciser que cette "réussite" ne vient pas de nulle part : la personne a été élevée dans une société qui lui a permis d’être éduquée (insuffisamment apparemment...), soignée, alimentée, véhiculée sur les routes, des équipements, des infrastructures construites et entretenues par des entreprises ou un état, enfin toutes choses qui font qu’on ne "réussit" jamais toutE seulE. Mais ce qui compte c’est l’apparence. Ce monde n’est qu’apparences. Tout cela n’est qu’une comédie ou plutôt une tragédie. Il est un peu navrant que Homo Sapiens en soit encore là après toutes ces années.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite