Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Lafarge met tout le monde ...sur le sable

de : arthur
mardi 22 juillet 2014 - 07h56 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

« Partenaire de l’opération Paris Plages depuis son origine (2001), nous contribuons à faire de la capitale française une ville plus belle, plus accueillante et plus durable tout au long de l’été. » proclame le site du cimentier Lafarge.

Sans polémiquer ici sur ce que serait une ville « plus belle » ni sur cet « accueil » qui voudrait transformer les travailleurs parisiens du commerce en « veilleurs de nuits » et « salariés du dimanche », avec la bénédiction du gouvernement, vendus à l’économie touristique de marché ; interrogeons nous sur cette capitale française : « plus durable tout au long de l’été. » Lafarge a livré, le jeudi 17 juillet dernier, les 5000 tonnes de sable de Paris Plages. Ce sable extrait de la carrière de Bernières, en Normandie près des Andelys, provient d’un gisement datant du Quaternaire (entre 100 000 et 800 000 ans avant JC) qui se situe dans ce qui fut le lit d’un méandre de la Seine. Exploitée par Lafarge depuis 1964, elle produit en moyenne 1,5 million de tonnes de granulats par an.

Quand le cimentier évoque le fait de faire de la capitale, une capitale « plus durable », il passe évidemment sous silence ce que l’extraction de ce sable induit sur l’environnement immédiat de Bernières :

une baisse de niveau de la nappe phréatique une augmentation de la turbidité de l’eau, néfaste à la faune et la flore de rivière. [1]

Quand on sait que cette carrière est située dans une « zone Natura 2000 » [2], on est en droit de s’interroger sur la réelle volonté de sauvegarde écologique de nos parlementaires. La France a été condamnée en 2010 par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) pour ne pas faire les évaluations d’impact écologique des projets d’activité sur un site Natura 2000 depuis leur création.

La livraison du sable de Paris Plage s’est effectuée en un seul convoi fluvial. Un mode de transport (un pousseur et 3 barges) écologique puisqu’un seul convoi remplace 250 camions et émet trois fois moins de CO2. Dans le cadre d’un « plus-plus durable », nos décideurs économiques et politiques s’auto-congratulent et se répandent dans la presse aux ordres … en passant sous silence la question du trafic routier, durant cette période dans Paris. En effet, les rues aux alentours de Paris-plage étant interdites aux voitures, les automobilistes sont déroutés sur des rues déjà bien fréquentées, et créent ainsi de nombreux bouchons, provoquant une pollution bien supérieure au « 250 camions économisés ».

Ils oublient aussi la question du recyclage de ce sable des pseudo-plages parisiennes impropre à la construction. Alors que le sable était consommé où on pouvait à Paris (piste de cirque, sable de parc, pistes d’équitation de la garde républicaine...), il sera cette année ré acheminé au golf national de Saint-Quentin en Yvelines pour le tournoi de la Ryder-Cup. Et faute de voie navigable, c’est bien en camion qu’il fera le trajet.

Mais pourquoi toute cette Comm ?

Dans cette période d’été, et alors que de moins en moins de salariés peuvent partir en vacances, à Paris, et « grâce » à un cimentier mondial nos enfants construisent des châteaux de sable. Au delà de l’image surannée du film « Les vacances du petit Nicolas », c’est une façon pour le leader des granulats de nous vendre son image plus proche des familles, plus sociale que sociale. Une image que Lafarge vend aussi à l’international dans cet évènement taillé pour la compétition des villes-monde qu’est Paris-Plage.

Mais l’image est loin de la réalité. Ce groupe expatrié fiscal en suisse, s’apprête bientôt à fermer de nombreux sites en France dans sa fusion avec Holcim. Combien des familles de ses ouvriers seront laissées pour compte ?

Il faudra plus que des communautés montées autours de concours photos sur l’application internet à la mode pour nous faire oublier cette course au profit sur notre sable, matériau aujourd’hui essentiel au bétonnage de nos villes sous le prétexte fallacieux de les rendre « plus belles, plus accueillantes et plus durables » [3]…

Une manière douce, de faire oublier :

la dévastation des rivières et littoraux (70% des plages du monde entier reculent et 75-90% sont menacées de disparition), la mondialisation économique qui met : « sur le sable » des millions de travailleurs, comme le groupe Lafarge/Holcim y « travaille » encore cet été.

[1] La turbidité désigne la teneur d’un fluide en matières qui le troublent. Dans les cours d’eau elle est généralement causée par des matières en suspension dont le sable qui limitent la pénétration des rayons lumineux nécessaires à la photosynthèse, et des des rayons UV qui limitent eux, le développement des microbes.

[2] Le zonage Natura 2000 a été créé en 1990 pour répondre au développement de la flore et de la faune. Depuis 1992, il constitue un maillage écologique territorial à l’échelle européenne.

[3] A l’image du banc anti SDF Ductal-Lafarge ?

http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php... http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Lafarge met tout le monde ...sur le sable
24 juillet 2014 - 22h20

les fameuses plages de sable fin sur les berges de la Seine ? faut avoir fait

l’ENA ou une grande ecole ,vous savez ,celle qui forme les économistes les plus fa(fu)meux

tout se vend ,tout s’achète ,même la bêtise (au poid svp )







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite