Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Faire tomber la barrière artificielle entre l’écologie et les luttes sociales


de : antoine (Montpellier)
mardi 5 août 2014 - 22h18 - Signaler aux modérateurs

Biosphère et écologie politique : la survie de notre espèce est devenue une lutte sociale

Un point de vue sur notre destinée collective

par Yves Dachy

Extrait : L’écologie scientifique fait appel à de nombreuses sciences connexes (biologie, zoologie, botanique, géologie, agronomie, etc.). Elle est la science la plus ouverte en interaction avec de nombreuses spécialités. C’est un caractère original de l’écologie et aussi la cause de grandes difficultés à partir du moment où des militants se réfèrent à une science qu’ils méconnaissent. C’est pourquoi un « écologiste militant » est d’abord un naturaliste ouvert aux sciences de la Vie et de la Terre.

............................

Avertissement liminaire : nous avions pensé initialement publier le texte de notre camarade Yves Dachy en plusieurs articles pour neutraliser ce qui nous apparaissait pouvoir en rebuter la lecture : sa longueur. Après nous être entretenus avec Yves et avoir relu son article à la lumière de ses réticences à le voir "éclaté" en "feuilleton scientifico-politique" de l’été, nous avons été convaincus de la nécessité de le laisser en l’état, en renvoyant donc à sa version intégrale sur le site d’Europe Solidaire Sans Frontières.

Nous nous permettons seulement d’inviter nos lecteurs à entrer sans crainte dans ce texte, certes long mais dont la longueur est précisément la qualité : celle de proposer, avec force précisions et arguments, un panorama passionnant des défis qui se posent à l’homme sur le terrain de l’écologie au sens le plus large du terme ; celle aussi de ne pas se leurrer politiquement sur cette généralité "humaine" du sujet traité et de poser les bases argumentées pour que l’écologie soit comprise comme combat anticapitaliste nécessaire, incontournable. Il y a ici donc un défi lancé aux anticapitalistes pour que leur écologie, indéniable mais très lacunaire, se donne les moyens politiques mais aussi scientifiques, de se constituer en option de rupture crédible avec ce que le capitalisme fait de la Terre, voire de l’univers. Précisons que l’écriture d’Yves Dachy, sous une impressionnante quantité de références documentées, est une invitation à réfléchir collectivement, avec un esprit critique aiguisé, à la meilleure façon de construire cette écologie anticapitaliste qu’il appelle de ses voeux.


« Il faut d’emblée poser la question : que voulons-nous ? Un capitalisme qui s’accommode des contraintes écologiques ou une révolution économique, sociale et culturelle qui abolit les contraintes du capitalisme et instaure un nouveau rapport des hommes à la collectivité, à leur environnement et à la nature ? Il vaut mieux tenter de définir, dès le départ, pour quoi on lutte et pas seulement contre quoi. » André Gorz, Leur écologie et la nôtre, mars 1974. [1]

1. Des violences de la nature et de la chance

Limités par des caractères élaborés en coévolution avec les autres espèces, l’environnement solide, les eaux et l’atmosphère, et confrontés à des cataclysmes bouleversant la biosphère à de nombreuses reprises, les mammifères occupent aujourd’hui la seule planète habitable du système solaire [2]. Vulnérables mais chanceux, nos ancêtres ont résisté à de nombreuses convulsions de la nature depuis la fin du Cambrien (il y a 545-500 millions d’années), période marquée par l’apparition des Chordés, ancêtres des Vertébrés d’où se sont dégagés les mammifères. Depuis lors, cinq crises environnementales graves se sont déroulées, avec des événements paroxystiques où notre lignée a frôlé la disparition à au moins deux reprises : il y a 245 et 66 millions d’années.

L’installation de l’homme sur Terre ne fut pas un jeu d’enfant !

Dans les huit derniers millions d’années, une crise climatique transforma l’Est africain en savane à la suite d’une modification du régime des moussons. Ce changement climatique local réduisit numériquement la population pré-humaine. En plus de la perte d’un couvert arboré, ils étaient confrontés à un mode de vie dangereusement précaire. La recherche d’une nourriture suffisante et la défense contre les prédateurs appelaient de nouvelles adaptations. Étalée sur des milliers d’années, la réponse fut un développement du cerveau, une bipédie adaptée à la marche et à la course, unique chez les Primates et remarquablement économe en énergie, une disposition du système veineux dans les pieds facilitant à chaque pas le reflux du sang vers le cœur, une denture omnivore et une position du buste et du trou occipital favorisant l’observation de l’environnement et le repos des muscles du buste et des cuisses en position debout. Nous, Primates, étions devenus définitivement bipèdes en libérant nos bras pour de nouvelles activités.

À ces transformations biologiques et morphologiques se sont ajoutés l’apprentissage d’armes et d’outils nouveaux ainsi que l’invention d’un langage support de culture, de mémoire et de diffusion des connaissances. Ces événements, où une pression de sélection agissait au quotidien, ont permis de nouveaux progrès qui allaient se diversifier. Citons sommairement : découverte de nouvelles ressources alimentaires et de techniques pour y accéder comme le bâton à fouir pour la recherche des tubercules, invention de techniques de pêche, fabrication de paniers et de sacs, usages techniques et plus seulement alimentaires de matières d’origine animale (peaux, tendons, os), chasse et défense collectives, divers usages du feu qui fut une grande découverte technologique de l’humanité, organisation tribale, et peut-être, déjà, les premières constructions défensives contre les prédateurs et les intempéries. Dans le dernier million d’années, nos ancêtres procédaient à des actions symboliques ou économiques comme enterrer leurs morts, porter des bijoux et se farder, échanger des marchandises.

Au bout de cette évolution sociale, notre espèce avait opéré une rupture majeure avec la prééminence de l’inné sur l’acquis, en accroissant nos capacités cognitives et nos facultés d’apprentissage. Désormais, les grands prédateurs, cauchemars de nos ancêtres, avaient des raisons de se détourner de nous. Mais surtout, nous avons évité le piège de la spécialisation dans une niche écologique. Cette démarche aurait été une impasse, comme c’est le cas pour les autres hominidés récemment disparus ou actuellement vivants : chimpanzés, bonobos et gorilles, réfugiés dans des forêts qui rétrécissent sous l’action de cet autre hominidé : l’homme !

Il s’ensuivit un nouveau choc évolutif qui conduisit à des comportements sociaux annonçant les civilisations à venir. Pour la première fois, des hommes se rassemblaient au-delà des familles et formaient des groupes organisés et armés, occupaient des sites annonçant l’apparition des villes, fabriquaient des armes de jet plus efficaces, inventaient des pièges, disposaient de spécialistes fabricants d’outils et d’une hiérarchie organisant les activités sociales. Ces progrès, qui ont joué sur des milliers d’années, ne sont pas tous clairement datés par les archéologues, mais présentent l’enchaînement des événements qui se sont succédé sur deux millions d’années, avec une nette accélération dans les 100.000 dernières années. Notre espèce est d’apparition très récente. Connue depuis près de 120.000 ans en Afrique (35.000 ans en Europe), Homo sapiens a émergé d’un buissonnement de variétés (les Néanthropiens) dont certaines ont subsisté jusqu’à nos jours, possibles surgeons pour de nouvelles espèces si sapiens ne s’était pas étalé sur les continents en commençant un brassage des populations dans les derniers millénaires.

Avec désormais des capacités cognitives comparables à celles de l’homme contemporain, nous étions prêts pour une aventure sociale décisive : la conquête de la planète !

Cliquer ici

www.npa34.org



Imprimer cet article





Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet
Réponse à la déclaration de l’EMA sur l’ivermectine pour la Covid-19
mardi 30 - 11h37
de : pierrot
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 - 17h40
de : FRONT POPULAIRE
La Marche pour une vraie Loi Climat
lundi 29 - 16h57
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Pfizer en Israël, des résultats ?
lundi 29 - 16h45
de : joclaude
Caravane contre le blocus à La Havane
lundi 29 - 16h13
de : joclaude
Théâtre de l’Odéon occupé, l’orchestre de soutien chante El Pueblo !!
lundi 29 - 15h52
de : joclaude
Chant : « Quand nous en serons au temps des cerises », c’est beau !
dimanche 28 - 17h16
de : joclaude
à notre président éborgneur trieur de malades et spécialiste de santé mentale
dimanche 28 - 12h34
de : jean1
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite