Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sur l’Ukraine et la lutte des Républiques Populaires du Donbass
de : TML
mercredi 19 novembre 2014 - 10h03 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Défendre l’indépendance et l’intégrité territoriale des Républiques Populaires du Donbass doit être plus que jamais une priorité pour les anti-impérialistes et les anticapitalistes.

Même si cela suppose un compromis tactique. Au moment où la Russie est plus isolée et plus affaiblie économiquement que jamais, ses efforts de résistance nationalistes, même sur la base d’un capitalisme archaïque, et très loin d’un néo-impérialisme, restent malgré tout une des rares ressources d’aide pour les nations et les peuples en lutte pour leur indépendance. Dans le faible rapport de forces actuelles pour la gauche progressiste dans le monde, son renoncement au soutien des Républiques Populaires serait une grande victoire de l’impérialisme US-UE et du néofascisme à leur service.

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

Tous ceux, de « gauche » comme de droite, qui veulent voir une « agression russe » en Ukraine se font objectivement les complices de l’impérialisme sous toutes ses formes, US, UE et fascisme ukrainien à la Bandera-Porochenko !

Pour les communistes marxistes-léninistes, singulièrement, brandir à nouveau le mythe de « l’impérialisme russe », c’est un déni total du droit des nations et des peuples à disposer d’eux-mêmes, tant comme il se vit sur le terrain des lutte que comme Lénine lui-même l’avait si bien exposé, notamment dans sa célèbre polémique avec Rosa Luxembourg :

« DU DROIT DES NATIONS A DISPOSER D’ELLES-MÊMES »

http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bp...

Cela prouve en outre qu’ils n’ont rien compris au principe même de domination du capital financier dans le processus impérialiste… Où sont les multinationales et les groupes financiers russes envahissant le monde à la mode US, ou même « exportant » à la mode chinoise ?

Pour comprendre le monde actuel et ses enjeux véritables, la clef est plus que jamais dans les fondamentaux de l’œuvre de Lénine, mais il ne suffit pas de la parcourir vaguement, histoire de compléter sa culture perso, mais de mettre en regard les vrais faits du monde actuel, les vraies données et les vrais chiffres et rapports de proportions des flux financiers, avec ses concepts.

LE TEXTE SUIVANT, DANS CETTE OPTIQUE, N’EST QU’UNE EBAUCHE, MAIS, DANS L’URGENCE, NECESSAIRE POUR FAIRE LE POINT SUR LA SITUATION DU CONFLIT UKRAINIEN ET DU SOUTIENT QUE NOUS DEVONS AUX REPUBLIQUES POPULAIRES.

Tribune Marxiste-Léniniste

Sur l’Ukraine

et la lutte des Républiques Populaires du Donbass

La lutte des peuples du Donbass s’inscrit dans la situation internationale, qui est caractérisée, depuis des décennies, par la chute de l’URSS et ses conséquences.

La principale de ces conséquences a été et continue d’être la domination d’une seule puissance hégémonique mondiale, l’impérialisme US qui mène particulièrement depuis lors une campagne très agressive partout où ses intérêts politiques, économiques ou stratégiques sont en question.

Pour l’impérialisme US, la nécessité d’empêcher, par tous les moyens, l’émergence de n’importe quel pouvoir qui puisse le concurrencer est vital.

Depuis le Kosovo, en passant par l’Irak, la Libye et la Syrie, l’impérialisme promeut des « révolutions de couleurs » (des contrerévolutions en fait) pour piller les peuples et les assujettir à ses desseins. Ces agressions ont balisé le chemin qui mène à ses véritables objectifs stratégiques le plus importants.

Ses deux objectifs principaux sont tant la Russie, qui compte encore avec quelques armes de l’époque soviétique, malgré son énorme affaiblissement industriel, politique et militaire (l’industrie soviétique qui représentait 20% de la production industrielle mondiale n’est aujourd’hui que de 3% dont une bonne partie se sont des investissement étrangers) ; et la Chine qui, malgré des statistiques qui peuvent faire croire que c’est la « deuxième puissance économique mondiale » est encore un pays semi-colonial, dont « ses » exportations viennent des usines de groupes financés à 60% par des capitaliste étrangers, et ses finances dépendent du dollar.

Toute la politique actuelle de l’impérialisme US, après avoir liquidé l’URSS et installé l’ivrogne Eltsine pour achever leur travail (destruction de l’agriculture, de l’industrie, du pouvoir d’achat des travailleurs, de la vie sociale, de la culture, et avec, en outre, la perte de 9 millions d’habitants) est d’empêcher toute possibilité de résurgence d’une Russie puissante ou d’une Chine réellement forte.

La crise ukrainienne ne peut pas se comprendre en dehors de ce plan stratégique US.

L’Ukraine, gouvernée par des groupes oligarchiques avec des intérêts divers, avait maintenu une relation avec l’UE (principalement à travers son agriculture basée principalement à l’Ouest) mais aussi avec la Russie (par les multiples liens industriels hérités de l’époque soviétique).

Les fluctuations de la politique ukrainienne et les luttes au sommet entre différents groupes oligarques d’intérêts divergents, trouvent leur raison d’être dans cette configuration économique particulière de l’Ukraine post-socialiste.

Quand le gouvernement Ianoukovitch, au bord de la faillite, du fait du pillage sans scrupules des oligarques, s’est tourné du côté de la Russie qui lui proposait un meilleur marché (par des raisons stratégiques évidentes), l’impérialisme US et l’Allemagne (avec le concours de la France d’Hollande) sont passés à l’action. Ils ont déclenché le mouvement Maïdan, utilisant les ressources d’un travail de préparation de longue haleine, par l’entremise des ONG et des bandes ouvertement fascistes, nationalistes, de la classe moyenne pro-impérialiste.

Ce mouvement Maïdan, très réactionnaire, même si certaines personnes « de gauche » l’ont peint en « mouvement populaire », a porté au pouvoir un gouvernement nationaliste de droite qui contient des éléments néo-fascistes d’extrême droite. Les politiques provocatrices du nouveau gouvernement envers la population russophone dans le Sud-Est et la Crimée les ont poussés vers l’insurrection d’abord (en se référant souvent à la Révolution Socialiste d’Octobre) et après un référendum largement voté, le 11 Mai 2014, à la sécession.

Ce soutien démocratique aux Républiques Populaires du Donbass et à leur projet d’union entre elles comme Nouvelle-Russie s’est à nouveau manifesté par une participation massive aux élections présidentielles et législatives du 2 Novembre.

Le gouvernement capitaliste russe de Poutine, acculé à une réaction nationaliste par les USA et l’UE, leur a apporté un soutien, dans une tentative de résistance géostratégique conforme à ses propres intérêts.

Le gouvernement Porochenko, avec le plein soutien de Washington, Londres et Berlin, a poursuivi une politique de réduire les droits démocratiques et a lancé une soi-disant « opération anti-terroriste » contre le peuple du Donbass, y compris par le bombardement de zones civiles.

Des groupes paramilitaires fascistes et nazis et des armées privées financées par des oligarques individuels ont été intégrés dans l’appareil d’Etat, qui leur a donné l’impunité devant leurs actes de violence. La gauche, les communistes et les militants syndicaux ont été attaqués, enlevés torturés et assassinés, leurs bureaux agressés, pillés et incendiés, forçant leurs organisations à rentrer en clandestinité. Le point culminant fut le massacre d’Odessa, dans laquelle au moins 48 personnes (y compris des membres du PCU, Komsomol et Borotba) ont été tués par les mains des groupes paramilitaires fascistes.

L’organisation communiste Borotba a déjà été contrainte à la clandestinité après que ses bureaux ont été perquisitionnés et des tentatives ont été faites pour enlever certains de leurs principaux militants.

Tribune Marxiste-Léniniste exprime son entière solidarité avec la résistance antifasciste en Ukraine et s’engage à informer les secteurs les plus larges possibles partout où cela est possible pour défendre les droits démocratiques de ceux qui luttent contre les autorités de Kiev.

Cette lutte héroïque a porté ses fruits et les bandes réactionnaires de l’armée de Porochenko ont été contraintes à un « cessez-le-feu », mais qu’ils violent tous les jours, en continuant à bombarder les civils, les hôpitaux, les écoles, et avec encore plus d’intensité depuis les élections du 2 Novembre.

C’est pourquoi ces « accords » de Minsk n’ont été acceptés par les Républiques Populaires que par la nécessité d’un compromis géostratégique. Il ne peut être qu’une étape dans la lutte de libération totale de leurs territoires. C’est aussi le sens du vote massif en faveur de cet objectif, clairement exprimé, notamment par Alexandre Zakhartchenko, précédent chef du gouvernement de Donetsk, et massivement élu Président le 2 Novembre.

Les « accords » de cette nature, même s’ils sont tactiquement nécessaires, ne doivent nous faire oublier l’enseignement de Lénine qu’une révolution ne doit pas s’arrêter quand elle avance et que ses triomphes doivent se suivre jusqu’à la victoire finale.

Aujourd’hui la situation est complexe et l’armée fasciste de Porochenko rééquipée et entrainée par les US se prépare à une nouvelle offensive.

Cette offensive est accompagnée d’un plan économique destiné à affaiblir la Russie. Il a provoqué la chute du rouble et la fuite des capitaux, et peut avoir des graves conséquences, tant pour le peuple russe que pour les habitants de la partie russophone ukrainienne et notamment pour les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk.

L’ensemble de la situation, les menaces économiques et l’opposition interne des oligarques russes aux tentatives de résistance de Poutine, peut dégénérer en une situation qui laisse abandonnés les combattants de Nouvelle-Russie.

Les capitalistes russes, comme les autres, ne tiennent qu’à leurs portemonnaies.

Mais une capitulation du gouvernement russe (Poutine notamment est directement visé par cette offensive économique US et peut être forcé de signer un « accord » par ses pairs oligarques) ne peut que faire gagner du temps aux impérialistes. La conscience aigüe que de toutes manières l’impérialisme US ne s’arrêtera pas avant d’avoir réduit la Russie à rien, ne peut que conforter les partisans de la résistance.

Nous devons donc amplifier notre solidarité avec les Républiques Populaires.

Après le vote massif au référendum du 11 Mai, les élections présidentielles et législatives du 2 Novembre ont à nouveau légitimé la revendication des républiques populaires du Donbass dans leur indépendance et dans leur intégrité territoriale.

Nous devons exiger de Hollande et de l’UE qu’ils les reconnaissent !

Que les USA cessent leur soutien à la junte de Kiev !

Les troupes fascistes de Kiev doivent évacuer le territoire des Républiques Populaires entièrement et sans conditions !

Ce sont les seules possibilités pour éviter un pourrissement de la situation et un glissement rapide vers la guerre en Europe. Car, une capitulation russe et une victoire US transformeraient encore davantage l’Europe en un champ de manœuvres pour tous les fascistes qui y sont déjà trop nombreux !!

Une défaite de ces républiques rendrait heureux tous les réactionnaires, et avec eux tous les gauchistes imbéciles qui parlent « d’impérialisme russe » ou traitent les deux camps de « bandits et retarderaient encore la résurgence d’un véritable Parti Communiste en Ukraine et partout en Europe et ailleurs.

Nous croyons fermement qu’un véritable mouvement antifasciste et anti-impérialiste ne peut être construit par les peuples que sur la base des leurs propres forces et que l’internationalisme prolétarien qui les soutient (car au Donbass c’est bien en réalité la lutte d’un petit pays contre une agression impérialiste) doit être liée à la lutte contre le capitalisme.

La seule solution pour les travailleurs ukrainiens ne réside pas dans le nationalisme (ni ukrainien ni russe), qui les divise et permet aux oligarques d’imposer leurs politiques, mais plutôt dans l’unité fraternelle des travailleurs de différents groupes nationaux et parlant des langues différentes, en fonction de la reconnaissance et le respect de leurs droits culturels et linguistiques. Cela signifie l’expropriation des oligarques, la restauration de la propriété collective et l’abolition du capitalisme en Ukraine, qui aurait un effet puissant sur la Russie elle-même.

Nous devons exiger de Hollande et de l’UE qu’ils reconnaissent les Républiques Populaires du Donbass !

Solidarité avec la résistance antifasciste en Ukraine !

Nous devons aussi exiger

que les USA et l’OTAN cessent leur soutien à la junte de Kiev !

Les troupes fascistes de Kiev doivent évacuer le territoire des Républiques Populaires entièrement et sans conditions !

Pour une ferme unité populaire de classe basée sur l’internationalisme prolétarien

Pour l’expropriation des oligarques et la construction d’une économie planifiée sous le contrôle démocratique des travailleurs

Pour une Ukraine socialiste, pour une Russie socialiste.

Travailleurs du monde entier, unissez-vous !



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sur l’Ukraine et la lutte des Républiques Populaires du Donbass
19 novembre 2014 - 11h41

C’est vrai que MARX critiquait très hargneusement les travaillistes qui ne soutenaient pas les indépendantistes irlandais...
Une grande parie du peuple ukrainien est contre l’expédition punitive de l’armée contre le Dombass (désertions, refus de se battre, familles mobilisées contre le recrutement...etc...).
Cependant il faut "marcher sur des œufs"... Certains miliciens NOVOROSSIA sont presque aussi facho que pravij sektor et ne défendent pas que les intérêts du peuple du Dombass...
Pour ma part, suite à la crise ukrainienne je pense qu’il faut militer pour que la FRANCE sorte de l’EUROPE et de l’OTAN et ne participe plus jamais aux saloperies impérialistes et bellicistes commises par OBAMA-ASTON-NULLAND...






les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
9 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le bonheur c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite